Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > revue de presse du jeudi 24 mars 2016


JPEG - 26.3 ko

revue de presse du jeudi 24 mars 2016

Semaine de la presse (suite) - La ministre s’exprime - De nouvelles ressources


C’est la semaine de la presse qui parle de la semaine de la presse à l’école dans la revue de presse pour l’école. Vous suivez ? Le plus simple est de lire ce qui suit.

Semaine de la presse (suite)

La presse continue de communiquer sur la semaine de la presse dans les écoles et c’est bien normal. On lira dans l’Humanité un entretien avec « Sophie Mazet, professeure d’anglais à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), décrypte, lors de cours qu’elle a lancés en 2010, le contenu des écrans de ses élèves pour les aider à recevoir l’information et, par conséquent, à renforcer leur esprit critique. » « Des cours d’autodéfense intellectuelle », dont elle explique sa démarche et l’intérêt.
Le Figaro s’intéresse quant à lui au projet du lycée professionnel Jean Moulin à Vincenne. « Au CDI, une quinzaine d’élèves débattent sur des sujets d’actualités. Autour de la table, les élèves de seconde sélectionnent les thèmes qui les intéressent, pour les inclure à la création d’une Une de journal. Ils la présenteront à un concours dans le cadre de la semaine de la presse à l’école organisée par le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information (Clemi) et dont le thème est « La liberté d’expression, ça s’apprend ! ». Par groupe de quatre, ils hiérarchisent les informations du jour. » [...] « « L’idée, c’est qu’ils comprennent comment on crée un article, qu’ils décortiquent les informations et qu’ils s’ancrent dans la réalité », indique la professeur. L’un des buts affichés de cette journée est aussi de lutter contre les préjugés que les jeunes ont souvent sur les médias et l’information en général.
« Je ne crois pas ce que disent les médias ». En s’appropriant les rouages du processus de création d’un article, Janyce, 16 ans, dit mieux comprendre l’actualité du jour. « D’habitude moi je ne crois pas trop ce que disent les médias. »
 » Une belle réponse au discours idiot des rabat-joies habituels qui affirment que l’éducation aux médias remet en cause le travail des journalistes !
Enfin on apprendra sur le site de RFI que France Médias Monde a signé un partenariat avec l’Etat. « France Médias Monde réaffirme son rôle dans l’éducation aux médias. Selon une convention signée avec l’Etat, ses journalistes feront office d’ambassadeurs de la réserve citoyenne et iront dans les établissements scolaires pour parler notamment de la différence entre information et propagande et partager leur réflexion sur la liberté de la presse. »

La ministre s’exprime

Par deux fois dans la presse du jour.
Invitée ce matin sur France Bleu Isère, elle est revenue sur les nouvelles mesures mises en place pour protéger les enfants de cas de pédophilie à l’école
« J’ai promis aux familles la transparence (...). Nous avons besoin de vérifier que nous n’avons pas dans nos écoles des enseignants condamnés par la justice (...) avec le risque que les enfants ne soient pas protégés. La loi était défaillante jusqu’à présent, elle ne garantissait pas la sécurité des enfants. » a t-elle déclaré,
avant de conclure, « on parle quand même d’une micro-minorité. Dans l’immense majorité des cas, les enseignants sont des personnels de toute confiance. Il ne faut pas non plus jeter opprobre sur toute une profession. »
Dans les Echos, elle dresse un bilan de l’action du gouvernement en matière d’éducation en insistant essentiellement (actualité oblige !?) sur « la mobilisation de l’école pour les valeurs de la République », et la hausse des moyens par rapport au quinquennat précédent. Elle a ainsi rappelé que « les gouvernements successifs de Nicolas Sarkozy et François Fillon ont supprimé 80.000 postes à l’Education nationale, et supprimé la formation des enseignants alors que l’on sait qu’il s’agit là, d’un facteur essentiel de performance de tout système éducatif ».
A ce sujet, je vais me permettre d’ajouter un commentaire à l’information relayée dans la revue de presse d’hier de l’ouverture de l’école professorale de Paris. On ne peut que s’inquiéter de cette offensive de la mouvance réac ultralibérale sur la formation des enseignants au vu des moyens et de la notoriété dont disposent leurs têtes "penchantes".

Nouvelles ressources

VousNousIls nous apprend qu’un accord entre le Réseau Canopé et Amazon prévoit la mise en place d’ateliers d’initiation à l’auto-édition. « Début mars, le Réseau Canopé a annoncé la mise en place d’une série d’ateliers autour de Kindle Direct Publishing, le service d’autopublication d’Amazon. Dans le cadre d’un accord avec la société américaine, l’idée est « d’initier les enseignants à l’auto-édition », explique Canopé à Actualitté. Des ateliers, libres d’accès, seront ainsi organisés à Orléans, Rodez, Lyon, Rouen, Lille, ou encore Pointe-à-Pitre, jusqu’en octobre 2016, dans les antennes départementales du Réseau. Il s’agira de « répondre à des questions telles que : comment je crée la 1ère de couverture ? Comment je mets en ligne mon livre et trouve mes lecteurs ? Quid des droits d’auteur ? » Après le partenariat entre l’Education Nationale et Microsoft, cet autre accord entre une institution publique et une entreprise privée américaine crée la polémique et inquiète surtout les éditeurs scolaires et le SNE, ainsi que les défenseurs des "formats ouverts et libres". »
Les premières ressources d’accompagnement des nouveaux programmes de l’école et du collège sont parues sur Eduscol. « Elles proposent des pistes pour la mise en œuvre des enseignements, des outils pédagogiques, didactiques et scientifiques et des supports pour organiser la progressivité des apprentissages. Ces ressources sont conçues et réalisées par des groupes d’experts en partenariat avec l’inspection générale de l’éducation nationale. » précise la page concernée.

Laurent Fillion


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Travailler sur la presse écrite à l’école
Hors-série n°15 - decembre 2008
La presse écrite a-t-elle encore sa place dans la société ? Comment travailler avec la presse, en comprendre les langages, contribue-t-il effectivement à former l’esprit critique ?

L’actualité du monde et la classe
Revue n° 434 - mai 2005
Ce dossier interroge toutes les facettes de la problématique en donnant la parole aussi bien à des théoriciens de l’image qu’à des enseignants qui analysent comment ils prennent en compte l’actualité dans la classe.