Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 22 octobre 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 22 octobre 2014

Assises de la pédagogie - Wikimedia et l’Education nationale - Comment payer les enseignants ? - L’éducation dans la lutte contre les stéréotypes de sexe


Les assises de la pédagogie

Hier avaient lieu les assises de la pédagogie organisées par le CRAP. VousNousIls reprend la dépêche AFP : du discours du président Philippe Watrelot, on retient que "la volonté poli­tique de chan­ger l’école semble s’être "émous­sée devant les résis­tances et les conser­va­tismes"".
Le NouvelObsse fait aussi l’écho des assises et du discours : "Le gouvernement "s’est épuisé depuis deux ans dans des initiatives sectorielles qui n’ont pas été rattachées à un véritable projet", et il a manqué à la refondation "un slogan". "On aurait aimé entendre que la refondation a pour enjeu de construire une école vraiment démocratique, lutter contre l’échec".
Le discours de Philippe Watrelot à lire est en intégralité sur notre site.

JPEG - 95.7 ko

Wikimédia et l’Education nationale

C’est officiel. L’association Wikimédia a obtenu l’agrément de l’Education nationale (Bulletin officiel du 16 octobre), nous apprend le site ZDnet.
"L’agrément permettra à l’association de développer des projets avec des acteurs de l’Education nationale, via "la participation à des groupes de travail et par des recommandations quant à l’usage de Wikipédia et des projets associés (comme Wikimedia Commons) en classe et dans des scénarios pédagogiques".
Wikimédia France travaille aussi avec le Clemi (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information) à l’éducation aux médias, avec le wikiconcours lycéen, dont l’édition à venir sera la deuxième nationale (et la troisième depuis 2012).
"
Cela va permettre un travail éducatif, comme l’analyse le site SavoirActuallite.com. "la consultation de Wikipédia par les élèves est devenue une pratique incontournable. Mais un gros travail d’éducation à la recherche de l’information reste à faire au quotidien dans les établissements scolaires." "La question des droits quant aux contenus accessibles en ligne est aussi un sujet de premier ordre. " "Le problème de l’origine de l’information est fondamental et dans l’esprit des plus jeunes comme souvent aussi chez les adultes, Internet reste trop souvent une zone de non-droit où l’on ne sait pas vraiment qui écrit quoi et qu’est-ce qui appartient à qui. "


Comment payer les enseignants ?

Le site VousNousIls se fait l’écho d’une enquête du syndicat SNALC sur le pouvoir d’achat des enseignants. "Pour avoir le même pou­voir d’achat qu’en jan­vier 1996, un ensei­gnant cer­ti­fié éche­lon 11 (indice 658) aurait dû gagner, en jan­vier 2014 (salaire de décembre 2013), 6 000 € bruts de plus par an. " Selon le syndicat, c’est le résultat du gel du point d’indice, la hausse des CSG, la re-fiscalisation des heures supplémentaires. Et les dirigeants du SNALC font le lien avec la crise du recrutement.
En Arabie Saoudite, on a peut-être trouvé la parade ? Pour motiver les professeurs, le ministère de ce pays va offrir des voitures de luxe et des chèques aux meilleurs ( Slate ). Mais "vu les lois interdisant aux femmes de conduire dans le royaume, les enseignantes méritantes ne pourraient pas vraiment profiter de leur cadeau." Et "si le ministère a les moyens d’acheter des BMW, il n’utilise pas ses ressources pour lutter contre la surpopulation des écoles, où les enseignants ont souvent plus de 40 élèves dans leur classe."


L’éducation dans la lutte contre les stéréotypes de sexe.

C’est l’Express qui l’’explique. "Le Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes préconise de conditionner les financements publics à la lutte contre les stéréotypes de sexe." L’éducation doit être prioritaire, au même titre que les médias. Il s’agirait d’agir surtout au niveau des manuels scolaires.
Cela fera grincer bien des dents, à l’image de l’exposition "Zizi sexuel" à la Cité des Sciences qui voit monter une forte mobilisation, selon le site de Jean-Marc Morandini. "L’association a lancé une pétition pour dénoncer la façon dont la sexualité est présentée aux enfants de 9 à 14 ans à qui l’exposition est destinée.
Plus de 37.000 signataires ont soutenu la démarche de l’association qui interpelle la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem
." Le site de BFMTV montre aussi une forte opposition mais aussi de nombreux témoignages défendant l’exposition. "Pourquoi pas, c’est toujours plus pédagogique que les cours d’éducation sexuelle proposés dans les écoles et qui sont plus gênants qu’autre chose pour les enfants", estime Dylem. Yin yang aussi défend l’exposition : "Quand on sait que les dernières personnes avec lesquelles les enfants et ados ont envie de parler sexualité, ce sont les parents, oui en effet il est judicieux de leur permettre d’aborder le sujet d’une autre manière... Il faut être bien naïf pour croire que les enfants ne se posent pas des questions très tôt".


Abandonner les notes ?

Pour terminer je vous conseille la lecture de ce blog (déniché pat Bernard Desclaux). Son auteur s’interroge sur la suppression des notes, la réforme de l’évaluation. Le blog de Vicens.

Géraldine Duboz


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

L’évaluation, plus juste et plus efficace : comment faire ?
Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk
Un livre pour faire évoluer les pratiques en terme d’évaluation des élèves. Entre retours d’expérience et analyse profonde du sujet, il offre une lecture stimulante et salutaire pour aborder cette question d’actualité difficile.

Adhérer au CRAP
Le Crap (Cercle de Recherche et d’Action Pédagogiques) est un mouvement pédagogique ouvert à tous les acteurs de l’école, de la maternelle à l’université. Il défend les valeurs de l’éducation nouvelle. Il milite pour une réelle démocratisation de l’école et une rénovation du métier d’enseignant.


Portfolio