Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revuede presse du mardi 6 novembre 2018


JPEG - 26.3 ko

Revuede presse du mardi 6 novembre 2018

Inégalités — Violence — Ailleurs — Ressources

Une revue un peu longue, désolé, mais nous reprenons une actualité intégrant le week-end dans laquelle inégalités et violences restent aux première loges.


Inégalités

Interview de Nathalie Mons sur France Culture. "On laisse, en France, les enseignants seuls sur le front des difficultés scolaires."
A deux jours de la rentrée des classes, questions sur l’école, ses violences et ses inégalités avec Nathalie Mons, professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise et présidente du Conseil national d’évaluation du système scolaire (le Cnesco).”

Entretien avec Patrice Caro, professeur de géographie, à l’université de Caen. L’échec scolaire inégalement réparti en France
Moins d’enseignants titulaires, des taux faibles de réussite aux examens, un chômage plus présent… Tout est lié, pointe une étude du Conseil national d’évaluation du système scolaire.”

L’Atlas des risques de décrochages
Cet ouvrage cartographie les disparités territoriales des conditions de vie des jeunes. Les territoires susceptibles de favoriser la réussite scolaire et ceux qui les exposent au décrochage y sont représentés.“

Education prioritaire : quelques souvenirs personnels par Delahaye JP sur son blog
A l’occasion d’un colloque organisé pour les 35 d’éducation prioritaire en 2016, j’ai livré quelques souvenirs personnels qui peuvent être utiles au moment où une mission ministérielle se penche à nouveau sur le sujet.”

Et pendant ce temps, Première rentrée sous l’uniforme à Provins
Décidé en juin, le port – non obligatoire – de l’uniforme dans les écoles de la ville de Seine-et-Marne entre en vigueur ce matin. Au nom de la lutte contre les inégalités…


Violences

Violences à l’école : un ministère face à la puissance du « buzz » par Luc Cédelle Dans sa lettre éducation du Monde
Même si les violences graves relèvent de l’exception et n’augmentent pas, la dureté croissante du métier d’enseignant est une réalité. Cette dureté laisse une grande part d’entre eux convaincus qu’ils ne sont pas écoutés. L’affaire de Créteil a renforcé cette conviction.”

Et toujours dans celle-ci, Benjamin Moignard : « Le quotidien des enseignants, c’est leur solitude face à leur classe »
Benjamin Moignard est maître de conférences à l’UPEC (Université Paris Est Créteil ; laboratoire Lirtes), et codirecteur de l’Observatoire universitaire international éducation et prévention
Une interprétation fréquente du hashtag #pasdevagues a consisté à mettre en cause la « culture bisounours » censée imprégner l’éducation nationale. Qu’en pensez-vous ?

Sur un bloc-notes éducatif, mais anonyme : Violence à l’école : les faux débats
La violence à l’école, dans un milieu d’enfants et d’adolescents qu’on souhaiterait préserver, est une réalité, en France comme à l’étranger. Violence entre élèves, violence entre élèves et personnels, les incidents graves qui font l’actualité dévient notre attention du vrai débat : un environnement violent est stressant pour tous les acteurs éducatifs, les personnels comme les usagers, et nuit au bon fonctionnement des établissements et aux apprentissages. Or, une bonne partie des systèmes éducatifs qui obtiennent de bons résultats ont un climat scolaire apaisé, de bonnes relations entre enseignants et élèves.”

Ce qu’il y a vraiment derrière le hashtag #PasDeVague par Thomas Debord Professeur de lettres en ZEP en banlieue parisienne. Auteur du blog Le Hussard Noir
Vous mettez des profs frustrés devant des élèves frustrés sans aucune aide, et vous avez la recette d’un désastre. Mais attention, surtout, #PasDeVague.”

Yvelines. Les Essarts : La rectrice veut faire baisser les tensions scolaires
Charline Avenel, nouvelle rectrice de l’académie de Versailles (Yvelines) a réservé sa première visite officielle au collège des Essarts sur le thème de la protection de l’école.”

Et pour prendre un peu de distance et de relativiser, Claude Lelièvre est toujours présent : Violences scolaires : en 1883 déjà, au lycée Louis‑le‑Grand
Établissements huppés et punitions élevées ne sont pas des garanties contre la violence des élèves. Il existe de nombreux exemples historiques de cet état de fait, depuis le XVIIe siècle jusqu’à la période contemporaine, et j’en ai fait amplement mention dans Histoires vraies des violences à l’Ecole, publié en 2007 aux éditions Fayard. Retour sur quelques-uns de ces épisodes.”

Au lycée Utrillo de Stains, le recrutement d’un proviseur "sécurité" fait débat
À Stains, en Seine-Saint-Denis, le recrutement d’un nouveau professeur adjoint, ancien gendarme, et chargé de sécuriser un établissement scolaire marqué par de nombreuses violences par le passé, a ravivé la colère du corps enseignant.”

Provins : l’uniforme scolaire fait une rentrée timide
Seuls 10 % des écoliers portaient un uniforme à la rentrée de ce lundi à l’école des Coudoux où des trousseaux ont été commandés pour plus de la moitié des élèves.” “On” en a attendait 50%...

Provins : les prix annoncés de l’uniforme scolaire inquiètent les parents, explication possible des 10%…

Sur Slate.fr, le dessinateur Pessin résume cette actualité en compactant inégalité et violence. Aller voir son dessin.


Ailleurs

Focus sur le système éducatif en Finlande
"Le système éducatif finlandais est vu comme l’un des meilleurs au monde. Décryptage avec Aija-Leena Nurminen, native finlandaise et enseignante de finnois à l’INALCO."

Cette nuit en Asie : les suicides d’enfants au Japon atteignent un niveau record
"Grâce à une prise de conscience nationale et une multiplication des campagnes de prévention, le Japon a réussi, depuis les années 2000, à faire reculer le nombre de suicides enregistrés chaque année dans le pays. En 2017, l’Agence de la police nationale (NPA) avait ainsi recensé 21.321 cas de suicides alors qu’elle en dénombrait encore plus de 34.000 en 2003, qui reste l’année la plus dramatique dans les statistiques nationales."


Ressources

Sur France Inter, Les enfants face au numérique
La rencontre entre le numérique et nos cerveaux est encore récente. Quelles sont les conséquences ? Comment favoriser un usage conscient et réfléchi chez les plus jeunes ?

Les Cours du Collège de France : Les figures de l’allégeance (5/9), sur France Culture, Les transformations des relations de travail de 1914 à la crise du compromis fordiste
L’aspiration à "un régime de travail réellement humain" est-elle compatible avec "l’organisation scientifique du travail" et la mobilisation totale du capital humain dans une compétition généralisée ? s’interroge le juriste Alain Supiot.”

Sigmund Freud. Du regard à l’écoute du mercredi 10 octobre 2018 jusqu’au dimanche 10 février 2019
Cette exposition, proposée à l’occasion des vingt ans du mahJ, est la première présentée en France sur Sigmund Freud (1856-1939). Par un ensemble de 200 pièces – peintures, dessins, gravures, ouvrages, objets et dispositifs scientifiques –, dont des œuvres majeures de Gustave Courbet (L’Origine du monde), Oskar Kokoschka, Mark Rothko ou Egon Schiele, elle jette un regard nouveau sur le cheminement intellectuel et scientifique de l’inventeur de la psychanalyse.”

Le Pupitre propose une veille des recherches qui s’intéressent à l’éducation dans une perspective historique. Vous y trouverez les derniers travaux réalisés sur les ordres et degrés d’enseignement scolaire et universitaire, l’éducation non-scolaire et plus généralement l’enfance et de la jeunesse…

Des collectifs enseignants connectés
Dossier coordonné par RÉGIS FORGIONE, FABIEN HOBART ET JEAN-PHILIPPE MAITRE, n° 548, novembre 2018
De nombreux champs d’actions du métier enseignant ont été transformés à mesure que l’informatique a envahi les lieux professionnels et personnels des enseignants. Comment définir aujourd’hui ce qu’est un collectif d’enseignants connectés et comment le numérique prend place dans son fonctionnement ?

Le livre du mois du n° 548 - Des collectifs enseignants connectés
Trois jeunesses, François Dubet. Éditions Le Bord de l’eau, 2018
"Davantage essai qu’écrit scientifique, ce livre retrace, à grands traits, une histoire de la jeunesse des années soixante à aujourd’hui, et dans ce contexte, de la place de l’école française et notamment ses difficultés à évoluer."

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 547 - Des alternatives à l’école ?
Dossier coordonné par Richard Étienne et Jean-Pierre Fournier
septembre-octobre 2018
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.

N° 546 - L’histoire à l’école : enjeux
juin 2018
Comment les élèves peuvent-ils construire un rapport apaisé, critique et intégrateur au passé de la société humaine et à l’Histoire ? Une histoire qui prenne en compte le récit, l’histoire politique, économique, sociale, les représentations, les enjeux de mémoire, qui éveille l’esprit et qui crée du « nous ».