Accueil > Ressources > Nous avons lu > Une autre télévision est possible


Recension parue dans le N°460 de février 2008

Une autre télévision est possible

Philippe Meirieu, éd. Chronique sociale, illustrations de Barrigue.

5 février 2008

C’est une affirmation et pas une question que pose Philippe Meirieu en titre de ce petit ouvrage. Pourtant le réquisitoire contre la télévision d’aujourd’hui qu’il fait dès les premières pages pourrait en faire douter tant le tableau qu’il dresse incite au pessimisme.
La description qu’il fait des mœurs de la télévision est impitoyable et vraie. Il fait preuve ici d’une veine pamphlétaire qu’on aimerait lui voir adopter plus souvent. Lorsqu’il décrit les lacunes ou la suffisance de certains journalistes, il nous donne aussi à voir les conditions de production du spectacle télévisuel Un spectacle avec ses règles qui sont loin de celles du débat démocratique. Course à l’audience, emprise de la publicité, approximation de l’information, réduction du débat à de simples oppositions, refus d’introduire de la complexité, les tares de la télévision sont nombreuses. Tous ceux qui se sont risqués à intervenir sur ce média (c’est le cas de l’auteur de ces lignes) peuvent témoigner du décalage entre les moyens mis en œuvre et le résultat trop souvent affligeant. Mais même si l’auteur déclare à un moment « Les gens comme moi devraient renoncer définitivement à fréquenter le milieu de la télévision », il nous dit aussi (et il le prouve en actes) qu’il ne faut pas pour autant abandonner ce terrain aux démagogues tout en étant conscient des défauts majeurs du spectacle télévisuel.
L’ouvrage répond aussi aux arguments et aux craintes que les enseignants opposent à l’utilisation pédagogique de ce média. Alors que les jeunes de 4 à 14 ans passent en moyenne 850 heures par an devant la télé, soit autant qu’à l’école, le pédagogue prône au contraire une éducation à l’image indispensable pour aider les élèves à s’y retrouver dans ce flot permanent d’images. On retrouve là un Philippe Meirieu auquel on est habitué et dans un registre plus classique. Mais il est bon de rappeler un certain nombre de vérités et de critiques. Même si l’auteur n’échappe pas dans cette partie à un ton moralisateur qui tranche avec les premières pages si toniques.
Mais dans ces conditions, une autre télé est-elle possible ? Oui, nous dit l’auteur qui s’appuie sur son expérience de conseiller pédagogique de « Cap Canal ». Cette télévision lyonnaise a su développer des programmes variés et intelligents à destination de la jeunesse, de leurs parents et des enseignants. Et de faire des spectateurs également des acteurs du débat démocratique. De nombreuses personnes ayant participé à des émissions de cette chaîne éducative en témoignent.
Car c’est finalement là le message central de ce livre : la critique de la télévision et la revendication d’une télévision différente sont un enjeu démocratique (et culturel) majeur. C’est le mérite de cet ouvrage de nous le rappeler et de nous offrir des exemples et des pistes d’évolution alternatives.

Philippe Watrelot