Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 20 octobre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 20 octobre 2017

Enseignements- Supérieur

En cette veille de vacances, il est surtout question de divers enseignements et du supérieur dans l’actualité éducative.


Enseignements

RTL relaie la nouvelle initiative de M. Blanquer, à savoir une mission confiée à Cédric Villani pour améliorer l’enseignement des mathématiques : « Comment faire passer la France du dernier au premier rang ? Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a chargé le député Cédric Villani (REM) d’une mission pour réfléchir à l’apprentissage des mathématiques. L’objectif est notamment de rattraper le retard de l’Hexagone dans les classements internationaux. »
Un professeur de SES, sur son blog hébergé par Le Monde, réagit positivement au dernier rapport commandé par le ministère concernant cet enseignement : « Au lieu des sempiternelles caricatures du type : »les profs sont des gauchistes qui veulent faire détester les riches et les entreprises », on reconnaît désormais les vertus de cet enseignement. Le rapport estime que les SES devraient être obligatoires pour tous les secondes, et il faudrait qu’en option, les élèves des autres séries que la série ES puissent en bénéficier dans le cycle terminal (première et terminale. »
Libération se penche sur l’enseignement de l’EMC : « En France, l’enseignement du fait religieux et l’éducation morale se sont intensifiés ces dernières années, dans une société soumise à des tensions communautaires et meurtrie par les attentats jihadistes. Mais les professeurs avancent prudemment sur ces sujets sensibles dans un système laïque. »
Dans un article très intéressant, Vousnousils donne la parole aux professeurs de lycée professionnels (PLP), trop souvent ignorés : « Manque de reconnaissance, formation inexistante, élèves mal orientés... Les PLP sont aujourd’hui confrontés à toutes sortes de problématiques. Sept d’entre eux nous en parlent. »


Supérieur

Le gouvernement présente sur son site le compte-rendu de la concertation autour de l’accueil des nouveaux étudiants : « 3 mois de concertation, 11 groupes de travail, 55 réunions, 29 acteurs... La concertation sur l’accueil et la réussite des étudiants a abouti à une série de propositions concrètes, présentée le 19 octobre. Un plan d’action global applicable à la rentrée 2018 sera présenté par le Gouvernement dans les prochaines semaines. »
Le Monde s’intéresse aux propositions issues de cette concertation : « Comment ne pas reproduire le scénario catastrophique de la session 2017 d’Admission post bac (APB) qui a vu exploser l’utilisation du tirage au sort à l’entrée des filières universitaires en tension ? C’est entre autres à cette question difficile que les principaux acteurs de l’enseignement supérieur (présidents d’université, syndicats étudiants et enseignants, etc.) ont essayé de répondre lors de la concertation sur l’accès à l’enseignement supérieur lancée cet été par la ministre Frédérique Vidal. Ils lui ont remis ce jeudi 19 octobre le rapport et les propositions issues de cette consultation. Commencent maintenant les rencontres bilatérales avec les uns et les autres, la ministre ayant prévu de trancher d’ici le retour des vacances de la Toussaint. »
Le Figaro se penche plus particulièrement sur l’épineuse question de la sélection : « Prudence et consensus. Tels sont les maîtres mots, à lire les comptes rendus de quelques-uns des douze groupes de travail, chargés depuis septembre de réfléchir à une réforme de l’université et du portail APB (admission postbac). Alors que cette concertation s’est achevée vendredi 13 octobre, les groupes de travail ont remis leurs conclusions au recteur Daniel Filâtre, rapporteur de la concertation. Celui-ci doit présenter une synthèse à la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, ce jeudi après-midi. Cette dernière, qui a promis l’abandon du tirage au sort à compter de la rentrée 2018, annoncera sa réforme dans une quinzaine de jours, à la lumière de la concertation. »
20 minutes s’intéresse aux DUT et BTS :« Parmi toutes les propositions pour désengorger les filières surchargées et améliorer la réussite des étudiants, certaines concernent les BTS et les DUT. Ces filières courtes et sélectives en deux ans, ont le mérite de plaire aux bacheliers et d’offrir des débouchés. Problème : alors qu’elles étaient à l’origine plutôt destinées aux titulaires de bacs professionnels et technologiques, beaucoup de bacheliers généralistes s’y précipitent. Et comme les candidats se bousculent au portillon, ceux à qui ces filières étaient initialement destinées ne sont pas pris en BTS et DUT et sont contraints de s’inscrire en licence généraliste à la fac où souvent, ils échouent. »
Le Café pédagogique se demande, quant à lui, si cette concertation a réellement été utile : « Cette consultation s’est déroulée de manière remarquable. Les thèmes abordés sont sensibles. Les diagnostics ne sont pas toujours partagés". Daniel Filatre a publié le 19 octobre le rapport qui clôt les débats des 11 groupes de travail qui, depuis le 11 septembre, ont réfléchi à l’orientation des lycéens dans le supérieur. Finalement le rapport ne tranche pas les questions difficiles comme celle des pré requis contraignants. C’est donc la ministre qui décidera, sans être gênée par les débats des universitaires. Alors, une consultation pour rien ? »
La Cour des comptes critique elle aussi APB : « Après le fiasco Admission post-bac (APB) de cet été, qui a laissé sans affectation plus de 3.700 bacheliers, le gouvernement s’était engagé à changer son fusil d’épaule quant à l’accès à l’enseignement supérieur. La Cour des comptes en rajoute une couche aujourd’hui en publiant un rapport critique sur le dispositif APB et en donnant des pistes d’amélioration. La ministre Frédérique Vidal a, pour sa part, récupéré les propositions de onze groupes de travail en amont des négociations. »
Enfin, LCI s’intéresse à l’admission dans l’enseignement supérieur à l’étranger : « Un rapport de la Cour des comptes confirme que le système APB français est "à bout de souffle", surtout quand des tirages au sort ont lieu. Quentin Fichet, journaliste à TF1, fait le point sur les systèmes étrangers. »
Je vous souhaite un bon week-end et d’excellentes vacances !
Aurélie Gascon (sur une récolte de Bernard Desclaux)


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie de l’école au lycée

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.