Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 4 octobre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 4 octobre 2017

Blanquer — Le métier — La Catho — Présent, futur

Blanquer réforme, la Cour compte, et la Catho râle. Heureusement il y en a qui réfléchissent sur le présent et le futur.


Blanquer

Alstom, Europe, Blanquer... mon entretien au Figaro. “Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro, propos recueillis par Alexandre Devecchio, vendredi 29 septembre 2017 (version longue).” Il répond à cette question en fin d’interview : “En tant qu’ancien ministre de l’Education nationale, que pensez-vous de la démission de Monsieur Lussault …” ...

Blanquer : Réforme de l’enseignement professionnel "dans les tuyaux". “Griffes rentrées, griffes sorties. Jean Michel Blanquer a tenté de jouer la carte de l’impassibilité et de la tolérance bienveillante devant les nombreux députés de la Commission de l’éducation de l’Assemblée nationale venus l’écouter le 3 octobre. Durant plus de 2 heures il a répondu à une trentaine de députés sur des sujets très variés allant des contrats aidés au plan numérique, en passant par les Segpa , l’autonomie et le pédagogisme. Il a annoncé une "importante" réforme de l’enseignement professionnel. Tout en plaidant la confiance, le pragmatisme et l’apaisement avec les "pédagogistes", il n’a pu s’empêcher de tacler l’ancien président du Conseil supérieur de l’éducation et a laissé planer le doute sur l’avenir du CSP.”
A propos de la voie professionnelle, le Café pédagogique précise : “JM Blanquer a évoqué "la réforme très importante de la voie professionnelle". Elle aura pour but de faire en sorte que les formations correspondent à la réussite et à l’insertion des élèves et que (l’enseignement professionnel) devienne quelque chose d’attractif". Le ministre évoque les enjeux de la révolution numérique et de la transformation écologique. La réforme devrait englober toute la voie du CAP au BTS. Elle sera menée parallèlement à celle du bac, avec le même échéancier. La concertation devrait démarrer ce mois ci et al réforme serait bouclée début 2018 pour une application en 2de pro à la rentrée 2018.”

Jean-Michel Blanquer annonce un nouveau baccalauréat pour juin 2021. “Le gouvernement va entamer "dans très peu de temps" les concertations en vue de réformer le baccalauréat, conformément à un engagement de campagne d’Emmanuel Macron, et espère aboutir à une nouvelle formule pour juin 2021, a annoncé mardi le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.”


Le métier

Education : le tableau sévère de la Cour des comptes sur la gestion des enseignants, par Marie-Christine Corbier “« Il est urgent de mettre en oeuvre une nouvelle politique des ressources humaines », plaide la Cour des comptes dans un rapport publié ce mercredi matin, qui fait suite à celui paru en mai 2013 , sur le même sujet. Le gouvernement se dit ouvert à l’étude de l’annualisation du temps de travail et de la bivalence, deux mesures recommandées par la Cour.”

La Cour des comptes demande l’annualisation des services enseignants. “"L’amélioration des rémunérations doit avoir notamment pour contrepartie des obligations de service revues, tendant à l’annualisation du temps d’enseignement et à leur extension à une mission comme le remplacement". Dans son rapport remis le 4 octobre la Cour des Comptes reprend ses recommandations de 2013. Annualisation, bivalence et renforcement de l’autorité des directeurs et chefs d’établissement sont au programme.”

Le Café pédagogique pointe une remarque d’Alain Bouvier : Débureaucratiser le recrutement des enseignants. “Pour lui, " les actuels concours, paralysés par leur mode bureaucratique, sont incapables de repérer les compétences professionnelles des candidats. Enfin, l’employeur n’est pas en mesure d’affecter les différents profils des lauréats là où ils seraient utiles".”
La Cours compte, et ça elle sait le faire, mais sait-elle comprendre ? Le futur recrutement sera sans doute difficile car elle va faire fuir encore plus ce métier.

Formation des profs : « la prise de conscience que le métier d’enseignant s’apprend ». "Pour Gérard Vaysse, ex-président de la conférence des directeurs d’IUFM, la formation des enseignants est loin d’être parfaite. L’occasion de revenir avec lui sur un passé mouvementé, des écoles normales aux ESPE, en passant par les IUFM et la masterisation."

Les normaliens, élite en quête d’emploi. “Payés durant leurs études, les étudiants de Normale-Sup s’engagent en retour pour dix ans au service de l’Etat, qui ne leur garantit plus une embauche.”


La catho

Enseignement catholique : Tensions avec l’Etat. “Si Pascal Balmand a clos son discours de rentrée, le 3 octobre , par une apologie de la douceur c’est peut-être parce que ses propos étaient particulièrement acérés cette année. Le secrétaire général de l’enseignement catholique a pris à partie l’Etat, donnant des exemples précis de ce qu’il pense être un traitement inéquitable. De fait les dossiers s’accumulent entre enseignement catholique et ministère depuis les créations de postes jusqu’aux discussions sur l’accès au supérieur. C’était mieux avant ?

L’enseignement privé catholique hausse le ton. “Pascal Balmand, le « patron » de ce secteur qui scolarise plus de deux millions d’élèves, a déploré, mardi, des soucis de « questions d’équité » entre public et privé.”
Trois points l’inquiètent particulièrement. La crise des contrats aidés, d’abord, le sort fait aux enseignants suppléants qui, dans le privé, viennent pallier les absences, enfin la non-association de l’enseignement privé à la concertation sur l’entrée dans l’enseignement supérieur convoquée, en cette rentrée, par Frédérique Vidal.

Et le Parisien de préciser Education : pourquoi le privé continue de gagner des élèves. Sur la base des chiffres donnés mardi par l’enseignement catholique, ce sont les collèges et les lycées qui attirent.


Présent et futur

Enseignants-chercheurs : la difficile équation entre motivation et bien-être. “Doctorante en psychologie cognitive à l’université Toulouse 2-Jean-Jaurès, Marion Inigo consacre ses travaux de recherche au bien-être au travail des enseignants-chercheurs. Entre implication, motivation et besoins psychologiques, la jeune chercheuse questionne ses collègues avec pour objectif, à terme, d’améliorer la qualité de vie professionnelle des universitaires.”

Intelligence artificielle et réalité virtuelle, le visage de l’éducation dans vingt ans par
Hélène Labriet-Gross. “REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Après avoir connu la révolution des plates-formes d’apprentissage et de l’enseignement en ligne, le monde de l’éducation devra s’adapter dans les vingt prochaines années à l’émergence de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle. C’est ce que prévoit l’éditeur de logiciels Blackboard, dans un rapport publié en septembre 2017.”

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Classes inversées

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.