Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 16 mars 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 16 mars 2018

Ecrire — Touraine — Enseigner — Supérieur — Ressources

On commencera par des échos de la conférence de consensus organisée par le Cnesco et l’IFé concernant l’écriture. Suivront ceux d’une visite en Touraine de notre président. Et pour terminer des réflexions sur le métier, un gros paquet d’infos sur le supérieur et quelques ressources pour ce week-end pluvieux pour beaucoup.


Ecrire

Le Café pédagogique fait un tir groupé.
Ecrire et rédiger : Qu’est ce qui marche ?La seconde journée de la conférence de consensus organisée par le Cnesco et l’IFé, le 15 mars, est entrée dans le vif du sujet : quelles pratiques pédagogiques sont efficaces en classe pour faire écrire et faire acquérir les règles de l’écriture ? Des chercheurs examinent les conditions d’enseignement du lexique, de la grammaire et de l’orthographe, laissant à Jacques Crinon le soin de la synthèse. S’il n’y a pas de recette, il y a des cohérences pédagogiques qui paient. Mais comment faire entrer les résultats de la recherche dans un enseignement ligoté par des oppositions idéologiques aussi forcenées ?

Ecrire et rédiger : Quels apports du numérique ? “Les outils numériques peuvent-il aider les élèves à rédiger ou sont ils une menace pour l’orthographe et la syntaxe ? Ces deux versants du numérique ont été explorés le 15 mars lors de la seconde journée de la Conférence de consensus organisée par le Cnesco et l’IFé. Franck Amadieu a présenté avec prudence les outils numériques utilisables dans des activités de rédaction. "Il en faut pas étudier les outils mais leurs fonctions", a-t-il expliqué, encore celle ci varie-t-elle selon les situations pédagogiques. Marie-Claude Penloup a fait le point sur les pratiques d’écriture numérique hors cadre scolaire. Très répandues elles restent pourtant ignorées de l’école alors qu’elles apprennent beaucoup sur la rédaction. Pour MC Penloup il est temps de se pencher sur ces malgré-nous de la rédaction.”

Quel enseignement de Français au lycée ?Quelles épreuves de français au bac et quel enseignement pour y préparer ? Reçue le 9 mars par le Conseil supérieur des programmes avec les autres associations d’enseignants, l’AFEF est repartie très déçue. Viviane Youx, présidente de l’AFEF explique les choix pédagogiques de son association et les enjeux d’une réforme de l’enseignement du français.”


En Touraine

Vu et entendu lors de la visite d’Emmanuel Macron à Tours Nord. “2015 (au CEA de Monts), 2016 (avec les migrants et les pompiers), 2017 (au Centre de Création Contemporaine) et 2018 (auprès des apprentis, des écoliers et des lycéens) : le président de la République vient une fois par an en Indre-et-Loire ces derniers temps. Bon, entre 2017 et 2018 l’Élysée a changé de locataire. Désormais c’est Emmanuel Macron qui tient les rênes de l’État et le jeune président de 40 ans est bien décidé à imprimer son style : il prend son temps, il discute, tapote sur l’épaule… C’est sa façon de montrer qu’il est à l’écoute des citoyens, qu’il n’est pas imperméable aux critiques, que ce n’est pas un président parisien. La preuve : son séjour en Touraine dure deux jours. C’est de la communication (il ne vient rien annoncer de vraiment nouveau), et de la câlinothérapie (rencontre et dîner avec les élus), mais c’est aussi son job et force est de le reconnaître qu’il tient la barre, même des sceptiques le disent.”

Apprentissage : Emmanuel Macron retrousse ses manches. “A trois pas du CFA et parmi l’habituel comité des marcheurs chargés de l’accueil, des retraités se faufilent, leurs revendications catégorielles sous le bras. On les « pompe », selon leur expression, « après une vie de labeur ». Le président hausse un sourcil et enchaîne sur une brève leçon de droit social et de solidarité fiscale. L’augmentation de la CSG, que l’étirement de l’espérance de vie justifie un peu aussi, « a permis d’abaisser d’un tiers les cotisations sociales au bénéfice des actifs et notamment des jeunes qui paieront vos retraites ». Tout est dit ? Presque. Emmanuel Macron s’engouffre vers les ateliers où l’attendent les apprentis et leurs maîtres. La France est un chantier permanent et chef de l’État est un drôle de métier tout de même.”

Loches : Emmanuel Macron au self pour parler avec les lycéens d’orientation et de tutorat. “Après Rilly-sur-Vienne jeudi matin, Emmanuel Macron avait axé sa visite sur le thème de l’orientation et du tutorat à la pause déjeuner au lycée Planiol de Loches. Un thème qui a été débattu directement avec les élèves au self, en compagnie notamment du ministre de l’éducation.”

Dîner d’Emmanuel Macron au CFA de Tours : une apprentie raconte.

Vers la disparition de l’apprentissage en dehors des grandes villes. “A l’occasion du déplacement du Président de la République mercredi 14 mars 2018 dans la Région Centre-Val de Loire, axé sur les thèmes de l’apprentissage et de la formation, Régions de France tient à rappeler les risques majeurs de disparition de toute offre de formation en apprentissage dans des pans entiers du territoire (zones rurales, zones de montagne, quartiers sensibles).”

Apprentissage : l’orientation, le nerf de la guerre. “Suivre avec succès la « voie de l’excellence » de l’apprentissage ? Encore faut-il être bien orienté. La réforme de l’apprentissage prévoit que l’orientation revienne désormais plus largement aux régions et moins à l’Education nationale, avec en toile de fond la concurrence entre les lycées professionnels et les CFA.” Et la même dépêche de l’AFP reprise par le Point !

L’éducation est-elle toujours l’une des priorités du gouvernement ?Emmanuel Macron, accusé d’être un "président des villes" et de fermer des classes en milieu rural, se rend, aujourd’hui, dans une petite école de campagne en Touraine. Retour sur la mobilisation dans une école rurale confrontée à l’annonce de la fermeture d’une classe.”

Et sur le site du Ministère : Enseignement professionnel : Jean-Michel Blanquer au lycée professionnel Rompsay et au lycée de la Mer et du Littoral.

Les réformes de l’éducation expliquées aux macronistes. “Ilana Cicurel était mardi soir à Marseille pour lancer le tour de France de l’éducation d’En Marche. Les macronistes sont invités à faire de la pédagogie pour défendre l’action gouvernementale.”


Enseigner

« Il n’y a pas de recette miracle pour être un bon prof ! ». “Dans la carrière d’un prof, ses premiers cours sont souvent synonymes de doutes et de stress. Elsa Lang Ripert, directrice de l’ESPE de Bourgogne, livre des conseils aux nouveaux enseignants pour les aider à franchir le pas.”

L’enseignement de l’histoire, cette « passion française ». “En France, l’histoire ne cesse de faire débat sur le champ politique sans suffisamment donner la parole aux acteurs de terrain : élèves et enseignants. Laurence De Cock, dans son dernier ouvrage « Sur l’enseignement de l’histoire » (Éditions Libertalia, 2018), propose un retour historique sur l’enseignement de cette discipline du point de vue de ceux qui l’écrivent, l’enseignent ou l’apprennent. Extraits.”


Supérieur

Orientation et réussite des étudiants : la loi publiée au Journal officiel. “Mise en place d’une nouvelle procédure nationale de préinscription au premier cycle de l’enseignement supérieur intitulée Parcoursup, capacités d’accueil dans les formations de premier cycle, quotas de boursiers, sécurité sociale étudiante, contribution unique à la vie étudiante... C’est ce que contiennent notamment la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants publiée au Journal officiel du 9 mars 2018 et certains textes réglementaires publiés à la suite le 10 mars 2018.”

887 681 inscriptions sur Parcoursup !Deux jours après la phase de formulation des vœux sur Parcoursup, le Ministère de l’enseignement supérieur a dévoilé les premiers chiffres de la plateforme. On constate une hausse des inscriptions par rapport à 2017. Le nombre de vœux par candidat est lui aussi en progression.”

Enseignement supérieur : 600 places supplémentaires à la rentrée 2018. “600 places supplémentaires seront ouvertes dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018 pour l’académie de La Réunion, annonce le rectorat. Les capacités d’accueil ont été augmentées de 508 places en première année de licence. S’y ajouteront 92 places supplémentaires en BTS.”

Dans cette tribune adressée à Ouest-France , des personnels de l’université de Nantes annoncent qu’ils refuseront d’appliquer la réforme voulue par le gouvernement.

Politique de site : le Sénat veut dépasser le statut de l’expérimentation par Laura Taillandier, Laura Makary. “Adopté par l’Assemblée nationale le 30 janvier, le projet de loi "pour un État au service d’une société de confiance" est désormais examiné au Sénat depuis mardi 13 mars 2018. Dans ce texte, figure une mesure très attendue : l’expérimentation "de nouveaux modes d’organisation des établissements d’enseignement supérieur et de leur regroupement".”

VIDÉO - Quelle est la valeur des diplômes universitaires Français au plan Européen ?
Dijon accueille depuis ce jeudi 15 mars 2018 des présidents d’université de toute la France, au centre des discussions : l’Europe.” “Une invitée de marque ce vendredi à Dijon. Au deuxième et dernier jour du colloque annuel de la Conférence des Présidents d’Université, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, doit faire, à l’Université de Bourgogne, une intervention devant près de 300 participants. Cette "CPU" réunie une fois par an l’ensemble des présidents d’université et une partie des responsables des écoles d’ingénieurs de France. Une instance chargée d’émettre des recommandations en matière d’enseignement et de recherche au gouvernement. Le thème cette année : "l’Europe des Universités". Et justement ? Les diplômes que proposent l’Université de Bourgogne ont-ils la même valeur que ceux des autres universités Européennes ?


Ressources

Dossier de veille de l’IFÉ : (Ré)écrire à l’école, pour penser et apprendre. n° 123, mars 2018 par Joubaire Claire. “Nous vivons dans un monde qui accorde une place importante à l’écrit. Aussi la maitrise de l’écriture est-elle un enjeu important, parce qu’elle conditionne l’insertion sociale des individus et qu’elle participe à la construction des élèves en tant que sujets. Ce Dossier de veille a pour objectif de proposer des repères sur les recherches actuelles concernant l’apprentissage et l’enseignement de l’écriture à l’école.”

Comment fonctionne l’enseignement scolaire en Allemagne ?En Allemagne, l’école est obligatoire dès l’âge de six ans. Il en existe différents types, et la durée de l’enseignement obligatoire ainsi que les programmes varient d’un Land à l’autre.
Il y a tellement de types d’écoles en Allemagne que cela peut vous donner le tournis. "Gesamtschule", "Hochschule", "Realschule" : les possibilités et les questions semblent infinies et impressionnantes. Pour simplifier les choses, commençons par la manière dont le système scolaire fonctionne.
Les différents Länder, comme la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la Bavière, déterminent leurs propres normes dans le domaine de l’éducation. Mais en général, chaque État offre une scolarisation ou une prise en charge aux enfants âgés de quelques mois jusqu’à la fin de l’adolescence
.”

Bernard Desclaux qui vous souhaite un beau et bon week-end.


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.