Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 8 mars 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 8 mars 2017

Égalité - Scandales - Violences - Brèves

En cette journée internationale des droits des femmes, il est question d’égalité, mais aussi de scandale et de violences, comme quoi...


Égalité

Midi-Libre est allé au lycée Pompidou de Castelnau-le-Lez constater que l’égalité y est « une loi naturelle ». Une après-midi y a été organisée avec l’aide de Radio Nova.
Sur le site du Ministère, on rappelle la mobilisation des acteurs de l’éducation en faveur de l’égalité homme-femme. « Cette mobilisation pour l’égalité est évidemment encore indispensable : les inégalités de parcours entre filles et garçons demeurent et en dépit des progrès accomplis (plus de jeunes filles optent pour les sciences), beaucoup reste à faire. En particulier, les nouvelles statistiques de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, publiées à l’occasion de ce 8 mars, illustrent l’importance des politiques menées par l’Institution scolaire avec ses partenaires pour agir sur les préjugés et donner aux filles et aux garçons les meilleures chances de réalisation de leurs potentialités et de leurs aspirations.  »


Scandales

300 millions ? Contrepoints évoque les Sirhen d’alerte mis au jour par la Cour des Comptes « La Cour des Comptes vient de lever un fameux lièvre : depuis 2008, l’Education nationale s’est permis d’engloutir 300 millions € dans un projet informatique qui ne marche pas.  ».
Le Monde informatique est encore plus précis « Epinglant une dérive continue depuis 2008 dans les délais et les coûts du programme Sirhen - système d’information et de gestion des ressources humaines du ministère de l’éducation nationale - avec un coût quintuplé et un calendrier étiré jusqu’en 2023, la Cour des comptes a formulé trois recommandations pour recentrer le programme et renforcer son suivi financier. »
Cour des Comptes toujours, Le Monde se concentre sur les remplacements « « Point faible », « échec durable », « situation dégradée »… C’est un nouveau rapport, sévère, sur le système de remplacement des professeurs absents qui vient de paraître. Il est signé de la Cour des comptes, qui rend public, mercredi 8 mars, un référé adressé à la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Dans ses six pages d’observation, la Cour épingle tout particulièrement le dispositif de remplacement des professeurs de collège et lycée pour les absences de courte durée, de moins de quinze jours.
L’enquête qu’a menée la juridiction aboutit à une estimation plus basse du taux de remplacement s’agissant des absences de courte durée : seules entre 5 et 20 % d’entre elles sont remplacées dans le second degré, selon la Cour, quand le ministère l’estimait jusqu’à présent à un tiers. Le système de remplacement fonctionne cependant mieux pour les absences de longue durée (de plus de quinze jours), auxquelles une solution est trouvée dans 97 % des cas dans le secondaire – autour de 80 % au primaire.
 »

Dans un article de blog, B. Girard pointe un autre problème, celui des valeurs de la République. Il y dénonce « Des politiciens convaincus de malhonnêteté, d’enrichissement personnel et/ou familial, de tricherie, des élections vidées de leur sens, une démocratie confisquée : la complaisance des Français et des médias dominants pour leur classe dirigeante est plutôt le signe d’un conditionnement malsain, à laquelle une longue tradition d’éducation civique scolaire n’est sans doute pas étrangère.  »


Violences

Malheureusement, elles sont variées en Ile-de-France aujourd’hui...
L’Express commente celle d’un collégien envers sa principale. « Lundi, ce nouvel élève du collège Daniel-Féry de Limeil-Brévannes, récemment renvoyé d’un autre collège du Val-de-Marne pour une agression sur un professeur, a asséné trois coups de poings à la cheffe d’établissement de 54 ans. Elle a dû se rendre à l’hôpital pour des points de suture. »
Dans le Figaro, ce sont des lycéens « Après l’évacuation du lycée Suger, consécutive à des tirs de fumigènes et cocktails molotov, “80 à 100 jeunes” ont pris la direction du centre-ville caillassant des policiers, incendiant des poubelles et brisant du mobilier urbain, selon la police qui évoque des « reliquats » de l’affaire Théo.
Cinquante-cinq jeunes, dont quarante-quatre mineurs, ont été placés en garde à vue mardi après avoir “caillassé des policiers” et incendié des poubelles à proximité du lycée Suger de Saint-Denis que le proviseur venait d’évacuer après des jets de fumigènes. Le parquet de Bobigny précise que leur garde à vue sera prolongée mercredi matin, le temps de déterminer les responsabilités de chacun. La plupart des personnes interpellées sont scolarisées dans l’établissement, explique Le Parisien, citant une source proche de l’enquête.
 » Apparemment, pour une fois, on n’évoque pas des « voyous », cela change...


Brèves

Parlons de jolies histoires pour commencer. Un graffeur célèbre est venu rencontrer des collégiens de Villiers-le-Bel.
Dépêchez-vous, un collège sarcellois appelle à l’aide et se bat pour son association sportive (AS), c’est ce soir qu’ils font un spectacle pour récolter des fonds pour le transport, 5 euros, « l’argent gagné ce mercredi permettra d’assurer le transport de toutes les activités proposées par l’AS. “5 €, c’est pas grand-chose, et ça peut bien nous aider”, insiste Ansaf, férue d’athlétisme. »

Le Point commente ainsi le programme éducatif d’Emmanuel Macron : « Soucieux de dépasser les querelles idéologiques, le candidat d’En marche ! a présenté un catalogue qui doit autant à la droite qu’à la gauche. »

Najat Vallaud-Belkacem sera présente au salon Eduspot France. « Organisé par l’Association française des industriels du numérique de l’éducation et la formation (AFINEF) et l’Alliance didactique, avec le soutien du ministère, cet événement inédit a pour objectif de valoriser et développer la filière numérique de l’éducation et de la formation professionnelle continue en France et à l’international. »

Émilie Kochert, soucieuse d’égalité des chances aussi, pensez aux collégiens sarcellois qui se battent pour leur droit à une AS.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Enseigner les langues aujourd’hui
N° 534 - Enseigner les langues aujourd’hui
Dossier coordonné par Soizic Guérin-Cauet et Hélène Eveleigh
janvier 2017
Apprendre une langue étrangère, c’est à la fois une évidence pour tous et une difficulté pour chacun. Et les études internationales ne font que confirmer que les Français seraient mauvais en langues. Quelles sont les pratiques qui permettent à l’apprentissage des langues vivantes d’être bénéfique pour nos élèves ?

N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

Dossier coordonné par Évelyne Chevigny et Roseline Ndiaye
décembre 2016
L’enseignement des sciences expérimentales s’est considérablement renouvelé. Ces changements ont visé à mettre l’élève au centre, en prenant en compte les travaux de la didactique ainsi que les réflexions sur le bagage intellectuel de base pour tout citoyen du XXIe siècle, au cœur d’une société basée sur les sciences et les technologies.