Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 9 décembre 2011


Revue de presse du vendredi 9 décembre 2011

-* L’École, machine à désintégrer - Fondapol - désintox – stage de redressement -

L’École, machine à désintégrer
Dans Libération, on pourra lire une tribune de Philippe Meirieu. Dans ce texte, il s’alarme contre l’exclusion, l’évaluationnite et la médicalisation des difficultés scolaires qu’on a vu à l’œuvre récemment avec le projet de dépistage en marternelle des enfants “à risque” et “à haut risque”.
Il dénonce notamment le passage de la notion de “difficulté” à la notion de “trouble” (lecture psychologique). Et où on aboutit alors à une situation où “la classe est en train de devenir progressivement un lieu où l’on passe son temps à évaluer les élèves pour savoir s’ils ne seraient pas mieux ailleurs.” Où cela ? “ vers l’aide personnalisée, puis vers l’étude dirigée, le soutien scolaire, les cours particuliers, le psychologue et l’orthophoniste, les filières dédiées et les établissements spécialisés, Internet et les camps de vacances-études…
L’école comparée à une “centrifugeuse” devient selon le pédagogue, une gigantesque machine à désintégrer. “Quand il faudrait mettre en place des collectifs à taille humaine portés par des équipes d’adultes solidaires, on fait exploser le système en une multitude de professionnels qui « se repassent le bébé ». Quand il faudrait promouvoir l’entraide entre élèves et le suivi personnel dans des groupes solidaires, on multiplie les tests et les évaluations de toutes sortes pour faire fonctionner une « usine à gaz » de plus en plus complexe ” s’indigne t-il. Un des enjeux d’une refondation de l’école serait en effet de sortir de cette dérive psychologisante et individualisante et faire de l’école son premier recours dans la prise en compte de la difficulté scolaire et la volonté de faire réussir tous les élèves.
Fondapol
La Fondapol est un “think tank" libéral (très) proche de l’UMP et dirigé par Dominique Reynié. Elle fait douze propositions (décidément un chiffre très original...) pour 2012 dont la presse se fait l’écho. A côté de celles ci, le programme de l’UMP passe presque pour un programme “social-mou”. Parmi celles-ci, la douzième proposition porte sur l’école et est intitulée “la révolution de la responsabilité". En vrac on y trouve : la fin du collège unique, l’instauration d’une “école fondamentale”, l’autonomie des établissements dans lesquels les enseignants sont présents toute la semaine, l’introduction de la sélection à l’entrée de l’université.
Pour le Café Pédagogique, il s’agit ni plus ni moins avec ces propositions que d’en finir avec l’école républicaine et de créer “deux systèmes éducatifs, celui des gueux et celui des gens bien. Et à l’intérieur des systèmes de rétablir la saine hiérarchie qui fait des professeurs les garde chiourmes d’un côté, les valets de l’autre, de l’ordre bourgeois. Il fallait oser. Ils l’ont fait. Et cela va peser lourd sur la campagne électorale. ”.
On peut rajouter à ce que disent nos collègues du Café que ces propositions sont également très dangereuses car elles pervertissent de nombreuses idées pourtant intéressantes. Ainsi l’ “école fondamentale” devient pour la Fondapol une école où l’on transmet le minimum alors qu’à côté existera une autre école sélective et élitiste. De même, la notion d’ “autonomie” est ici pervertie et désigne dans cette version hyper-libérale la compétition entre les établissements et une gestion managériale méprisant les enseignants.
On peut d’ailleurs souligner que ce détournement des idées risque d’être un des écueils majeurs du débat sur l’École dans cette campagne électorale qui s’engage.
désintox et décodage
Le “fact checking” est une conception du journalisme qui consiste à revenir sur les affirmations, les chiffres, les arguments utilisés par les hommes politiques et les acteurs de l’actualité pour les vérifier ensuite. La “communication” et les “éléments de langage” rendent en effet de plus en plus difficile le travail d’information des journalistes. D’où la nécessité de se livrer à un travail de décodage ensuite. Aujourd’hui tous les journaux français ou presque se dotent d’une rubrique de “fact checking” qui s’appelle ici “Désintox”, là “Les décodeurs”, ou bien encore “Les Pinocchio”…
Dans Libération, Véronique Soulé se livre à un exercice de “désintox” à propos des chiffres dont se gargarise Luc Chatel sur le salaire des professeurs débutants. “ Depuis 2007, nous avons pu augmenter de 18% nos enseignants en début de carrière qui passeront le cap symbolique des 2 000 euros le 1er février” a annoncé le ministre au Salon de l’Éducation en affirmant également : “C’était un engagement que le candidat Sarkozy avait pris devant les Français : je veux moins d’enseignants, mieux rémunérés ”. Mais pour Véronique Soulé, les choses ne sont pas si simples.
D’abord, depuis 2007, la dépréciation par l’inflation a été de l’ordre de 10%. Or, si l’on prend le salaire de 2007 en tenant compte de la hausse des prix avec celui de 2012, ce n’est plus 18% d’augmentation que l’on trouve mais 8% en euros constants. Et puis le ministre fait comme si la réforme de la formation des enseignants (la masterisation) n’était pas passée par là. Depuis 2010, les profs sont désormais recrutés au niveau master, c’est-à-dire à bac plus cinq - contre bac plus trois, c’est-à-dire au niveau licence, jusqu’ici. Cela signifie que le futur prof doit financer deux années d’études supplémentaires. Autre élément : un prof débutant en 2007 n’est pas le même qu’un prof débutant en 2012. Le premier commençait par une année en alternance, à l’échelon 1 durant ses trois premiers mois d’exercice comme stagiaire, puis à l’échelon 2 les neuf mois suivants avant d’être titularisé à l’échelon 3. Le second, lui, débute directement au troisième niveau. Si on compare uniquement l’échelon 3 de 2007 à l’échelon 3 de 2011, la hausse n’est plus que de 12,5% hors inflation.
Il ya bien d’autres affirmations à démonter dans les discours de Luc Chatel qui semble être un expert en communication. Les Décodeurs”, le blog du Monde qui enquête avec les internautes” propose de répondre collectivement à la question “Luc Chatel dit-il vrai en assurant qu’il y avait plus d’élèves par classe en 1990 ? ”.
Au passage on notera aussi que la réponse est possible en s’appuyant sur les chiffres fournis par le Ministère . Mais le problème majeur, c’est que de moins en moins d’études sortent en ce moment. Le Ministre actuel aurait en effet une fâcheuse tendance à faire de la rétention de chiffres qui ne serviraient pas sa communication.
stage de redressement
Au risque de passer pour un obsessionnel de la discipline que j’enseigne, encore un petit mot pour signaler une interview du député jean-michel Fourgous . Nous avions déjà évoqué ce député des Yvelines lorsqu’il avait présenté avec Olivier Dassaut un rapport sur l’enseignement de l’économie.
Dans cette interview au site VousNousIls, il revient sur une de ses propositions : envoyer en stage en entreprise les “professeurs d’économie” qui selon lui “n’ont pas d’expérience de l’économie réelle”. Selon lui, les dangereux profs (sûrement marxistes) “forment les élèves à être des spectateurs critiques alors que notre pays a besoin d’acteurs et de créateurs.
Et le député ajoute "tant qu’on n’a pas vendu à un client, on n’a rien compris à l’économie". Curieuse conception de l’enseignement (qui est le plus idéologue ?) et de l’économie. Faut-il avoir vécu la 1ere Guerre mondiale pour en parler ? Faut-il avoir écrit un livre pour parler de littérature ? Et que faut-il faire pour être un bon député ?
Bonne Lecture...

Libération.fr du 09/12/11(certains articles payants)

Hausse du salaire des enseignants : Luc Chatel embellit le tableau
Le ministre de l’Education se gargarise d’une hausse de 18% des salaires des professeurs débutants entre 2007 et 2012. Il faut le dire vite.
Lire la suite de l’article

L’école transformée en machine à désintégrer Par PHILIPPE MEIRIEU Professeur à l’université Lumière-Lyon II, vice-président de la région Rhône-Alpes (EE-LV) délégué à la formation tout au long de la vie
Dans le petit jeu des annonces gouvernementales qui s’emballent à l’approche des élections, le repérage des enfants « à risque » et « à haut risque » en maternelle est très représentatif d’une conception tout à fait cohérente de l’enseignement fondée sur des principes simples : médicalisation, détection et dérivation.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 09/12/11

Rien vu...


Le Monde.fr (certains articles payants) du 09/12/11

Rien vu...


L’Humanité du 09/12/11

Rien vu...


Le Parisien (certains articles payants) du 09/12/11

Claude Monet raconté aux maternelles
Un petit livre illustré vient d’être édité par la ville à destination des tout-petits. Il revient sur la vie du célèbre peintre et de sa famille à Argenteuil.
Lire la suite de l’article


France Soir du 09/12/11

Rien vu...


La Croix du 09/12/11

La Fondapol propose douze priorités pour la présidentielle
Le club de réflexion libéral Fondapol propose notamment de réformer la fonction publique en confiant certaines missions à des opérateurs privés et en réservant le statut à vie de fonctionnaire à certains agents.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 09/12/11

Recours des végétariens devant le Conseil d’Etat sur la viande à la cantine
Cinq associations végétariennes ont déposé vendredi un recours devant le Conseil d’Etat pour réclamer l’abrogation d’un décret imposant aux cantines scolaires de servir des protéines animales comme plat principal.
Lire la suite de l’article

L’université populaire d’Onfray, ou le succès de la philo via le politique
Boulanger, infirmier ou professeur, ils sont environ un millier à assister chaque lundi au cours de philosophie que donne Michel Onfray pour la 10e année à l’université populaire (UP) de Caen. Pour le plaisir de s’y dégourdir les neurones ou le réconfort d’y retrouver leur vision du monde.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 09/12/11

Linda, Rom, sans papiers et Meilleure apprentie de France
Elle est rom et sans papiers, vit dans un squat en banlieue parisienne. Mais le cliché s’arrête là. Linda Mihai, 21 ans, est aussi Meilleure apprentie de France. Elle raconte son histoire dans un français quasi-parfait.
Lire la suite de l’article

Paris-Dauphine : Marine Le Pen porte plainte pour entrave à la liberté d’expression
La présidente du Front national, Marine Le Pen, a annoncé vendredi dans un communiqué avoir déposé plainte pour entrave à la liberté d’expression après avoir été empêchée par une centaine d’étudiants et de militants anti-FN de se rendre à l’université de Paris-Dauphine.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 09/12/11

Mes premiers conseils de classe
La première salve des conseils de classe est finie. Je n’ai jamais été délégué pendant ma scolarité, et ces fameux conseils de classe ont toujours été sources de fantasmes adolescents pour moi. Je m’imaginais les profs parler de nous comme dans un tribunal, à voter pour telle ou telle appréciation, pour le fait de mettre ou non les félicitations...
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 09/12/11

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 09/12/11

Education : Morin part du bon constat
S’il est élu en 2012, Hervé Morin ambitionne de refonder le système scolaire. "On gave les élèves français avec le programme scolaire le plus lourd en Europe sur la période la plus courte", a déploré mercredi soir le candidat à la présidentielle lors de l’émission Expliquez-vous. Un constat confirmé par plusieurs études.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 09/12/11

Emilie, doctorante canadienne à Paris, menacée d’expulsion
Les étudiants étrangers font les frais de l’objectif de réduction de l’immigration légale. Comme Emilie, brillante thésarde québécoise, privée de son visa étudiant. Portrait.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 09/12/11

Un principal de collège mis en examen pour viols
Les faits qui lui sont reprochés ont eu lieu dans la sphère familiale mais le principal, âgé de 57 ans, a été "suspendu à titre conservatoire"
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 09/12/11

Voie technologique : Pour le SNES, "ça va péter"
STL, STI, STG, ST2S : toutes les voies technologiques enchaînent les réformes, certaines la réforme de la réforme. Comment cela se passe-t-il sur le terrain ? Pour le Snes, qui réunit le 8 décembre un colloque national, la situation devient très grave dans certaines branches comme STI ou STL. La réforme génère une grande souffrance au travail.
Lire la suite de l’article

Fondapol : Pour en finir avec l’école républicaine...
Le prêt à penser de droite vient de glisser à l’extrême droite. Fondapol, un thinktank qui inspire l’UMP, propose de créer deux systèmes éducatifs, celui des gueux et celui des gens bien. Et à l’intérieur des systèmes de rétablir la saine hiérarchie qui fait des professeurs les garde chiourmes d’un côté, les valets de l’autre, de l’ordre bourgeois. Il fallait oser. Ils l’ont fait. Et cela va peser lourd sur la campagne électorale.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 09/12/11

Les PEP veulent peser dans le débat public
C’est pour faire entendre sa voix dans le débat public que la fédération des PEP (pupilles de l’enseignement public), organise ses premières "rencontres" après 90 années d’existence qui lui ont donné un solide ancrage sur le territoire, explique Joël Derrien, élu l’an dernier à la tête de la fédération. A l’image des premiers présidents (Emile Durkheim, Léon Bourgeois, Vincent Auriol...), il veut se positionner en faveur du monde associatif et promouvoir les valeurs de cette association "laïque et solidaire" qui œuvre dans les champs de l’éducation et du médico-social, compte 600 établissements et 110 centres de vacances. Il entend d’alleurs miser davantage que ses prédécesseurs sur les partenariats avec les collectivités territoriales.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 09/12/11

Formation des enseignants : même les députés UMP dénoncent le gâchis
Ce devait être une des grandes initiatives de Nicolas Sarkozy. Mais, vite faite, mal faite, la réforme de la formation des profs est entièrement à revoir, conclut le rapport de la mission présidée par le député UMP, Jacques Grosperrin. Face à un bilan désastreux, il appelle à « une réforme de la réforme ».
Lire la suite de l’article


Slate.fr du 09/12/11

Rien vu...


ÉducPros du 09/12/11

Suicide de Marie-Claude Lorne : l’enseignant mis en cause relaxé
Pascal David, professeur de l’UBO (université de Bretagne occidentale - Brest), a été relaxé mercredi 7 décembre 2011 par le conseil disciplinaire de l’université de Nancy 2 . Il était mis en cause suite au suicide de Marie-Claude Lorne, enseignant-chercheur de l’UBO, non titularisée par l’établissement.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 09/12/11

Jean-Michel Fourgous : "les profs d’éco n’ont pas d’expérience de l’économie réelle"
Instaurer un stage obligatoire en entreprise, de six mois minimum, pour tous les enseignants d’économie, notamment ceux des lycées d’enseignement général. Telle est la proposition faite, le 23 novembre, par Jean-Michel Fourgous, député-maire (UMP) d’Elancourt (Yvelines) et Olivier Dassault, député (UMP) de l’Oise, co-présidents du groupe de travail libéral Génération entreprise. Jean-Michel Fourgous répond à nos questions.
Lire la suite de l’article

Les infirmières scolaires ne veulent pas d’un "A bricolé"
Si les infirmières scolaires ont obtenu leur intégration en catégorie A, elles refusent les grilles indiciaires, qui les situent en deçà de leurs collègues hospitalières. Indignation, découragement… Alors que leurs missions les placent au cœur du dispositif de réussite scolaire, les infirmières en colère espèrent une issue heureuse aux négociations avant la fin de l’année.
Lire la suite de l’article

Si j’étais président : "Je créerais des primes pour valoriser l’investissement des enseignants"
Quelles mesures prendriez-vous si vous étiez élu président de la République ? Vousnousils interroge cette semaine Magalie Carré, 40 ans, professeur d’espagnol en classes de quatrième et troisième au sein du collège Bernard de Ventadour de Limoges.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !