Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 4 janvier 2012


Revue de presse du mercredi 4 janvier 2012

Optimisme – Enquêtes – Évaluation des enseignants – Mince ! -

Optimisme
C’est la reprise et aussi la première revue de presse de l’année 2012. Et cette année (de crise) est aussi une année d’élections.
Je profite donc de cette occasion pour souhaiter à tous mes lecteurs la santé et l’énergie combative pour affronter cette année que je souhaite bonne, malgré tout… Je forme aussi le vœu (pieux ?) que les questions d’éducation et le débat sur l’École aient toute leur place dans les médias en évitant les caricatures et les anathèmes. En faisant le vœu de sortir des mots piégés et des faux débats. Non, “autonomie” ne veut pas dire forcément “dérégulation” ou “concurrence”. Non, “compétences ” n’est pas forcément un affreux gros mot libéral. Non, “mettre l’élève au centre du système”, ne veut pas dire que l’on renie le rôle fondamental des enseignants. Non, considérer qu’il faut faire évoluer le système éducatif ne fait pas de vous un “social-traitre” allié de toutes les compromissions…Non, le mot “réforme” n’est pas forcément le synonyme de “régression” et de “ remise en cause des enseignants ”. Et oui, il faut changer l’école pour changer la société mais aussi “changer la société pour changer l’école”.
Il est dur en effet d’être militant pédagogique dans cette nouvelle année où il faudra comme le disaient Antonio Gramsci et Romain Rolland “conjuguer le pessimisme de la raison et l’optimisme de la volonté”. Et pour poursuivre son action militante et développer une idée positive de l’école dans ce contexte de crispation et de cynisme : “Il faut savoir résister au pessimisme des autres” (Guy Bedos)
Enquêtes
La récente polémique marquée par une déclaration de l’Association des Journalistes Éducation et par Le Monde qui pointaient le faible nombre de statistiques et d’études fournies (ou plutôt autorisées) par le Ministère de l’Éducation Nationale semble avoir porté ses fruits, puisque maintenant plusieurs enquêtes sortent en même temps…
C’est le cas pour une note de la DEPP portant sur l’accompagnement éducatif et dont Le Figaro se fait le relais. Cette enquête auprès des chefs d’établissements d’un échantillon de 684 collèges montre que pour eux cette expérience de l’accompagnement éducatif est d’abord utile (41 %) et enrichissante (23 %) avant d’être éprouvante (17 %) ou décevante (5 %). Toujours de leur point de vue, la participation des élèves à ces activités a pu apporter des améliorations, surtout dans leur comportement général (70,6 %), leur réussite scolaire (69,8 %) et leur motivation (63,2 %). D’après les données recueillies par la Depp, 97,1 % des collèges avaient mis en place l’accompagnement éducatif en 2008-2009 dans au moins un domaine sur les quatre retenus : l’aide aux devoirs et aux leçons, activité la plus pratiquée, mais aussi la pratique artistique et culturelle, la pratique sportive et celle d’une langue vivante étrangère. On notera cependant que 6 % des chefs d’établissement soulignent cependant des conséquences négatives, au sujet de l’attitude générale des élèves tandis que 8 % ne relèvent aucun effet positif, ce dispositif n’ayant eu, à leurs yeux, au mieux aucune répercussion sur le comportement de ces derniers.
Dans le Café Pédagogique on nuance la vision du Figaro. Et on rappelle que cette note est ancienne (2009) et qu’il est logique que ceux qui qui organisent le dispositif ou y participent volontairement en aient une opinion favorable. Pour le site d’information, la sortie de ces notes de la DEPP soutient en fait le discours de Chatel sur “l’individualisation” et la “personnalisation” de l’enseignement. Et ces notes contribuent ainsi à dresser un bilan positif de la politique éducative menée depuis cinq ans...
Le risque est le même avec le rapport d’étape sur les internats d’excellence qu’évoque aussi le Figaro. Cette enquête effectuée auprès de huit internats sur les treize actuels montre une amélioration des résultats notamment au niveau du brevet. Par exemple, les élèves de Marly-Le-Roi (Yvelines) ont rattrapé le niveau des collégiens du bon établissement de centre-ville dans lequel ils sont désormais inscrits. Et ils obtiennent des résultats supérieurs de 20 % à ceux de leurs collèges d’origine. Mais pour Patrick Rayou qui a piloté cette étude, cela montre surtout l’effet Pygmalion : “Quand on vous dit que vous êtes bon, vous y croyez et vous travaillez davantage ”. Le chercheur pointe par ailleurs le « coût élevé » d’un tel dispositif. Évalué entre 3500 et 12.000 euros par élève, il ne paraît pas généralisable. Luc Chatel, le ministre de l’Education nationale répond quant à lui au Figaro que “10.000 élèves tirés vers le haut, c’est déjà considérable ”. Mais ces propos résonnent bizarrement dans le contexte global de réduction des moyens. Et montrent aussi que des conceptions différentes de l’éducation s’affrontent. Veut-on un système qui sélectionne (et renouvelle à la marge) les élites ? Ou veut-on un système qui se préoccupe réellement de l’échec scolaire et des “vaincus” du système ? “L’égalité des chances”, voilà encore un mot piégé qui sous un aspect généreux peut masquer la sélection et l’injustice.
Autre enquête publiée récemment, celle sur l’expérience “cours le matin, sport l’après-midi” reprise par plusieurs journaux . Selon une note de la Depp publiée le 30 décembre , 15.000 élèves bénéficient cette année chaque semaine de 2h30 de pratique sportive et de 2 heures de pratique culturelle supplémentaires contre 7000 élèves l’an dernier. Les élèves sont surtout des collégiens et plutôt des garçons. Au total, un tiers des élèves sont en classe de cinquième, un quart en classe de sixième, et environ 20% en classe de seconde. L’enquête montre qu’il n’y a « pas de différence significative entre les élèves inscrits dans le programme et ceux qui suivent un cursus normal » en matière de concentration, d’attention, de mémorisation et d’effort. De même, les résultats scolaires ne varient pas. Pour 50% des parents, les résultats de leur enfant sont « identiques » à ceux de l’année précédente, un pourcentage similaire à celui d’enfants inscrits dans un cursus normal. La Depp ne relève par ailleurs pas de « différence significative » en matière d’absentéisme. Pourtant mise en avant par le ministre, ce dispositif, lui aussi assez coûteux en moyens, ne semble donc pas avoir d’effets réels sur la réussite des élèves.
Évaluation des enseignants
Même si un décret publié au journal officiel le 30 décembre reporte à 2013 la généralisation du dispositif de l’entretien professionnel pour l’évaluation des fonctionnaires de l’Etat, la polémique et la mobilisation sont loin d’être éteintes.
En ce qui concerne la mobilisation, il y a un nouvel appel à la grève pour le 31 janvier à l’initiative des syndicats FSU (SNES, SNEP, SNUEP). Le SGEN quant à lui avait considéré qu’il y avait matière à négociation dès avant la publication du décret. Le SE-UNSA appelle à la négociation mais pas sur les bases actuelles proposées par Luc Chatel. Même position pour le SNUipp (primaire) qui annonce qu’il ne participera pas au cycle de concertation sur l’évaluation des enseignants.
La polémique et le débat n’ont pas non plus cessé. Dans le Café Pédagogique, Choukri Ben Ayed en profite d’ailleurs pour revenir sur notre sujet précédent en notant ironiquement “Si le ministère souhaite par ailleurs promouvoir de façon crédible une « culture de l’évaluation », encore faudrait-il qu’il fasse sienne cette résolution. […] Il est difficile aujourd’hui de connaître le niveau réel d’acquisition des élèves, l’efficacité de certaines mesures récentes comme le sport à l’école, l’accompagnement éducatif, l’assouplissement de la carte scolaire, les internats d’excellence, etc. Lorsque ces évaluations existent, elle sont bien souvent frappées de déni de réalité, dès lors qu’elles épinglent les effets négatifs des choix politiques, comme ce fut récemment le cas à propos des évaluations PISA. Il y a en effet encore beaucoup à faire pour imposer une réelle « culture de l’évaluation ». ”. Sur la question de l’évaluation de l’action éducative, selon lui, elle ne peut faire l’objet d’une évaluation individuelle tant il est difficile d’appréhender l’ “efficacité” propre d’un enseignant et d’ “isoler un « effet maître » totalement indépendant de la composition des classes ou des caractéristiques de l’environnement scolaire. ”. Par ailleurs, il s’étonne de la contradiction qu’il y a à inciter au travail d’équipe et à promouvoir dans le même temps une évaluation personnelle qui sera plutôt de nature à attiser les concurrences et les logiques individuelles.
Dans le Café Pédagogique du lendemain, Françoise Lantheaume resitue le problème plus globalement encore en constatant la multiplication des procédures et des moyens de contrôle au détriment de l’autonomie professionnelle et de l’initiative des enseignants. Elle prône un “empowerement” et l’explique ainsi à destination du prochain ministre de l’éducation : “Prendre appui sur l’expertise des enseignants plutôt que penser qu’on ne peut réformer que contre eux, favoriser tout ce qui peut stimuler la reprise en main de leur métier par les enseignants, tout ce qui contribue à apaiser les relations avec les parents et la hiérarchie en refondant des relations de confiance, me semblerait de bon augure. Cela implique de ne pas faire l’impasse sur la cohérence entre un projet éducatif national et les moyens qui lui sont donnés : la poursuite de l’accroissement de l’intensification du travail ne peut être la solution, la santé des enseignants en pâtit. Cela passe par l’organisation du travail, mais aussi par une formation continue qui ne soit pas simple adaptation à l’emploi et retrouve sa fonction critique en étant un lieu de débats sur « comment faire », un lieu d’expérimentation, de soutien. Pour les entrants dans le métier, la formation est en partie à repenser en lien avec les lieux et situations de travail, sans rien abdiquer de la formation scientifique et critique que l’université est capable d’apporter. Et modifier leurs conditions de travail : si l’on veut des enseignants performants, assurant leur métier pendant un certain nombre d’années, mieux vaudrait ne pas les casser dès le début… au risque de démissions, d’épuisement ou de replis sur des postures rigidifiées.
Voilà un beau vœu pour 2012...!
Mince !
S’il est un des apôtres de la minceur, en revanche son égo ne cesse d’enfler et mériterait bien une diète…
Pierre Dukan (de la méthode du même nom) propose dans le Parisien de mettre en place au bac, une option “poids d’équilibre” et “rapportant des points d’option pour ceux qui arrivent à garder un indice de masse corporel compris entre 18 et 25 entre la seconde et la terminale”.
Cette annonce incongrue a fait réagir. Y compris le ministère de l’éducation nationale qui s’est étonné de cette proposition “qui fait de la discrimination physique sans le savoir". 
Dans son blog sur l’Express, la journaliste Laurence Debril y consacre un billet. Elle évoque une statistique rappelée par Marina Carrère D’Encausse : “Un jeune dont le père est ouvrier qualifié a deux fois plus de chance d’être obèse qu’un élève dont le père est cadre supérieur” , Et Laurence Debril ajoute : "Les inégalités sont déjà dans les assiettes. Alors pas la peine d’en rajouter."
Bonne Lecture...



Libération.fr du 04/01/12(certains articles payants)

Etudiants étrangers : une « instruction » va viser « des cas précis »
Le nouveau texte sur les étudiants étrangers très qualifiés, destiné à corriger ce qui a été décrit par Claude Guéant comme les « malentendus » de la circulaire du 31 mai, sera une « instruction aux préfets », a expliqué mercredi le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez.
Lire la suite de l’article

Dukan, option latin graisse
Le père du célèbre régime propose d’inscrire la perte de poids au bac. Tollé.
Lire la suite de l’article

Autonomie : face à face autour des facs
La quasi-totalité des établissements sont désormais sous le régime de la « loi Pécresse ». Interviews parallèles du ministre de l’Enseignement supérieur et de la « Madame université » de Hollande.
Lire la suite de l’article

Huit universités dans le rouge et c’est la pagaille
Que celui qui connaît les 8 universités passées sous la coupe des recteurs parce qu’elles sont dans le rouge lève la main ! Chacun a sa petite idée mais personne ne sait vraiment. Pas même le ministère de l’Enseignement supérieur qui donne des noms puis en retire un, provoquant une belle pagaille.
Lire la suite de l’article

« Il faut revoir le mode de gouvernance des universités »
Isabelle This Saint-Jean, ancienne présidente de Sauvons La Recherche (SLR), est conseillère auprès de Vincent Peillon pour le supérieur dans l’équipe de campagne de François Hollande. Elle répond aux question de Libération sur l’autonomie des universités quatre ans après le vote de la loi LRU, ou « loi Pécresse », et alors que pratiquement toutes sont devenues autonomes le 1er janvier dernier.
Lire la suite de l’article

« L’autonomie est une des plus belles réformes du quinquennat »
Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, défend le bilan de la LRU quatre ans après le vote de la loi, et alors que quasiment toutes les universités sont désormais passées à l’autonomie le 1er janvier dernier.
Lire la suite de l’article

Les enseignants appelés à la grève le 31 janvier
Le Snes-FSU et deux autres syndicats FSU des collèges et lycées ont appelé jeudi à une nouvelle grève, le 31 janvier, ainsi qu’à une « manifestation nationale à Paris », contre le projet de réforme de l’évaluation et de l’avancement des enseignants, après la grève du 15 décembre.
Lire la suite de l’article

Parents, ayez confiance en vous
En Ille-et-Vilaine, un projet mené par ATD Quart Monde a permis à des pères et des mères issus de milieux défavorisés de renouer avec les enseignants de leurs enfants. Et de se retrouver dans leur rôle de tuteur.
Lire la suite de l’article

« Lors de ces rencontres, nous nous sentions écoutés »
Vone Lancelot. mère de quatre enfants, parent relais d’ATD Quart-Monde
Lire la suite de l’article

« Nous devons prendre soin d’adapter notre langage »
Marie-Christine Garnier. Enseignante dans une école de Maurepas
Lire la suite de l’article

« Il a fallu deux ans pour tisser des liens avec certaines familles »
Marie Michel. Volontaire permanente chez ATD Quart Monde
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 04/01/12 (certains articles payants)

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Une nouvelle circulaire pour les étudiants étrangers
Une réunion entre les différents ministères concernés et les présidents des conférences des universités et grandes écoles doit aboutir à la fin de la polémique sur les étudiants étrangers d’ici ce mercredi soir.
Lire la suite de l’article

Un suicide relance le débat sur le harcèlement à l’école
Une jeune collégienne de 12 ans s’est donné la mort lundi soir, à la veille de la rentrée scolaire. Dans une lettre laissée à ses parents, elle explique être le « souffre-douleur » de ses camarades.
Lire la suite de l’article

Le bilan encourageant des internats d’excellence
Ces structures, voulues par Nicolas Sarkozy et dont la première a ouvert en 2009, reçoivent 10.000 élèves méritants issus de milieux défavorisés.
Lire la suite de l’article

L’accompagnement éducatif favorise la réussite scolaire
70 % des chefs d’établissement notent des améliorations du comportement et des résultats des élèves.
Lire la suite de l’article

Élèves surdoués : l’école peut mieux faire
Un symposium international insiste sur le parcours scolaire aléatoire de ces enfants.
Lire la suite de l’article

Le blues des gens doués
Une intelligence au-dessus de la moyenne ne protège ni du mal-être ni du sentiment d’exclusion.
Lire la suite de l’article

« Cours le matin, sport l’après-midi » : des résultats contrastés
Des élèves qui se sentent « mieux dans leur corps », qui sont plus « autonomes » mais qui n’améliorent pas de façon sensible leurs résultats scolaires. Ce sont les premières conséquences étudiées de l’expérience « cours le matin, sport l’après-midi » menée depuis 2010 par 120 collèges et lycées volontaires. Ces derniers expérimentent une organisation du temps différente. Le principe est de dégager d’importantes plages de pratique sportive pendant la journée, la pratique régulière du sport étant censée « contribuer à la réussite des élèves ainsi qu’à l’amélioration de leur bien-être et de leur santé », selon le ministère de l’Éducation nationale, qui a souhaité encourager cette organisation dans le cadre du débat national sur les rythmes scolaires.
Lire la suite de l’article

Grand retard à l’évaluation des enseignants-chercheurs
Le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, a affirmé qu’il « allait examiner le calendrier afin de se donner plus de temps ».
Lire la suite de l’article

Toutes les universités seront autonomes le 1er janvier 2012
Huit nouveaux établissements vont accéder à la maîtrise de leurs ressources humaines et de leur budget.
Lire la suite de l’article

Bac 2012 : une prof suspendue
Une enseignante du lycée Louis Barthou à Pau a été suspendue pour avoir évoqué le contenu des futures épreuves du baccalauréat 2012 par email avec des collègues, révèlent France Info et Europe 1.
Lire la suite de l’article

Dukan "fait de la discrimination physique"
Le ministère de l’Éducation nationale s’est "étonné aujourd’hui de la proposition étrange du Dr Dukan qui fait de la discrimination physique sans le savoir" en proposant d’instaurer une option "poids d’équilibre" au bac. 

Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 04/01/12

223 000 jeunes sont sortis du système sans diplôme en 2011 (édition abonnés)
QUI SONT-ILS ? On emploie le mot "décrocheurs" pour désigner des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification, passé l’âge de la scolarité obligatoire - 16 ans.
Lire la suite de l’article

En Seine-Saint-Denis, le sauvetage des "gueules cassées" de l’école (édition abonnés)
L’APCIS est l’une des associations à donner vie, sur le terrain, au dispositif ACTE, "Accompagnement des collégiens temporairement exclus", lancé en 2008 par le conseil général et l’inspection académique de Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article

Des lycéens de banlieue en stage à l’ENS Ulm s’enthousiasment pour les neutrinos (édition abonnés)
En période de fêtes, ils ont décidé de grignoter sur leurs vacances. Invités par des associations dans le département de physique quantique de l’Ecole normale supérieure (ENS) rue d’Ulm, une trentaine de lycéens, pour la plupart issus des banlieues parisiennes, ont découvert, mardi 20 décembre, des notions de physique contemporaine. Au lycée, les théories du XXe siècle sont peu abordées dans les programmes scolaires, plus centrés sur les lois du mouvement et des forces d’Isaac Newton que sur la théorie de la relativité d’Albert Einstein ou des "quantas" de Max Planck.
Lire la suite de l’article

Parents stressés cherchent soutien scolaire
Trouver des cadeaux de dernière minute n’est pas le seul défi des vacances de Noël. L’arrivée des bulletins scolaires du premier trimestre peut plonger certains parents dans un "christmas-blues" avant même les lendemains de fêtes. Alors que les Français dépensent 2,2 milliards par an en soutien scolaire (deux fois plus par jeune que les Allemands, trois fois plus que les Espagnols), revue de Web pour connaître les offres en ligne qui connaissent ces jours-ci des pics de fréquentation.
Lire la suite de l’article

Le Haut Conseil de l’éducation dresse un bilan mitigé des expérimentations pédagogiques
C’est ce que l’on appelle un "flop". Voilà plus de cinq ans que le gouvernement le martèle : "Enseignants, innovez ! Expérimentez !". Ses encouragements, parfois, avaient même des allures d’injonctions paradoxales : "Affranchissez-vous du cadre, je vous l’ordonne !"... Et l’on s’aperçoit aujourd’hui que la mayonnaise n’a pas pris.
Lire la suite de l’article

Le Conseil d’Etat annule le décret de création de l’Ecole normale supérieure de Lyon
Le Conseil d’Etat a annulé en raison de vices de procédure, vendredi 23 décembre, la création de l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon résultant du regroupement, par un décret du 10 décembre 2009, de l’ENS de Lyon et de l’ENS de Fontenay-Saint-Cloud.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 04/01/12

Vers l’école entreprise ... Par Michel Sparagano, professeur de philosophie
quels sont les dangers de la réforme de l’inspection des enseignants ?
Lire la suite de l’article

À Évry, l’internat d’excellence contesté
Le coûteux projet de structure qui doit ouvrir ses portes en septembre 2012 suscite l’indignation des équipes éducatives, qui réclament des moyens pour tous les élèves.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 04/01/12

Il n’y aura pas d’option minceur au bac
Le ministère de l’Education nationale a rejeté la proposition lundi dans nos colonnes d’une option poids d’équilibre au baccalauréat par le nutritionniste Pierre Dukan. Un sujet qui a soulevé de nombreuses réactions, notamment sur Twitter où il a été dans le top3 des discussions dans la journée lundi.
Lire la suite de l’article

Des points au bac pour les minces : la proposition de Dukan fait réagir
18 et 25, deux chiffres que les candidats au baccalauréat auront à retenir. C’est en tout cas ce que suggère le célèbre nutritionniste Pierre Dukan dans son livre « Lettre ouverte au futur président de la République » à paraître jeudi et dont nous avons dévoilé les grandes lignes en exclusivité lundi matin dans nos pages. Le nutritionniste, créateur du célèbre régime qui porte son nom, propose de mettre en place une option « poids d’équilibre » au baccalauréat rapportant des points pour ceux qui arrivent à garder un indice de masse corporel entre 18 et 25.
Lire la suite de l’article

Obésité : Dukan propose des points au bac pour les élèves minces
Son régime est décrié, mais il est le médecin nutritionniste le plus célèbre de France. Comme nous le révélons, il interpelle les candidats à la présidentielle à propos du surpoids, véritable problème de santé publique.
Lire la suite de l’article


France Soir du 04/01/12

Rien vu...


La Croix du 04/01/12

Elever un adolescent, entre autorité et liberté
Les ados bousculent souvent leurs parents, qui ne savent pas toujours quelles limites leur poser ni quelles libertés leur accorder.
Lire la suite de l’article

Ils trouvent leurs parents « pas assez sévères »
Des adolescents parlent de l’autorité de leurs parents. Avec ou sans indulgence ! Témoignages.
Lire la suite de l’article

« L’autorité autorise plus qu’elle n’interdit »
L’enfant est devenu un individu qu’il s’agit d’épanouir et avec qui on négocie. Mais les adultes ont le devoir de le protéger en lui fixant des limites. Entretien avec Serge Hefez, psychiatre, psychanalyste.
Lire la suite de l’article

Exercer son autorité sur des adolescents, c’est fatiguant !
En couple ou séparées, elles sont mères d’adolescents plus ou moins rebelles, détiennent seules l’autorité ou tentent de la partager avec leur conjoint. Témoignages
Lire la suite de l’article

Les Compagnons du devoir poursuivent leur mue
De plus en plus tournés vers l’enseignement supérieur, les Compagnons du devoir ambitionnent de se transformer en « grande école » à l’horizon 2015.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 04/01/12

50.000 Contrats dans l’éducation nationale
L’Education nationale s’est vu attribuer un contingent supplémentaire de 10.000 contrats aidés «  pour une durée maximale de six mois », afin de «  favoriser le retour des chômeurs sur le marché du travail », précise une autre circulaire, du 13 décembre. Parmi eux, 500 sont destinés à l’accompagnement des élèves handicapés dans l’enseignement privé, le reste allant à la vie scolaire (surveillance, secrétariat, informatique) dans le second degré.
Lire la suite de l’article

Cours le matin, sport l’après-midi : pas d’effet sur la réussite des élèves
Les élèves qui expérimentent le rythme "cours le matin, sport l’après-midi" se sentent "plutôt mieux dans leur corps", mais il ne semble pas que l’expérimentation ait une influence sur leurs résultats scolaires, selon une étude du ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

La Pologne se cherche un nouveau Copernic grâce à des observatoires scolaires
Les élèves de la région de Torun, ville natale du grand astronome polonais Nicolas Copernic, peuvent désormais avoir comme lui la tête dans les étoiles grâce à des observatoires astronomiques munis de télescopes professionnels, installés tout près des écoles.
Lire la suite de l’article

Les enseignants évalués : et alors ? de Christophe Collard
Un projet de décret prévoyant que les professeurs des collèges et lycées puissent être évalués par leur chef d’établissement, sur la base d’un entretien tous les trois ans, provoque l’ire des enseignants du public. Cette colère est bruyamment relayée par une intersyndicale unanime : grèves et manifestations ont -une fois encore -constitué le point d’orgue de la protestation contre un projet de réforme dans l’Education nationale. Chez les opposants au projet, le message semble clair : « L’évaluation des professeurs : quel horreur ! ». On est tenté d’y répondre : « Evaluer les enseignants : et alors ? ! ... »
Lire la suite de l’article

La science est suspecte pour les candidats républicains à la Maison Blanche
La science est suspecte pour la plupart des postulants républicains à la Maison Blanche, qui balayent le changement climatique d’un revers de la main et affichent une foi religieuse inébranlable, fidèles au discours que veut entendre l’électorat le plus conservateur.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 04/01/12

Cours le matin, sport l’après-midi : La formule n’a pas d’effet sur la réussite des élèves
Les élèves qui expérimentent le rythme « cours le matin, sport l’après-midi »se sentent « plutôt mieux dans leur corps », mais il ne semble pas que l’expérimentation ait une influence sur leurs résultats scolaires, selon une étude du ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Pau : une prof suspendue pour avoir évoqué des éléments du bac 2012
Une enseignante d’un lycée de Pau a été suspendue pour avoir évoqué auprès de ses collègues des éléments du contenu des futures épreuves du baccalauréat 2012, pour lesquelles elle avait été appelée à tester les sujets, a-t-on appris auprès du rectorat des Pyrénées-Atlantiques.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 04/01/12

Rumeur de démission : Descoings (Sciences-Po) va porter plainte
Le charismatique directeur de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, Richard Descoings, n’a pas démissionné, contrairement à la rumeur qui circule sur Twitter depuis quelques minutes.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 04/01/12

Rentrée 2012 : le rectorat de Caen confirme les 410 suppressions de postes
Ouest-France l’avait annoncé dans son édition du 17 décembre. Pour la rentrée 2012, 410 suppressions de postes se profilaient dans les écoles de Basse-Normandie. Ce matin, le rectorat l’a confirmé et expliqué « par une baisse significative des effectifs ». Selon le rectorat, l’académie « perdrait 1 430 élèves en premier degré, 965 dans le secondaire et 1 117 dans la voie professionnelle. » Ces mesures seront détaillées à la fin du mois à l’issue du prochain comité technique académique.
Lire la suite de l’article

L’ accompagnement scolaire, un temps pour l’enfant
Ni étude où l’on fait ses devoirs ni cours particulier où l’on réapprend les notions mal comprises... Ce moment d’échanges est un instant privilégié entre un adulte et un enfant.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 04/01/12

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 04/01/12

Niveau 3ème pour être français : le retour de l’identité nationale
Maîtriser la langue française au moins aussi bien qu’un élève de 3ème. C’est une des nouvelles conditions pour qu’un étranger obtienne sa naturalisation. Une telle exigence sans y adjoindre les moyens nécessaires n’est qu’une barrière de plus pour limiter l’accès à la nationalité française, estime Pierre Henry, directeur général de France Terre d’asile.
Lire la suite de l’article

Etudiants étrangers : Wauquiez affabule chez Ruquier
Le Nouvel Observateur" décerne un Pinocchio à Laurent Wauquiez.
Simple erreur ou petit arrangement volontaire avec la vérité ? Invité de l’émission "On n’est pas couché" samedi 17 décembre sur France 2, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a habilement esquivé une question dérangeante sur les étudiants étrangers en dégainant une grosse contre-vérité. Façon d’orienter ensuite le débat à sa guise.
Lire la suite de l’article

La "proposition étrange du Dr Dukan"
Le nutritionniste propose au futur président de la République d’instaurer une option "poids d’équilibre" au bac.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 04/01/12

Dukan recalé au bac
Peut-on faire une overdose de blancs de dinde ? L’abus de protéines influe-t-il sur le fonctionnement neuronal ? C’est un peu ce qu’on se demande lorsque l’on se penche sur la proposition de Pierre Dukan, le Monsieur Régime le plus connu du moment (on dit qu’il a fait fondre, entre autres, François Hollande, David Douillet et une pelletée d’autres stars). Dans une « Lettre ouverte au futur président de la République », le nutrionniste propose de donner des points en plus au bac aux candidats minces. L’option « poids d’équilibre » per­met­trait aux élèves qui n’auraient pas grossi au cours de leurs deux der­nières années de lycée de gagner des points supplémentaires au bac… On en reste coi.
Lire la suite de l’article

Il n’y aura pas d’option minceur au bac
Le ministère de l’Education a rejeté la proposition du nutritionniste Pierre Dukan d’instaurer une option permettant de faire gagner des points au bac aux lycéens ayant su garder un IMC stable tout au long de leur scolarité.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 04/01/12

Evaluation et perte de sens du travail : Le moment est venu pour un "empowerment" enseignant ?
Si la réaction est aussi vive à la modification de l’évaluation des enseignants, c’est qu’elle survient dans un processus où les enseignants sont dépossédés du sens de leur travail et de leur capacité à le maitriser. Pour la sociologue Françoise Lantheaume (ISPEF, Lyon 2) c’est possible parce que les enseignants ont du mal à " s’emparer de la question des critères de qualité du travail, à en faire un objet de débat interne". Le moment est venu de "mettre en mouvement la pensée, construire les conditions d’un débat, en faire un enjeu à la fois professionnel et politique... pour ne pas se faire confisquer la définition de ce que signifie "bien travailler". 2012 l’année de l’empowerment ?
Lire la suite de l’article

L’accompagnement éducatif aide-t-il les élèves ?
Le Figaro titre le 3 janvier sur le fait que l’accompagnement éducatif, une mesure phare du président mise en place dans les collèges, "favorise la réussite scolaire". Selon le quotidien, le dispositif est "utile et enrichissant" et apporte une "reprise de confiance". Bref, le dispositif est décrit en termes triomphants. Comment se fait-il que le Café ne vous ait pas transmis cette importante information ?
Lire la suite de l’article

Evaluation des enseignants : Une question mal posée
"Le système éducatif dans son ensemble, a davantage à perdre qu’à gagner dans ce projet de réforme de l’évaluation des enseignants", écrit Choukri Ben Ayed, professeur de sociologie à l’université de Limoges. Pour affirmer cela, il démonte pièce par pièce le raisonnement qui sous-tend le projet de décret ministériel. Non, "l’effet maître" n’est pas démontré. Oui, l’évaluation voulue par le ministère est en contradiction avec la dynamique collective que lui-même met en avant. Au final, l’import des techniques de management entrepreneuriales dans le système éducatif ne peut être que négatif. Alors que le gouvernement vient de repousser la date ultime de réforme de l’évaluation, ce texte sape les fondations du projet Chatel.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 04/01/12

Luc Cédelle annonce un livre d’entretiens avec Ph. Meirieu, et dénonce l’inconséquence ministérielle
Luc Cédelle, sur son blog, annonce un livre d’entretiens avec Ph. Meirieu, "Un pédagogue dans la Cité", à paraître au mois de février. Il le fait en note de bas de page, à l’occasion d’une longue analyse de "l’inconséquence" du ministère qui supprime la subvention du GRIP.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 04/01/12

Tahiti, la sourde guerre de l’éducation
Luc Chatel vient d’informer le ministre polynésien de l’éducation, Tauhiti Nena, qu’il mettait un terme à la mise à disposition des deux inspecteurs qui étaient chargés de la formation des personnels, enseignants et non enseignants du second degré à Tahiti. Selon le communiqué publié par les autorités de Papeete, elles l’ont appris "par courrier reçu le 15 décembre 2011, et sans préavis", la mesure s’appliquant "dès le 1er janvier 2012". 

Lire la suite de l’article

Aux origines des vacances scolaires
Dans l’enseignement secondaire, les ‘’grandes vacances’’ (qui ne durent au début du XIX° siècle qu’un mois et demi) et la coupure de Pâques (une semaine) ont précédé de loin les deux semaines de Noël (qui ne sont apparues qu’en 1925).
Lire la suite de l’article

Les concours dans le public et le privé
Les’’ mystères’’ ne manquent pas. Une récente note d’information du ministère de l’Education nationale donne des éléments de comparaison entre les concours de recrutement de professeurs du secondaire dans le public et le privé. Autant en profiter pour y voir plus clair.

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 04/01/12

Calcul de l’IMC pour le bac : pourquoi Dukan raconte des bêtises
Non content d’être le premier auteur français en 2010, avec près de 2 millions de livres vendus autour de son régime et recettes pour suivre son régime, voilà que Pierre Dukan se mêle de politique.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 04/01/12

Vers un pré-recrutement des enseignants à bac+3 ? Le billet de Claude Lelièvre
"Lors d’une conférence de presse donnée le 15 décembre à Bondy (Seine-Saint-Denis) après une rencontre avec le collectif ‘’Stagiaire impossible’’, François Hollande s’est déclaré favorable à un « pré-recrutement » des enseignants au niveau licence", raconte Claude Lelièvre sur son blog Educpros.
Lire la suite de l’article

La place des parents dans l’école : la chronique de Benoît Falaize
"La publication sur le blog de Philippe Watrelot pour le CRAP (Cercle de recherche et d’action pédagogique, qui publie les Cahiers pédagogiques) de l’ensemble des programmes électoraux en matière d’éducation a retenu l’attention de tous ceux qui ont fait des vœux pour l’école en 2012. Et ils sont nombreux, les vœux, et ceux qui en font...
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 04/01/12

Jack Koch : "Grâce à mon blog, j’ai compris qu’on faisait tous le même métier"
Jack Koch publie sur son blog des dessins humoristiques sur son quotidien d’enseignant, depuis plus de quatre ans. Il nous explique comment il concilie son activité de professeur des écoles et celle de dessinateur.
Lire la suite de l’article

Cité de l’Economie et de la Monnaie : coopération renforcée entre BdF et BNF
La Banque de France (BdF) et la Bibliothèque nationale de France (BNF) ont signé un accord de partenariat scientifique pour renforcer leur collaboration dans le cadre de la Cité de l’Economie et de la Monnaie qui doit voir le jour en 2014, a-t-on appris mercredi.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !