Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 31 mars 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 31 mars 2006

PROMULGUATION : Acte par lequel le chef de l’État constate qu’une loi a été régulièrement adoptée par le Parlement et la rend applicable. (Larousse 2006)

C’était le mot du jour. Le président a donc promulgué la loi. Mais dans le même temps, il demande au gouvernement de "prendre toutes les dispositions nécessaires" pour qu’"en pratique, aucun contrat" CPE "ne puisse être signé sans intégrer pleinement" l’ensemble des "modifications" qu’il demande.
CPE : C’est Pas Evident...
En tout cas cette situation ne correspond pas aux attentes des étudiants et lycéens et des syndicats de salariés. Tous annoncent la poursuite du mouvement et notamment une nouvelle journée de grève le mardi 4 avril prochain.

Pendant ce temps là, que se passe t-il dans l’école ?
De nombreux lycées restent fermés. on peut même se demander si les déclarations du Ministre De Robien n’ont pas amplifié le phénomène. Aujourd’hui dans une interview au Figaro, le ministre de l’Education nationale s’en prend pêle-mêle aux enseignants, aux parents d’élèves, aux syndicats, aux communistes et aux absentéistes....
On a annoncé hier que le Haut conseil de l’École avait rendu ses conclusions concernant le socle commun. Malheureusement, dans le contexte, ce point important ne fait pas vraiment la Une de vos journaux. On pourra cependant lire des précisions dans Le parisien et dans Ouest France.
On apprend aussi dans Le Figaro « la mort officielle de la méthode globale ». En fait, il s’agit de la parution, hier au Journal officiel, d’un arrêté qui modifie les programmes d’enseignement de l’école primaire afin de les mettre en conformité avec la circulaire du 3 janvier 2006 relative à l’apprentissage de la lecture.
« J’ai été très contesté par les syndicats qui prétextaient une contradiction entre les textes. Eh bien, j’ai mis les pendules à l’heure ! Les enseignants ont maintenant un texte officiel à appliquer ». Rompez !

Bonne Lecture...


Libération du 31/03/06

Chirac prend la rue a contresens
Après la validation du CPE par le Conseil constitutionnel hier, le Président, qui s’exprimera ce soir, devrait promulguer le texte malgré la colère persistante.
Lire la suite de l’article

Le front syndical toujours uni
Pas de négociation sans retrait du CPE : la réaction des syndicats a été unanime, hier, après l’annonce de la décision du Conseil constitutionnel
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 31/03/06

Robien : « Je demande la réouverture des lycées »
Les jeunes ont le droit d’exprimer leur mécontentement mais ils sont soumis à une obligation d’assiduité scolaire. Les consignes d’absentéisme ou de blocage venant d’enseignants, de syndicats ou d’une fédération de parents d’élèves sont peu responsables. Personne ne doit utiliser les jeunes pour bloquer les lycées et grossir les rangs des manifestations.
J’ai donc demandé la réouverture des établissements. Les recteurs sont chargés de demander aux proviseurs de faire le maximum pour que les cours aient lieu. Ils peuvent recourir à la force publique en cas de heurts, si le préfet le juge utile.
Lire la suite de l’article

« Un message absurde et non-productif »
Philippe Tournier, secrétaire général adjoint au Syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale (SNPDEN), fait part de son étonnement et de son scepticisme face à ce message. Le rectorat de Lille a quant à lui démenti jeudi avoir envoyé des « consignes générales », tout en affirmant que les chefs d’établissement pouvaient « faire appel aux responsables de la sécurité », si la sécurité des élèves était menacée.[...] C’est absurde et non-productif dans la mesure où il a eu pour seul résultat de relancer la mobilisation de plus belle. Dans plusieurs lycées, notamment à Lille, c’est reparti pour un tour. Si le but était de compliquer la situation, il est brillamment atteint ! Sinon, c’est un échec, la consigne s’est complètement dégonflée.
Il nous a toujours été dit de faire intervenir les forces de l’ordre seulement en cas de violences et de dégradations. Dans ce cas, c’est vrai que la question ne se pose pas. Autrement, la décision d’employer la force est une décision politique, elle n’est pas du ressort d’un chef d’établissement.
Lire la suite de l’article

Grandes manoeuvres chez les organisations étudiantes
ENCORE INCONNU il y a quelques jours, Jean-François Martins, étudiant en licence d’économie sociale à Marne-la-Vallée, vient d’être propulsé président de la première organisation étudiante de France. Après les élections controversées du Crous qui se sont déroulées entre le 21 et le 23 mars, la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), avec plus de 41% des voix, a en effet détrôné l’Unef. Le syndicat de gauche s’est effondré, ne réunissant que 17,88% des suffrages aux élections des conseils d’administration des Centres régionaux des oeuvres universitaires et scolaires (Crous).
Lire la suite de l’article

Fin officielle de la méthode globale
Un arrêté paru hier au Journal officiel modifie les programmes d’enseignement de l’école primaire afin de les mettre en conformité avec la circulaire du 3 janvier 2006 relative à l’apprentissage de la lecture. « J’ai été très contesté par les syndicats qui prétextaient une contradiction entre les textes. Eh bien, j’ai mis les pendules à l’heure ! Les enseignants ont maintenant un texte officiel à appliquer », a expliqué hier au Figaro Gilles de Robien, ministre de l’Education.
Lire la suite de l’article

Les Sages valident sans réserves le CPE
Les Sages ont rappelé qu’aucun principe constitutionnel n’« interdit au législateur de prendre des mesures en faveur de l’emploi des jeunes ».
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 30/03/06 (un jour de retard)

Une détermination sans faille
Les 12 organisations de jeunes et de salariés qui composent l’intersyndicale appellent à une nouvelle journée de grève contre le CPE mardi 4 avril.
Lire la suite de l’article

Robien donne l’ordre de réprimer les lycéens
Sévissez pour débloquer : assénée par écrit dans l’académie de Lille, par téléphone ailleurs, voici la consigne qu’ont reçue, hier, de nombreux chefs d’établissement.
Lire la suite de l’article

« On a bien un divorce entre la base et le sommet »
Frédérique Matonti, professeur de sciences politiques à l’université Paris-I Sorbonne, a coordonné l’ouvrage la Démobilisation politique, aux éditions La Dispute.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 31/03/06 ( payant)

L’école se donne une obligation de résultats
Axe fort de la loi Fillon, le projet de socle commun de compétences, que tous les enfants devront avoir acquis en fin de troisième, a été dévoilé hier. Dès la rentrée prochaine, les élèves de primaire seront concernés.
Lire la suite de l’article

La fièvre monte
Le Conseil constitutionnel a validé hier le CPE. Jacques Chirac, qui s’exprimera ce soir à la télévision, se trouve devant un choix crucial : promulguer la loi ou demander une nouvelle délibération. Sur le terrain, la pression monte dangereusement.
Lire la suite de l’article

La crise va s’envenimer, pronostiquent les syndicats
CETTE FOIS, les syndicats craignent le pire. Après le feu vert du Conseil constitutionnel au CPE, les leaders ont fait monter la pression d’un cran en attendant l’intervention de Jacques Chirac.
Lire la suite de l’article

A Montreuil, les blocages se renforcent
BARRICADES volumineuses, accès bloqués, parents présents... Les déclarations du ministre de l’Education nationale mercredi en faveur du déblocage des lycées, avec intervention de la police si nécessaire, n’a pas eu du tout l’effet escompté sur les...
Lire la suite de l’article

« Notre mouvement les dépasse totalement »
FORCE OUVRIERE, Parti communiste, Ligue communiste révolutionnaire... A gauche, un concert d’indignations a suivi l’interpellation de Karl Stoeckel, président de l’Union nationale lycéenne. Les forces de l’ordre sont venues le « cueillir » hier matin...
Lire la suite de l’article

Lycéens et étudiants accentuent la pression
CE DEVAIT ÊTRE un nouveau tour de chauffe des étudiants et des lycéens avant la mobilisation générale de mardi prochain. La journée d’actions, organisée hier à l’appel de la coordination nationale étudiante et lycéenne, a été beaucoup plus que cela
Lire la suite de l’article


La Croix du 31/03/06

Génération CPE, l’éveil citoyen
Pour ou contre le CPE, de nombreux jeunes ont découvert, à l’occasion de la crise, diverses formes d’engagement. Mais beaucoup se méfient du militantisme partisan
Lire la suite de l’article

La crise du CPE : militantisme en ligne
Les blogs, sites Internet personnalisés et interactifs, ont fleuri sur la toile. Un espace de discussions et de débats dont se servent les militants notamment dans la crise du CPE
Lire la suite de l’article

Robien veut le déblocage des lycées, les syndicats s’insurgent
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a donné la "consigne orale" aux recteurs d’académie d’organiser jeudi la "réouverture" de tous les lycées, provoquant la réaction indignée des syndicats, qui craignent des interventions des forces de l’ordre.
Lire la suite de l’article

Etre une jeune fille et vivre en banlieue
Des jeunes filles témoignent de leur quotidien dans la cité, alors que s’ouvre vendredi 31 mars le procès du meurtrier présumé de Sohane
Lire la suite de l’article


20 minutes du 31/03/06

Les proviseurs font de la résistance passive
Les chefs d’établissement franciliens n’ont pas suivi hier le mot d’ordre lancé par Gilles de Robien mercredi. Le ministre de l’Education avait donné une « consigne orale » aux recteurs d’académie pour que les lycées soient « rouverts » dès le lendemain, avec un recours aux forces de l’ordre si nécessaire. Hier, sur les trente-six lycées parisiens (sur 110) perturbés, un seul a ordonné l’évacuation. Les élèves du lycée Fénelon (5e) ont été dispersés par les forces de l’ordre, sans incident.
Lire la suite de l’article

Sur les routes ou les rails, les jeunes anti-CPE occupent le terrain
Etudiants et lycéens en lutte contre le CPE ont occupé le terrain jeudi, dans l’attente de la décision du Conseil constitutionnel, en multipliant les blocages de lycées, mais aussi de routes et voies ferrées, qui se sont soldés par des dizaines d’interpellations.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 31/03/06

École : ce que tout élève devra savoir à 16 ans
Le Haut Conseil de l’éducation a livré au ministre de l’Éducation le « socle commun des connaissances ». Sept compétences à maîtriser absolument, sous peine d’être marginalisé.
Lire la suite de l’article

La solitude du proviseur dans son lycée bloqué
Bernard Guyonnet est proviseur de Livet, 1 600 élèves, un lycée technologique industriel et scientifique de Nantes. Il raconte le blocage de son établissement, depuis quinze jours déjà.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 01/04/06

Les anti-CPE continuent de manifester avant l’intervention de Jacques Chirac
L’onction du Conseil constitutionnel à la loi sur l’égalité des chances instaurant le CPE n’a pas calmé les manifestants opposés à cette mesure.
Lire la suite de l’article

Jacques Chirac promulgue la loi sur l’égalité des chances, mais demande des modifications
J’ai décidé de promulguer la loi", a annoncé Jacques Chirac lors de son allocution tant attendue, vendredi 31 mars, sur le contrat première embauche, contenu dans la loi sur l’égalité des chances. "Mais je vais aussi demander au gouvernement de préparer deux modifications de la loi, portant sur les deux points qui ont le plus fait débat", a-t-il aussitôt assuré. "La période [d’essai] de deux ans sera réduite à un an", et "en cas de rupture de contrat, le droit du jeune salarié à en connaître les raisons sera inscrit dans la nouvelle loi."
Lire la suite de l’article

Les syndicats, mécontents, maintiennent leur appel à la mobilisation
A Paris, plusieurs centaines de personnes, lycéens, étudiants et représentants de divers partis politiques (LCR, PCF) et syndicats (FSU, CFDT), rassemblées vendredi soir place de la Bastille à Paris, ont sifflé l’allocution du président Jacques Chirac diffusée par un camion-sono.
Lire la suite de l’article

La clé de l’emploi est à l’université, par Claude Allègre
[...]En conservant le principe de la scolarité obligatoire à 16 ans, on devrait permettre aux élèves qui le désirent une formation en alternance à partir de 14 ans. Au niveau du bac professionnel, il faut reprendre l’idée de "l’enseignement professionnel intégré" qui avait à l’époque reçu l’appui de tous les partenaires sociaux. Cet enseignement associe l’éducation nationale et le monde de l’entreprise en utilisant l’alternance pour les élèves, mais aussi la formation périodique des enseignants professionnels au sein des entreprises. Dans les deux cas, la rémunération des stages est la condition essentielle de réussite, car elle constitue une motivation forte pour les jeunes. Elle les insère dans le mécanisme du marché du travail et elle décourage les entreprises de substituer les stages aux emplois comme elles le font aujourd’hui trop souvent. Dans les filières dites générales, il faut amplifier dès le collège les enseignements à finalité pratique (traitement de texte, manipulation de tableaux de chiffres, statistiques élémentaires, élaboration de projets).
Second secteur, l’enseignement supérieur. Sachons d’abord que l’université française, dont on souligne trop souvent les insuffisances, a accueilli en trente ans huit fois plus d’étudiants. Elle a amélioré ses formations, sans jamais avoir les moyens financiers adéquats. Rappelons que, par habitant, nous dépensons pour notre enseignement supérieur (grandes écoles comprises) 2,5 fois moins que les Etats-Unis ! Toute amélioration de la situation actuelle passe par une augmentation massive du budget des enseignements supérieurs (salaires des enseignants, bourses des étudiants, crédits pédagogiques, amélioration et maintenance des campus, crédits de recherche, crédits d’accueil pour les enseignants extérieurs).[...]
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 31/03/06

Jacques Chirac demande ? deux modifications du CPE
Le chef de l’Etat promulgue la loi mais demande au gouvernement de faire voter une nouveau texte avec réduction de la période d’essai à un an et "le droit à connaître les raisons du licenciement".
Lire la suite de l’article

Robien menace de sanctions
Le ministre de l’Education nationale s’en prend pêle-mêle aux enseignants, aux parents d’élèves, aux syndicats, aux communistes et aux absentéistes.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 31/03/06

Jacques Chirac promulgue la loi mais veut une nouvelle copie
Jacques Chirac annonce son intention de promulguer la loi créant le contrat première embauche (CPE), tout en y apportant deux modifications majeures.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 31/03/06

CPE : Les principaux points de l’intervention de Jacques Chirac
Voici les principaux points de l’intervention du président Jacques Chirac sur le CPE :
Lire la suite de l’article

CPE : Les deux modifications seront faites "rapidement" (Debré)
Le président de l’Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, a indiqué vendredi sur TF1 que les deux modifications du CPE annoncées par Jacques Chirac allaient être faites "rapidement".
Lire la suite de l’article

CPE : la promulgation, "élément de crise supplémentaire" selon Fabius
L’ancien Premier ministre Laurent Fabius (PS) a critiqué, vendredi après l’allocution télévisée de Jacques Chirac, la voie choisie par le président estimant que la promulgation de la loi prévoyant le CPE "va être un élément de crise supplémentaire".
Lire la suite de l’article

Evacuations de lycéens : mise en garde solennelle de Dray à Robien
Le porte-parole du PS Julien Dray a averti solennellement le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien que si "des événements graves surviennent" entre la police et les lycéens, il "en porterait devant le pays toute la responsabilité".
Lire la suite de l’article

Jouan (CFDT) : Chirac donne raison aux anti-CPE sans corriger vraiment le tir
Le secrétaire national de la CFDT Rémi Jouan a estimé vendredi que Jacques Chirac donnait "raison" aux opposants au CPE sans donner "les moyens au dialogue social de corriger le tir", ce qui justifie toujours à ses yeux la "mobilisation de mardi".
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation