Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 9 mars 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 9 mars 2018

Témoignage — Parcoursup — Humour

Désolé, mais aujourd’hui notre revue sera quasi mono-centrée Sur Parcoursup.


Témoignage

Classes de CP à 12 : "Mes élèves ont jusqu’à 6 semaines d’avance sur ceux de l’année dernière". “LCI a pu rencontrer deux instituteurs parisiens pour tirer un premier bilan de cette mesure.”


Parcoursup

Macron signe en direct la loi sur l’accès à l’université, sa 7ème loi. “Comme les six précédentes lois de son quinquennat, Emmanuel Macron a signé en direct jeudi, sous l’œil des caméras et des réseaux sociaux, la promulgation de la loi sur l’accès à l’université, qui permet à chaque université de fixer des pré-requis pour choisir les étudiants.”

Promulgation express pour la loi relative à l’orientation et la réussite des étudiants par Laura Taillandier. “Le Conseil constitutionnel ayant donné son feu vert jeudi 8 mars 2018, la loi relative à l’orientation et la réussite des étudiants a été promulguée par Emmanuel Macron dans la foulée. Retour sur les principaux changements apportés au texte lors de son examen au Parlement.”
Le nouveau monde est surtout un monde à l’envers ! “Une promulgation attendue, alors que l’examen des textes d’application a déjà commencé dans les instances de consultation du ministère de l’Enseignement supérieur et que la mise en place de la réforme est en cours dans les universités.”

Orientation : l’obsession du diplôme prestigieux paralyse les familles. “Il ne reste plus que quelque jours aux 750.000 Terminales de France pour consigner leurs voeux pour l’enseignement supérieur. Ainsi s’achève une période de stress intense pour les familles, tétanisées à l’idée que leurs enfants s’orientent vers un cursus bas-de-gamme. Une course aux diplômes contre-productive pour Marc Vannesson, délégué général de Vers Le Haut, un think thank consacré à l’éducation. Interview.”

Parcoursup : "J’ai testé le module d’évaluation en droit" par Natacha Lefauconnier. “Lisa et Dan, élèves de terminale, veulent postuler en licence de droit. Pour pouvoir valider leurs vœux sur Parcoursup, ils sont obligés de répondre à un questionnaire qui leur permettra d’évaluer leur niveau par rapport aux attendus dans la filière. Mais, pas de stress, le score n’est pas pris en compte par les universités. Récit de leur expérience.”

Pendant ce temps, La directrice du Centre d’information et d’orientation revient sur sa fermeture annoncée. “La directrice du Centre d’information et d’orientation (CIO) de Remiremont revient sur la décision de fermeture. Ce service de proximité accueille les scolaires et non-scolaires pour les aider à trouver leur voie professionnelle.”

Mais heureusement les “associations” s’engagent. Ainsi, “Inspire”, la plateforme qui aide les lycéens à choisir leur orientation. “Inspire, c’est une plateforme créée par une association pour aider les lycéens dans cette période très difficile et toujours douloureuse où il s’agit de choisir son orientation alors qu’on ignore tout de ce que telle ou telle filière recouvre.” La plateforme Inspire.

Et n’en doutons pas le “capital” n’est pas loin. Educapital, le pari de deux femmes pour numériser l’école. “Une direction bicéphale féminine, qui plus est dans le secteur plutôt conservateur de la finance, avait déjà de quoi interpeller. Mais la gageure est d’autant plus grande qu’Educapital, premier fonds d’investissement européen dédié à l’éducation et la formation, investit dans des start-up.” C’était bien sûr une info d’hier, le 8 mars, mais que j’avais ratée.


Humour

Les enfants différents par Fiamma Luzzati, auteur de BD indépendant et pas une journaliste du Monde.

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.