Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 4 novembre


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 4 novembre

Grogne - Harcèlement - Divers


Melissa Theuriau et la ministre se justifient à propos du clip sur le harcèlement. On parle aussi du harcèlement des enfants. Enfin plusieurs informations diverses concernant les cantines, le service civique, ou Michelle Obama.


Grogne

”Le clip de Melissa Theuriau continue de faire des vagues, relayées par Le Monde :
"Ce sujet grave « ne peut être réduit à une enseignante, le nez collé au tableau, qui ne se soucierait pas des élèves et notamment de ceux victimes de gestes et de paroles humiliantes pendant la classe », a réagi lundi le principal syndicat d’instituteurs, le SNUipp-FSU, qui dénonce une vidéo « caricaturale et méprisante pour les enseignants et pour les élèves victimes ». (…) Avec les fonds dégagés pour financer ce clip, le ministère aurait été bien mieux avisé de diffuser dans les écoles des ressources pédagogiques existantes et les vidéos de qualité réalisées par les élèves eux-mêmes »."
Catherine Chabrun, dans Question de classe(s), en tire une leçon : "Une leçon est à tirer du clip ministériel sur le harcèlement à l’école : la pédagogie frontale au tableau avec les enfants assis les uns derrière les autres n’est pas bonne pour construire une communauté coopérative et humaine. [...] que la ministre Najat Vallaud-Belkacem cautionne cette vidéo, on l’admet difficilement. C’est un peu comme si elle pensait que c’était la pédagogie utilisée partout dans les écoles publiques. Pourtant, elle a salué l’avis de Marie-Aleth Grard rendu au CESE et le rapport de Jean-Paul Delahaye sur l’école et la pauvreté qui prônent tous deux des pédagogies coopératives. Elle qui porte l’EMC (Enseignement moral et civique), elle sait que l’Éducation civique ne se fait pas au tableau avec une craie... que les enfants comme l’adulte exercent la citoyenneté dans tous les moments d’enseignement et de vie de l’école. Elle sait que les enfants doivent aussi se regarder, se parler et s’écouter pour se comprendre et ça ne se fait pas les uns derrière les autres à ne voir et entendre que l’adulte."

Pour Melissa Theuriau, « C’est risible autant de mauvaise foi ! »
« Je montre une institutrice qui a le dos tourné, comme tous les professeurs et les instituteurs qui font un cours à des enfants, et qui ne voit pas dans son dos une situation d’isolement, une petite situation qui est en train de s’installer et qui arrive tous les jours dans toutes les salles de classe de ce pays et des autres pays », explique Mélissa Theuriau sur Europe 1"."
Elle n’a pas mis les pieds dans une salle de classe depuis longtemps.
Le ministère a réagi.
"Nous ne pouvons que regretter que certains enseignants puissent se sentir blessés. Un clip d’une minute ne peut pas résumer la complexité de ce phénomène, ni le rôle de chacun des acteurs", ajoute-t-on rue de Grenelle où l’on confirme la diffusion du clip jeudi 5 novembre à l’occasion de la première journée de lutte contre le harcèlement."
Mais "Pour la ministre de l’Education,il n’y a "aucune maladresse" dans la mise en scène de cette vidéo, l’objectif étant de s’adresser aux enfants et non aux enseignants qui ont pu se sentir caricaturés."


Harcèlement

Pour la journée contre le harcèlement la ministre de l’Education nationale sera d’ailleurs sur le plateau de l’émission "Toute une histoire" avec la blogueuse Enjoy Phoenix

JPEG - 117.9 ko
NVB et enjoy Phoenix à la TV, par JiMo

La blogueuse a été victime de harcèlement, tout comme 700 600 élèves français selon les chiffres du gouvernement. "La jeune femme, qui se confie dans un extrait publié sur le site de l’émission, raconte son histoire devant la ministre. "Tout se passait bien en début d’année, puis il y a eu une rupture avec ces filles qui avaient potentiellement plus d’argent que moi (...) Sûrement sans aucune raison, en tout cas je n’ai jamais réussi à saisir le pourquoi du comment, elles ont décidé de me prendre comme bouc-émissaire et m’ont fait me sentir mal", raconte ainsi la jeune femme qui précise avoir été la cible d’insultes, de jets d’objets dans les couloirs et dans les salles de classe, jusqu’au harcèlement à son propre domicile."
Le petit journal des profs rend compte d’un livre " Blacklistée, roman anglo-américain de Cole GIBSEN, auteure concernée à 17 ans par le harcèlement. Rejetée, dans la rue, les livres seuls l’ont aidée. Et c’est de cette expérience qu’elle tire l’envie d’écrire."


Divers

L’école primaire Honoré-de-Balzac de Nanterre accueillera ce mercredi matin Najat Vallaud-Belkacem pour lui présenter ses projets pédagogiques sur les thèmes du développement durable, de l’interculturalité et de l’éducation aux droits de l’Homme. Des écoliers participent à un projet mené avec l’université de Nanterre pour promouvoir l’égalité filles-garçons, les valeurs de respect et de tolérance. Le Parisien

Michelle Obama se préoccupe de l’éducation des filles. Elle met les pieds dans le plat en dénonçant l’obstacle des « croyances culturelles ». La First Lady est arrivée en fin de journée à Doha, capitale du Qatar, où elle s’exprimera mardi au Sommet mondial sur l’innovation dans l’éducation

A cette occasion, Louise Tourret revient sur les dessous de ce World Innovation Summit for Education. "Il faut sans relâche s’interroger sur ce que signifie le rapport de l’éducation à la démocratie mais pas forcément et seulement sur ce que veut dire aller se commettre dans une sommet organisé dans un pays non démocratique. La question qui se pose, c’est que signifie cette relation quand l’éducation est plus largement confiée à des partenaires indépendants et privés. Quand l’éducation devient un grand business mondialisé. Et c’est plutôt à cette réalité que les belles valeurs rappelées ici servent de paravent."

Un appel pour le bio dans les cantines a été lancé au travers d’un livre publié par l’association Un Plus Bio qui "espère enfin déclencher une nécessaire prise de conscience pour changer les usages en matière de restauration collective dans les écoles."

JPEG - 176.5 ko
Le dessin de Geneviève Brassaud

D’ailleurs, un projet de loi veut rendre obligatoire le menu végétarien dans les cantines. Dans le Café pédagogique.

Les premiers jeunes effectuant leur service civique arrivent dans les établissements. "Pour Pierre-François Gachet, inspecteur, et directeur académique de l’Indre, le lycée des Charmilles a trouvé « la perle rare ». Joël Andries parle six langues (français, anglais, espagnol, portugais, néerlandais et taki-taki, une langue de Guyane) et souhaite étudier à Tours pour devenir steward. En attendant, « pour casser la barrière de ma timidité, me forger un caractère », il a postulé à la mission en service civique proposée par le lycée des Charmilles de Châteauroux."

Les enseignants canadiens sont en grève. "Les syndicats dénoncent la proposition du gouvernement d’augmenter le nombre d’élèves dans les classes des 2e et 3e cycles du primaire et du 1er cycle du secondaire. Les moyennes et les maximums seraient revus à la hausse.
De plus, les élèves handicapés ou ayant des difficultés d’apprentissage ne seraient plus comptabilisés en double ou en triple, ce qui viendrait encore alourdir la tâche des enseignants.
Québec veut aussi augmenter de 32 à 35 heures (et même à 40 heures selon la dernière proposition patronale) la semaine de travail des enseignants, sans aucune compensation salariale."

Même au-delà des frontières on s’émeut de la visite de Dimitri Casali "dans un collège de Mantes-la-Jolie (78). « Je leur ai même fait crier "Vive l’Empereur" », fanfaronnait sur sa page facebook, ce dernier, auteur d’une trentaine d’ouvrages. La venue de cet historien a mis en colère une partie du corps enseignant."

Géraldine Duboz


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Réussir l’école du socle - En faisant dialoguer et coopérer les disciplines
Ouvrage - 2013
Francis Blanquart, Céline Walkowiak - ESF, 2013
Organisé de manière très concrète autour des pratiques scolaires de classe au collège et en 2de de lycée, cet ouvrage s’attache à tous les aspects de la pédagogie ouverte et innovante nécessaire à la réussite de « l’école du socle commun ».

Enseigner les arts avec le numérique

Nous poursuivons notre série "enseigner avec le numérique", avec les arts : musique, arts visuels, histoire des arts, en primaire, en collège, en lycée. Des exemples de pratiques avec des outils et des applications numériques, pour amener les élèves à créer, échanger, coopérer et pour présenter leurs œuvres.