Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Une approche pragmatique...


Actualité éducative du n° 420 - janvier 2004

Une approche pragmatique...

Par Olivier M., enseignant en lycée

Échos des débats... tels qu’en eux-mêmes, au mois de décembre

Le lycée technologique et scientifique où j’enseigne depuis treize ans est assez « ouvert » dans le sens où 45 % des élèves de 2nde vont en section scientifique (S), et autant en section sciences et technologies industrielles (STI) ; faible syndicalisation, peu de grévistes l’an dernier, assez forte rotation des enseignants dans les matières générales et un noyau assez actif d’innovateurs pragmatiques. On est en gros dans la ligne de la politique mise en œuvre depuis 1989. Tout n’est pas rose pour autant. Une remarque pertinente d’un collègue citant Sarkozy lors des 135 minutes pour convaincre : un référendum ou une consultation populaire se justifient quand la question est simple et en alternative (oui/non) ; quand c’est complexe, le Parlement doit s’en saisir... Alors avec vingt-deux questions à examiner et des réponses simples (trois affirmations !)...

Le travail en atelier (vendredi 16 h 00-18 h 00 et mercredi 14 h 00-16 h 00) a tourné surtout autour du projet ou des pratiques de l’établissement... On ne se réinvente pas : des innovateurs pragmatiques dont l’horizon est limité, parfois par les acteurs eux-mêmes en application du principe de précaution. Les grandes questions restent à poser : Sur quels modes de régulation interne ou externe se fondera l’autonomie des établissements ? Mettra-t-on les travaux personnels encadrés (TPE) et l’aide individualisée (AI) au centre ou en périphérie ? Y aura-t-il des plages horaires communes banalisées pour la concertation ?

À débattre...

Olivier M., enseignant en lycée.