Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 29 novembre


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 29 novembre

6, 5, 4, 3, 2, 1


Une revue en six flashs. Ici et là-bas aussi.

6. Les ESPÉ, pour rapprocher les degrés et les personnels

La Provence

“Rapprocher les différents degrés
Ali Saïb, recteur de l’académie de Marseille, a rappelé les propos de Vincent Peillon : "L’ESPÉ n’est ni la résurrection des Écoles Normales, ni les IUFM qu’on revisite, c’est quelque chose de nouveau [...] C’est un projet qui doit accompagner les aspirations du terrain ; qui s’inscrit dans le contexte de la refondation de l’École, avec la priorité au primaire par exemple. L’ESPÉ est au service de la refondation de l’École et, donc, de la République ; elle va permettre de concilier approches théorique et pratique. Son moteur, c’est de créer une culture commune entre tous les futurs professionnels de l’Éducation nationale ; elle est essentielle pour limiter l’absentéisme et le décrochage scolaire.
"300 000 personnes seront formées dans les ESPÉ durant les 10 prochaines années. Un tiers des effectifs de l’éducation. C’est énorme, ça nous engage collectivement."

5. La France signe deux accords de coopération avec la République démocratique du Congo

Radio Chine internationale

“La France a signé deux accords de coopération avec le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé jeudi à Kinshasa la ministre déléguée française auprès du ministère des Affaires étrangères chargée de la francophonie, Yamina Benguigui, lors d’un point de presse tenu jeudi à Kinshasa.
Le premier accord aérien majeur porte sur différentes lignes aériennes entre la France et la RDC, a-t-elle affirmé, rappelant que "nos relations étaient régies par un accord qui daté de 1964".
"Le deuxième accord, signé avec le ministre congolais de l’ Enseignement primaire, secondaire et professionnel, porte sur l’ amélioration de la formation des enseignants en français et la mise à disposition d’outils numériques pour les enseignants et leurs élèves dans cinq écoles pilotes ici à Kinshasa, a-t-elle affirmé.”

4. Les écoles de commerce se battent pour obtenir un nouveau statut

Educpros

La plupart sont sous un statut associatif qui ne leur permet pas de se développer. Cela pourrait changer. "À ceux qui s’inquiéteraient d’une éventuelle prise de contrôle de telle ou telle école par un investisseur extérieur, les Chambres de commerce et d’industrie opposent deux arguments : "D’abord, c’est la chambre qui, dans tous les cas, conserverait la majorité des parts (50% plus une). Ensuite, personne d’autre ne pourrait réunir plus de 33% des droits de vote."
Par Jean-Claude Lewandowski.

JPEG - 77.2 ko
Dessin de Fabien Crégut du 30 juin 2013

3. Rythmes scolaires : l’Etat saisit la justice sur le cas d’une commune refusant la réforme

Lemonde.fr

"« La préfecture prend un risque », a commenté Christian Schoettl. Imaginez que le tribunal administratif nous donne raison. C’est toute la mise en œuvre de la réforme qui pourrait s’écrouler. »
"Décidée et mise en œuvre par le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, la réforme des rythmes scolaires a été mise en place en septembre par 3 852 communes scolarisant 22 % des enfants de maternelle et du primaire. Toutes les autres doivent en principe passer à la semaine de quatre jours et demi à la rentrée 2014."

2. Avant Pisa 2013 : les meilleurs profs font-ils les meilleurs élèves ?

France Info

Emmanuel Davidenkoff décortique la note de Andreas Schleicher, directeur éducation de l’OCDE
Remarque terminale : “Donc tout est bloqué ?
Sauf à trouver l’équilibre pour lequel plaide Andreas Schleicher, entre flexibilité et sécurité de l’emploi. C’est un peu la flexisécurité appliquée au monde de l’enseignement. En fait, quand on regarde sur le terrain elle existe : dans bien des établissements, on s’organise de manière souple pour mener des projets, individualiser l’enseignement pour certains élèves, concevoir des dispositifs nouveaux.
Mais cela reste très lié à l’ambiance qui règne dans l’établissement, et à la confiance que les enseignants font au chef d’établissement. Et puis cela renvoie aussi à des enjeux de formation des enseignants : selon Ken Robison, qui est un des experts les plus influents au niveau mondial en matière d’innovation éducative, "si un supplément annuel de 5 % au budget de l’éducation était consacré au développement professionnel des enseignants, cela aurait un impact considérable sur la qualité de l’enseignement, de l’apprentissage et sur le niveau de tous les établissements scolaires."”

1. La fac de Béziers restera ouverte

Libération

“La présidente de l’université Montpellier-3 a annoncé la nouvelle ce vendredi matin, mettant ainsi fin à un bras de fer avec son ministère de tutelle.”

L’équipe de la revue de presse vous souhaite un agréable week-end et de fructueuses lectures de journaux.


JPEG - 59.9 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Hors-série numérique n°25 "Quelle pédagogie dans le supérieur"

Hors-série numérique n°23 "Animer des formations : outils et dispositifs"