Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Un travail d’adultes responsables


L’actualité éducative du N°448 de décembre 2006 - À propos du décret sur les parents d’élèves...

Un travail d’adultes responsables

Par Faride Hamana, président national FCPE.

Sur ce texte récemment paru (décret n° 2006-935 du 28 juillet 2006), nous avons demandé leur avis à la FCPE et à la PEEP : qu’apporte ce nouveau texte ? Qu’est-ce qui a motivé leur approbation et malgré quelles insuffisances ou réserves ? Comment convaincre les enseignants, s’ils sont de bonne volonté, que ça n’est pas fait « contre eux » ? Allons-nous vers un « partenariat » véritable ?

Il y a dix-sept ans que les fédérations de parents d’élèves attendaient un texte de nature réglementaire concernant les relations entre les parents et l’école. Ce texte a été construit sur le fondement d’une relation de confiance entre les enseignants et les parents dans l’intérêt de l’enfant. Il harmonise des pratiques existantes et les généralise de façon plus institutionnelle.
Parmi les points les plus marquants : l’obligation d’organiser en plus d’une réunion de rentrée avec les parents des élèves nouvellement inscrits, deux réunions entre les parents et les enseignants (rencontres collectives ou individuelles). Les horaires des réunions et des instances où siègent les parents élus sont fixés de manière à leur permettre d’y participer. Enfin, il garantit un véritable droit d’expression en permettant la diffusion des documents aussi bien pour les associations que pour les parents élus. Ce décret nous aligne sur le droit commun de la presse et nous obtenons enfin le même droit d’expression que les lycéens !
Enfin, le rôle de médiation des fédérations de parents d’élèves est reconnu.
Néanmoins, nous regrettons que ce décret n’aborde pas le rôle institutionnel des parents élus dans les instances académiques et en particulier un congé rémunéré pour pouvoir mieux instruire les dossiers et mieux représenter, informer et former les parents d’élèves. Nous revendiquons, en effet, le droit pour chaque parent de disposer de jours de congé pour pouvoir s’informer et être formé sur le fonctionnement de l’école notamment lors de l’entrée en maternelle, du passage en CP, en 6e et en 2de.
L’intérêt du présent texte est de nouer des relations claires entre les parents et les enseignants reposant sur la confiance réciproque. Les parents demandent à comprendre ce que fait leur enfant à l’école pour mieux l’aider à la maison. C’est d’ailleurs ce que demandent les enseignants eux-mêmes quand ils sont parents d’élèves. « Un bon dialogue », c’est s’assurer que l’on répond aux questions des parents, cela relève des compétences de l’enseignant et donc de son professionnalisme. Les parents doivent pouvoir comprendre ce que fait l’enseignant, cela leur permet de le soutenir dans le cadre de ses projets pédagogiques.
Il n’y a pas d’enjeu de pouvoir, pas de forteresse assiégée. Il s’agit simplement d’un travail d’adultes responsables pour permettre à l’enfant de s’épanouir à l’école, d’apprendre. Il s’agit de lui donner les instruments lui permettant de construire son propre chemin dans sa vie.

Faride Hamana, président national FCPE.


Voir sur http://www.eduquerensemble.fr/le conseil scientifique créé en 2005 par la FCPE pour apporter, à travers la communication de travaux de recherche et d’actions sur le terrain, des réponses positives aux difficultés de l’école.