Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Une nouvelle logique pour les programmes ?


Communiqué du CRAP-Cahiers pédagogiques

Une nouvelle logique pour les programmes ?

13 octobre 2013

Jeudi 10 octobre a été installé le nouveau « Conseil supérieur des programmes » prévu par la loi sur la Refondation de l’école. Le CRAP-Cahiers pédagogiques, qui vient précisément de publier un dossier de la revue questionnant les programmes, ne peut que s’en réjouir et souhaiter pleine réussite à cette nouvelle instance.


Le dossier de presse du Ministère indique les chantiers que doit entreprendre ces prochaines années ce Conseil. Il présente ses nouveaux membres et reprend la lettre de mission du ministre. Il s’agit pour le Conseil de réécrire le socle commun, et surtout de partir du socle pour composer les programmes de l’école et du collège, et non l’inverse. Sur ce point, le CRAP s’est associé à ses partenaires du groupe Socle commun, promesse démocratique, pour préciser ce qu’il attend concrètement.
Mais le Conseil doit aussi participer à la redéfinition des contenus des concours de recrutement et proposer de nouvelles manières d’évaluer les élèves. On entre alors vraiment dans le noyau dur de notre système éducatif. S’il ne s’agissait de réduire tel ou tel chapitre, de toiletter l’existant, de limiter l’encyclopédisme, il n’y aurait pas besoin d’un tel comité s’installant dans la durée. Ce qui est en jeu, c’est de déboucher sur une autre logique, où les programmes deviennent des références dans le cadre de parcours d’élèves, avec des niveaux d’exigence mieux définis, une logique centrée sur ce que les élèves apprennent et non sur ce que les enseignants souhaitent transmettre.

Si de nombreuses personnalités nommées sont connues pour leur compétence et leur expertise, on peut cependant regretter que n’ait pas été retenu notre vœu que la moitié des membres du CSP désignés par le ministre soient issus des différents niveaux d’enseignement et donc proviennent du “terrain". Il faudra compenser cela dans la composition de groupes de travail et dans les auditions qui sont prévues, pour éviter une mainmise par exemple d’inspections disciplinaires ou de groupes de pression.

Nous sommes prêts, au CRAP-Cahiers pédagogiques, à poursuivre le travail entrepris depuis longtemps dans nos publications (ainsi le dossier déjà ancien sur le socle commun, ou un article sur notre site décrivant des pratiques de travail par compétences). Prêts aussi à apporter notre expérience du terrain, car c’est bien dans les classes que se joueront les réponses à ces “questions sur les programmes”, nécessitant d’ailleurs un accompagnement et une formation continue digne de ce nom.

Faisons mentir les pessimistes et les sceptiques et prenons au sérieux les bonnes intentions : en voici un beau et vaste programme !

Le bureau du CRAP-Cahiers pédagogiques

JPEG - 190 ko

Questions aux programmes
Revue n°507 - septembre 2013

Qui donc fait les programmes scolaires, qui devrait les faire, selon quels critères ? Les programmes pour quoi faire dans le quotidien des classes ? Il y a ce qu’on choisit de ne pas faire, ou bien de faire en plus, sans parler de ce que l’on arrive pas à faire. Et voilà maintenant le socle commun au programme des enseignants...