Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 29 avril


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 29 avril

Annonces - Métier - Supérieur - Brèves


Quand les parisiens sont en vacances, l’actualité éducative tourne au ralenti : quelques annonces du gouvernement, des informations variées, surtout sur l’enseignement supérieur.


Annonces

Lundi, le président de la République devrait confirmer la création des 60 000 postes d’enseignants de son quinquennat. "François Hollande se rendra aux Journées de la refondation de l’école lundi 2 mai. Et il sera précédé sur la scène de ses trois ministres de l’Éducation. Par ordre d’apparition Vincent Peillon, Benoît Hamon et l’actuelle ministre Najat Vallaud-Belkacem. Ils feront des discours avant le chef de l’État. Ça ressemble à une grande réconciliation pour dire qu’ils ont fait beaucoup pour l’école. François Hollande arrivera dans l’après-midi avec une annonce ET un cadeau. Il dira que sa promesse de créer 60.000 postes d’enseignants sera remplie d’ici la fin de son quinquennat"

Autre annonce, celle de l’augmentation des bourses. "Les lycéens modestes verront leur bourse revalorisée de 10 % à la rentrée 2016, a rappelé aujourd’hui l’Education nationale dans un communiqué. Ce qui portera leur montant à 697 euros annuels en moyenne."


Métier

Pour être enseignant, plusieurs concours sont possibles. Celui de l’agrégation est assez dur à obtenir. Le préparer est éprouvant, comme en témoigne Paul Démumi dans cet article." Lire chaque semaine sur ta copie que tu ne vaux finalement, après cinq années d’études et un master avec mention, pas grand-chose, ne laisse personne indifférent." "D’où la question qui me vient à l’esprit, sans aucune forme de regret ni de rancune par rapport à cette année douloureuse : est-il si important que ça de sacrifier la santé mentale d’une grande partie de la jeunesse intellectuelle d’un pays pour en faire de malheureux puits de science ? Il faudrait voir tous ces jeunes gens, heureux, confiants et enthousiastes pour la littérature et la connaissance qui rentrent dans ce concours et en ressortent fourbus, cyniques, et dont l’esprit créatif a été rendu stérile par une préparation ad nauseam des épreuves.
Ne pourrait-on pas penser un mode d’évaluation moins absurde pour les préparer à leur future vie d’enseignants ?"
Très bonne question !

Une fois qu’on a eu le concours, on n’est pas à l’abri des maladies. Un billet de prof malade qui va quand même en cours : voilà une situation que nous connaissons tous ! "Et à chaque fois qu’on me demande pourquoi je suis venu, je ne sais quoi répondre. Peut-être car mes élèves passent le Bac cette année, peut-être que j’en fais trop, peut-être que je suis fou et que je délire et que je suis encore dans mon lit à imaginer que je suis fou et que je délire d’aller au lycée avec cette grippe. Et puis là, c’est la sonnerie et je comprends bien que je ne rêve pas."

Philippe Watrelot a entamé une réflexion sur le bilan de la refondation, à l’approche de la présidentielle de 2017. Il remonte un peu plus loin, à la présidence Sarkozy et les suppression de 80 000 postes, des RASED, de la formation des enseignants... Nécessaire pour faire un vrai bilan. Extrait : "Dans un métier qui est vécu bien (trop) souvent sur le mode de l’intime, et où il est de fait difficile de dissocier le geste professionnel et la personne, la critique du système éducatif est vécu par certains comme une remise en cause personnelle. On l’a vu encore récemment avec le débat sur la réforme du Collège où beaucoup ne voient pas en quoi il faudrait faire évoluer un système où chacun a le sentiment de bien faire son travail. " A lire absolument pour prendre un peu de recul.


Enseignement supérieur

VousNousIls annonce la création d’un master MEEF pour l’enseignement agricole. "L’Ecole Nationale de Formation Agronomique a été habilitée en juillet 2015 à délivrer un master « Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation » pour l’enseignement agricole.
Cette formation est la seule, au niveau nationale, qui prépare à exercer dans des établissements d’enseignement agricole via deux mentions :
« Enseignant du second degré » avec 31 parcours proposés correspondant aux disciplines de recrutement des enseignants au sein du ministère en charge de l’Agriculture.
« Encadrement Educatif » avec un parcours « Conseiller Principal d’Education (CPE) dans l’enseignement agricole »."

Atlantico s’intéresse à la course au diplôme en France qui semble plutôt fabriquer des chômeurs. “Les derniers indicateurs "Europe 2020" d’Eurostat sur l’éducation en 2015 montrent que 45% des Français âgés de 30 à 34 ans sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Un chiffre en hausse par rapport aux études précédentes. Dans le même temps, le taux de chômage des jeunes a atteint 25,7% dans l’Hexagone. La course aux diplômes ne résout donc pas tout.”

JPEG - 91.6 ko
Les diplômes, par JiMo

“Le ministère veut faciliter l’accès au statut d’étudiants-entrepreneurs, via une plateforme de services et à la communauté Pepite (pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat).” Cinquante mesures de simplification.


Brèves

"Préparer les gouvernances de l’enseignement supérieur à devenir les acteurs des changements requis par la société du savoir". Un colloque à Budapest les 28 et 29 avril 2016.

Les sites d’éducation et de formation ont connu un record d’audience en mars. Plus de 17 millions d’internautes français se sont rendus sur un site d’éducation ou de formation en mars 2016. Le Parisien.

Géraldine Duboz


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 529 - Des maths pour tous

Dossier coordonné par Guillaume Caron et Rémi Duvert
avril 2016
Plus que jamais, la question des «  mathématiques pour tous  » se pose. Elle implique qu’on cesse d’appliquer partout et à tous le même «  traitement  » mathématique, et qu’on prenne en compte le rapport spécifique aux maths que chaque élève a construit en fonction de son histoire scolaire, familiale, et personnelle.

Mettre en oeuvre les EPI

Revue n°528 - mars 2016
Les enseignements pratiques interdisciplinaires vont se mettre en place à la rentrée 2016. Dans certains collèges, on anticipe déjà. Dans d’autres, les pratiques interdisciplinaires existent depuis un certain temps. On ne part
donc pas de rien et les EPI peuvent s’appuyer sur l’existant