Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 11 mai 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 11 mai 2018

Lecture- Education et pédagogie- Divers

L’actualité pédagogique de ce vendredi est une nouvelle fois marquée par les sempiternelles (et pénibles) querelles autour des méthodes d’apprentissage de la lecture. Il sera également question d’éducation et de pédagogie et nous terminerons par quelques informations diverses.


Lecture

Le Monde fait le point sur cette querelle dans un entretien intéressant, et non, il n’y a pas UNE méthode validée par la science, contrairement à ce que laisse penser M. Blanquer :« Le 26 avril, Jean-Michel Blanquer a fait une série d’annonces en faveur de la « méthode syllabique ». Auparavant, dans l’attente d’une prise de position du ministre de l’éducation nationale, Le Monde avait convié deux experts à faire le point sur l’état des savoirs et des pratiques en matière d’apprentissage de lecture.
Dans les controverses récurrentes à ce sujet, l’un et l’autre appartiennent à des courants de pensée très différents. Laurent Cros est le délégué général d’Agir pour l’école. Créée en 2010, cette association met en œuvre depuis huit ans un programme sur la lecture dans des écoles en éducation prioritaire. Son action a fait l’objet de plusieurs articles scientifiques dans des revues de psychologie cognitive et d’économie de l’éducation. Roland Goigoux, professeur à l’université de Clermont-Auvergne, spécialiste de l’enseignement de la lecture et de l’écriture, a dirigé l’étude « Lire et écrire au CP », issue de l’observation de 131 classes par soixante chercheurs, dont les résultats ont été publiés à partir de septembre 2015. »

Toujours dans un article réservé aux abonnés, Le Monde revient sur les tenants et aboutissants de cette querelle idiote (et qui au passage inhibe les jeunes enseignants, donc ce n’est pas sans conséquences) : « Une phrase-clé qui claque : « La liberté pédagogique n’a jamais été l’anarchisme pédagogique. » Et une affirmation non moins retentissante : « Entre quelque chose qui ne marche pas – la méthode globale – et quelque chose qui fonctionne – la syllabique –, il ne peut y avoir de “compromis” mixte. » Avec son entretien au Parisien du 26 avril, accompagné de la publication, le même jour, de quatre notes de service sur l’enseignement des « fondamentaux » et d’un guide de 130 pages détaillant ses recommandations pédagogiques sur l’apprentissage de la lecture, Jean-Michel Blanquer était certain de marquer les esprits. D’une double façon : en se mettant la plupart des syndicats d’enseignants à dos et l’opinion publique dans sa poche. »
Pour enfoncer le clou, les Cahiers pédagogiques publient une analyse complète de Roland Goigoux sur les ressources publiées par le ministère : « À la suite de la publication par le ministère de l’Éducation nationale d’un guide « Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP » [1], Roland Goigoux a reçu de nombreuses questions de la part de ses étudiants de M2 en sciences de l’éducation à l’ESPé de Clermont-Auvergne). Il leur a répondu sous la forme d’une lettre. Ce texte a été publié sur plusieurs autres sites, mais nous avons fait le choix de le publier également, comme nous l’a proposé l’auteur, car il nous parait important à faire connaitre. En voici une version raccourcie, dont vous pouvez compléter la lecture par le texte intégral en pdf. »


Education et enseignement

Le Café pédagogique consacre deux articles aux enseignants. Le premier se penche sur notre temps de travail, éternel sujet de conversation des démagogues de tout poil : « Inévitablement c’est ressorti. Et pourtant ils dépassent largement les 35 heures ! Les jours fériés à répétition venant juste après les vacances de printemps ont remis dans l’actualité la question du travail des enseignants. Question dont s’est aussi emparé le Snes qui a ouvert un site spécifique. Mais que sait-on du travail des enseignants ? Comment le comparer à celui d’autres pays ? Quelles singularité dans son organisation ? Comment évolue-t-il ? »
Le second est consacré à une trouvaille de l’OCDE, qui révèle qu’il faudrait aussi se préoccuper du bien être des enseignants pour améliorer le système éducatif (dingue !)
Enfin, concernant le domaine plus large de l’éducation, The Conversation rappelle qu’il serait bien d’avoir d’autres sujets de conversation avec ses enfants que leurs notes à l’école : « Les adolescents français trouvent qu’il n’est pas facile de parler des sujets importants avec leurs parents. C’est un des résultats méconnus – et pourtant récurrent – de l’enquête internationale menée sur les comportements des jeunes vis-à-vis de la santé régulièrement renouvelée depuis près de trente ans, sous l’impulsion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Dans la continuité du rapport que nous avons remis récemment à la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), « Accompagner les parents dans leur travail éducatif et de soin » (publié à la documentation française), nous analysons ici plus en détail la communication entre les parents et leurs adolescents en France.
Dans la dernière vague de l’enquête, réalisée en 2014, la France était le pays le plus mal classé quant au dialogue entre les adolescents et leurs parents, parmi les 42 pays ou régions du monde étudiés. L’explication pourrait bien tenir à un décalage plus grand qu’ailleurs entre les préoccupations des uns et des autres, avec des parents obnubilés par la performance à l’école. Et des ados, peut-être désireux d’aborder d’autres questions. Une réflexion de circonstance, tandis que la pression monte à l’approche du brevet pour les collégiens et du baccalauréat pour les lycéens. »


Divers

Le Monde publie un entretien portant sur la nécessité d’un regard interdisciplinaire quand on aborde un sujet complexe :« Dans un entretien au « Monde Campus », le fondateur du Centre de recherches interdisciplinaires François Taddei explique en quoi notre société aura de plus en plus besoin d’intelligence collective »
Enfin, le député André Chassaigne interpelle M. Blanquer au sujet du devenir des CIO.
Aurélie Gascon


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 545 - Accompagner en pratiques
Dossier coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe
mai 2018
Qu’est-ce qu’accompagner au sein et hors de la classe ? Qu’en est-il de l’accompagnement personnalisé ? Comment l’accompagnement vise-t-il à construire l’autonomie de l’élève ? Ce dossier interroge le sens donné aujourd’hui à l’accompagnement de tous les élèves par les enseignants et aussi par les coéducateurs.

N° 544 - Les écrits de travail des élèves
Dossier coordonné par Jacques Crinon et Hélène Eveleigh
mars-avril 2018
À l’école, on n’écrit pas toujours beaucoup, car on est trop souvent dans la logique de production d’un écrit bien fait, qui sera évalué ou communiqué. Or, le langage écrit est aussi un instrument intellectuel, au service du travail quotidien des élèves. Comment les faire écrire davantage ?