Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 20 janvier 2012


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 20 janvier 2012

- Programmes - Propositions – réécriture express – Tintin en Angleterre -

Programmes
La campagne s’intensifie, du moins sur le front de l’éducation. Dans Libération, on pourra lire un “débat” (en fait, ils ont répondu séparément aux mêmes questions) entre Luc Chatel l’actuel ministre de l’éducation nationale et Vincent Peillon (le futur ?) chargé du dossier dans l’équipe de François Hollande.
A ceux qui estimaient il y a quelques temps que les programmes étaient semblables, on a le sentiment à la lecture de ces déclarations croisées qu’il y a bien, comme le titre Libération : “une éducation, deux écoles ”. Même si tous deux reconnaissent que le métier d’enseignant a changé, les moyens d’y parvenir sont différents. Si pour Luc Chatel “il faut désormais déterminer le temps de travail des enseignants par des heures de présence dans l’établissement”, Vincent Peillon insiste sur le nécessaire dialogue social : “la seule réforme qui marchera se fera avec les enseignants - et non sans eux, comme le fait ce gouvernement. Commencer par revoir les obligations de service est une erreur, et même une faute à l’égard des enseignants qu’on a l’air de désigner comme responsables d’échecs imputables à une politique. Aucun professeur du secondaire ne travaille 15 ou 18 heures, mais 37, voire 38. On ne peut pas traiter ces questions avec des slogans. Après une concertation approfondie, si nous l’emportons, nous prévoyons une loi à l’automne. ”. Sur la formation, Chatel poursuit son discours d’auto-satisfaction alors que Peillon constate que le “gouvernement a détruit la formation.” Autre différences sur le collège unique, l’actuel ministre défend la pré-orientation, alors que le responsable socialiste la rejette et défend le principe du collège unique.
Le débat se poursuit avec l’inévitable question des moyens. Si pour Luc Chatel, il est encore possible de supprimer des postes, en revanche pour Vincent Peillon même si la revalorisation ne passe pas uniquement par l’argent, il est indispensable de rétablir la confiance entre les enseignants et la Nation. Et cela passe par un rétablissement des moyens et une “refondation” de l’École.
Le programme d’EELV pour l’éducation porté par Éva Joly est quant à lui, à la Une du Café Pédagogique . Avec un slogan (?) « RALENTIR ECOLE », pour s’approprier le savoir à son rythme."Plutôt que de fragmenter, affirme la candidateje veux remettre l’école au centre du combat pour l’égalité, en réunissant dès le début du quinquennat, des Etats Généraux de l’Education, avec toujours la même obsession : l’égalité. Nous mettrons sur la table la question de la carte scolaire, de la répartition des moyens sur le territoire, de l’affectation des jeunes enseignants. Plutôt que défaire le collège unique, je défends l’idée d’une école fondamentale accueillant toute une classe d’âge jusqu’à 16 ans sans sélection ni orientation."
Sur son blog Restez assis les enfants”, Nestor Romero se livre à une analyse du programme des verts et plus largement des programmes éducation des partis. Vous pourrez trouver aussi une recension (mais pas une analyse) des propositions et programmes des uns et des autres sur mon blog “Chronique éducation
Propositions
La FCPE, 1ère fédération de parents d’élèves veut peser dans le débat présidentiel nous disent Les Échos . Elle a déjà élaboré un projet éducatif mais a présenté également le 19 janvier 12 exigences pour l’École qu’elle va soumettre aux candidats dans une journée d’interpellation qui se tiendra le 17 mars.
Puisque nous parlons programmes et propositions. Signalons aussi que L’OZP publie lui aussi ses propositions pour les élections 2012, qui portent, elles, spécifiquement sur l’éducation prioritaire, avec une "interrogation" sur le programme Eclair. Ces propositions se situent dans le prolongement de la rencontre avec 5 partis face à l’éducation prioritaire”< qui a eu lieu le 18 janvier dernier. L’OZP fait 11 propositions pour les élections de 2012 et la relance de l’éducation prioritaire qui, "là où elle a réellement fonctionné, a réussi des avancées remarquables", et favorisé "le développement de pratiques pédagogiques favorisant la réussite des élèves les moins en connivence avec la culture scolaire". L’observatoire dénonce l’absence de continuité dans la gestion de ce dossier réduit "à l’attribution de moyens supplémentaires" et rappelle que cette politique suppose que soient posés "des principes clairs : éducabilité de chaque jeune, reconnaissance de l’égalité des droits à l’éducation et à la formation", mais aussi ancrage dans les territoires et travail "avec l’ensemble des partenaires exerçant une responsabilité éducative". Cette politique ne peut pas se confondre "avec l’ensemble des actions à mener en direction de tous les élèves exposés à l’échec".
Réécriture express
La proposition de loi déposée le 10 janvier 2012 par le député UMP Jacques Grosperrin en vue de «  modifier le code de l’éducation en ce qui concerne certaines dispositions relatives à la formation des maîtres » devrait être examinée dès le 8 février. Plusieurs articles s’inquiètent de cette précipitation dont un billet de blog de Claude Lelièvre et un article dans Médiapart . On se souvient que le précédent texte sur la formation avait été retoqué par le conseil d’État et qu’il fallait donc un nouveau texte. Mais comme le souligne Claude Lelièvre, l’annonce de cette délibération précipitée ( alors même que le rapporteur de ce projet de loi n’était pas encore nommé et que son examen n’avait pas été planifié en commission ), ainsi que la décision du gouvernement d’inscrire ce texte dans la semaine normalement réservée à l’initiative gouvernementale ( alors que c’est un texte d’initiative parlementaire ) interpelle sur son opportunité et sur son sens. Selon Marie-Hélène Amiable ( députée GDR des Hauts de Seine ), ce texte élimine des textes existants toute mention des IUFM en affirmant que les enseignants seront formés «  notamment » par les universités, ce qui laisserait par ailleurs « la voie ouverte au privé ». La proposition de loi prévoit fait également disparaitre la phrase « Elle fait alterner des périodes de formation théorique et de formation pratique »" du Code de l’éducation ce qui fait craindre aussi pour le contenu même de la formation initiale et même de la formation continue.
"J’entends les soucis et les craintes qui s’expriment actuellement. Mais il s’agit d’un faux débat", a estimé Jacques Grosperrin, reconnaissant tout de même être "non obtus" et "ouvert" à la réécriture de certains passages de sa proposition. Quoi qu’il en soit cette précipitation dans la réécriture de ce texte impose la vigilance …
Tintin en Angleterre
Le Parlement britannique examine vendredi un projet de loi visant à imposer des cours sur l’abstinence aux jeunes filles de 13 à 16 ansnous apprend la rubrique Big Browser du site Le Monde.fr La députée conservatrice qui mène cette proposition, Nadine Dorries, une élue conservatrice du Mid Bedfordshire, a expliqué en mai vouloir lutter contre les dérives d’une société "saturée de sexe", et aider les jeunes filles à considérer que l’abstinence peut être "cool".
Pour Mme Dorries, citée par le Guardian, il s’agit de gagner un "combat permanent" contre "le taux incroyablement élevé d’activité sexuelle et de natalité chez les adolescents." Sa solution, "c’est d’apprendre l’option de l’abstinence à nos filles et à nos garçons, la possibilité de simplement dire ’non’, ceci dans le cadre des cours d’éducation sexuelle obligatoires". Les positions vigoureusement défendues par Mme Dorries ont provoqué un débat houleux en Grande-Bretagne mais le projet de loi a peu de chances d’être adopté sans le soutien des principaux partis, et il devrait capoter…
Bonne Lecture...



Libération.fr du 00/00/12(certains articles payants)

Luc Chatel et Vincent Peillon : une éducation, deux écoles
L’actuel ministre de l’Education nationale et le conseiller de François Hollande, défendent des projets opposés.
Lire la suite de l’article

Luc Chatel : « Passer d’une école pour tous à une école pour chacun »
De la mise en place du dispositif « Eclair » à la réforme de la masterisation, Luc Chatel a défendu sa vision d’une école « délaissée » par la gauche et reconquise par la droite.
Lire la suite de l’article

Vincent Peillon : « Ces 60 000 postes, ce n’est pas une gabegie »
Vincent Peillon, le conseiller du candidat socialiste à la présidentielle François Hollande chargé de l’éducation, a répondu aux questions de Libération, posées simultanément au ministre de l’Education, Luc Chatel, sur le bilan de l’ère Sarkozy sur l’école, et sur les réformes à venir.
Lire la suite de l’article

Ecole morte à Châlons-en-Champagne, après l’expulsion de Kosovars
Les enseignants d’une école de Châlons-en-Champagne (Marne) ont organisé jeudi une opération « école morte » pour dénoncer l’expulsion d’une famille kosovare dont les deux enfants étaient scolarisés dans l’établissement, a-t-on appris auprès du directeur.
Lire la suite de l’article

Repères. Luc Chatel. Vincent Peillon.
Luc Chatel
Ministre de l’Education nationale depuis juin 20109, le maire de Chaumont (Haute-Marne), âgé de 47 ans, avait été auparavant secrétaire d’Etat au Tourisme, puis à l’Industrie. Il fut porte-parole de l’UMP de 2004 à 2007.
Vincent Peillon
Agé de 52 ans et chargé de l’éducation et de l’enseignement supérieur dans l’équipe de François Hollande, il est professeur agrégé de philosophie. Eurodéputé, siégeant à la direction du PS, Peillon fut porte-parole de Ségolène Royal en 2007.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 00/00/12 (certains articles payants)

La vogue du chinois s’amplifie dans les écoles
Près de 30.000 élèves l’apprennent contre 9 000 en 2004.
Lire la suite de l’article

Les garçons plus doués pour comprendre l’info sur le Web
Selon une étude Pisa, la lecture sur écran avantage les garçons. Menée dans 16 pays auprès des élèves de 15 ans, elle montre que les filles ont plus de mal à naviguer sur le net que leurs camarades.
Lire la suite de l’article

Des enseignants choisis « à la carte »
Cette année, 2.441 établissements, soit 300 collèges et les écoles primaires attenantes, sont entrés dans le dispositif « Éclair ».
Lire la suite de l’article

Éducation : les effets positifs du recrutement « sur profil »
Dans un quartier populaire du nord de la ville de Melun, le collège des Capucins bénéficie de trois de ces postes créés par le dispositif « Éclair ».
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 00/00/12

Le Parlement envisage des leçons d’abstinence sexuelle pour les adolescentes
Le Parlement britannique examine vendredi un projet de loi visant à imposer des cours sur l’abstinence aux jeunes filles de 13 à 16 ans. La députée conservatrice qui mène cette proposition, Nadine Dorries, une élue conservatrice du Mid Bedfordshire, a expliqué en mai vouloir lutter contre les dérives d’une société "saturée de sexe", et aider les jeunes filles à considérer que l’abstinence peut être "cool".
Lire la suite de l’article

Une lycéenne tente de se suicider à Villeneuve-sur-Lot
Une lycéenne de 17 ans a tenté de se suicider vendredi matin 20 janvier en se jetant du 3e étage du lycée Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), et son pronostic vital est engagé, a-t-on appris de source policière.
Lire la suite de l’article

Tout ce qu’on sait aujourd’hui sur les « 60 000 postes »
LES « 60000 postes » sont devenus un vrai feuilleton concept. Une idée politique qui suscite la curiosité et l’agacement depuis novembre2011. Si cette proposition de François Hollande occupe le débat, c’est probablement parce qu’elle conserve une part de flou et que les précisions sur sa mise en œuvre ont été distillées. Le point sur ce que l’on sait et les interrogations.
Lire la suite de l’article

François Hollande précise pour Le Monde le recrutement des 60 000 enseignants
Le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, a précisé au Monde, mercredi 18 janvier au matin, qu’il y avait chaque année « 60 000 départs à la retraite dans la fonction publique d’état. 30 000 ne sont pas remplacés aujourd’hui. C’est sur cette enveloppe que nous prendrons les 12 000 postes  ». Une clarification attendue dans le débat des 60 000 postes qu’il s’est engagé à re-créer dans l’éducation nationale en cas d’élection. 

Lire la suite de l’article


L’Humanité du 00/00/12

Dans le 93, la violence à l’école est d’abord verbale
Selon une étude publiée lundi, les trois quarts des personnels jugent positivement le climat scolaire. Les agressions, rarement physiques, se concentrent en ZEP et dans l’ enseignement professionnel.
Lire la suite de l’article

Avec Éclair, Luc Chatel foudroie le système scolaire
Le ministre a annoncé hier l’élargissement de son dispositif, véritable laboratoire de 
la déréglementation.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 00/00/12

Inscriptions dans le supérieur : les étapes clés (admissions post bac)
Admissions post bac : comment s’inscrire en première année d’études supérieures après le Bac
Lire la suite de l’article

Chatel ouvre la voie à la rémunération des profs au mérite
Comment attirer les professeurs dans les collèges et les lycées réputés les plus difficiles ? Nombre de ministres de l’Education ont tenté de réaliser cette épineuse réforme, sans parvenir à résoudre totalement l’équation. Luc Chatel a présenté mardi, à l’occasion de ses voeux aux chefs d’établissement, sa réforme applicable à la rentrée 2012, soit après l’élection présidentielle.
Lire la suite de l’article

Prof poignardé à Provins : les professeurs cessent les cours
Il n’y a pas cours ce vendredi au lycée polyvalent Les Pannevelles à Provins. Une centaine de personnels, réunis en assemblée générale de 8 heures à 9 heures, ont décidé de cesser leur travail. En cause : l’agression de l’un des enseignants mercredi, frappé d’un coup de couteau par un inconnu, et la rencontre, jugée « décevante » avec l’Inspection d’académie (IA) jeudi après-midi.
Lire la suite de l’article

25% de musulmans dans des écoles catholiques
Les inscriptions d’élèves musulmans dans les 59 établissements catholiques de l’Essonne sont en hausse constante. Il y en aurait plus de 2000, soit près de 10% des effectifs.
Lire la suite de l’article

Un atelier-relais contre le décrochage scolaire
Des collégiens d’Argenteuil à la limite du décrochage scolaire suivent un programme particulier destiné à les remettre sur les rails.
Lire la suite de l’article


France Soir du 00/00/12

Établissements Éclair : Le recrutement va être bientôt modifié
Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a annoncé ce mardi que les postes d’enseignants recrutés sur profil dans les collèges et lycées difficiles allaient être ouverts sur une base nationale et non plus académique à la rentrée. L’objectif ? Attirer plus de candidats.
Lire la suite de l’article


La Croix du 00/00/12

Une mini-révolution dans l’affectation des enseignants
Le ministre de l’éducation Luc Chatel a annoncé mardi 17 janvier qu’au sein des collèges et lycées relevant du dispositif « Éclair », des postes seraient pourvus dès la rentrée prochaine sur une base nationale et non plus académique.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 00/00/12

Le chinois, en vogue dans les établissements français, fait figure passeport pour l’emploi
Le chinois, langue de la deuxième économie mondiale, devenue en 2010 principale puissance exportatrice, offre des débouchés nombreux dans des secteurs aussi diversifiés que le tourisme, l’industrie, les services, le transport, estiment salariés et recruteurs.
Lire la suite de l’article

La FCPE demande aux candidats à l’Elysée une réforme des rythmes scolaires
La FCPE, première fédération des parents d’élèves, a présenté hier ses 12 priorités pour l’école, « transmises » cette semaine aux candidats à l’Elysée, invités à se prononcer devant l’organisation le 17 mars. Parmi les propositions figurent de nouveaux rythmes scolaires, cheval de bataille de la FCPE, avec une diminution des horaires quotidiens, une alternance de sept semaines de cours et deux de congés et la réduction de deux semaines des vacances d’été. Interrogé sur la proposition du candidat socialiste à l’Elysée de recréer 60.000 postes dans l’Education nationale, le président de la FCPE s’est déclaré ouvertement favorable à cet « investissement ».
Lire la suite de l’article

Les parents d’élèves veulent peser dans le débat présidentiel
La première fédération des parents d’élèves adresse « 12 exigences » pour l’école aux candidats à l’Elysée. La FCPE les invite à débattre et répondre le 17 mars.
Lire la suite de l’article

Les lycéens peuvent commencer vendredi à faire leur choix pour l’après-bac
Les lycéens de terminale peuvent commencer à partir de vendredi à faire leurs choix pour l’enseignement supérieur, avec la procédure de préinscription via internet Admission Post-Bac (APB), et il leur est conseillé de porter une attention particulière à leur premier voeu.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 00/00/12

Elle tente de se suicider en se jetant du 3e étage de son lycée
Elle aurait demandé conseil à ses camarades sur le ton de la plaisanterie avant de passer à l’acte…
Lire la suite de l’article

Le chinois, en vogue dans les établissements français, fait figure de passeport pour l’emploi
Le chinois, langue de la deuxième économie mondiale, devenue en 2010 principale puissance exportatrice, offre des débouchés nombreux dans des secteurs aussi diversifiés que le tourisme, l’industrie, les services, le transport, estiment salariés et recruteurs.
Lire la suite de l’article

L’iPad veut s’inviter à l’école en cassant les prix des livres scolaires
Apple a présenté sa nouvelle plateforme pour créer des manuels interactifs et les vendre quatre fois moins cher que leur équivalent papier...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 00/00/12

Un élève de CM2 tente d’étrangler son instit : ne tournons pas la page
Lundi 9 janvier, un élève de CM2 a tenté d’étrangler son institutrice dans les quartiers Nord de Marseille. Cette agression n’est pas un acte insignifiant et isolé. L’inspection académique et l’éducation nationale semblent vouloir le faire croire, et l’un de ses représentants a voulu clore le débat en estimant qu’une fois que l’agresseur aurait pris conscience de son acte, la page serait tournée.
Lire la suite de l’article

Collèges et lycées difficiles : Chatel galère pour recruter des profs
Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, tente de relancer le recrutement sur profil dans les collèges et lycées difficiles. Il propose pour cela d’ouvrir les postes vacants à l’échelle nationale, à la rentrée 2012.
Lire la suite de l’article

Programmes présidentiels : éducation et écologie (2/2) par Nestor Romero
Le mode de vie dans l’école fondamentale préconisée par les écologistes s’organise sur ce modèle coopératif dont il a souvent été question ici. Le modèle coopératif, dans le cadre d’un service public qui « doit s’étendre de la petite enfance à l’université », est celui qui « relie » les disciplines dans le cadre d’un « projet », d’une pédagogie du projet qui donne sens à l’effort, qui donne sens à la vie dans l’école par l’intervention collective des adultes et par la mission, n’ayons pas peur des mots, qu’ils portent et que j’énonce ainsi : « permettre à chaque enfant de prendre conscience de ce qu’il lui plaît de faire ».
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 00/00/12

Que faire après le bac ? L’heure des choix a sonné
C’est ce vendredi à 14 h que le portail admission-postbac.fr s’ouvre aux élèves de terminale. C’est là qu’ils vont formuler des vœux pour leurs études supérieures. Une démarche en plusieurs étapes qui se terminera par les premières affectations au début du mois de juin. Tout cela à condition de décrocher le bac, bien sûr !
Lire la suite de l’article

Elle tente de se suicider en se jetant du 3e étage de son lycée
Une lycéenne de 17 ans a tenté de se suicider ce vendredi matin en se jetant du 3e étage du lycée Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), et son pronostic vital est engagé.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 00/00/12

Education : quand l’UMP profite des hésitations du PS

L’entourage de François Hollande ne parvient pas à se mettre d’accord sur le financement des 60.000 postes dans l’Education nationale. L’UMP en profite pour critiquer le candidat socialiste. Un candidat "qui ne décide rien", considère le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 00/00/12

Rien vu...


L’Express.fr du 00/00/12

Rien vu...


Le Café Pédagogique du 00/00/12

Eva Joly "Remettre l’école au centre du combat pour l’égalité"
Pour la candidate d’Europe Ecologie Les Verts, il est urgent de lutter contre le stress à l’Ecole. Pas seulement pour améliorer la qualité relationnelle dans l’Ecole mais aussi parce que c’est une étape vers plus d’égalité. Eva Joly souhaite créer 20 000 nouveaux postes d’enseignants dans les quartiers défavorisés. Elle veut lancer des "Etats Généraux de l’Education" pour refonder l’Ecole. Mais sa signature se retrouve particulièrement dans l’idée d’assouplir le rapport à l’école. "De 16 à 25 ans, je veux que chacun puisse facilement interrompre ou reprendre son parcours. Les jeunes français sont parmi les plus stressés du monde : ce stress est lié à l’absence de droit à l’erreur. Je veux donner le droit à l’erreur, le droit de rater, le droit de recommencer. Je veux donner le droit de partir, de travailler, de vivre une expérience personnelle grâce à l’éducation populaire, et de revenir".
Lire la suite de l’article

La FCPE interpelle les candidats à la présidentielle
"La transformation de l’Ecole, c’est surtout l’affaire des parents, affirme Jean-Jacques Hazan, président de la première association de parents d’élèves, la FPE. Le 19 janvier, avec Patrice Partula, vice-président, il reçoit la presse pour présenter les "12 exigences pour l’Ecole" que l’association va proposer aux candidats.
Lire la suite de l’article

Echec scolaire précoce : Pour le combattre efficacement, il ne faut pas occulter la réalité
Pour Jean-Louis Auduc, le "Pacte contre l’échec scolaire" de l’AFEV pose problème sur un point : il oublie que l’échec scolaire est massivement un phénomène masculin. Il convient donc de prendre en compte cette singularité et pour y remédier d’essayer de la comprendre. " Il est fondamental dans ce domaine de réfléchir aux contenus de ce que pourrait être une pédagogie différenciée adaptée à chacun et permettant la réussite de tous dans des classes où il faut à tout prix construire une mixité positive.’
Lire la suite de l’article

Attention aux fausses pistes par Jean Louis Auduc
Le ministre de l’éducation nationale vient d’annoncer que le mouvement pour les collèges et les lycées Eclair se déroulera à l’échelle nationale. Les enseignants pourront donc faire acte de candidature auprès des chefs d’établissement qui les recruteront dans un cadre national et non académique.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 00/00/12

Les propositions de l’OZP pour l’éducation prioritaire
L’OZP fait 11 propositions pour les élections de 2012 et la relance de l’éducation prioritaire qui, "là où elle a réellement fonctionné, a réussi des avancées remarquables", et favorisé "le développement de pratiques pédagogiques favorisant la réussite des élèves les moins en connivence avec la culture scolaire". L’observatoire dénonce l’absence de continuité dans la gestion de ce dossier réduit "à l’attribution de moyens supplémentaires" et rappelle que cette politique suppose que soient posés "des principes clairs : éducabilité de chaque jeune, reconnaissance de l’égalité des droits à l’éducation et à la formation", mais aussi ancrage dans les territoires et travail "avec l’ensemble des partenaires exerçant une responsabilité éducative". Cette politique ne peut pas se confondre "avec l’ensemble des actions à mener en direction de tous les élèves exposés à l’échec".
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 00/00/12

Privatiser la formation des enseignants : l’UMP ouvre la brèche
Une proposition de loi UMP ouvre la porte aux officines privées pour la formation des enseignants. Un simple « toilettage technique », pour le député à l’origine du texte.
Lire la suite de l’article

Le Sénat décide d’appliquer une laïcité de fer à la petite enfance
Les sénateurs ont adopté une proposition de loi des radicaux de gauche étendant un strict principe de laïcité à la petite enfance, dans les crèches et pour les assistants maternels, sommés de ne pas afficher de signes religieux ou de prévenir les parents le cas échéant. Le texte a divisé la gauche, et au sein même du PS, sur fond de débat sur l’islamophobie.
Lire la suite de l’article

- 
Un mouvement national « éclair » ?
Tous les enseignants, quelles que soient leurs académies d’affectation, pourront désormais déposer leur candidature à un poste à profil vacant dans les établissements du second degré « ECLAIR ». Ils seront ensuite recrutés par les recteurs après sélection des chefs d’établissement. 

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 00/00/12

Les deux branches de la génération Y par Monique Dagnaud
La jeunesse dont on parle, celle qui capte la curiosité des médias, qui se raconte et se met en scène dans des livres, des blogs et des tweets, c’est une fraction de la planète « jeunes ». Cette jeunesse connaît une post-adolescence qui s’étire avec les études, elle s’adonne à un gymkhana avant de trouver un job stable mais arrive au bout du compte à s’insérer –si tant est qu’elle le souhaite profondément, car éduquée à la sève de l’expérimentation sans répit (apprends, explore ce que tu es, expérimente, élabore une vision gyroscopique du monde grâce aux multiples sources d’information et aux industries de l’image), elle peut aussi choisir de ne rien choisir « pour l’éternité », au moins pendant un temps.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 00/00/12

Nouvelle organisation du bac : les premières pistes dévoilées au CSE
On en sait un peu plus sur les pistes envisagées par Luc Chatel pour réorganiser le bac de façon à le rendre "plus équitable" et sécuriser l’examen après les fraudes enregistrées en 2011.
Lire la suite de l’article

Formation des enseignants : pourquoi cette préoccupation soudaine ?
La proposition de loi déposée le 10 janvier 2012 par le député UMP Jacques Grosperrin en vue de «  modifier le code de l’éducation en ce qui concerne certaines dispositions relatives à la formation des maîtres » devrait être examinée dès le 8 février. L’annonce de cette délibération précipitée ( alors même que le rapporteur de ce projet de loi n’était pas encore nommé et que son examen n’avait pas été planifié en commission ), ainsi que la décision du gouvernement d’inscrire ce texte dans la semaine normalement réservée à l’initiative gouvernementale ( alors que c’est un texte d’initiative parlementaire ) interpelle sur son opportunité et sur son sens. Selon Marie-Hélène Amiable ( députée GDR des Hauts de Seine ), ce texte élimine des textes existants toute mention des IUFM en affirmant que les enseignants seront formés «  notamment » par les universités, ce qui laisserait par ailleurs « la voie ouverte au privé ».
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 00/00/12

2007–2012, "pire mandature depuis longtemps sur l’éducation" pour la FCPE
La mandature 2007–2012 est "la pire" en matière d’éducation "depuis bien longtemps" et "on n’a pas grand-chose à défendre de la situation actuelle", a déclaré jeudi Jean-Jacques Hazan, le président de la FCPE, première fédération de parents d’élèves.
Lire la suite de l’article

Education : les nouvelles explications du PS sentent "l’improvisation" (Chatel)
Les explications fournies par François Hollande sur les 60.000 postes que celui-ci veut créer dans l’éducation sentent "l’improvisation et l’impréparation", a jugé le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, jeudi à Sarreguemines (Moselle).
Lire la suite de l’article

Evaluation des enseignants : "il n’y a rien de scandaleux !"
Un projet de décret ministériel prévoit de confier l’évaluation des professeurs du second degré au seul chef d’établissement. Alors qu’une pétition circule toujours sur internet pour réclamer le retrait du projet, le SNES et deux autres syndicats FSU appellent à une nouvelle grève le 31 janvier. Michel Richard, secrétaire général adjoint du SNPDEN, premier syndicat chez les proviseurs et les principaux, et proviseur d’un collège à Versailles, explique pourquoi le système de notation actuel est dépassé.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !