Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 23 janvier 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 23 janvier 2015

Les réactions à la réaction — Divers — Dans le monde


La réaction gouvernementale s’étale dans les médias et à sa suite les commentaires se développent. L’actualité éducative reste centrée sur les contrecoups des attentats et il faut fouiller pour trouver d’autres thématiques. Quelques nouvelles du monde compléteront cette revue encore mono-thématique.


Les réactions à la réaction

Donc comme on pouvait s’y attendre, la “réaction” s’annonce, autorité, discipline, rappel à l’ordre… Certains médias s’essayent au descriptif des mesures, et d’autres se fixent sur l’une d’elles.
Marie Piquemal sur Libération.fr avec École : le civisme en onze leçons, montre bien l’étendue de la palette des mesures et leurs appréciations diverses : "réchauffées", "nouvelles et ambitieuses", et "nouvelles mais symboliques".
Si vous avez raté cette vidéo de France 3, Francetvinfo.fr vous la propose : Éducation : Najat Vallaud-Belkacem court-circuitée par l’Exécutif. “La journaliste de France 3, Sandrine Aramon est en direct de Matignon pour faire un point sur les prochaines mesures concernant l’Éducation. Après le président, c’est Manuel Valls qui court-circuite la ministre de l’Éducation. "La question de l’Éducation s’invite au coeur de l’exécutif à Matignon, le Premier ministre vient défendre l’école malmenée et cela ressemble bien à une mise sous tutelle de la jeune ministre de l’Éducation nationale très exposée depuis les attentats", rapporte la journaliste de France 3.

Laïcité, citoyenneté, maîtrise du français... Comment le gouvernement veut refonder l’école. “Manuel Valls a regretté que la transmission "des valeurs de laïcité, de respect de l’autorité, de tolérance" était souvent "inexistante" à l’école. "Les fractures qui traversent notre société s’étendent, a expliqué le Premier ministre. Au fil des années, notre école a dévié de son cap : elle reproduit les inégalités alors qu’elle devrait les casser."” Mais quel est le lien entre “absence d’autorité” et inégalités ?
Pour le Figaro, Éducation : « la maîtrise de la langue française », un axe prioritaire pour le gouvernement. “Une évaluation du niveau des élèves sera introduite en CE2 pour identifier leurs difficultés dans la maîtrise du français.” Le Figaro fait part des réactions des syndicats, qui sont partagés.
Éducation : mise en place "d’un parcours citoyen du primaire au lycée". On va se bousculer sur les parcours ?

Et puis les points de vue commencent à s’affirmer.
Le monde de Sophie Coignard du Point.fr  : Éducation : Najat Vallaud-Belkacem réinvente l’eau tiède, “malheureusement” réservé aux abonnés…

Guaino et Guéant prônent plus de fermeté pour les élèves et leurs parents..

Sur Atlantico.fr,L’Éducation nationale après Charlie : des mesures intéressantes mais un problème qui dépasse de loin ce que Najat Vallaud-Belkacem a les moyens de faire. “Le gouvernement a annoncé des mesures censées rétablir les valeurs républicaines et la laïcité à l’école par le rétablissement d’un enseignement moral et civique. Un arsenal législatif dérisoire face à l’ampleur des problèmes posés à l’enseignement.” c’est la teneur de l’interview de Jean-Louis Auduc auteur de l’ouvrage Faire partager les valeurs de la République en novembre 2014.

JPEG - 61.2 ko
Le dessin de Jean-Marie Olaya

Sur le blog de Profencampagne, dans École : le rôle de l’autorité... Et autres propos sur "l’égalité des chances"..., un interview de la philosophe Marie-Claude Blais qui dresse un bilan sévère de la politique scolaire.

Le Ministère de la Culture et de la Communication est également mobilisé. “Au cours des prochaines semaines, (...), le dispositif de soutien aux médias, encore au stade expérimental, reprendra du service. Des fonds pour les radios associatives, favorisant les initiatives citoyennes, et le fonds pour le développement de la presse, servira à la création d’« outils innovants d’éducation aux médias sur le territoire ».Éducation aux médias, et autres projets républicains. Faire des écoles des lieux de transmission.

Le Figaro lance un autre thème : Pourquoi les écoles catholiques sont des modèles efficaces d’intégration. “Alors que la laïcité est actuellement présentée comme le seul outil efficace de promotion de la paix civile, le directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris invite à ne pas méconnaître la soif religieuse des jeunes.” Frédéric Gautier indique notamment “Depuis de nombreuses années, nous faisons le constat que les motivations des familles juives et musulmanes, y compris de milieux modestes, pour l’inscription de leurs enfants, sont explicitement religieuses. « Ici on parle de Dieu », « Dieu est connu et reconnu » nous disent-elles. Par ailleurs, la perception que ces familles ont souvent de l’école publique est la négation de la dimension religieuse et l’absence de contenu éducatif au sens « moral » du terme, en dépit de « valeurs républicaines » constamment rappelées, mais considérées comme purement formelles et inopérantes.

Et le Café pédagogique relève que “Le jour même où le ministère de l’éducation nationale annonce sa volonté de revoir les secteurs des collèges pour lutter contre l’apartheid scolaire, L’Étudiant met en place un comparateur des collèges qui va exactement en sens contraire. Reposant sur des bases discutables, le comparateur porte un coup funeste à une Éducation nationale qui tente de lutter contre la montée des inégalités. Elle va rendre plus difficiles ses efforts pour lutter contre la ségrégation scolaire. Le jour même où le gouvernement lance "la grande mobilisation pour les valeurs de la République", le travail ministériel est sapé de l’intérieur et de l’extérieur.Un comparateur des collèges relance la concurrence entre établissements.

Pour sourire, un peu, un dessin pour illustrer un certain état d’esprit…
Après les Hussards, les Poilus de la République

L’Observatoire de la laïcité s’interroge sur la gestion du fait religieux à l’université par Marie-Caroline Missir. “Introduire l’enseignement laïque du fait religieux dans la formation des enseignants, développer les recherches en islamologie, sanctionner les comportements prosélytes à l’université. L’avis de l’Observatoire de la laïcité, publié le 15 janvier 2015, à la suite des attentats contre "Charlie Hebdo" et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, touche l’enseignement supérieur. Retour sur ses recommandations avec Nicolas Cadène, son rapporteur général.”

Les Pieds sur terre l’émission de France Culture ont proposé des témoignages passionnant d’enseignants à propos de La minute de silence à écouter très attentivement.


Divers

La remise en cause de la carte de l’éducation prioritaire est toujours active. Un exemple : ÉDUCATION Carte scolaire 2015 : + 9 postes dans la Vienne. Éducation : stoppons l’élitisme au profit de l’excellence.
Et sans doute l’un des prochain débat vient d’être lancé : Najat Vallaud-Belkacem veut revoir la carte scolaire.
Après avoir présenté son plan de défense des valeurs de la République, Najat Vallaud-Belkacem veut s’attaquer au chantier de la réforme de la carte scolaire.”

Mieux orienter les lycéens avec les MOOCs. “Le système d’éducation français oblige nos jeunes à faire très tôt des choix qui engagent durablement leur avenir. Il faut choisir très en amont le type de baccalauréat que l’on va passer, et surtout, il faut se lancer dans les études supérieures sans, bien souvent, avoir une idée précise du contenu de ces études, au-delà de programmes aux intitulés peu évocateurs.” Les MOOC permettent la découverte de matières non-enseignées au Lycée.
Quand les ados se posent des questions sur leur vie numérique. “Les adultes, en premier lieu les parents, ont souvent l’impression que les univers connectés ne posent aucun problème « technique » aux ados. Si les jeunes s’y sentent effectivement très à l’aise, ou en sont en tous cas de grands consommateurs, cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne se posent pas de questions concernant leur vie numérique. Simplement, pour poser leurs questions, ils passent par des canaux – forums, Skype, commentaires sur Youtube ou Instagram, etc. – qui ne sont pas, ou peu, fréquentés par des adultes, donnant ainsi l’illusion qu’ils maîtrisent tous les aspects de leur connexion. Pourtant, des questions, ils s’en posent.
Et puis Le portrait du jeudi, par Monique Royer sur les Cahiers pédagogiques : Discerner le bon grain numérique de l’ivraie, Nathalie Colombier.


Dans le monde

L’UNICEF appelle à investir davantage et plus équitablement dans l’éducation à Davos. “En marge de la réunion annuelle du Forum économique mondial qui se tient actuellement à Davos, en Suisse, du 21 au 24 janvier, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé jeudi les gouvernements, les donateurs et le secteur privé à investir davantage et plus judicieusement dans l’éducation.
Cet appel fait suite à la publication le même jour d’un nouveau rapport de l’UNICEF soulignant l’ampleur des besoins en investissements dans l’éducation et les disparités existantes dans l’allocation des ressources.

Éducation, Une fois lancées, les réformes sont vite oubliées. “Partout dans le monde, les pays sont soumis à des pressions grandissantes pour améliorer leurs systèmes éducatifs. L’augmentation des dépenses s’accompagne de plus en plus de réformes visant à accompagner les enfants défavorisés, à investir dans les enseignants et à améliorer la formation professionnelle.
L’OCDE dénonce le manque de suivi des politiques éducatives.
Dans un nouveau rapport, l’OCDE affirme que l’absence généralisée d’évaluations de l’impact des réformes pourrait affaiblir leur efficacité et nuire aux retombées de l’enseignement.

Bernard Desclaux. Je vous souhaite un week-end réparateur.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

14-18 : quel centenaire dans nos classes ? Coordonné par Laurent Fillion et Jean-Michel Zakhartchouk
Hors-série numérique 34

L’autorité éducative, la construire et l’exercer Bruno Robbes (dir.), Repères pour agir, Scéren-CNDP-CDDP/CRAP-Cahiers pédagogiques, 2014

Pour l’auteur et les différents contributeurs du livre, l’autorité n’est pas innée, elle ne relève pas du charisme, elle s’élabore au jour le jour et reste, de façon permanente, «  en construction  ». Une orientation générale qui va à contrecourant d’un certain esprit ambiant en quête d’une restauration de l’autorité d’hier pensée comme l’attribut quasi sacré de ceux qui la possèdent.