Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 5 janvier 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 5 janvier 2017

Réformes - Système - Divers

Ce sont encore et toujours les réformes qui agitent la presse. On parle aussi de pédagogie, de système et diverses choses.


Réformes

Réforme du brevet : Le détail des épreuves
« Sans surprise, le B.O. du 4 janvier a publié la note de service sur l’organisation du brevet. Cette note est importante car elle fixe précisément le contenu des épreuves et tranche sur des questions importantes pour les enseignants comme la date du choix entre disciplines en sciences ou la prise en compte du cycle 4 ou de la seule année de 3ème. »

Quelques informations sur la possible réforme du lycée.
« Les auditions de la commission Mathiot, en charge de la réforme du bac et du lycée, ont du bon. Petit à petit elles dévoilent le projet envisagé au ministère, même s’il reviendra au ministre de trancher en dernier recours. Le profil du nouveau lycée modulaire se dégage : réorganisé en 9 voies il sera fortement dégraissé. Environ un cinquième des heures d’enseignement en lycée pourraient disparaitre au profit d’une réforme qui devrait augmenter les inégalités entre filières, établissements et élèves. Elle pourrait introduire aussi des réformes de fonds attendues au ministère depuis longtemps comme l’annualisation. » A lire dans le Café pédagogique.
Et la réforme de l’examen.
« La réforme s’oriente vers un examen à quatre épreuves en classe de terminale : deux épreuves écrites à la fin du premier semestre, un grand oral et la traditionnelle épreuve de philosophie au mois de juin. Le système de contrôle continu aura une plus grande place. »

Une réflexion sur cette réforme par P. Watrelot dans Alternatives économiques.
« Peut-on réformer le bac sans réformer le lycée ? Lorsqu’Emmanuel Macron faisait figurer dans ses promesses de campagne la modernisation de ce monument national (créé en 1808) qu’est le baccalauréat en le réduisant à « quatre matières obligatoires à l’examen », on pouvait se douter que cela aurait des conséquences sur l’amont, c’est-à-dire l’architecture du lycée. Pourquoi ce changement ? Quels sont les enjeux de cette réforme ? »

Emmanuel Macron avait promis pendant sa campagne le rétablissement du service militaire. Apparemment cela ne se fera pas. Des députés proposent un parcours citoyen organisé par l’Education nationale pour le remplacer.
« Selon un rapport rendu public fin janvier, le service militaire obligatoire annoncé par Macron pourrait être remplacé par un "parcours citoyen" encadré par des enseignants et des jeunes en service civique »
Ces députés sont bien mal renseignés car ce parcours existe déjà au collège
Parcours citoyen et service national universel : le monde de l’enseignement pointe "une méconnaissance de ce qui se fait déjà"
« Des syndicats de l’enseignement ont réagi, jeudi sur franceinfo, alors que des hypothèses de travail sur un parcours citoyen ont été révélées. »

2018, année charnière pour les réformes.
« L’année 2017 aura finalement été celle du détricotage des mesures adoptées depuis 2012. 2018 s’annonce comme une année qui posera les premiers jalons d’une réforme de fond appliquée à partir de 2019. Année charnière ce sera aussi une année de ruptures et donc une année difficile pour le ministre. »


Système

Un billet de l’ancien recteur Alain Bouvier qui expose ses proposition pour une meilleure gestion des personnels de l’Education nationale.
Substituer de l’humain à la bureaucratie ? Chiche ! « La « gestion des ressources humaines » est une expression convenue que je n’aime pas, mais que j’emploie ici faute de mieux.
Celle pratiquée à l’Éducation nationale est quasiment unique sur la planète. Présente en d’autres lieux au siècle dernier, aujourd’hui elle relève du musée des organisations. »

Protection sociale : Le ministère met en concurrence la Mgen
« Le BO du 4 janvier publie trois conventions relatives à la protection sociale complémentaire des personnels de l’éducation nationale. Comme prévu le ministère a décidé de mettre la MGEN en concurrence avec des assurances privées. En juillet dernier, Roland Berthilier, président de la MGEN, avait dénoncé cette décision. Pour lui, le nouveau cahier des charges est "plus assurantiel que mutualiste". Il devrait supprimer des droits notamment pour les retraités et pour la dépendance. Il s’était étonné que l’éducation nationale définisse le cahier des charges "en l’absence totale des syndicats alors que dans le privé il y a concertation". Il s’étonne aussi des prétentions de l’éducation nationale. "Comment l’employeur peut-il exiger autant de différence avec l’offre actuelle avec un apport financier de 0.3% alors quand dans le privé il est de 50% ?" Pour la MGEN le ministre détricote les solidarités. »


Divers

Elèves dyscalculiques ou dysorthographiques : « l’attitude du prof est essentielle »
« Delphine de Hemptinne, orthophoniste belge, revient avec nous sur deux troubles de l’apprentissage encore peu connus : la dyscalculie et la dysorthographie. »

Le tact fait partie des trois vertus éthiques du prof, avec la justice et la bienveillance, rappelle Eirick Prairat dans un ouvrage particulièrement plaisant et accessible.
On peut aussi le lire dans The Conversation.
« Le tact n’indique pas seulement ce qu’il importe de faire, il signale aussi un « comment faire ». Comprenons bien qu’il ne s’agit pas de deux tacts distincts – un tact éthique et un tact pédagogique – mais d’un usage pédagogique d’une disposition originairement éthique. C’est par l’entremise du tact qu’un savoir-faire (conduire une interrogation orale, élaborer une évaluation, animer un débat…) devient un « savoir-comment-faire », qu’une habileté didactique devient un geste pédagogique. Le tact pédagogique manifeste l’expertise du professeur qui est toujours gagée par une forme d’automatisation des procédures. Le jugement expert est immédiat, rapide. »

Sur Europe1, Lycées : ces "fiches Avenir" qui vont déterminer l’orientation des élèves de Terminale.

Un enseignant de l’Utah est renvoyé pour avoir exposé des peintures de nus à la vue de ses élèves
« Dans l’État de l’Utah, un enseignant avait choisi d’utiliser les cartes de l’Art Box éditée par Phaidon pour illustrer un cours sur la théorie de la couleur. Mais la boîte contient quelques nus, majeurs pour l’histoire de l’art, obscènes selon quelques parents d’élèves. »

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017

Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.

N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en
cours

Dossier coordonné par Sabine Coste et Nicole Priou
novembre 2017

La rénovation de la voie professionnelle engagée en 2009 a modifié les représentations sur les études initiales et la façon d’envisager les inégalités scolaires. Les caractéristiques sociales des jeunes scolarisés dans la voie professionnelle se sont, elles aussi, modifiées. Entre «  diplôme bradé  » et «  émancipation sociale  », quel état des lieux ?