Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 6 octobre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 6 octobre 2017

Silence — Jeu de pions — La polémique du jour — Supérieur — Ressource

Hier, c’était la journée du silence en France surement pour permettre les jeux de pions. Une belle polémique essaye de prendre, mais c’est pas sûr... Enfin des nouvelles du supérieur et une ressource.

----

Silence

Journée mondiale des enseignants : un jour pour parler d’éducation. “Le jeudi 5 octobre, c’est la journée mondiale des enseignants. L’occasion de faire un bilan de l’état de la profession d’enseignant partout dans le monde.”
C’était hier, mais que s’est-il passé hier en France à ce sujet ?


Jeu de pions

Blanquer à l’école du Sénat. Par B. Girard sur son blog : Histoire, Ecole et Cie. “Avec la réélection de Gérard Larcher, c’est, sur le sujet de l’école, un réactionnaire décomplexé que les sénateurs ont renouvelé à la tête de leur assemblée, parfaitement en phase avec les orientations, les prises de position de l’actuel ministre de l’Education nationale.”

Le Café pédagogique a repéré au JO que L’ancien chef de cabinet de Darcos était nommé à Matignon.
Et Camille Stromboni dans Le Monde s’interroge : Un homme de gauche pour mener la réforme du baccalauréat. “Jean-Michel Blanquer a choisi Pierre Mathiot, ex-directeur de Sciences Po Lille. Cet universitaire est à l’origine d’un dispositif d’égalité des chances.”


La polémique du jour

Dans Le Figaro ... l’inclusion qui divise, une série d’articles par Marie-Estelle Pech.
Féminisme : les délires de l’écriture « inclusive ». “VIDÉO - Député.e, conseiller.ère, intellectuel.le : cette manière incongrue d’écrire le français gagne du terrain dans l’université et l’administration. Une nouvelle concession à un féminisme militant.”

Écriture inclusive : pour les grammairiens, le masculin est aussi neutre. “Selon Antoine Gautier, chercheur sur la syntaxe et la linguistique française, le problème réside surtout dans une formule malheureuse, celle du « masculin qui l’emporte sur le féminin » dans les règles d’accords.” réservé aux abonnés.

Michael Edwards : « Comment lire ce charabia ? »INTERVIEW - Premier Britannique élu à l’Académie française et au Collège de France, l’académicien se définit comme un « amoureux de la langue française ». Pour ce poète, professeur, philosophe et traducteur franco-britannique, l’écriture inclusive abîme la langue française.”


Supérieur

Enseignement supérieur : 38 % des étudiants sont boursiers. “Selon une note du ministère de l’enseignement supérieur, si plus de 50 % des étudiants dans les sections de technicien supérieur (BTS) sont boursiers, ils ne sont que 14 % en écoles de commerce.”

« Il ne faut laisser aucun jeune à la porte de l’enseignement supérieur ». “Pourquoi les syndicats étudiants s’opposent-ils à la sélection à l’entrée de l’université ? Les réponses de Lilâ Le Bas, présidente de l’UNEF, aux questions des internautes du « Monde Campus »”. Propos recueillis par Séverin Graveleau.

La réussite des bacheliers pro dans le supérieur à l’épreuve de la concertation par Laura Taillandier. “Amélioration de l’orientation, augmentation des places en STS, année de remise à niveau, certification pour une insertion professionnelle… Les pistes pour améliorer la poursuite d’études des bacheliers professionnels se dessinent lors de la concertation sur l’accès à l’enseignement supérieur. Certaines se concrétisent déjà sur le terrain, sans faire l’unanimité.”
Et justement dans l’émission Du Grain à moudre de Hervé Gardette sur France Culture à écouter :
Le bac pro tiendra-t-il un jour ses promesses ?Orientation sur un non-choix, élèves en difficulté, insertion professionnelle difficile : la filière professionnelle souffre aujourd’hui d’une mauvaise image. Comment valoriser et améliorer l’enseignement professionnel pour qu’il ne soit plus perçu comme une « voie de garage » ?” Avec trois intervenants : Nathalie Mons, présidente du Conseil national de l’évaluation du système scolaire (Cnesco), professeur de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise ; Sigrid Gerardin, co-secrétaire générale du SNUEP-FSU (Syndicat National Unitaire de l’Enseignement Professionnel) ; Liliana Moyano, présidente de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves).

L’UE vient de publier Étude sur l’impact des systèmes d’admission sur les résultats de l’enseignement supérieur
que le Café pédagogique présente ainsi : “ Alors que la France va réformer son modèle d’accès au supérieur, la Commission européenne publie une synthèse sur cette question. La France y apparait comme faisant partie des 8 pays européens qui pratqiuent une sélection minimale. La Commission souligne que "aucune des politiques que nous avons cernées ne devrait être considérée idéale". Mais elle fait des recommandations. Il faut améliorer l’orientation. Les admissions doivent être liées au marché du travail. Il faut retarder au maximum l’organisation par filières du secondaire. Et faire collaborer davantage le secondaire et le supérieur.”


Ressource

La revue Administration & éducation publie : Ne laisser aucun élève au bord du chemin : utopie ou feuille de route ? n° 155 – Septembre 2017. Coordonnateurs : Lydie KLUCIK et Françoise MARTIN-VAN DER HAEGEN

Et un excellent week-end !

Bernard Desclaux



JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie, de l’école au lycée

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.