Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 18 décembre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 18 décembre 2020

Préparation — divers — Supérieur — Sources et flexions

La préparation de la rentrée ne fait pas l’unanimité. Il y aura beaucoup d’informations diverses et d’autres concernant le supérieur.


Préparation

Postes d’enseignants : les gagnants et les perdants de la prochaine rentrée
Le ministère de l’Education nationale vient de répartir les moyens d’enseignement entre académies pour septembre 2021. Le second degré perd 1.800 emplois alors que la démographie est en hausse. C’est l’inverse dans le premier degré, qui gagne 2.500 postes et fait figure plus que jamais de priorité.”

JPEG - 116.5 ko

Rentrée scolaire 2021. « Moyens d’enseignement préservés », annonce le ministère de l’Éducation
Encadrement inédit, moyens préservés, c’est ce qu’annonce le ministère de l’Éducation pour la rentrée scolaire 2021, tant dans le premier degré que le second. Dans l’académie de Nantes, il évoque la création de 75 postes.”

En 2021, l’éducation nationale continuera à favoriser l’école primaire
Le ministère a dévoilé mercredi la répartition des moyens alloués à chaque académie, dont Créteil et Versailles sortent gagnantes. En revanche, le second degré perd à nouveau des postes, malgré une hausse des effectifs.”Par Violaine Morin

L’Éducation nationale annonce un recrutement de professeurs « sans précédent » en primaire
“Près de 2 500 postes supplémentaires seront créés à la rentrée 2021, malgré une baisse attendue de 56 000 élèves.”


Divers

Principale en collège : « La confiance envers notre hiérarchie s’est étiolée et ne se reconstruit pas » Par Cécile Bourgneuf
Aujourd’hui, Justine (1), principale dans un collège de l’académie de Versailles, raconte comment les injonctions et préconisations gouvernementales de dernière minute, loin de la réalité du terrain, l’obligent à revoir tout le travail déjà entamé en amont.”

Épreuves de spécialité mi-mars, Grand oral... Blanquer refuse d’alléger encore le bac 2021
Les épreuves de spécialité prévues mi-mars sont maintenues, ainsi que le Grand Oral, la principale nouveauté du bac 2021, prévu fin juin, début juillet. Plusieurs syndicats d’enseignants et d’inspecteurs d’académie avaient pourtant demandé le report des premières et l’annulation du second.”

Education financière au collège : « Le loyer avant la console, ce n’est pas aussi naturel qu’on le pense »
Expliquer aux élèves les rudiments du budget, des paiements, de l’épargne, les sensibiliser aux risques de fraudes : c’est l’objectif du « passeport d’éducation financière », qu’ont expérimenté les élèves de 4e du collège nivernais de Decize.” Par Aurélie Blondel

La médecine scolaire, parent pauvre de l’Éducation nationale, bientôt confiée aux Départements
C’est le souhait du gouvernement. Les Départements gèrent déjà la Protection maternelle et infantile. La médecine scolaire est le parent pauvre de l’Éducation nationale avec un médecin pour 12 728 élèves.”


Supérieur

Mentorat, tutorat, parrainage… Quand des étudiants volent au secours d’autres étudiants
Alors que les jobs s’évaporent depuis le premier confinement, des milliers d’étudiants travaillent comme « tuteurs » au sein des universités, à distance ou non. L’Etat va financer 20 000 emplois supplémentaires dans ce domaine.” Par Pascal Galinier. Pour abonnés

Etudiants confinés : « L’entièreté de ma promotion est en panique » Par Cassandre Leray
« Libération » a interrogé une quinzaine de jeunes dont le quotidien a été bouleversé par la fermeture des facs quelques semaines après leur première rentrée universitaire. Trop-plein de visios, manque de lien social, appart minuscule… deux mois après, certains craquent.” abonnés

Périgueux : ces étudiants qui alternent cours à distance et TD à la fac
Depuis le 2 novembre, la plupart des 1200 étudiants du campus Périgord ont cours à distance. Certains TD sont néanmoins maintenus. L’occasion de garder le lien avec les professeurs et les autres élèves.“

"Big bang"​ dans les IUT : le DUT est mort, vive le BUT ! Quelles conséquences pour les BTS ? par Bruno Magliulo, Formateur/conférencier et auteur de livres et articles sur le thème de l’orientation scolaire et des réformes éducatives
A la rentrée 2021, le réseau des Instituts universitaires de technologie (IUT) va connaître une très profonde mutation. Jusqu’en 2020, les étudiants entrés en première année d’IUT s’engageaient dans un cursus d’études supérieures professionnelles en deux ans conduisant à un diplôme universitaire de technologie (DUT) à l’issue duquel, en moyenne (chiffres variables selon le DUT), 25% des jeunes diplômés choisissaient de frapper à la porte du marché du travail, et 75% prolongeaient leurs études en vue de se doter d’un diplôme de niveau bac + 3 (licence professionnelle, bachelor), bac + 4 (bachelor in business administration, BBA) ou bac + 5 (master, diplôme d’une grande école de commerce et management, d’ingénieur...). Désormais, s’ils sont admis en IUT, ils pourront accéder directement au titre de "bachelor" et bénéficieront en outre de l’octroi automatique du grade de licence. Notons qu’à titre transitoire, il a été décidé que les étudiants qui valideront leur deuxième année d’IUT se verront délivrer le titre de DUT, tout en passant en troisième année, à l’issue de laquelle ils pourront se doter du BUT.”


Sources et flexions

Jérome Krop : Histoire des élèves en France
“"Les élèves sont les grands absents de l’histoire du système éducatif". Jérome Krop, Stéphane Lembré, Jean-François Condette et Véronique Castagnet-Lars publient deux volumes sur une terra incognita de l’éducation : les élèves. Deux volumes pour découvrir les logiques institutionnelles dans l’accueil des élèves et de leurs inégalités depuis le 17ème siècle, la sociabilité juvénile, le disciplinaire au quotidien, les engagements lycéens et finalement le rôle des élèves dans la construction de l’Ecole. Alors sujet ou objet dans l’histoire de l’Ecole ? Jérome Krop, maitre de conférence à l’Inspé de Lille, qui co-dirige le tome 2, fait le point sur une histoire qui reste à écrire.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

Suggestions thématiques :
N° 513 - Quelle éducation laïque à la morale ?
Dossier coordonné par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud
Juin 2018
Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !
N° 530 - Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?


N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac - Jean-Charles Léon - Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF - Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.