Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 21 avril 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 21 avril 2017

Présidentielle — Supérieur — Publications —


De la présidentielle encore et encore ! Du supérieur et quelques infos sur des publications.


Présidentielle

Deux préoccupations, mais pour qui votent-ils ?
Comment votent les professeurs ? Par Marie-Estelle Pech pour Le Figaro. “S’ils plébiscitent Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, ils rejettent désormais les « totems de gauche ».Avec plus de 30 % des intentions de vote, Emmanuel Macron confirme sa percée dans le monde éducatif, selon un sondage réalisé mi-avril auprès de 1000 enseignants par l’institut Ifop, pour le compte de l’association SOS Éducation. Début avril, le Cevipof lui donnait 31 % d’intentions de vote. Il est suivi de près par Jean-Luc Mélenchon. Ces deux candidats laissent loin derrière eux Benoît Hamon et François Fillon. Marine Le Pen atteint un faible niveau, contrairement à d’autres sondages qui observaient une petite montée du vote frontiste chez les enseignants.”

Pour qui voteraient les 12-18 ans ?L’association Électeurs en herbe France est composée pour moitié de personnels de l’Éducation nationale et de professionnels de l’éducation populaire, réunis au sein d’un comité pédagogique chargé de piloter un projet d’éducation à la citoyenneté non partisan, à travers le pays.”

Formation, éducation, apprentissage : la situation est bien plus grave qu’on ne le dit. “Pour des raisons culturelles, politiques et sociologiques la France n’est pas un pays qui a le goût d’apprendre. Si à la fin du XIXè siècle la IIIè République inventa l’école laïque, gratuite ET obligatoire c’est bien parce que des résistances nombreuses existaient (la première étant celle des paysans qui avaient besoin de bras enfantins pour aider au travail des champs).”

Débat présidentiel sur France 2 : l’éducation comme « cartes blanches » de Macron et Cheminade. "Les candidats à l’élection présidentielle participaient ce jeudi soir au dernier débat avant le premier tour. Seuls Emmanuel Macron, François Asselineau et Jacques Cheminade ont parlé d’éducation."

Classes bilangues : les orientations de F. Fillon et B. Hamon. “L’ADEAF a interpellé les candidats à la présidentielle sur la disparition des classes bilangues d’allemand suite à la réforme du collège. F. Fillon et B. Hamon lui ont répondu.”

Coignard - L’éducation, la grande oubliée de la campagne présidentielle. “Alors qu’ils évoquent une priorité absolue, très peu de candidats ont consacré du temps de parole à parler d’éducation. Il y a pourtant urgence !

Benoît Hamon : "L’enseignement supérieur et la recherche n’ont pas besoin d’un nouveau ’big bang’ institutionnel". “Revalorisation de la rémunération des enseignants-chercheurs, tronc commun en licence, hausse du budget global de l’enseignement supérieur... Dans une interview réalisée par écrit pour EducPros, Benoît Hamon, candidat PS, détaille son programme. Dernier volet de notre série d’entretiens avec les candidats à l’élection présidentielle, avant le premier tour.”

Election : L’Ecole dans le débat. “Finalement trois candidats à l’élection présidentielle auront parlé de l’Ecole lors du débat télévisé du 20 avril. Fillon a brodé sur le roman national enseigné à l’école et sur l’islam. J Cheminade veut un effort pour l’école pour gagner "la guerre cognitive " lancée par "ceux qui controlent internet et qui créent un environnement où vous êtes conforme". Emmanuel Macron a rappelé ses propositions pour l’école, notamment la baisse du nombre d’élèves en éducation priroitaire.”

Michel Lussault : Remettre en question le socle commun c’est consentir à la mise à l’écart d’une partie des élèves. “Vivement attaqué à gauche comme à droite, menacé de disparition par plusieurs candidats à l’élection présidentielle, le Conseil supérieur des programmes (CSP) sort de sa réserve. Son président, Miche Lussault, un géographe, revient sur l’oeuvre accomplie. Il évoque aussi les obstacles que le CSP a trouvé sur sa route. Et il manifeste son intention de continuer. Mais pas dans n’importe quelles conditions…

Programmes des candidats : y a-t-il un cerveau dans l’éducation ? "Dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle, l’éducation a – comme toujours - une place de choix. Mais rien de nouveau sous le soleil : toujours les vieilles recettes montées en neige. Personne n’a-t-il donc remarqué que les élèves apprennent avec un cerveau ? Et que l’on commence à en savoir long sur le fonctionnement de cet organe ?"


Supérieur

Innovation. L’enseignement supérieur doit former aux partenariats. “Former les futurs acteurs des partenariats innovants entre entreprises et associations, une responsabilité pour l’enseignement supérieur et la recherche. Analyse par André Sobczak, directeur académique et de la recherche,titulaire de la chaire RSE et Nils Poussielgues, chargé d’études économiques Audencia Business School.”

Les diplômes bac + 5 sont-ils devenus la norme en France ?Selon une étude réalisée pour la FESIC, 55 % des français estiment que le système de l’enseignement supérieur ne « garantit pas l’égalité des chances ». Les enquêtes Pisa menées par l’OCDE soulignent également que l’enseignement français est parmi les plus inégalitaires du monde. Pire, plus d’un Français sur deux (55 %) estime que la qualité de l’enseignement supérieur s’est dégradée ces dix dernières années (seulement 7 % pensent qu’elle s’est améliorée, mais 73 % qu’il dispense des formations de bonne qualité).”

Pour transformer sa pédagogie, l’Institut Mines-Télécom mise sur les Mooc. “Quatre ans après avoir créé son premier Mooc, l’Institut Mines-Télécom tire un premier bilan de son expérience des cours en ligne. Présent sur FUN, EdX et Coursera, le grand établissement entend développer son offre avec un objectif : concevoir 10 nouveaux Mooc par an.”

L’UNESCO propose une série de mesures pour rendre l’enseignement supérieur plus équitable et abordable. “Le nombre d’étudiants inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur a plus que doublé entre 2000 et 2014, passant de 100 à 207 millions, selon un nouveau document politique présenté jeudi par le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (GEM) et l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE)de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
Les gouvernements ne parviennent pas à répondre à cette demande croissante et à faire face aux disparités dans l’accès à l’éducation, laissant ainsi les familles payer une partie du coût élevé de l’enseignement supérieur, alors qu’elles ne disposent pas toujours des ressources financières nécessaires.
Garantir un accès à l’enseignement supérieur fondé sur le mérite
.”


Publications

Instruction en famille : Une circulaire précise les contrôles. “Une circulaire publiée au BO du 20 avril précise les contrôles portant sur les enfants élevés en famille. Prise après une décision du conseil constitutionnelle qui avait cassé, à la demande de l’opposition, un article de loi qui prévoyait de renforcer le controle administratif, cette circulaire aboutit quasiment au même résultat. Elle constitue un mode d’emploi précis pour les dasen mais aussi pour les maires. Ce qui en soi cadre beaucoup plus les familles concernées.

Le Magazine de l’éducation : un numéro zéro prometteur ! Par Jean-Pierre VERAN sur son blog. “Saluons la publication du numéro zéro du Magazine de l’éducation édité par la plateforme TECHEDULAB de l’Université de Cergy-Pontoise. L’ambition est nette : poser clairement la question du modèle politique d’éducation que nous souhaitons pour ce début de 21e siècle.”

À quoi sert l’orthographe ? L’article de Christophe Benzitoun, signalé hier dans notre revue est commenté ce jour par nos amis Belges.

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.

N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

Dossier coordonné par Évelyne Chevigny et Roseline Ndiaye
décembre 2016
L’enseignement des sciences expérimentales s’est considérablement renouvelé. Ces changements ont visé à mettre l’élève au centre, en prenant en compte les travaux de la didactique ainsi que les réflexions sur le bagage intellectuel de base pour tout citoyen du XXIe siècle, au cœur d’une société basée sur les sciences et les technologies.