Accueil > Publications > Articles en ligne > Documents liés au dossier "Enseigner la géographie aujourd’hui" (N°460 de (...) > Un regard critique ?


Un regard critique ?

Document d’accompagnement de l’article de Yannick Mével "Du tourisme scolaire à la géographie du tourisme" (N°460 - Enseigner le géographie aujourd’hui)



3. Les arguments du promoteur vus par Anne

Le dessin d’Anne reprend les arguments du prometteur et de ses détracteurs au cours du débat (l’opposant au régime, l’altermondialiste, un des employés tunisien) tout en les mettant à distance par la caricature. Engagée dès le débat sur place, la critique du discours de l’authenticité opposée à la standardisation-mondialisée (allusion au pop-corn) est désormais associée à celle d’acteurs sociaux : le promoteur perçu comme un acteur (au premier plan) dont la collusion avec le pouvoir est dénoncée et l’employé souriant et déguisé davantage perçu comme un agent (au second plan).
Si ce dessin témoigne de la prise en compte des acteurs socio-politiques, il est plus ambigu sur la question de la décentration de son auteur : le spectateur du dessin emprunte les yeux d’un touriste qui entre dans la Médina. C’est le point de vue critique (issu de nos débats) des jeunes français qui y est exprimé jusqu’à la mise en question du concept de patrimoine par le petit canard dont la position légèrement décalée semble dire « moi, Anne, l’auteur de ce dessin, je ne suis pas dupe ni de la publicité du promoteur ni du regard critique du touriste ».