Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 17 mars 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 17 mars 2017

Grasse — Présidentielle —

Une revue ultra légère en cette fin de semaine !


Grasse

A Grasse, après la fusillade, le jour d’après..."Ca ne peut pas s’oublier un événement comme celui-là. Ca aurait pu être une tuerie". Pour Antoine, un professeur du lycée Tocqueville de Grasse, la journée du 16 mars laissera des traces. Ce matin les enseignants et les élèves qui le souhaitent retournent au lycée. S’il est trop tôt pour faire cours, beaucoup ressentent le besoin de se confier et de parler. Les enseignants les accueillent.”

Fusillade de Grasse : l’Éducation nationale n’a pas pu "anticiper" le profil du lycéen tireur. "Au vu des informations morbides qui figuraient sur les profils en ligne du tireur, le recteur d’académie estime que le système de prévention n’a pas fonctionné. Le recteur de l’Académie de Nice a estimé vendredi que l’Éducation nationale n’avait pas pu anticiper le basculement dans la violence du lycéen qui a tiré jeudi dans son établissement de Grasse."

Claude Lelièvre replace l’événement dans une perspective historique des violences à l’école. Les armes singulières du lycéen de Grasse. “Contrairement à ce que l’on pense souvent, la liste de ces agressions à l’arme blanche (parfois à l’issue fatale) est longue, et date de longtemps. J’en ai donné certains exemples dans le livre que j’ai écrit avec maître Francis Lec (avocat-conseil national de la « Fédération des Autonomes de Solidarité Laïque », une mutuelle pour faire face aux »risques du métier » d’enseignant) paru chez Fayard en 2007 : « Histoires vraies des violences à l’école ».”


Présidentielle

Sur ce thème l’actualité est occupée par les commentaires du programme présenté par Hamon hier.
Comment Benoît Hamon compte recruter 40.000 enseignants supplémentaires

Benoît Hamon promet un milliard d’euros supplémentaires par an pour le supérieur. “Réforme du premier cycle universitaire, revenu universel d’existence ouvert aux étudiants, revalorisation du salaire des enseignants-chercheurs débutants... Jeudi 16 mars 2017, Benoît Hamon a précisé son programme, donnant plus de détails sur sa vision de l’enseignement supérieur.”

Aide aux devoirs, primes, rythmes scolaires : Hamon veut marquer sa différence sur l’école. C’est vrai qu’il n’as pas eu beaucoup de temps pour le faire quand il en était le ministre… “Le candidat socialiste à la présidentielle promet 400 millions d’euros pour financer le service public de l’aide aux devoirs, un financement accru de la réforme des rythmes scolaires et un doublement des primes des enseignants.”

Education : bataille de valeurs entre gauche et droite. "Présidentielle 2017. Les antagonismes sont vifs, notamment sur les moyens alloués et sur la conception du métier d’enseignant." "Cette campagne électorale le ­confirme : l’éducation n’est pas un thème qui transcende les clivages politiques. Si elle ne s’est pas invitée à tous les prime times, elle n’en est pas moins un sujet central de cette élection présidentielle, ne serait-ce que parce qu’elle fait émerger des positions antagonistes. La gauche surjoue une école ancrée dans le XXIe siècle ; la droite, elle, surfe sur le fonctionnement d’antan, cette école au parfum de IIIe République – avec port de la blouse grise, autorité, recentrage sur le lire-écrire-compter… – alors même que celle-ci relève plus du fantasme que de la vérité historique."

Si vous n’avez rien à faire dimanche, écoutez La place de l’éducation, la culture et l’environnement dans la campagne présidentielle sur FranceInfo.

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Enseigner les langues aujourd’hui
N° 534 - Enseigner les langues aujourd’hui
Dossier coordonné par Soizic Guérin-Cauet et Hélène Eveleigh
janvier 2017
Apprendre une langue étrangère, c’est à la fois une évidence pour tous et une difficulté pour chacun. Et les études internationales ne font que confirmer que les Français seraient mauvais en langues. Quelles sont les pratiques qui permettent à l’apprentissage des langues vivantes d’être bénéfique pour nos élèves ?

N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

Dossier coordonné par Évelyne Chevigny et Roseline Ndiaye
décembre 2016
L’enseignement des sciences expérimentales s’est considérablement renouvelé. Ces changements ont visé à mettre l’élève au centre, en prenant en compte les travaux de la didactique ainsi que les réflexions sur le bagage intellectuel de base pour tout citoyen du XXIe siècle, au cœur d’une société basée sur les sciences et les technologies.