Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 3 avril 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 3 avril 2020

Bac — Brevet — Continu — Réflexions — Divers

En continu et à distance. Une petite revue pour terminer cette troisième semaine de confinement avec l’annonce sur l’organisation des examens. Quelques réflexions sur l’enseignement à distance et un peu de divers. Et Rester CHEZ VOUS !


Continu

Le bac 2020 aura lieu au contrôle continu
Finalement Edouard Philippe n’a pas laissé Jean-Michel Blanquer annoncer les épreuves du bac 2020. Le premier ministre a annoncé lui-même sur TF1 l’annulation des épreuves habituelles du bac et son remplacement par le contrôle continu intégral ou quasi intégral. Il a également laissé planer le doute sur la réouverture des écoles d’ici la fin de l’année scolaire. JM Blanquer donnera les détails de l’organisation de l’examen le 3 avril à 11 heures.”

L’ensemble des épreuves du brevet et du bac seront validées en contrôle continu Publié par Mehdi Bautier
Le ministre de l’Education nationale annonce, vendredi 3 avril, que l’ensemble des épreuves du brevet et du bac seront validées en contrôle continu.“

Sur le site du ministère Bac, brevet 2020 : les réponses à vos questions
Compte tenu de la situation sanitaire, des aménagements des épreuves des examens nationaux ont été décidés.
Consultez toutes les réponses à vos questions pour les examens du bac, brevet, CAP, BEP et BTS
.”

Pauvre brevet ! Une suppression de ses épreuves terminales dans l’indifférence ? PAR CLAUDE LELIÈVRE sur son BLOG : HISTOIRE ET POLITIQUES SCOLAIRES
Alors que les modalités d’attribution du baccalauréat peuvent susciter la passion, il n’en est nullement de même pour le brevet qui pourtant concerne la totalité de chaque classe d’âge. Drôle d’examen ayant une drôle d’histoire. Va-t-on vers sa fin ?

Blanquer : Reconquête du mois de juin et contrôle continu intégral
"Après l’intervention du premier ministre le 2 avril, JM Blanquer a annoncé ses décisions pour les examens et la fin de l’année. Le ministre veut "reconquérir le mois de juin", un vieil objectif de son ministère. Les cours auront lieu jusqu’au 4 juillet à tous les niveaux, sauf si le confinement était maintenu. L’assiduité des élèves sera évaluée pour le bac et le brevet. Pour ces examens le ministre impose un contrôle continu intégral, sauf en français où un oral sera maintenu si cela est possible."


Réflexions

Après cette histoire-là Par Johann Chapoutot, historien, professeur d’histoire contemporaine à Paris-Sorbonne
Il faudra tout réévaluer les salaires de ceux qui servent le plus afin qu’ils ne soient plus ceux qui gagnent le moins, revoir le rôle de l’Etat… et se rappeler que cette catastrophe épidémique est avant tout une catastrophe écologique.”

Après la continuité, l’acharnement ?
Alors que les enseignants, les élèves, les familles sont sous pression depuis plusieurs semaines pour faire « la classe à la maison » et qu’ils ont tous besoin de souffler pour pouvoir tenir dans la durée, le ministre vient d’annoncer « les vacances apprenantes ». Le SE-Unsa dit non !

L’art d’enseigner... à distance
S’ils attendent de pied ferme les prochaines annonces du ministre de l’Education nationale, les enseignants se mobilisent depuis bientôt trois semaines pour assurer à distance une continuité pédagogique. Leur priorité, malgré le manque de visibilité : garder le lien avec les élèves, notamment les plus démunis, face à cette situation inédite. Témoignages.”

Belgique, « L’enseignement à distance et la question de la technique »
Pour les philosophes Thomas Berns et Tyler Reigeluth, la crise actuelle est une occasion inédite pour penser quel type d’enseignement nous voulons : à quel point certains types d’activité et d’exercice présentiels nous apparaissent comme non négociables, mais aussi comment certaines technologies peuvent parfois contribuer à réaliser cet enseignement que nous voulons.”

L’école à l’heure du Covid-19 : Journal d’un confinement par Maëlle Pretceille de Pressensé
"Pour beaucoup d’élèves, l’école, le collège, le lycée est le seul lieu où se construit un lien social ; pour eux l’urgence n’est pas tant de continuer à apprendre que de continuer à avoir une existence sociale. Et si ces deux objectifs pouvaient se rejoindre ? C’est le pari proposé ici avec le « Journal d’un confinement »."


Divers

L’éducation prioritaire, bientôt une affaire locale ? par Thibaut Cojean
Dans leur rapport remis en novembre 2019, Ariane Azéma et Pierre Mathiot suggèrent de supprimer les réseaux d’éducation prioritaire. A la place, des politiques d’accompagnement pour les établissements en difficulté pourraient être mises en place, mais sans cadre national et directement par les rectorats.”

Décision n° 2020-834 QPC du 3 avril 2020
Union nationale des étudiants de France [Communicabilité et publicité des algorithmes mis en œuvre par les établissements d’enseignement supérieur pour l’examen des demandes d’inscription en premier cycle]

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?