Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Travailler en ZEP, une exigence accrue d’efficacité


L’objectif de ces journées est, à travers des témoignages et des échanges entre acteurs de terrain, d’identifier des pratiques professionnelles, encore minoritaires, pas toujours reconnues et valorisées, mais que nous nous efforçons de développer.

Samedi 8 mai au collège Jean-Baptiste Poquelin 6, rue Molière - 75001 Paris (Métro : Palais Royal ou Pyramides)

Travailler en ZEP, une exigence accrue d’efficacité

JOURNÉE NATIONALE DE l’OZP - Association Observatoire des Zones prioritaires


Plus qu’au dispositif lui-même, l’OZP s’intéresse cette année aux acteurs des ZEP-REP, à leur identité et leurs pratiques professionnelles : coordonnateurs - fonction qui n’a pas d’équivalent dans le reste du système éducatif -, responsables de ZEP - personnages clés du dispositif -, enseignants et personnels de vie scolaire, dont le rôle, essentiel, laisse moins apparaître une spécificité en ZEP.

Toutes les fonctions et métiers de l’éducation ne deviennent pas spécifiques lorsqu’ils sont exercés en ZEP. Cependant, que nous travaillions en ZEP par force ou par conviction, que nous soyons acteurs débutants ou chevronnés et quelles que soient les difficultés, les lourdeurs administratives, les blocages ou les tentations du scepticisme ou de la lassitude, nous sentons tous le poids d’une responsabilité beaucoup plus lourde qu’ailleurs, car nous savons que nos échecs éventuels ou ceux du système ne pourront pas être compensés par l’apport d’un entourage familial et social favorisé.

Cette responsabilité peut être aussi un aiguillon. Où et comment, chacun à notre place, du responsable à l’acteur de terrain, allons-nous trouver, inventer et imposer les moyens d’analyser et d’améliorer sans cesse nos pratiques individuelles et collectives, de développer cette exigence de qualité et d’efficacité ? [1]

Travailler en ZEP, une marque de professionnalisme !

L’objectif de ces journées est, à travers des témoignages et des échanges entre acteurs de terrain, d’identifier, pour chacune des grandes fonctions, ces pratiques professionnelles, encore minoritaires, pas toujours reconnues et valorisées mais que nous nous efforçons de développer.

- 9 h 15 - Séance plénière
Travailler en ZEP, par Jacky Beillerot
Éléments de thématique : tour d’horizon sur la situation professionnelle actuelle des acteurs de ZEP et réflexion prospective sur les conditions d’un exercice plus efficace des différents « métiers » (par rapport au « hors-ZEP ») : conditions d’exercice, statut, contraintes, identité professionnelle, exigences particulières, formation, profil, etc. On évitera les aspects purement pédagogiques (pratiques pédagogiques et attitudes relationnelles dans la classe) qui seront traités l’après-midi.

- 11 h 15 - Ateliers d’échanges
Les facteurs qui freinent ou favorisent notre action. Comment améliorer notre pratique et notre environnement professionnels ?

Quatre ateliers répartis selon les quatre grandes fonctions :

  • 1. Coordonnateur
  • 2. Responsable de ZEP-REP
  • 3. Enseignant et personnel de vie scolaire
  • 4. Partenaire.

- 14 heures (ou 13 h 30) à 15 h 30 - Ateliers thématiques

  • 5. Éduquer et enseigner, avec Jean-Michel Zakhartchouk
    Éléments de thématique : comment gérer à la fois l’injonction de recentrage sur les apprentissages et la prise en compte des réalités sociales. Les différences de positionnement entre enseignants du premier et du second degré, notamment vis-à-vis des parents ou de la dualité élève/enfant-jeune. Comment faire de la classe notamment un lieu d’apprentissage, donc à la fois d’instruction et d’éducation ?
  • 6. Travailler en équipe, un esprit mais aussi des techniques, avec Philippe Wera, directeur du CREFAC
    Éléments de thématique : animer la zone, le réseau ou l’établissement/école en équipe. Comment assurer la définition et la mise en œuvre d’un projet véritablement collectif. La gestion du temps, individuel et collectif. Le rôle essentiel du chef d’établissement (profil, recrutement, formation) et du coordonnateur. Intérêt pour cet atelier de faire appel à quelqu’un du monde de l’entreprise pouvant présenter des outils et méthodes peu familiers au monde éducatif.
  • 7. Apprendre à travailler en ZEP : la formation initiale et la formation continue, avec Maryse Esterle-Hedibell (IUFM de Lille)
    Éléments de thématique : Rigueur dans le recrutement, travail en équipe des formateurs, attention particulière portée à l’enseignement aux publics en difficulté, liaison constante entre théorie et pratique et entre formation initiale et continue, accompagnement des nouveaux enseignants, tels sont parmi d’autres les éléments clés d’une formation IUFM adaptée à de futurs enseignants en ZEP-REP.
  • 8. Travailler sur l’image de la ZEP : faire mais aussi faire savoir, avec Alain Bourgarel
    Éléments de thématique : Plutôt que de pratiquer une stratégie de la dénégation (« il n’y a pas plus de violence ni d’échecs qu’ailleurs ») ou de la dénonciation (« c’est la faute aux médias »), il s’agit sur place d’être particulièrement attentif à la qualité du service éducatif fourni et de veiller à le faire savoir, en pratiquant une stratégie de communication de proximité (de toute l’équipe) qui puisse faire prendre conscience aux parents, et à tout le quartier, que dans leur ZEP, c’est plutôt mieux qu’ailleurs (engagement des enseignants, écoute des parents, suivi personnalisé des élèves...).

- 15 h 45 à 16 h 45 - Plénière
Tout ce que nous devons éviter pour que nos élèves apprennent vraiment, par Denis Butlen (IUFM de Créteil)

Entrée libre mais inscription utile pour l’organisation de la Journée, auprès du secrétariat de l’OZP, 20 rue Henri-Barbusse, 92230 Gennevilliers.
Tél. 01 47 33 17 93 ou par courriel : ozp.ass@wanadoo.fr
http://www.association-ozp.net/


[1Soulignons que ce projet et cet effort prendraient tout leur sens dans le contexte d’une réduction sensible du nombre des ZEP, préconisée depuis quelques années par l’OZP.