Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 29 mai 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 29 mai 2019

Normalisations — Réformes des lycées — Parcoursup — Pédagogie

Avec la circulaire de rentrée, la normalisation se poursuit. Les réformes des lycées et Parcoursup sont toujours débattus. Quelques visions plus larges de la pédagogie pour finir.


Normalisations

En maternelle tout d’abord
La circulaire de rentrée 2019 au Bulletin officiel
Pour la rentrée 2019, l’école primaire reste à la première place des priorités du Gouvernement en matière de politique éducative. C’est pourquoi la circulaire de rentrée, publiée au Bulletin officiel du 29 mai 2019, porte spécifiquement sur le premier degré.”

Jean-Michel Blanquer : « Une fausse bienveillance ne doit pas retarder les apprentissages » Entretien Recueilli par Denis Peiron
Dans sa circulaire de rentrée publiée mercredi 29 mai, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer fixe pour la maternelle de nouveaux objectifs en français, maths et langues vivantes.”

Blanquer normalise la maternelle
Avec la publication au BO de la circulaire de rentrée (qui ne concerne que le premier degré) accompagnée de nouvelles "recommandations", le ministre met en route la mise au pas de la maternelle. La circulaire de rentrée précise comment la hiérarchie va controler l’application des "recommandations". Celles-ci expliquent comment enseigner "le vocabulaire", les nombres et les langues étrangères en maternelle. Ces textes imposent un recadrage brutal de la maternelle amenée à devenir une école élémentaire comme les autres.”

Le rôle de la maternelle, un débat toujours remis au goût du jour par Emmanuelle Lucas
La maternelle doit-elle plutôt privilégier les apprentissages ou développer la créativité ? La question divise les éducateurs, enseignants et parents en tête.”

Blanquer recadre les enseignants du primaire Par Caroline Beyer
C’est le texte qui fixe traditionnellement les grandes priorités éducatives pour l’année à venir. Jean-Michel Blanquer a choisi cette année de rédiger une circulaire de rentrée spécifique à l’école primaire. Objectifs ? Asseoir la priorité au premier degré et mettre en oeuvre un cadre précis pour l’apprentissage de la lecture et des mathématiques. Le ministre innove également en accompagnant ce texte de documents de recommandations à l’adresse des enseignants de l’école maternelle, qui installe les bases des apprentissages, et qui sera obligatoire à la rentrée prochaine. De quoi hérisser les syndicats d’enseignants majoritaires qui, depuis plusieurs mois déjà, crient à l’autoritarisme et font valoir la « liberté pédagogique ».”

Orientation : L’Etat et les régions affichent leur accord
"L’orientation est le sujet majeur de notre société". Président délégué de Régions de France, François Bonneau signe le 28 mai avec Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal "le cadre national de référence" pour l’orientation scolaire. Censé organiser la collaboration entre l’Etat et les régions sur l’orientation dans les établissements scolaires, depuis que la loi Avenir professionnel l’a imposée, ce cadre laisse pourtant en suspens bien des questions. A commencer par l’avenir des personnels des Dronisep et des CIO qui reste en suspens encore pour des mois. L’utilisation des heures consacrées à l’orientation dans les établissements scolaires reste également dans le flou. Une seule certitude : les régions pourront utiliser ces heures dans les établissements scolaires et y faire entrer les entreprises et les associations de leur choix.”

Fonction publique : La loi est adoptée par l’Assemblée nationale
“"Comment demain un enseignant pourra t-il muter d’un département à un autre ? Il sera entièrement dans les mains de sa hiérarchie sans garantie d’équité". Olivier Marleix (LR) salue ainsi le projet de loi de transformation de la fonction publique adopté par l’Assemblée nationale en première lecture le 28 mai. Ce texte modifie profondément le fonctionnement de la fonction publique en généralisant le recours aux contractuels, en éliminant le contrôle syndical et en préparant le départ de nombreux fonctionnaires individuellement ou en bloc.” et Youpie !


Réforme des lycées

« La réforme du lycée professionnel vide les enseignements de leur richesse » Tribune d’Eliane Le Port, Professeure de français et d’histoire-géographie en lycée professionnel, historienne de l’écriture ouvrière, syndiquée à la CGT
Au lieu, comme c’est annoncé, de revaloriser la voie professionnelle, la réforme conduite par Jean-Michel Blanquer a pour effet de restreindre ses finalités et d’appauvrir ses enseignements, estime, dans une tribune au « Monde », Eliane Le Port, professeure en lycée professionnel.”

Les quotas, symboles de l’abandon des bacheliers professionnels par Thibaut Cojean
Depuis 2018, Parcoursup applique des quotas de bacheliers professionnels en sections de techniciens supérieurs (STS), dans le but de favoriser leur entrée dans l’enseignement supérieur. Mais au-delà de l’effet d’annonce, est-ce vraiment une bonne idée ?

Bloquer les épreuves du bac ? Vous avez quatre heures... Par Marie Piquemal
Des profs planchent sur cette hypothèse pour protester contre la réforme du lycée. Les responsables syndicaux se réunissent ce mercredi à 17 heures pour débattre. Rendu de leur copie prévu jeudi matin.”

Baccalauréat : les syndicats menacent de perturber les épreuves Par Héloïse de Neuville pour abonnés
Le SNES-FSU, premier syndicat dans le second degré pourrait mercredi annoncer un appel à la grève de la surveillance des examens du bac et du brevet. Mais ce type de mobilisation est risquée : les professeurs s’exposent à des sanctions hiérarchiques et à l’opprobre des familles, sans garantie de résultat.“


Parcoursup

Parcoursup ravive la concurrence entre universités en Ile-de-France
Les barrières administratives entre universités franciliennes ont été supprimées pour les candidats inscrits sur la plateforme d’accès à l’enseignement supérieur. Des universités de banlieue redoutent de voir leurs meilleurs lycéens aspirés par les établissements de Paris intra-muros. La ministre, Frédérique Vidal, défend le nouveau mécanisme, qu’elle décrit comme « beaucoup plus fluide ».”

Universités : « Paris intra-muros n’existe pas »
Le vice-chancelier des universités de Paris, Stefano Bosi, entend éviter que les meilleurs étudiants de banlieue inscrits sur Parcoursup ne soient « siphonnés » par les universités parisiennes. Il plaide aussi pour une « spécialisation intelligente » des sites universitaires franciliens et pour « une rationalisation de l’offre » à l’échelle régionale, afin d’« éviter de reproduire partout les mêmes formations, surtout au niveau master ».”

Parcoursup : ces plates-formes "complémentaires" d’accompagnement des candidatspar Pauline Bluteau
Comme en 2018, la Fage et l’Unef, les deux grandes associations étudiantes, ont réitéré le lancement de leurs plates-formes d’accompagnement des candidats sur Parcoursup. Et pour cette deuxième année, les sollicitations continuent d’affluer.”


Pédagogie

« L’écriture inclusive fait partie de ces dispositifs volontaristes, ostentatoires, qui ne servent pas les causes qu’ils prétendent défendre » Propos recueillis par Luc Cédelle
Plutôt que la langue elle-même, c’est surtout le discours sur la langue qui peut être sexiste, estime la linguiste Danièle Manesse dans un entretien au « Monde ».”

Jean-Yves Rochex : avec Henri Wallon et Lev Vygotski sur le site de l’IFE
“Dans la filiation d’Henri Wallon et de Lev Vygotski, Jean-Yves Rochex, professeur en Sciences de l’éducation à l’Université Paris 8 Saint-Denis, définit le rôle de l’école dans le développement de l’enfant, ainsi que des concepts utiles à l’enseignement et à la formation des enseignants : expliciter, triple autorisation, norme et normativité, zone proximale de développement (ZPD), etc.”

" À l’école du partage : Les communs dans l’enseignement "
Marion Carbillet & Hélène Mulot : Les communs de la connaissance nous invitent à regarder avec un œil neuf la transmission des savoirs et l’autonomie citoyenne. Avec le numérique, ils permettent de régénérer la dynamique scolaire, pour apprendre à partager, et pour partager les moments d’apprentissage.
Savoir évaluer les informations, élaborer des consensus, se connaître, et construire des relations sociales, ce sont les enjeux d’un renouveau scolaire qui relie l’individu et le collectif, qui renforce la démocratie et permet d’apprendre tout au long de la vie
.”

Le cerveau bousculé par le numérique Par Denis Sergent
Les outils numériques utilisés de manière trop intensives peuvent être néfastes pour la santé et le comportement.
En clair, Michel Serres estimait qu’avec la neuroplasticité, cette aptitude de notre cerveau à voir ses neurones modifier en permanence les connexions entre eux en fonction des expériences vécues, les choses allaient bien se passer.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?