Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 28 janvier 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 28 janvier 2015

Redoublement — Insupportable et nécessaire — Numérique — Orientation


La première journée de la conférence organisée par le Cnesco et l’IFé sur le redoublement qui s’est déroulée hier a des échos aujourd’hui. La confrontation à l’insupportable et pourtant au nécessaire dans le quotidien des établissements. Pour finir quelques infos sur le numérique et l’orientation, et une question fondamentale...


Redoublement

Le Télégramme s’interroge : Quelles alternatives au redoublement scolaire ? "La France continue de recourir massivement au redoublement, dont les effets sur la réussite scolaire sont limités. Au contraire, il peut favoriser le décrochage et dévaloriser les élèves, estime le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco)." Voir le dessin illustrant ce petit article.

Trois articles important dans le Café pédagogique du jour :
Le redoublement, une question de système ou de culture ?. “Qu’est ce qui explique l’extraordinaire longévité du redoublement en France ? La première journée de la conférence organisée par le Cnesco et l’IFé sur le redoublement, le 27 janvier, voit chercheurs et praticiens tenter d’expliquer l’originalité française. Quelle est la part de l’organisation scolaire, du système ? Quelle est celle des croyances collectives ou enseignantes ?
Comment est né le redoublement ?
Faut-il chercher dans ses origines la puissance du redoublement ? Le redoublement est bien une passion française. Ceux qui pensent que le décret de novembre 2014 a mis un point final à la question du redoublement se trompent. La force et la qualité des débats de la conférence de consensus imaginée par le Cnesco et l’IFé, le fait que ce débat fasse salle comble, montrent que le sujet passionne toujours l’opinion française. Mais la puissance du redoublement tient aussi à ses liens historiques avec l’Ecole républicaine. Et là aussi il y a des surprises…
Redoublement : Quel sens donner aux inégalités sociales ?. "Comment expliquer le fort lien entre inégalités sociales et redoublement ? Peut-on parler de discrimination voir d’apartheid ? Le 27 janvier, lors de la conférence de consensus sur le redoublement organisée par le Cnesco et l’IFé, plusieurs universitaires ont choisi de mettre l’accent sur les failles culturelles des familles des redoublants. Du coup la réponse au redoublement devient strictement pédagogique. Adieu le social !"

JPEG - 84 ko
Le dessin de Geneviève Brassaud

Selon une étude du Cnesco, 69 % des élèves du second degré sont défavorables à la suppression du redoublement.
Les collégiens et lycéens restent très attachés au redoublement. “Les collégiens et lycéens perçoivent bien les effets négatifs du redoublement. Et pourtant, ils restent très attachés à cette pratique. Près de 70 % sont opposés à sa suppression, selon une étude du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), publiée mardi 27 janvier, à l’occasion de l’organisation d’une Conférence de consensus sur la question.
. Mais plus loin, on note que les élèves le ressentent "comme une « pratique à risques » sur le plan psychologique : 64 % des collégiens et des lycéens interrogés estiment qu’il démotive et diminue la confiance en soi, 59 % qu’il entraîne un sentiment d’infériorité. 76 % craignent, s’ils devaient redoubler, de ne plus être avec leurs amis, 77 % de décevoir leurs parents.
Combien coûte le redoublement dans l’enseignement primaire et secondaire en France ? : Rapport IPP n°7, janvier 2015 par Asma Benhenda et Julien Grenet de l’Institut des politiques publiques.


L’insupportable et le nécessaire

Comment aborder la Shoah à l’école ?. Europe 1 propose un catalogue de supports pour aborder cet enseignement. Et l’Observateur relève que c’est Compliqué d’enseigner la Shoah quand on trouve n’importe quoi sur le net.

JPEG - 70.6 ko
Le dessin de Jean-Marie Olaya

Sur Libération
Au lycée, que faire face à des questions insupportables ? Répondre. Interview d’une "Conseillère principale d’éducation, CPE, en collège, lycée général et technologique, lycée professionnel, avec ou sans internat, l’auteur du blog évoque, sous couvert d’anonymat, son quotidien avec « ses » élèves."

Najat Vallaud-Belkacem publie un communiqué de presse : Ouverture d’une mission de réflexion sur le Concours national de la Résistance et de la Déportation.

« Tous les professeurs devraient être formés à l’enseignement des faits religieux »
Marie PIQUEMAL dans Libération interviewe “Philippe Gaudin, agrégé de philosophie et responsable de formations sur la laïcité et les faits religieux auprès des enseignants, souligne l’importance d’une question que les attentats ont replacée dans l’actualité.

Une curiosité pour finir : Pourquoi il faut enseigner l’histoire savoyarde. “Apprendre le passé de son lieu de vie est concernant pour les élèves, mais ce n’est pas au programme. L’éducation nationale finira-t-elle par le comprendre en y intégrant l’histoire régionale ?” Mais quelle est la taille, le découpage du territoire pérenne d’une “unité géographique” ? Pourquoi pas aussi l’histoire de mon village ! En Espagne, c’est l’histoire régionale qui est enseignée et non pas celle de l’état espagnol. Culture et contre-culture.


Numérique

Prévention du harcèlement
La trousse à outils du parent 3.0

Sur Ludovia, Aurélie Julien publie : @miclik, le jeu sérieux construit de toute pièce par une équipe « Education Nationale » : mode d’emploi. “Benjamin Chatelin est conseiller au numérique à la DSDEN du Loiret ; il a aussi quelques compétences solides en infographie ! Il détaille les étapes de la construction de ce projet hors du commun : un jeu sérieux pour les enfants de 9 à 12 ans.” Et du même auteur, Numérique et éducation : mythe de l’autonomie des apprentissages. “Franck Amadieu et André Tricot sont les deux auteurs de l’ouvrage paru en septembre 2014 « Apprendre avec le numérique, Mythes et réalités ». Ils nous proposent dans cette série de quatre épisodes de développer certains exemples de “mythes“ dont ils font mention dans leur livre. Dans ce deuxième volet, Frank Amadieu nous parle de l’autonomie des apprenants dans les apprentissages qui serait, sois disant, facilitée avec l’arrivée du numérique.

Pendant ce temps, ailleurs, à Taiwan : Les objets électroniques interdits ...


Orientation

Tout ce que vous avez voulu connaître sans jamais le demander...
Le centre d’information et d’orientation (CIO) de Saint-Amand n’est pas réservé aux scolaires.

J’ai testé pour vous… être conseillère d’orientation – psychologue

Le Puy-en-Velay : choisir son orientation c’est choisir son métier. “Lundi, dans la matinée, une dizaine de directeurs des établissements publics du Puy-en-Velay (collèges et lycées) et de l’agglomération s’étaient réunis dans les locaux du Centre d’information et d’orientation (CIO) afin de mettre l’accent sur les parcours d’orientation à travers un groupe de travail dirigé par M. Kontaxakis, animateur de bassin.

On terminera avec une belle interrogation : Les inspections ont-elles des effets sur les enseignants ?

JPEG - 67.3 ko
Le dessin de Jean-Marie Olaya

Demain votre revue de presse sera assurée par Laurent FIllion. Bonne soirée.
Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 513 Quelle éducation laïque à la morale ?
Coordonné par Élisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

N° 514 Enseignant : un métier qui bouge
Coordonné par Michèle Amiel et Yannick Mével
juin 2014

Tous les enseignants expérimentés le disent : ce n’est plus comme avant, le métier change. Allons voir de plus près ce qui évolue, comment le métier change, comment ces évolutions pourraient être accompagnées par l’institution, à toutes les échelles, en quoi elles vont dans le sens de l’essentiel : mieux faire apprendre les élèves.