Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 7 juin 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 7 juin 2019

Zavépluka — Passisimple — Examens — Réflexions

Revue de fin de semaine avant le petit break. Ya d’la circulaire dans l’air, des problèmes autour des examens et quelques réflexions bien intéressantes.


Zavépluka

Au BO du 6 juin 2019 : école inclusive, seconde professionnelle et compétences de l’État et des régions en matière d’information et d’orientation

Circulaire(s) de rentrée : l’éducation à la découpe ou façon puzzle ? Par Jean-Pierre VERAN sur son Blog : Le blog de Jean-Pierre VERAN
"Les circulaires de rentrée, publiées au début du printemps, avaient pour objectif de présenter une vision du cap fixé à l’enseignement scolaire pour l’année scolaire à venir. Cette année, c’est fin mai qu’a commencé la publication par tranches de la circulaire de rentrée : s’agirait-il d’éviter « la mise en débat du schéma d’ensemble » ?"

Une circulaire prend l’école inclusive sous l’angle gestion
La concertation « Ensemble pour une École inclusive », conduite auprès des parents, des associations, des AESH et des représentants des personnels enseignants et d’encadrement, a montré que les attentes restent fortes. Elle a confirmé que des progrès doivent être accomplis pour que l’École inclusive soit pleinement effective". Ces progrès la circulaire les demande aux enseignants alors que l’administration met en place les PIAL pour mutualiser les AESH et en limiter le nombre.”


Passisimple

Philippe Raynaud. “Il me semble difficile de proposer en Terminale une présentation systématique des notions”
Vice-président du Conseil supérieur des programmes, le philosophe Philippe Raynaud répond aux critiques émises à l’égard du projet transmis au ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse, portant sur les nouveaux programmes de philosophie en Terminale.”

Roger-François Gauthier : Crise des programmes scolaires
"Rien ne permet d’être certain que l’école a raison d’enseigner ce qu’elle enseigne, en quoi elle ne croit plus toujours, en dehors de nourrir la machine des évaluations". Inspecteur général honoraire, professeur à l’université Paris Descartes, Roger-François Gauthier se libère avec ce livre alerte (Crises des programmes scolaires. Vers une école de la conscience. Berger Levrault) qui se lit comme un roman. Il pose de façon radicale la question des programmes. Plutôt que prolonger l’empilement des disciplines scolaires traditionnelles, il invite à réfléchir à ce que l’on veut vraiment transmettre aux jeunes d’aujourd’hui. Cela amène à s’interroger sur les valeurs pas que l’école doit enseigner comme elle le fait aujourd’hui en cours, mais des valeurs qui doivent être au centre des programmes et les fonder. C’est à cette "école de la conscience", qui est aussi celle des curriculums, que RF Gauthier nous invite. Il s’en explique dans cet entretien.”


Examens

Brevet 2019 : les sujets d’histoire-géographie et enseignement moral et civique Washington
L’Etudiant vous dévoile les épreuves sur lesquelles ont planché les candidats à l’étranger. De quoi vous aider à vous entraîner pour le jour J !

Grève du baccalauréat : « Notre but n’est pas de punir les lycéens » Par Hervé Hinopay
Et si le baccalauréat était perturbé par la grève des enseignants ? Le mouvement des "stylos rouges", du nom de ces professeurs en colère contre les réformes du gouvernement, soutenu par la majorité des syndicats du second degré ainsi que par l’UNL (Union nationale des lycéens), menace de boycotter le premier jour des examens, lundi 17 juin. Eclairage avec Nicolas Webanck, 31 ans, professeur des écoles en Seine-Saint-Denis, membre actif des stylos rouges, dont il coordonne la page Facebook.”


Réflexions

YaKa et YFOCON rencontrent la réalité
Au-delà du miracle PISA à Singapour : le grand écart entre innovations et pratiques pédagogiques dans la classe. Par Romuald NORMAND, Recherches et Études en Chine
Malgré les multiples initiatives de réforme visant à encourager la vision pédagogique du « enseigner moins, apprendre davantage », la pratique pédagogique dans les salles de classe de Singapour est restée traditionnelle, largement axée sur l’enseignement du contenu des programmes et la performance aux examens. Il y a très peu de preuves d’un enseignement réflexif, utilisant de manière significative les TIC, centré sur l’apprentissage des élèves. Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas eu d’innovations dans les programmes scolaires. En fait, au cours des dernières années, a été mise en oeuvre une vague d’innovations curriculaires et pédagogiques dans un grand nombre d’écoles. Mais elles ne semblent pas avoir eu un impact significatif sur la pratique pédagogique dans les salles de classe.” Dur, dur le changement ou plutôt le non-changement !

Sur le RIRE (Réseau d’information pour la réussite éducative) au Canada : Causes de l’épuisement professionnel chez les enseignants et conséquences pour les élèves par Patrice Cyrille Ahehehinnou
L’épuisement professionnel est parfois défini comme la phase finale d’un processus de fatigue physique, mentale et émotionnelle chronique. On le décrit aussi comme un processus progressif d’érosion des moyens internes d’un travailleur. En ce qui concerne les enseignants, on peut percevoir cet épuisement, entre autres, comme une usure muette et continue, qui résulte du contact fréquent avec les élèves. Les trois manifestations de l’épuisement professionnel sont la fatigue physique, mentale et émotionnelle (ou fatigue professionnelle), le développement d’une image de soi inadéquate (ou sentiment de non-accomplissement ou d’inefficacité au travail) ainsi que la prise de distance avec autrui due à des sentiments négatifs et cyniques (aussi appelée dépersonnalisation).”

Une multiplicité des parcours pour le développement professionnel des enseignants à Singapour (IV). Le parcours à l’échelle du ministère

Parution n°219 - 2019-2 - de Education Permanente : Le numérique : une illusion pédagogique ?

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?