Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 6 juin 2018


JPEG - 26.3 ko

Formation - Lois et réformes - Parcoursup - Divers

Revue de presse du mercredi 6 juin 2018

Formation — Loi et réformes — Parcoursup — Divers

Il est question aujourd’hui de la formation des enseignants, des diverses réformes, de Parcoursup mais aussi de l’interdiction du portable.


Formation

La réforme de la formation des enseignants s’annonce. Tout d’abord le concours se ferait en L3. "La Cour des Comptes rend public le 4 juin un référé envoyé le 12 mars aux ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur sur les écoles de formation des enseignants (ESPE) et la réponse des ministres. La Cour demande une "rationalisation" de l’offre de formation avec mutualisation inter académique et le développement de la bivalence chez les enseignants. Mais on retiendra surtout la demande du report en L3 des épreuves d’admissibilité des concours d’enseignants. Dans leur réponse, les ministres confirment qu’ils vont changer les concours pour mettre les épreuves d’admissibilité en L3. La question de la rémunération des futurs enseignants va se poser dans de nouveaux termes.”

C’est la Cour des comptes qui propose de changer pour renforcer l’attractivité du métier ; La formation des enseignants dans le viseur de la Cour des comptes
“Pour Jean-Michel Blanquer, c’est un référé qui tombe à point nommé. Alors que le ministre de l’Éducation nationale a lancé ce printemps une réflexion en vue d’une réforme de la formation des enseignants, la Cour des comptes a rendu public, lundi 4 juin 2018, un référé (envoyé à Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal le 12 mars) qui émet des orientations proches de celles souhaitées par le ministre de l’Éducation nationale.”
A lire aussi dans Les Echos. Formation des enseignants : la réforme se dessine “Dans une réponse à un référé de la Cour des comptes publié ce lundi, le gouvernement dévoile les axes de la réforme à venir.Le concours pour devenir enseignant pourrait intervenir plus tôt qu’aujourd’hui, dès la fin de la licence.”


Loi et réformes

Les psychologues de l’éducation nationale ont manifesté contre la suppression des CIO.
Les psychologues de l’éducation nationale manifestent
" La fermeture des CIO priverait les élèves et leurs familles d’un accueil de proximité y compris pendant les vacances scolaires, lorsque les établissements scolaires sont fermés. Elle signifierait la disparition du service public d’orientation de l’Éducation nationale et l’ouverture aux officines privées et start-up en tous genres". A l’appel d’une large intersyndicale (Snes, Se-Unsa, Cgt, Sgen Cfdt, FO, Sud), les psychologues de l’éducation nationale et les personnels des directions régionales de l’Onisep manifestent à Paris le 5 juin.” “Pris dans un compromis politique entre régions et Etat qui les dépasse, les psychologues de l’éducation nationale des CIO et des DR Onisep ne savent toujours pas de quoi sera fait leur avenir. Le ministère, qui n’est pas à l’origine de cette réforme brutale, semble ne pas le savoir aussi…”
Psychologie, orientation, éducation : 17 Ça sert à quoi un Centre public d’orientation professionnelle ?
“En ces temps de projet de suppression des CIO il n’est pas inintéressant de revenir à l’utilité des centres d’orientation. Pour cela je m’appuie comme toujours sur André Caroff, qui, dans son livre a proposé une présentation du décret du 10 octobre 1955, et de son article 4. Dans un deuxième temps on survolera l’évolution de l’utilité des CIO pour s’interroger sur le projet de leur suppression ?”

La réforme de l’enseignement professionnel provoque beaucoup de réactions négatives. Blanquer porte le coup de grâce à l’enseignement professionnel
Par V. Durey et E. Johsua, enseignantes, de lycée professionnel (Marseille)
“Avec la réforme des lycées pros, le gouvernement promet des « Harvard des métiers » et la réalisation de « chefs-d’œuvre ». Mais il omet de dire que les heures de français, d’histoire-géo et de maths vont être réduites comme peau de chagrin.” A se demander si l’objet de cette réforme n’est pas plutôt de faire des économies...

Dans la série les députés LREM ont oublié de réfléchir : Le téléphone portable également interdit aux enseignants à l’école ?
Des députés de la majorité proposent que la communauté éducative ne puisse utiliser un portable au nom du devoir "d’exemplarité".
Il faudrait peut-être qu’ils sachent que les enseignants ne se comportent pas en classe avec leur portable comme les députés dans l’hémicycle. Quand il est utilisé c’est à des fins pédagogiques ou pour faire l’appel car beaucoup d’enseignants sont obligés d’utiliser leur matériel personnel. De plus il est demandé de l’utiliser pour les alertes attentat.


Parcoursup

« Parcoursup constitue un retour en arrière de deux siècles »
“La sélection opérée par la plate-forme est fondamentalement porteuse d’injustices, explique le sociologue Pierre Merle dans une tribune au « Monde ».”

Sélection à la fac : oui les banlieusards sont pénalisés mais ce n’est pas la faute de Parcoursup
“La plateforme informatisée est mise en cause, mais le mal est plus profond : c’est tout le supérieur en Ile-de-France qui repose sur un principe de ségrégation.”

Universités : près de 1.000 postes pourraient être créés d’ici à 2022
“Matignon doit annoncer fin juin des places supplémentaires, des créations de postes et des primes pour accompagner la réforme de l’entrée à l’université et la mise en place de Parcoursup.”


Divers

La compréhension, le parent pauvre de l’enseignement de la lecture
“Lors de son intervention à l’Institut Français de l’Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l’Education, spécialiste de didactique du français, à l’université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu’est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?”

"Vers l’école de demain : les professeurs de l’école du socle commun". Au-delà de l’allusion au dernier livre du ministre, ce nouveau numéro de la revue Administration & éducation prend nettement position pour "l’école du socle", c’est à dire l’école fondamentale allant de la maternelle à la fin du collège. Et elle apporte des arguments à l’appui de cette thèse qui semble toute acquise. On voit par exemple cette école fonctionner à l’étranger ou en France. On devine aussi l’enrichissement qu’elle peut apporter aux enseignants. Mais la revue montre aussi l’importance des obstacles à vaincre. Notamment chez les enseignants, sous le regard des sociologues J Lebeaume et G Farges. Mais aussi, involontairement sans doute, chez les politiques tant la nef de l’école du socle porte aussi d’aspirations aux régressions statutaires…”

Xavier Pons : le "populisme éducatif" n’est pas qu’un discours politique
« En quoi les propos d’un sociologue de l’action publique peuvent-ils rejoindre les préoccupations des formateurs et des pilotes ? Xavier Pons s’intéresse à la façon dont les politiques conçoivent et mettent en oeuvre des réformes, et donc cherche à comprendre les relations entre les acteurs. En plongeant dans les vingt dernières années de politiques éducatives, il nous livre des clés tout à fait utiles pour comprendre et agir au présent. »

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 545 - Accompagner en pratiques
Dossier coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe
mai 2018
Qu’est-ce qu’accompagner au sein et hors de la classe ? Qu’en est-il de l’accompagnement personnalisé ? Comment l’accompagnement vise-t-il à construire l’autonomie de l’élève ? Ce dossier interroge le sens donné aujourd’hui à l’accompagnement de tous les élèves par les enseignants et aussi par les coéducateurs.

N° 544 - Les écrits de travail des élèves
Dossier coordonné par Jacques Crinon et Hélène Eveleigh
mars-avril 2018
À l’école, on n’écrit pas toujours beaucoup, car on est trop souvent dans la logique de production d’un écrit bien fait, qui sera évalué ou communiqué. Or, le langage écrit est aussi un instrument intellectuel, au service du travail quotidien des élèves. Comment les faire écrire davantage ?