Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 11 septembre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 11 septembre 2020

En vrac — En ressource

Une revue un peu en vrac comme l’actualité en attente des déclarations gouvernementales.


En vrac

Proviseurs et principaux de collège « sur le qui-vive » face au coronavirus
Les chefs d’établissement s’inquiètent de la gestion de la crise sanitaire. Les situations locales sont très disparates. Certains redoutent de « se retrouver seuls à devoir prendre des décisions ».”

Université et Covid-19 : une rentrée sous le signe de la défausse
TRIBUNE. “De nombreux clusters vont apparaître dans les amphis, alerte le politologue Arnaud Mercier, qui dénonce les injonctions paradoxales des autorités.” Par Arnaud Mercier

La gestion sanitaire du ministère attaquée
Alors que beaucoup d’enseignants sont inquiets pour leur santé compte tenu de leurs conditions de travail et des insuffisances du protocole, la publication d’une lettre de l’Agence régionale de santé estimant les masques fournis par le ministère insuffisamment protecteurs suscite une mobilisation syndicale. Elle est particulièrement embarrassante pour le ministre alors que l’épidémie progresse rapidement et qu’un Conseil de défense se tient le 11 septembre.”

L’éducation aux temps du coronavirus
Quelle lecture peut-on avoir de ce qui s’est passé durant le confinement ? Est-ce un accident ou le résultat d’une politique ? Un moment exceptionnel ou l’accélérateur de politiques déjà bien introduites ? Stéphane Bonnery (Paris 8 Escol) et Etienne Douat (Gresco, Poitiers) livrent aujourd’hui un ouvrage (L’éducation aux temps du coronavirus, La dispute) qui est la première lecture sociologique de ce qu’a vécu l’école depuis mars 2020. Il rend justice aux enseignants qui ont tenu le fil scolaire avec les familles durant ces longs mois. Et il explique comment un virus a interagi avec des choix de société pour produire une montée des inégalités avec laquelle l’Ecole doit maintenant se débattre.”

POINT DE VUE. Éducation à la citoyenneté terrestre
"La crise climatique nécessite une réponse grand angle : une éducation à la citoyenneté terrestre. Un collectif européen d’acteurs de l’éducation, représenté par Zoé Deyber (lycéenne française, au lycée Franco-Allemand – Fribourg-en-Brisgau) et Yves Scheuring (lycéen allemand, au lycée Franco-Allemand - Fribourg-en-Brisgau), signe cet appel."

Communiqué de l’APSES suite aux révélations de France 2


En ressources

A Sciences Po L’enseignement scolaire de l’histoire
LE SANITAIRE DANS L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE
Cette année et compte tenu des circonstances, deux décisions ont été prises. La première relève de la thématique. L’idée de l’enseignement de l’histoire des fragilités démocratiques nous est apparue nécessaire. La seconde fut de reporter les trois interventions prévues en 2019-2020 sur la Pologne, les professeurs d’histoire français face aux attentats de 2015-2016 et l’Allemagne de l’après-Seconde-Guerre-mondiale
.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
HSN n°54 : Différencier sa pédagogie : Des idées et des pratiques
juin 2020
Dossier coordonné par Jean-Michel Zakhartchouk
Promouvoir la différenciation pédagogique est un axe fort des orientations des Cahiers. Encore faut-il savoir de quoi on parle et quelles pratiques vont vraiment dans ce sens. Un retour sur des textes essentiels publiés par la revue depuis trente ans, et plusieurs textes inédits et marquants vous sont proposés dans ce dossier hors-série.
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac - Jean-Charles Léon - Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF - Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.