Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 14 juin 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 14 juin 2019

Réformes — Divers

Réformer, bon, mais il y a quelques conséquences, des résistances et surtout des conditions. Un peu de divers pour votre week-end.


Réformes

Bac 2019 : la menace de grève plane toujours, les chefs d’établissement "pas hyper sereins"
Des syndicats d’enseignants ont appelé à la grève de la surveillance des épreuves le premier jour du bac. Si l’ampleur de la mobilisation est difficile à prévoir, les proviseurs ont déjà prévu du renfort.”

Loi Blanquer : Le compromis final tient compte de la mobilisation enseignante
"La commission mixte paritaire est conclusive donc on a trouvé un bon accord". La formule du député Alexandre Freschi (LREM) résume la facilité avec laquelle les deux chambres qui avaient rendu des projets de loi aussi différents ont finalement trouvé un accord. Négocié en amont par le rapporteur du Sénat, Max Brisson, et la majorité, l’accord des deux chambres a été trouvé en moins de 4 heures. Au final, le texte initial est largement modifié et tient compte de la contestation enseignante. L’EPSF n’est pas réapparu. L’autorité du directeur d’école, l’annualisation des services enseignants , la formation obligatoire sur temps libre sont supprimés. La loi institue une formation continue obligatoire pour les enseignants du second degré sur temps scolaire, une situation que l’Education nationale n’a jamais réussi à faire vivre jusque là.”

Réforme de l’État : Jeunesse et Sports localement rattachés à l’Éducation nationale, c’est acté ! Par Roselyne Van Eecke
"Selon une circulaire du 12 juin 2019, les branches Jeunesse et Sports des DDCS et DDCSPP vont rejoindre prochainement les services départementaux et régionaux de l’Éducation nationale."

Bac : en finir avec la loterie philosophique Par Frédéric Le Plaine, Professeur de philosophie et président de l’Acireph
Comme chaque année, de nombreux lycéens vont devoir plancher sur un sujet de philo qu’ils n’auront pas abordé en cours. Une situation qui favorise les élèves ayant le plus grand bagage culturel.”

Nouveaux programmes de philo : la multiplicité des approches n’est pas une tare Par Guillaume Pigeard de Gurbert, professeur de philosophie en khâgne
La reforme échappe aux découpages thématiques arbitraires et donne aux enseignants, comme aux élèves, une liberté pour traiter des différentes notions, tout en assurant l’égalité de la correction de l’examen.”

Les nouveaux programmes de SES ou la programmation de l’impuissance Par JY Mas sur le Blog : le paradoxe démopédique
Une analyse des nouveaux programmes de Sciences économiques et sociales.

Réformer l’éducation a-t-il encore un sens ?
La question peut surprendre au pays de la réformite aigüe, alors que s’enchainent à un rythme endiablé les réformes du collège, de l’école primaire, du lycée, du bac et maintenant de la maternelle, mobilisant contre elles enseignants et parents. Elle est pourtant revenue avec insistance le 12 juin lors de la conférence internationale organisée par la Revue internationale d’éducation de Sèvres sur les conditions de réussite des réformes. Le thème de la réforme en éducation a été interrogé par des politiques, à commencer par JM Blanquer, et par des experts, dont JM de Ketele, A Novoa, et X Pons. De cette mise en perspective internationale, le cas français de la réforme propulsée par en haut ressort isolé et désuet.”

La revue Administration et éducation :Ruptures 1 : les nouveaux territoires de l’école Sommaire du n° 162 – Juin 2019 (2019/2) Coordonnateurs : Alain Boissinot, Philippe Claus

Colloque CIEP : Du Mali au Mexique, pour réformer il faut convaincre
Le colloque international sur " Les conditions de réussite des réformes en éducation ", organisé du 12 au 14 juin 2019 par le CIEP (centre international d’études pédagogiques) à Sèvres, s’est poursuivi hier avec des ateliers où spécialistes et chercheurs ont confronté leur expérience. Quel rôle jouent les financements dans la réussite ou non des réformes ? Qu’entend-on par la " qualité " de l’école ? Comment juger d’une gouvernance efficace ?... Dans l’atelier " Mettre en oeuvre les réformes. Acceptabilité et mobilisations ", quatre intervenants - du Canada, de France, du Mali et du Mexique - ont montré qu’au delà de contextes différents, on pouvait dégager des points communs, parmi lesquels : Il ne suffit pas de faire passer formellement une réforme pour qu’elle soit appliquée, Trop de réformes produit le résultat inverse, c’est-à-dire blocages et replis, ou encore Pour juger de la réussite d’une réforme, mieux vaut attendre vingt ans…


Divers

Le projet Etoile, accompagner les lycéens vers la poursuite d’études
Fruit du travail conjoint des universités d’Angers, du Mans, et de Nantes ; du Rectorat et du Carif-Oref, son ambition est d’apporter aux lycéens un accompagnement contribuant à leur orientation. Selon les projections, la Région comptera 4,5 millions de Ligériens en 2050, dont 1 million de jeunes de moins de 20 ans, preuve d’un fort dynamisme démographique. Les résultats actuels au baccalauréat sont très probants dans les Pays de la Loire. Ils sont au-dessus des moyennes nationales de 2,1 points pour le bac général, de 3,7 points pour le bac technologique et de plus de 4 points pour le bac professionnel. Chaque année la région est dans le trio de tête à l’échelle nationale.”

Philippe Meirieu : Bonheurs d’apprendre et d’enseigner
Chacun connait ce que Philippe Meirieu a apporté et continue d’apporter à la réflexion sur l’Ecole, sur l’éducation, sur les pédagogies, sur la relation. Il était temps que la rubrique Education et Bonheur du Café Pédagogique l’interroge sur les bonheurs d’apprendre et d’enseigner.”

Seuls 7 % des étudiants en doctorat sont issus de milieux défavorisés
L’Observatoire des inégalités a publié la semaine dernière l’édition 2019 de son Rapport sur les inégalités en France.
Si les inégalités d’éducation démarrent dès les petites classes, les écarts entre les élèves issus de milieux défavorisés et les autres ne font que se creuser au fur et à mesure de la progression dans les études. C’est ce que montrent les chiffres du Rapport sur les inégalités en France, publié le 4 juin dernier par l’Observatoire des inégalités
.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?