Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 3 juillet


Revue de presse du mercredi 3 juillet

De nouveaux cycles - L’humiliation à l’école sanctionnée - Dis-moi qui dirige, je te dirai qui sera subventionné - Sourire

Des raisons de trouver le sourire dans la revue de presse éducation du jour, des raisons de le perdre aussi.

De nouveaux cycles

Lors de la Commission spé­cia­li­sée des lycées (CSL) qui se tenait aujourd’hui, un projet de décret réorganisant les cycles a été dévoilé ; il reprend ce qui avait été annoncé par Vincent Peillon. « Le pre­mier cycle cor­res­pond aux petite, moyenne et grande sec­tions de mater­nelle ("cycle des appren­tis­sages pre­miers"), le second regroupe CP, CE1, CE2 ("cycle des appren­tis­sages fon­da­men­taux"), le 3e CM1, CM2 et 6e ("cycle de conso­li­da­tion"), et le 4e les classes de 5e, 4e et 3e ("cycle des approfondissements"). » Des détails et le calendrier d’application dans VousNousIls . Reste maintenant à faire vivre concrètement et pédagogiquement ces cycles en contournant les résistances qui ne manqueront pas d’apparaître.


L’humiliation à l’école sanctionnée.

L’humiliation n’a pas sa place à l’école et c’est tant mieux. Quelle que soit l’école d’ailleurs.

JPEG - 104.5 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Ainsi, c’est une association d’élèves de l’École Polytechnique qui a récemment été dissoute. 20 minutes nous en donne les raisons : « La nuit du 10 au 11 juin, les membres de la Khômiss, mécontents du degré d’implication d’un élève dans une association, l’appellent pour lui donner rendez-vous. Ses camarades lui mettent un sac à dos sur la tête et le font monter dans une voiture avant de le déposer à un peu plus d’un kilomètre de l’école, en lui disant de rentrer à pied. » Vous avez dit élite ?

Autre humiliation, autre sanction pour un professeur des écoles qui avait collé des papiers sur le visage d’une élève. Ouest France nous rappelle qu’il risquait une peine d’emprisonnement à laquelle il échappe. D’aucuns jugeront sans doute la sanction trop clémente quand d’autres regretteront la judiciarisation de ce type de problème.


Dis-moi qui dirige, je te dirai qui sera subventionné

Le document de la loi de finances sur les subventions aux associations en 2011 a été publié. Il nous permet de découvrir par ministère les subventions accordées aux associations. Document assez indigeste, Le Monde nous le propose sous forme d’une infographie bienvenue. Le quotidien du soir nous offre également quelques focus intéressants dont l’un concerne les subventions du ministère de l’enseignement supérieur (sous Valérie Pécresse) : « La France ne finance en principe pas l’enseignement supérieur privé. Mais il existe des exceptions historiques, notamment pour les "instituts catholiques". [...] Au total, les subventions versées à ces établissements privés, catholiques ou écoles de commerce, via des associations, atteignent un montant très important : 58,6 millions d’euros »
Le Café pédagogique s’intéresse quant à lui aux subventions accordées par le ministère de l’Education Nationale. Il y dénonce « les choix particuliers de Luc Chatel », en effet très politiques pour certains.


Sourire

Un peu de baume au coeur pour finir avec cette belle histoire d’une école rurale bretonne qui fait le bilan positif de sa première année de résurrection. Sur France Bleu Armorique, tout le monde est satisfait : enseignants, élèves, parents, élus. C’est tellement rare dans le domaine de l’éducation que ça méritait bien d’être souligné.
Et un sourire grâce à Dale Irby, ce professeur texan qui a posé pendant toute sa carrière sur les photos de classe avec la même tenue. 7sur7 nous propose quelques-uns de ces clichés. VousNousIls reprend le montage proposé par le DallasMorningNews.
Je n’ose imposer aux lecteurs de la revue cette pratique (pas d’humiliation !).

A bientôt ... dès demain avec Ostiane Mathon