Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 22 juin 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 22 juin 2011

- Fuite - Qu’un sang impur… -

Fuite
L’affaire est dans tous les journaux … l’Heure est grave, Le bac, ce “monument national” est menacé… !
L’’épreuve de maths du bac S (le navire amiral, la cerise sur le gâteau républicain…) , a failli être annulée car l’un des exercices a fuité la veille de l’épreuve mardi sur Internet . Un internaute a en effet posté vers 21 heures sur un des forums de Jeuxvidéo.com, très fréquenté chez les ados, un exercice de probas. Présenté comme l’une des questions qui allaient tomber le lendemain et accompagné de cette phrase : « J’ai déjà mon bac je vous rend service donc soyez contents. ». Même si les correcteurs du bac demandent l’annulation de l’épreuve, Luc Chatel a annoncé que « Dans l’intérêt général des familles et des élèves » et « eu égard au caractère circonscrit de la fraude », la décision qui a été prise est de « faire noter l’épreuve sur les trois exercices restants » et donc de ne pas annuler l’épreuve. Le ministère a fait savoir qu’il avait déposé plainte auprès du procureur de la République. « S’il s’avère qu’il y a eu des complicités internes à l’Education nationale, il y aura évidemment des procédures disciplinaires », a ajouté le ministre. La fraude à un examen tel que le bac est un délit passible de trois ans de prison et 9000 euros d’amende (loi du 23 décembre 1901).
Les réactions du côté de l’association des profs de maths et des syndicats vont dans le sens d’une demande d’indulgence (attribuer les quatre points de l’exercice à tout le monde) si on ne peut pas parvenir à faire repasser l’épreuve. Ils estiment aussi que cette décision ouvre la voie aux recours devant le tribunal administratif. La FCPE (parents d’élèves) et deux organisations de lycéens, Fidl et UNL, ont quant à elle, publié un communiqué commun pour appeler plus largement à une révision du système du bac : « Cet incident très problématique est significatif de la nécessité désormais urgente de revoir les modalités d’organisation du baccalauréat, ainsi que de sortir du modèle d’un diplôme uniquement fondé sur l’examen terminal. ».
Car, au delà de l’incident lui même, cet événement doit d’abord être analysé comme le symptôme d’un épuisement de ce système d’examen. Le débat est, en tout cas, relancé. Ce n’est pas le premier incident de ce genre et on sait bien que depuis de très nombreuses années le bac comme les autres examens, fonctionne à “flux tendu” (et avec de moins en moins de personnel là aussi ) sous la menace du moindre dysfonctionnement. En 1989, déjà, un haut fonctionnaire, Guy Bourgeois avait écrit pour alerter un ouvrage de “politique-fiction” Le baccalauréat n’aura pas lieu” (Payot 1989) et prédisait la mort de ce mastodonte. De nombreuses études ont montré qu’on pourrait obtenir les mêmes résultats avec moins d’épreuves terminales et qu’on pourrait introduire une dose de contrôle en cours de formation sans mettre en péril la sacro-sainte “égalité républicaine” invoquée à tout bout de champ alors qu’elle est déjà bien malmenée dans le système actuel.
On peut aussi noter que si cette fuite fait les gros titres c’est parce qu’elle porte sur l’épreuve “reine” du bac considéré comme le bac de l’élite. On doute qu’un incident de même nature ait provoqué autant de remous s’il s’était produit dans un bac professionnel ou même dans une autre série de l’enseignement général… C’est enfin, aussi la preuve, s’il en était besoin, des conséquences de la “pression scolaire” qui conduit chacun à utiliser tous les moyens et éventuellement tricher pour obtenir ce diplôme et s’assurer les meilleures positions dans la compétition scolaire et professionnelle. La lutte des classes est aussi aujourd’hui la lutte des places…

qu’un sang impur…
Le Figaro revient sur la circulaire de rentrée (pourtant sortie il y a plusieurs jours) pour relever que celle ci précise que « L’hymne national est appris et chanté par les enfants dans l’école et, chaque fois que possible, lors de manifestations commémoratives » et que l’apprentissage de la Marseillaise est désormais obligatoire en classe de CM1. La Pravda de l’UMP souligne aussi que le ministère de l’Éducation veut réactiver l’apprentissage des préceptes du bon sens citoyen. . Précisément, la circulaire daté du 5 mai 2011 précise qu’« il est indispensable que l’école réaffirme son engagement dans la transmission de références communes qui permettent de penser, vivre et agir ensemble ». Et de poursuivre : « Ceci doit se traduire, dès l’école primaire, par des exercices concrets. Les maîtres peuvent recourir par exemple à l’exercice classique de commentaire quotidien d’une maxime ou d’un exemple remarquable, pour aider l’enfant à acquérir les repères et les principes de la citoyenneté et de la vie collective. » En d’autres termes, c’est le retour des leçons de morale.
Mais la vraie question est : pourquoi Le Figarosemble découvrir un texte qui date de plus d’un mois et dont nous avions déjà parlé à l’époque ? On sait que Nicolas Sarkozy a déclaré hier en Lozère qu’il voulait mettre l’éducation au cœur de sa campagne. Ce type d’articles s’inscrit, me semble t-il, dans cette démarche et montre bien que le choix qui a été fait est bien celui de flatter la frange la plus conservatrice de son électorat et le discours le plus nostalgique et démagogique sur l’École.

Avec mes excuses pour le retard dans l’envoi de cette revue de presse du jour (le chroniqueur a de temps en temps une vie sociale…) et pour les dysfonctionnements pour ceux qui la reçoivent par e-mail. Nous étrennons un nouveau système d’envoi et il faut faire quelques ajustements mais tout devrait rentrer très vite dans l’ordre…

Bonne Lecture...


Libération.fr du 22/06/11(certains articles payants)

Ecoles primaires : Sarkozy arrête les soustractions
Le Président s’est engagé hier à ne pas fermer de nouvelles classes en 2012. Mais le non-remplacement des fonctionnaires est maintenu.
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : les profs de maths demandent l’annulation de l’épreuve
L’un des exercices de maths a été posté lundi soir, veille de l’épreuve, sur un forum. Il ne sera pas noté, à décidé Luc Chatel, qui porte plainte.
Lire la suite de l’article

C’est la justice des mineurs qu’on assassine (texte collectif)
Dans l’indifférence générale, le gouvernement s’apprête à faire voter en procédure accélérée la création d’un tribunal correctionnel pour mineurs. Exit la spécialisation de la justice des mineurs et mise à l’écart du juge des enfants chargé du suivi des mineurs auteurs d’infractions. Malgré les protestations unanimes des professionnels qui avaient abouti en 2008 à l’abandon du projet de code pénal des mineurs, malgré la censure le 10 mars 2011 par le Conseil constitutionnel de la quasi-totalité des dispositions de la Loppsi 2 concernant le droit pénal des mineurs, au mépris des principes constitutionnels et des engagements internationaux ratifiés par la France (la Convention internationale des droits de l’enfant et les Règles minimales de Beijing), le gouvernement s’obstine à vouloir aligner le régime pénal des mineurs sur celui des majeurs.
Lire la suite de l’article

Réduire la ségrégation sociale dans l’éducation Par ROMAIN RANCIÈRE est chercheur à l’Ecole des Ponts et professeur associé à l’Ecole d’économie de Paris.
La publication du rapport international Pisa sur les acquis scolaires des jeunes de 15 ans a montré l’existence d’une relation spécialement forte en France entre inégalités scolaires et inégalités socio-économiques. La corrélation positive, au sein d’un même cadre scolaire, entre le statut socio-économique des parents et la compréhension de l’écrit des enfants, y est la seconde plus forte de l’OCDE. En outre, selon Pisa, une fraction de 28% des différences d’acquis de connaissances peut être attribuée, en France, à une combinaison d’inégalités économiques, sociales, culturelles et familiales. Seules l’Autriche et la Hongrie présentent une fraction supérieure. Dans l’Egalité des possibles, Eric Maurin a montré qu’au-delà des corrélations, il y avait bien une relation causale entre les inégalités socio-économiques et la réussite scolaire. Le mythe d’un pays où la méritocratie républicaine limiterait l’importance des déterminismes sociaux dans l’accès à la connaissance a vécu.
Lire la suite de l’article

Qui voit boire boira
Les enfants qui voient leurs parents saouls ont deux fois plus de chances de boire avec excès, selon une étude britannique réalisée auprès de 5 700 ados de 13 à 16 ans. Et ceux laissés sans surveillance parentale sont davantage susceptibles de recourir au binge drinking, pratique qui consiste à boire très vite jusqu’à perdre tout contrôle.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 22/06/11

Pécresse réforme la licence en profondeur
Sur le modèle des grandes écoles, le diplôme visera l’insertion professionnelle avec plus d’heures de cours et des stages.
Lire la suite de l’article

Fuites au bac S : l’épreuve de maths ne sera pas annulée
Un exercice du sujet de mathématiques avait été révélé lundi soir sur le forum d’un site internet. Les candidats ne seront notés que sur trois exercices au lieu de quatre, a indiqué Luc Chatel, qui annonce le dépôt d’une plainte.
Lire la suite de l’article

La Marseillaise doit désormais être apprise dès le CM1
Un circulaire précise que « L’hymne national est appris et chanté par les enfants dans l’école et, chaque fois que pos­sible, lors de manifestations commémoratives ».
Lire la suite de l’article

Dès la rentrée, retour de la morale à l’école primaire
Le ministère de l’Éducation veut réactiver l’apprentissage des préceptes du bon sens citoyen.
Lire la suite de l’article

Sarkozy sanctuarise l’école primaire
Le président l’a assuré : il n’y aura aucune fermeture des classes dans les écoles primaires à la rentrée 2012.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 22/06/11

Fuite au bac : la réponse du ministère de l’éducation ouvre la voie à des recours
Si Luc Chatel devait être noté pour la décision qu’il vient de prendre, il n’aurait pas la moyenne. Parents, enseignants et lycéens estiment très largement que le choix de neutraliser un des quatre exercices de l’épreuve de baccalauréat de mathématiques de la série scientifique est une très mauvaise solution.
Lire la suite de l’article

Le bac vit sa première web-fuite
Télézapping
Lire la suite de l’article

Comment un exercice de maths du bac S s’est retrouvé sur le Web
Le ministère de l’éducation nationale a confirmé, mercredi 22 juin, qu’une question figurant à l’épreuve de mathématiques du baccalauréat S a fuité sur Internet en début de semaine. L’annulation pure et simple de l’épreuve, qui était une possibilité au nom "du principe d’égalité", n’aura pas lieu, a assuré le ministre Luc Chatel. En l’occurrence, seul l’exercice en question, sur quatre points, sera "neutralisé" et les copies seront notées sur les trois exercices restant. Il a en revanche annoncé avoir déposé plainte au parquet de Paris, soulignant que "les auteurs" risquent jusqu’à 3 ans de prison et 9 000 euros d’amende.
Lire la suite de l’article

Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée
Les grandes écoles tirent la sonnette d’alarme : elles estiment que la réforme du lycée, appliquée en seconde en 2010 et en première en 2011 (avant les terminales en 2012), pourrait encore dégrader le niveau des élèves.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 22/06/11

Fraude au bac S : la notation adaptée
Les dizaines de milliers de lycéens de la fillière scientifique n’auront pas à repasser l’épreuve de mathématiques : l’exercice en cause ne sera pas pris en compte dans la note finale.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 22/06/11

Bac S : l’épreuve de maths ne sera pas annulée malgré la fuite
Luc Chatel a confirmé, mercredi midi, qu’il y avait bien eu une fuite concernant l’épreuve de mathématiques du bac S. Mais l’épreuve ne sera pas annulée pour autant, même si le ministre de l’Education nationale a indiqué qu’il avait porté plainte. « L’information est désormais avérée », a précisé le ministre « et concerne un des quatre exercices de l’épreuve, celui de probabilité, qui compte pour quatre points sur 20 ».
Lire la suite de l’article

Fuite au Bac S : le site Jeuxvideo.com « désolé » pour les candidats
En moins de quarante-huit heures, un mystérieux internaute qui se fait appeler « Chaldeen » est devenu une star via le forum en ligne Jeuxvideo.com. Et le cauchemar de candidats au bac. Lundi soir, il a divulgué l’un des quatre exercices de l’épreuve de maths de la série.
Lire la suite de l’article

2011 : année noire pour les concours et les examens
La fuite cette semaine d’un exercice de l’épreuve de mathématiques du Bac S est un fait rârissime. Mais depuis le début de l’année 2011, un nombre impressionnants de couacs, fraudes ou incidents ont émaillé la tenue de concours, examens ou évaluations :
Lire la suite de l’article


France Soir du 22/06/11

Bac 2011 : Frauder c’est risqué
Alors que des fuites sur les sujets de mathématiques ont été avérées, Luc Chatel a annoncé mercredi matin que les candidats au bac seraient notés en fonction d’un nouveau barème. Tricher lors d’une épreuve nationale peut entraîner de lourdes conséquences...
Lire la suite de l’article


La Croix du 22/06/11

La présence d’une religieuse parmi des correcteurs du bac suscite de l’émotion
La participation d’une religieuse en habit à une réunion de correcteurs du baccalauréat, lundi 20 juin à Paris, a provoqué un début de polémique. Le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, dénonce une entorse au principe de laïcité.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 22/06/11

Fuites au bac S : plainte du ministère mais pas d’annulation de l’épreuve
Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a annoncé mercredi avoir déposé une plainte à Paris après une fuite "avérée" sur un exercice de l’épreuve de mathématiques du bac S, mais n’a pas annulé l’épreuve.
Lire la suite de l’article

Le débat sur le bac relancé après les fuites en série S
La fuite sur Internet d’un exercice de maths du baccalauréat S relance le débat sur la forme de l’examen jugée dépassée par nombre d’acteurs du monde éducatif qui réclament notamment la prise en compte du contrôle continu.
Lire la suite de l’article

Gel de fermetures de classes : "on prend les électeurs pour des gogos", s’indigne Bayrou
Le président du MoDem, François Bayrou, a accusé le président Nicolas Sarkozy, qui a annoncé mardi un gel des fermetures de classes en primaire en 2012, de "prendre les électeurs pour des gogos".
Lire la suite de l’article


20 minutes du 22/06/11

Fuite au bac : les sujets d’anglais et de physique aussi concernés ?
La fuite de l’épreuve du baccalauréat de mathématiques ne serait donc pas la seule...
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : « Les présumés fraudeurs resteront avantagés puisqu’ils auront eu 4 heures pour faire 3 exercices »
La décision de Luc Chatel de ne pas annuler l’épreuve du baccalauréat de mathématiques fait débat sur le Net...
Lire la suite de l’article

Le parcours ultra-sécurisé d’une copie de bac : « Notre mission c’est d’éviter toute fuite à chaque étape du transfert »
Chaque année l’Education nationale gère près de 4 millions de copies de bac...
Lire la suite de l’article

Bac : Comment faire perdre des points à la triche
TENDANCE - Le nombre de candidats suspectés de fraude lors du bac a progressé de 24% entre 2009 et 2010...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 22/06/11

Fuite du sujet de maths bac S : « Oh ! putain, c’était vrai »
Lundi soir, un internaute a posté sur le forum 15-18 de JeuxVideo.com un extrait du sujet de mathématiques du bac S, selon Numerama.com. Une (mauvaise) photo à l’appui, il publie un exercice dont il affirme qu’il tombera mardi matin :
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 22/06/11

Il y a bien eu une fuite avant l’épreuve de maths du bac S
Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a annoncé, ce mercredi, avoir déposé une plainte à Paris après une fuite sur internet « avérée » sur un exercice de l’épreuve de mathématiques du bac S, mais n’a pas annulé l’épreuve.
Lire la suite de l’article

RSaint-Calais (72). Une fillette de 3 ans « oubliée » toute une journée dans le car scolaire
Émilie, une fillette de 3 ans a passé la journée de lundi, attachée sur le siège d’un car scolaire à Saint-Calais.Sans manger, ni boire. Élève en maternelle à l’école du Docteur-Olivier, elle a été « oubliée », lors de la descente des enfants devant l’école. La petite fille était assise au fond du car.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 22/06/11

Fuite au bac S : l’épreuve ne sera pas annulée
Un sujet du Bac de mathématiques en série scientifique a fuité sur Internet la veille de l’épreuve. Le ministère de l’Education nationale enquête et, bien qu’il estime que l’égalité entre les candidats n’a pas été respectée, refuse d’annuler l’épreuve. Les candidats ne seront notés que sur trois exercices, au lieu de quatre.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 22/06/11

BAC S. Pourquoi tant de colère ?
Si des parents ont pris d’assaut le ministère, c’est que jamais la compétition n’a été aussi violente à l’entrée des études les plus cotées. Par Véronique Radier.
Lire la suite de l’article

BAC S. "La moins pire des solutions"
"Une réorganisation de l’épreuve serait injuste", estime Béatrice Barraud, présidente de l’Apel (parents d’élèves). Interview par Camille Bolo
Lire la suite de l’article

BAC S. Le standard du ministère explose !
Luc Chatel a confirmé la fuite sur un exercice de maths. Pas question pourtant de remettre en cause l’épreuve. Noté sur 4, l’exercice ne sera pas pris en compte. Par Véronique Radier.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 22/06/11

Fallait-il annuler l’épreuve de maths au bac S ?
Quelques heures après la révélation de triche à l’épreuve de maths du bac S, les parents d’élèves sont partagés sur la marche à suivre pour pénaliser le moins d’élèves possibles.
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : les profs demandent une nouvelle épreuve
Le ministère de l’Education Luc Chatel a déposé plainte après la fuite d’un exercice de l’épreuve de maths du bac S.
Lire la suite de l’article

Les "couacs" à répétition des examens nationaux
Ecoliers de CM2, lycéens, futurs agrégés et médecins : ils sont nombreux à avoir subi des ratés lors d’examens depuis le début de l’année.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 22/06/11

Sarkozy : Je ne fermerai plus de classes... en 2012
Le 21 juin, en visite dans une école à La Canourgue (Lozère), le président de la République a pris l’engagement de ne pas fermer de classes de l’enseignement primaire en 2012. Une annonce qui suscite de nouvelles inquiétudes ou l’incrédulité
Lire la suite de l’article

Quadrature du cercle, éditorial de François Jarraud
Que penser des déclarations de N Sarkozy ? Dans quelle mesure et à quel prix sont-elles possibles ?
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 22/06/11

Le Sénat constate que les finalités du système éducatif ont changé
Le système éducatif français "ne répond plus aux nouvelles exigences de l’idéal républicain, qui demande de conduire au succès l’ensemble des élèves et non plus, comme autrefois, de se consacrer pour l’essentiel aux meilleurs d’entre eux". Cette formule est extraite du rapport sénatorial sur "l’organisation territoriale du système scolaire et sur l’évaluation des expérimentations en matière scolaire", dit "rapport Carle". Il devrait être publié très rapidement sur le site du Sénat. "La Croix" en donne déjà quelques éléments
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 22/06/11

« Le bac » : une fiction persistante et des réalités maussades par Claude Lelièvre
Si l’on se réfère aux origines du baccalauréat et aux évolutions historiques qui ont eu lieu depuis deux siècles, que reste-t-il au delà d’un ‘’nom’’ commun ?

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 22/06/11

Rien vu...


ÉducPros du 22/06/11

Fuite au bac : qui voit les sujets avant les épreuves ?
Par quelles mains transitent les sujets des épreuves du bac ? Nous avons comptabilisé pas moins d’une vingtaine de personnes (entre les créateurs des sujets, les pontes de l’Éducation nationale, leurs assistants, les imprimeurs, etc.) qui ont potentiellement accès aux sujets du bac. Et donc sont potentiellement coupables de les faire fuiter avant l’épreuve. Résumé des étapes de fabrication.
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : des enseignants demandent que l’épreuve de mathématiques soit repassée
Après l’affaire de la fuite sur un exercice de mathématiques du bac S, l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP) demande l’annulation de l’épreuve. Sébastien Dassule, président de l’antenne régionale Île-de-France de cette association, enseignant à Provins (77), nous explique pourquoi.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 22/06/11

"Pas un recteur de gauche" : le recteur d’Orléans-Tours dément, la NR réplique
Le recteur de l’académie d’Orléans-Tours, au coeur d’une polémique après des propos sur les résultats scolaires des enfants d’immigrés lors d’une interview, a démenti mercredi avoir dit qu’elle n’était "pas un recteur de gauche".
Lire la suite de l’article

Bac/fuite sur internet : pétition contre la décision de Chatel, menace d’une plainte
Une pétition circulait mercredi contre la décision du ministre de l’Education nationale d’exclure un exercice de l’épreuve de mathématiques du bac S, à la suite d’une fuite, et menaçait de déposer une plainte si Luc Chatel ne revenait pas sur sa décision.
Lire la suite de l’article


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !