Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > revue de presse du jeudi 29 novembre 2018


JPEG - 26.3 ko

revue de presse du jeudi 29 novembre 2018

Du vrac, rien que du vrac

Une revue qui vous propose un petit panorama d’infos du début de semaine proposées en vrac.


Du vrac, rien que du vrac
Evaluation de l’Ecole : indépendance ou mise sous tutelle ? Par Yannick Trigance, Conseiller régional Île-de-France
En s’opposant au renouvellement du budget de l’instance indépendante chargée d’expertiser notre système scolaire, Jean-Michel Blanquer met un coup d’arrêt à une politique reconnue par le monde de l’éducation.”

« Le débat sur l’enseignement de SES doit s’inscrire dans une logique professionnelle et non idéologique »
Dans une tribune au « Monde », un collectif d’enseignants de sciences économiques et sociales (SES) estime que les critiques des universitaires adressés aux nouveaux programmes de sciences économiques et sociales sont biaisées et négligent les questions de didactique.”

Loi pour une « école de la confiance » : l’éducation sous contrôle Par Sylvie Plane, professeure émérite de sciences du langage, spécialiste des questions d’éducation
Avec son projet de réforme, le ministre Jean-Michel Blanquer veut fixer une norme de progression des élèves tout en réglant ses comptes avec la formation des enseignants.”

« La formation au numérique, une tâche immense pour l’éducation nationale » Par Serge Abiteboul, chercheur à l’INRIA
"L’enseignement de l’informatique au collège et au lycée est insuffisant, souligne le chercheur Serge Abiteboul, dans une chronique au « Monde ». Pour préparer l’avenir des citoyens, tous les enseignants doivent être formés aux nouvelles technologies."

Éducation. La colère monte dans les lycées professionnels par Olivier Chartrain
Nouvelle mobilisation aujourd’hui dans les établissements contre une réforme qui ne passe pas.”

Saint-Claude : les élus lutteront contre la fermeture du centre d’information et d’orientation
Après certains services de l’hôpital, au tour du CIO (Centre d’information et d’orientation) d’être menacé. Lors du conseil municipal, mardi soir, les élus ont voté une motion pour le maintien de la structure. Celle-ci a été rédigée sous forme de lettre au recteur d’académie.” Beaucoup d’autres CIO en France sont aussi concernés.

Alexis Martinez : « La flexibilité de la salle de cours peut être pratiquée par tous », Architecte DPLG, ancien professeur des écoles, Alexis Martinez est proviseur adjoint au lycée Clément-Ader de Tournan-en-Brie (77)
Les bâtiments scolaires traversent les générations et ne se renouvellent que très lentement. Alors, à quoi bon, alors que les maux de l’enseignement sont nombreux, vouloir mettre au premier plan la question de l’architecture scolaire  ?

Le chef d’établissement au Danemark
Le système éducatif danois s’est caractérisé ces dernières années par moins de prescriptions du gouvernement central aux établissements scolaires et plus d’autonomie à l’échelon local. De nouvelles relations ont été établies entre l’équipe de direction et les enseignants à travers un nouveau partage des rôles et des responsabilités (par exemple la planification hebdomadaire et annuelle des cours, des éléments de gestion financière) tandis que le ministère fixait des objectifs à évaluer dans le domaine de l’enseignement et des apprentissages. Des évaluations nationales sont maintenant mises en œuvre à différents niveaux de scolarité ainsi qu’un système d’assurance qualité qui demande aux établissements ainsi qu’aux autorités locales de rendre compte de leurs efforts de développement. Chaque élève se voit assigner un plan individuel et obligatoire chaque année pour toutes les disciplines scolaires.”

Université : les étudiants extracommunautaires mis à contribution
Les universités manquant de ressources, l’idée qu’une hausse substantielle des droits d’inscription serait une solution fait son chemin. La décision vient d’être prise pour les étudiants hors Union européenne. Elle reste écartée pour tous les autres, assure le gouvernement.”

La marchandisation des études contre la démocratisation de l’enseignement supérieur Par Les Économistes Atterrés
Éric Berr et Léonard Moulin, membres du collectif d’animation des Économistes atterrés, dénoncent la marchandisation de l’enseignement supérieur en marche. Avec la hausse des frais d’inscription décidée pour les étudiants étrangers, le gouvernement entend achever la transformation du service public de l’enseignement supérieur en un vaste marché.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 548 - Des collectifs enseignants connectés
Dossier coordonné par Régis Forgione, Fabien Hobart et Jean-Philippe Maitre
novembre 2018
De nombreux champs d’actions du métier enseignant ont été transformés à mesure que l’informatique a envahi les lieux professionnels et personnels des enseignants. Comment définir aujourd’hui ce qu’est un collectif d’enseignants connectés et comment le numérique prend place dans son fonctionnement ?

N° 547 - Des alternatives à l’école ?
Dossier coordonné par Richard Étienne et Jean-Pierre Fournier
septembre-octobre 2018
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.

Hors-série numérique n° 50 - Le bac, hier et aujourd’hui

septembre 2018
Dans le contexte de la réforme du baccalauréat et de la mise en place des nouvelles procédures d’accès aux études supérieures, ce hors-série revient sur de nombreuses tentatives de réformes plus ou moins fructueuses. Bac + 3, bac - 3, orientation, bac pro… quels leviers pour offrir une école plus démocratique ?