Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 2 juin 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 2 juin 2017

Poitiers — Non-Réformes — Ressources —

Le ministre a fait le voyage de Poitiers, et ses non-réformes se poursuivent. On terminera par quelques ressources.


Poitiers

Jean-Michel Blanquer : "Poitiers est la capitale de l’Éducation nationale". “Le nouveau ministre de l’Éducation nationale a visité les trois sites implantés sur la Technopole du Futuroscope hier. Sans parler de fusion, il évoque des synergies autour du numérique.”

Déplacement à Poitiers à la rencontre des cadres de l’Éducation nationale. Sur le site du ministère une vidéo.


Non-Réformes

Rythmes scolaires : la semaine à quatre jours devrait faire son retour. “Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation, prépare un décret permettant aux établissements de choisir entre la semaine à 4 ou 4,5 jours.”

Un exemple entre autre, Gironde : Plusieurs villes vont faire machine arrière sur la réforme des rythmes scolaires. “Depuis la réforme des rythmes scolaires entrée en vigueur en septembre 2014, les élèves ont cours pendant quatre jours et demi et les communes ont mis en place des temps d’activités périscolaires (TAP). « On n’était pas favorable à la réforme mais la loi c’est la loi et on l’a appliquée du mieux possible », estime Patrick Bobet, maire Les Républicains du Bouscat, commune de la Métropole Bordelaise de plus de 23.000 habitants.”

Rythmes, CP : Les grandes villes divisées devant les initiatives ministérielles. “"Il ne faudrait pas que l’Etat renoue avec cette vieille méthode d’imposer unilatéralement et dans la précipitation de nouvelles dispositions qui impactent au premier chef les collectivités locales." Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine, l’association des grandes villes et Jean-Louis Fousseret, son premier vice président, ont marqué le 1er juin leur mécontentement devant les pro*jets de JM Blanquer sur les rythmes scolaires et les dédoublements de CP.”

Ecole : les maires reprochent déjà à Macron l’absence de concertation. "Cela démarre mal entre les maires et le nouveau gouvernement. Dans une lettre envoyée au ministre de l’Education, le président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, dénonce la mise en place prochaine des deux réformes scolaires pour le primaire et le collège . Pour le représentant des maires des grandes villes, la remise en question des rythmes scolaires et le dédoublement des classes vont impacter directement les communes."

Education : le gouvernement enterre en douceur la réforme du collège. Par Louis Hausalter. L’article se termine par cette conclusion, pleine d’espoir… “Ce n’est pourtant qu’un début. Depuis sa nomination rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer affiche sa volonté de mettre en place plusieurs autres mesures d’ici à la rentrée. Parmi ces chantiers : la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours dans les écoles, un dispositif pour que les devoirs soient faits dans les établissements, ou encore la réduction à 12 élèves des classes de CP et CE1 dans les réseaux d’éduction prioritaire, qui doit s’appliquer à environ 2.000 classes dès septembre.” Mais non, aucune réforme n’est en vue !

La réforme du collège sera enterrée le 8 juin. Mais pourquoi le 8 juin, veille de mon anniversaire ? et bien tout simplement parce que "L’arrêté qui enterrera la réforme du collège telle qu’elle a été pensée pendant le quinquennat Hollande sera présenté le 8 juin." "Ce principal d’un collège d’Ile-de-France a « mal à la tête ». « On dépense beaucoup d’énergie à impulser des projets et, dès que c’est fait, il faut revenir en arrière... C’est lassant. »"

A méditer par le pape de l’évaluation, le Café pédagogique indique qu’Québec : Evaluations et gonflage des notes. “Quand on veut piloter par les résultats, il faut s’attendre à cette situation. Début mai une enquête du syndicat Fédération autonome de l’enseignement montrait que la moitié des enseignants québécois ont vu les notes de leurs élèves modifiées à la hausse par les directions d’écoles et d’établissements. Les établissements gonflent les notes pour atteindre les taux de réussite aux évaluations exigées par le ministère de l’éducation.”

Les parents sont-ils privés de conseils de classe ?L’Éducation nationale veut-elle vraiment que les parents s’impliquent dans la vie de l’école ? s’interroge Emmanuel Burgaud, le président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) dans le département. C’est le représentant du conseil local au lycée Jean-Macé à Niort, Michel Level, qui vient de relancer une question estimée par ailleurs « récurrente » par le représentant des parents d’élèves. Ces conseils de classe dans le secondaire qui ont démarré en début de semaine ont été programmés pour la plupart à 14 h et à 16 h.” Si je me rappelle bien, les conseils de classe doivent se dérouler en-dehors des horaires scolaires...

Et puis du côté du supérieur, il y a aussi quelques changements... Ce qui fait débat : faut-il instaurer une sélection à l’entrée à l’université ? "C’est une des grandes réformes annoncées par Emmanuel Macron et elle marque une rupture. C’est l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’université pour limiter l’échec chronique dans certaines filières."


Ressources

De l’enseignement du cinéma à l’éducation aux médias. Trajets théoriques et perspectives pédagogiques. Barbara Laborde “Comment enseigner les images qui nous entourent ? un film ? une série ? un GIF ? « Enseignement du cinéma » ; « éducation aux médias » ; « éducation à l’image » ; autant de formulations pour désigner une même ambition, celle de mieux comprendre et faire comprendre les images et les sons. Elles recouvrent pourtant des réalités historiques et théoriques différentes, des représentations parfois antagonistes.”

Droit d’auteur : quid de l’exception pédagogique dans l’Éducation nationale ?La question est souvent posée dans nos formations en droit d’auteur sur l’application de l’étrange exception dite pédagogique ayant été aménagée en France lors de la transposition de la directive Droits d’auteur et droits voisins dans la société de l’information (DADVSI) par la loi du 1er août 2006.”

Philippe Veyrunes : La classe , immuable ou pas ?D’où vient cette forme scolaire qu’est la classe ? Que sait-on de son efficacité ? Comment évolue-t-elle ? Si décriée, si promise à démantèlement, si "dépassée" par le progrès technique, la classe se maintient envers et contre tout. Le livre de Philippe Veyrunes, Université de Toulouse Jean Jaurès, fait l’histoire des formes scolaires depuis leur apparition, souvent lointaine, à aujourd’hui. Alors immuable la classe et ses formats d’enseignement ? En apparence oui. Mais en réalité tout se transforme. Connaitre ces réalités devient essentiel pour les futurs essentiels mais aussi pour les politqiues qui découvrent un peu tard que si leurs réformes échouent c’est parce qu’ils ignorent la réalité de la classe…

Bernard Desclaux vous souhaite un bel et bon week-end.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 537 - Classes inversées

Dossier coordonné par Françoise Colsaët et Héloïse Dufour
mai 2017

La classe inversée, on en parle beaucoup, des partisans enthousiastes et des opposants décidés s’opposent. Est-ce une mode passagère, un gadget pédagogique, ou l’amorce d’un changement de fond ? Au-delà des définitions (trop) simples, ce dossier s’attache à mieux cerner ce qu’est la classe inversée.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.

Et aussi, peuvent être utiles par les temps qui courent...

N° 532 - Justice et injustices à l’école
Dossier coordonné par Marie-Christine Chycki et Émilie Pradel
novembre 2016

L’école est traversée par tous les débats qui agitent la société. La question de la justice y est particulièrement vive et le sentiment d’injustice très prégnant chez tous les acteurs aux prises avec l’institution. Entre la subjectivité du sentiment et les conditions objectives des injustices vécues à l’école, quelles réponses pouvons-nous apporter ?

N° 530 - Former les futurs citoyens

Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016

Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?