Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Un outil multimédia pour la formation des enseignants


Un outil multimédia pour la formation des enseignants

La Banque de séquences didactiques est un service de vidéoformation et de documentation professionnelles portant sur les pratiques d’enseignement. Coproduite par le CRDP et l’IUFM de l’académie de Montpellier, elle présente des séquences d’activités filmées dans les classes de diverses académies par les CRDP, en relation avec les structures compétentes et avec l’appui du CNDP.
À voir sur http://www.crdp-montpellier.fr/bsd/

Conçue dès 2004 dans le cadre d’une action de recherche-développement visant l’analyse de pratiques pour la didactique du français dans le premier degré, la BSD est devenue un espace d’« observation raisonnée » de la diversité des démarches à tous niveaux d’enseignement du premier et du second degré. Si cet objectif d’observation répond à une dimension spécifique de la préparation au métier et de la formation continue des professeurs du premier et du second degré, il permet aussi et surtout de fournir un ensemble de ressources documentaires ciblées, dans lequel on peut puiser pour préparer ses cours et enrichir sa propre pratique.

Public
La BSD concerne en effet les enseignants et futurs enseignants engagés dans une démarche de formation ou de documentation pour la préparation de leurs propres cours. Elle peut constituer un outil pour les formateurs désireux de présenter des études de cas ou d’étayer des apports méthodologiques. Les chercheurs y trouveront aussi un fonds documentaire original dans la mesure où elle associe présentations de pratiques, analyses de ces pratiques et références théoriques. Les ressources ainsi assemblées peuvent, plus largement, servir à l’information et la formation des équipes éducatives des établissements scolaires, voire de leurs partenaires, comme les parents d’élèves.

Contenus
Ce sont près de 30 modules et de 8 h de vidéo qui y sont rassemblés. Chaque module s’articule autour du film d’une séquence d’enseignement en classe, visant des acquisitions de compétences précises et explicites. Il s’y associe des commentaires et entretiens complémentaires, des extraits des programmes et orientations, des sélections documentaires et, éventuellement, des liens sur d’autres séquences pertinentes.
Les séquences concernent à priori toutes les disciplines, dispositifs et domaines définis par les programmes, à tous niveaux d’enseignement, l’accent portant notamment sur les nouvelles orientations, les priorités, les points de difficulté notoires, les démarches innovantes, mais aussi les aspects implicites, invisibles, de la pratique enseignante.
Chaque séquence traite de l’acquisition d’une compétence précise à un niveau donné ou d’une situation mobilisant des attitudes et modalités d’intervention particulières ou d’une procédure relevant d’une gestion professionnelle spécifique. En effet l’intitulé « Banque de séquences didactiques » ne recouvre pas un champ d’observation strictement limité à la didactique des disciplines. On y considère l’activité enseignante appréhendée comme un travail complexe qui articule de multiples objectifs parfois contradictoires (gérer un collectif d’élèves important et accompagner l’apprentissage de manière individuelle, etc.), les approches d’enseignants débutants dans le métier, qui se trouvent devant la difficulté de devoir enseigner tout en apprenant, et au-delà, l’ensemble des pratiques qui, en classe et hors classe, relèvent du cadre scolaire.
Le choix des sujets vise donc à :
- cerner et identifier précisément ce qui pose problème de façon récurrente, ou tient à l’application de nouvelles orientations ou relève d’une évolution des concepts, des savoirs ou des domaines d’enseignement ;
- établir une relation avec les acquis de la recherche, les références théoriques ou méthodologiques ;
- associer des partenaires et intervenants qualifiés : professeurs praticiens, professeurs/formateurs, maitres formateurs, conseillers pédagogiques, chercheurs en sciences de l’éducation et didacticiens, inspecteurs pédagogiques…
Pour un même thème ou un même sujet, plusieurs séquences peuvent être proposées, illustrant la diversité des approches possibles. Car il s’agit de rendre compte des aspects particuliers d’une pratique, située dans son contexte, de ses difficultés éventuelles, de ses conditions de mise en œuvre et de progression, pour ouvrir les pistes de réflexion et questionner l’expérience de chacun, en se gardant de toute tendance modélisante ou normative.
Un module de la BSD comprend :
- un ou plusieurs films courts (1 à 15 min), constitués après montage des phases essentielles d’une séance, d’une séquence ou d’une analyse de pratique ;
- les commentaires croisés des praticiens et des experts : enseignant, formateurs, conseillers pédagogiques, inspecteurs, spécialistes de la discipline, etc. (interview filmée ou fichier audio) ;
- des documents complémentaires et des bibliographies – sitographies pour étayer la réflexion sur le processus présenté, la connaissance des références et les questionnements essentiels sur le sujet.
Certains modules se regroupent en « série » – sur la phonologie au cycle II, par exemple.
Ce sont ainsi près de 30 modules qui traitent de questions allant de Lire la littérature au cycle 1 à Mettre les élèves au travail en TD de 1re S à travers environ 8 h de séquences vidéos finement découpées et complétées de ressources documentaires. Cet ensemble est appelé à s’accroitre régulièrement et à embrasser la diversité des questions professionnelles que rencontrent les enseignants et plus largement les équipes éducatives dans leurs pratiques.

Modalité d’accès
Étant donné son caractère professionnel et ses contenus très spécialisés, le service BSD est accessible sur abonnement. Cet abonnement est gratuit, dans le cadre des missions de service public de formation et de documentation pédagogiques des coproducteurs. Mais il situe l’utilisateur, comme l’éditeur, dans une démarche responsable et un cadre d’échange et d’information professionnels. 12 500 abonnés actuellement consultent et utilisent les ressources mises à leur disposition et instaure un dialogue aussi bien avec les concepteurs de modules qu’avec l’éditeur, témoignant de leurs besoins ou de leurs propres démarches et réflexions.

Banque de séquences didactiques