Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 21 novembre 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 21 novembre 2007

« Nous sommes les étudiants de demain
Dans les manifestations de la fonction publique hier, s’étaient joints des étudiants mais aussi des lycéens. Le Parisien s’intéresse à cette mobilisation lycéenne naissante. Les deux organisations lycéennes sont impliquées mais à des degrés différents. Contrairement à la Fidl, l’Union nationale lycéenne n’appelle pas aux blocages mais veut négocier plusieurs points de la loi. On fait état de plusieurs lycées bloqués, notamment "une dizaine à Paris" (Monet, Lamartine, Voltaire, Ravel, Paul-Bert, Rodin et Racine,...), tandis que qu’une centaine de réunions d’information sur le mouvement de mardi et sur la loi sur l’autonomie des universités se sont tenues dans des lycées. Ce n’est pas qu’un mouvement parisien, puisque la mobilisation se fait aussi à Bordeaux nous dit Sud Ouest et qui à Toursoù un lycée était bloqué par les élèves suite à un vote en assemblée générale selon 20 minutes

L’"autonomie des universités européennes", l’accompagnement éducatif après l’Ecole ou encore le métier d’enseignant seront deux des thèmes majeurs du 9e Salon de l’Education qui ouvre jeudi . La question de l’autonomie des universités européennes fera l’objet vendredi d’un débat entre un responsable de l’Unesco, le président de l’Unef Bruno Julliard ou encore le responsable de la Conférence des présidents d’université, Jean-Pierre Finance. “sèche” le salon et a finalement décliné l’invitation, ce que déplore la Ligue de l’Enseignement. Dommage pour quelqu’un qui prône le dialogue et vient d’écrire une lettre aux étudiants dans Libération

Bonne Lecture...


Libération du 21/11/07

Aux étudiants, je veux dire...
VALÉRIE PÉCRESSE ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

[...] Dès 2008, un milliard d’euros de plus sera consacré aux universités, et il en ira ainsi chaque année, jusqu’en 2012. Au total, grâce à l’effort de l’Etat, le budget des universités augmentera de 50 %, ce qui permettra de transformer profondément le visage des campus et de proposer aux étudiants des conditions de vie et d’études enfin semblables à celles que connaissent leurs camarades étrangers. Je pense en particulier à la construction et à la rénovation de logements offerts à des prix accessibles, parce qu’être étudiant c’est aussi prendre son autonomie. Dès cette année, c’est cent cinquante-cinq millions d’euros qui seront consacrés au logement étudiant.
Lire la suite de l’article

Les services publics en ligne de mire
CHRISTIAN BAUDELOT, sociologue, professeur émérite à l’Ecole normale supérieure STÉPHANE BEAUD, sociologue, professeur à l’Ecole normale supérieure FLORENCE WEBER, sociologue, professeur à l’Ecole normale supérieure, JÉRÔME BOURDIEU ET MURIEL ROGER, économistes, Inra et Ecole d’économie de Paris BRUNO AMABLE, économiste, professeur à l’université Paris-I DOMINIQUE LÉVY, économiste, directeur de recherche au CNRS, Ecole d’économie de Paris, etc.A L’INITIATIVE DU COLLECTIF CONTRE LA LRU DU CAMPUS JOURDAN (ECOLE NORMALE SUPÉRIEURE/EHESS/ECOLE D’ÉCONOMIE DE PARIS)

Grévistes contre « usagers pris en otages », « corporatismes » contre « intérêt général », « privilégiés » contre « travailleurs méritants ». Etudiants et enseignants à l’université, directement confrontés aux conséquences de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU), nous sommes convaincus de la nécessité de transformer l’université[...]La mise en scène spectaculaire des différentes réformes des services publics empêche de les penser dans leur globalité. Plutôt que d’envisager les services publics au seul prisme des supposés privilèges des fonctionnaires et des coûts qu’ils génèrent, ces réformes doivent être pensées dans leurs dimensions sociales et politiques. Cela nous apparaît comme la condition pour sortir de l’alternative entre l’immobilisme, rejeté par les personnels et les usagers eux-mêmes, et le démantèlement des services publics.
Lire la suite de l’article

Les lycées touchés
Une dizaine de lycées ont été bloqués et une vingtaine d’autres perturbés, hier, avant que les lycéens ne rejoignent les manifestations. Après la province, Paris est touché par ce début de contestation
Lire la suite de l’article

La rue, jonction des « ras-le-bol »
Près d’un demi-million de fonctionnaires, cheminots et étudiants ont défilé hier.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 21/11/07

Un fonctionnaire sur trois 
en grève
Selon la police, le mouvement a rassemblé mardi 375.000 personnes.
Lire la suite de l’article

Littérature jeunesse : 
l’école des fans
Dans le sillage de « Harry Potter », plusieurs séries de romans font l’objet d’un véritable culte parmi les adolescents. Un phénomène qui, après les pays anglo-saxons, gagne la France. Décryptage.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 21/11/07 (un jour de retard)

L’université que nous voulons...
UN APPEL DES ENSEIGNANTS DE PARIS-VIII VINCENNES - SAINT-DENIS

Nous, enseignants-chercheurs, chercheurs et membres du personnel de l’université, affirmons notre opposition catégorique à la loi dite LRU (loi de réforme de l’université), notre soutien plein et entier à la mobilisation étudiante et notre participation à ce mouvement.
Sous couvert « d’autonomie » (de gestion, mais ni intellectuelle ou scientifique) et afin notamment de favoriser la constitution de « pôles d’excellence » susceptibles d’améliorer la place des universités françaises dans le dérisoire « palmarès de Shanghai » (ou dans la course pour attirer les meilleurs « cerveaux »), cette réforme, d’inspiration managériale, vise à amplifier la concurrence entre établissements du service public d’éducation et de recherche, laquelle risque à terme de transformer la majorité d’entre eux en « collèges » universitaires limités au niveau de la licence, ainsi qu’à déléguer à ces établissements le soin de gérer le désengagement croissant de l’État concernant leur financement.[...]
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 21/11/07 ( payant)

A Paris, comment des élèves bloquent leur bahut
LA PETITE PLUIE FINE les fait sauter d’un pied sur l’autre mais ne refroidit pas leurs ardeurs. A 7 h 30, hier, ils sont une quarantaine devant le lycée Maurice-Ravel, qui borde le cours de Vincennes (XXe), déterminés à assurer le blocage décidé en AG la veille. La Fidl, l’un des principaux syndicaux lycéens, a fait passer des tracts. «  Des élèves sont passés nous avertir en cours le matin, l’administration nous a prêté une salle pendant le temps de cantine  », raconte Lucie. Cheveux longs et caban noir, la jeune élève de première S à la mine réfléchie ne milite nulle part, mais fait partie des déterminées contre la loi Pécresse. « La fac, pour nous, c’est pour bientôt. Je n’ai pas envie qu’elle devienne élitiste !  »
Lire la suite de l’article

« Si rien ne bouge, le mouvement continuera »
GWENN, 18 ans, lycéenne de Nanterre qui a manifesté hier
« LA MOBILISATION d’hier a été énorme, c’est prometteur...  » Keffieh à damiers noir et blanc serré autour du cou, Gwenn, lycéenne à Nanterre, était hier dans les rues de Paris aux côtés des fonctionnaires «  pour manifester en soutien aux mouvements sociaux  ». Sans attendre le résultat des négociations prévues aujourd’hui et la manifestation étudiante de demain, elle estime ce premier round réussi. «  Si rien ne bouge, le mouvement continuera, prédit la jeune militante communiste, encartée aux MJC (Mouvement des jeunes communistes). En tout cas, je ne le vois pas s’éteindre du jour au lendemain. »
Lire la suite de l’article

Ce que veulent les lycéens
QUARANTE MILLE étudiants et lycéens se sont joints aux manifestations, hier, selon l’Unef, la principale organisation étudiante. Pour les syndicats lycéens qui appellent à rejoindre la mobilisation, à la fois pour la défense des fonctionnaires et contre la loi Pécresse, la journée d’hier n’était qu’un premier round, avant la mobilisation de demain, prévue pour accompagner les défilés étudiants. Ni Nicolas Sarkozy qui annonçait, hier soir, qu’on ne reviendrait pas sur cette loi, ni Valérie Pécresse, qui défendait hier, devant les députés, un budget « historique » pour l’enseignement supérieur, ni même l’intervention de Ségolène Royal, jugeant qu’il ne faut pas «  gâcher une bonne réforme  » n’ont affecté leur détermination.
Lire la suite de l’article

« 140 % d’augmentation de salaire pour nous aussi »
PLACE D’ITALIE, entre deux camions crachant une sono assourdissante et à deux pas d’une banderole « Monsieur le président, 140 % d’augmentation de salaire pour nous aussi  », Thierry et Marie attendent patiemment sous la pluie que le défilé s’ébranle. Ce n’est pas leur première manif : tous deux ont déjà manifesté contre le passage de trente-sept ans et demi à quarante ans de leurs cotisations retraite. Ce mardi, ils font partie de l’important contingent d’enseignants qui manifestent. «  Ce que nous gagnons nous permet d’assurer l’essentiel des dépenses courantes, mais nous sommes obligés de compter alors que nous n’avons qu’une seule fille et que nous ne sommes pas propriétaires de notre logement », affirment-ils en choeur.
Lire la suite de l’article


La Croix du 21/11/07

L’âge de raison, temps béni de la grande enfance
Entre 6 et 10 ans, l’enfant oscille entre les besoins du petit qu’il n’est plus et ceux du grand qu’il n’est pas encore. Une période pleine de richesses.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 21/11/07

« Difficile de boucler son budget avec tout qui augmente »
CRS rangés et cortèges bigarrés. Les manifestations ont réuni hier entre 350.000 (selon la police) et 700.000 fonctionnaires (selon les syndicats) en France. Place d’Italie, entre 30.000 et 70.000 manifestants de la fonction publique, tous corps confondus (énergie, transports, santé, Education nationale, police, La Poste etc.) ainsi que des retraités et des étudiants ont débuté leur marche vers 14h30 sous la pluie et dans le brouillard épais des nombreux feux de Bengale. Des manifestants témoignent.
Lire la suite de l’article

« Interdire le voile en public pour le symbole »
Françoise Hostalier est députée UMP de la 15e circonscription du Nord (Hazebrouck). Ancienne secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire (1995), elle rédige actuellement une circulaire visant à interdire le port du voile dans les établissements publics. Même si elle pense que le texte ne passera pas, elle compte le déposer, « pour le symbole », dans les deux ou trois semaines à venir.
Lire la suite de l’article

Royal soutient la réforme des facs
Souvent là où on ne l’attend pas, Ségolène Royal a donné un coup de pouce inattendu au gouvernement, alors que des universités sont en grève contre la loi de Valérie Pécresse votée l’été dernier.
Parlant des « jeunes étudiants qui aujourd’hui sont dans la rue », l’ex-candidate socialiste à l’élection présidentielle a réaffirmé que « l’autonomie des universités est une bonne réforme », car « il faut relier l’enseignement supérieur, les entreprises et la recherche pour que les jeunes sortent de l’université en ayant un bon travail et donc un bon salaire ».
Lire la suite de l’article

Valérie Pécresse sèche le salon de l’Education
Un sujet trop sensible ? Valérie Pécresse devrait décliner l’invitation de la Ligue de l’Enseignement à participer à un débat sur l’autonomie des universités au salon de l’Education vendredi prochain. « Ce serait la première fois que l’enseignement supérieur ne serait pas représenté au Salon », s’est étonné Jean-Marc Roirant, secrétaire général de la Ligue de l’Enseignement, lundi.
Lire la suite de l’article

Plusieurs lycées bloqués contre la loi Pécresse
L’Union nationale lycéenne (UNL), principal syndicat lycéen, a fait état mardi de plusieurs lycées bloqués, tandis que la Fidl a affirmé qu’une « centaine » de réunions d’informations sur le mouvement de mardi et sur la loi sur l’autonomie des universités se sont tenues dans des lycées.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 21/11/07

Une forte mobilisation
L’agitation sociale est montée d’un cran mardi avec la grève des fonctionnaires qui a mobilisé un agent de l’Etat sur trois et plusieurs centaines de milliers de manifestants dans tout le pays.
Lire la suite de l’article

Les fonctionnaires en nombre dans les rues renforcent l’agitation sociale
L’agitation sociale est montée d’un cran mardi avec la grève des fonctionnaires qui a mobilisé un agent de l’Etat sur trois, dont de nombreux enseignants, et plusieurs centaines de milliers de manifestants dans tout le pays, au 7e jour du mouvement dans les transports.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 21/11/07

Rien vu...


Ouest-France du 21/11/07

Le camion où parlent les ados qui vont mal
Pour être au plus près de jeunes en difficultés, une équipe de l’hôpital Guillaume-Régnier, à Rennes, les rejoint là où ils le souhaitent, grâce au « bureau mobile ».
Lire la suite de l’article

« Il ne suffit pas d’aimer ses enfants »
Aimer ses enfants ? Nécessaire, mais pas suffisant, estime la psychanalyste Caroline Thompson qui dénonce une certaine « idéologie de l’amour ».
Lire la suite de l’article


Sud-Ouest du 21/11/07

Mobilisation lycéenne
Les lycéens ont défilé. Ils appellent à une journée d’action demain
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 21/11/07

Les ados français vont mal
Si le mal-être des adolescents ne date pas d’hier, un rapport de la Défenseure des enfants sonne l’alarme sur le malaise croissant des jeunes français. Tentatives de suicides et comportements à risques banalisés inquiètent Dominique Versini, qui soumet 25 recommandations à Nicolas Sarkozy pour prévenir et remédier à ces situations de détresse.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 21/11/07

L’Europe des fonctionnaires : les réformes ont eu lieu, le malaise demeure
En Suède, l’emploi garanti a disparu dès les années 80
En Italie, méritocratie et baisse d’effectifs
Le Royaume-Uni développe son service public
En Allemagne, ni droit de grève, ni 35 heures...La fonction publique européenne recrute

Lire la suite de l’article

Dans les cortèges : "Augmentez nos salaires, pas celui de Sarkozy !"
Chérèque trahison !", "Chérèque à poil !", "Chérèque va prendre ton chèque !"... Dans le lent et long cortège parisien qui court de la place d’Italie aux Invalides, mardi 20 novembre, le secrétaire général de la CFDT est visiblement indésirable. Peu après 15 heures, là où se croisent les boulevards de Port-Royal et Saint-Michel, François Chérèque, qui avait appelé six jours plus tôt à suspendre le mouvement à la SNCF et la RATP, et avait dénoncé, lundi sur France 2, une "coproduction Sarkozy-CGT", est rapidement "exfiltré" par son service d’ordre. Prudemment, il s’engouffre dans sa voiture. Son homologue de la CGT, Bernard Thibault, est parti en moto.
Lire la suite de l’article

Université : la grande défiance, par Luc Cédelle
Adoptée en août dans un relatif consensus, la loi Pécresse sur l’autonomie des universités suscite depuis la fin du mois d’octobre un vent de contestation qui n’a cessé de se renforcer.
Dans les assemblées générales, le message-clé, qui mobilise les étudiants est le suivant : cette loi organise la privatisation de l’université. Messages associés : son application mène à l’augmentation des droits d’inscription, à l’instauration de la sélection à l’entrée de l’université et à la suppression des filières non rentables.
Et pourtant, c’est faux : cette loi n’organise pas la privatisation de l’université. Elle n’augmente pas les frais d’inscription, n’institue pas de sélection à l’entrée de l’université, ne supprime aucune filière.[...]
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 21/11/07

Royal pour l’autonomie mais contre la réforme de Pécresse
Après avoir affirmé mardi que "l’autonomie des universités est une bonne réforme", l’ex-candidate socialiste à la présidentielle a tenu à préciser ses propos en affirmant que le manque de moyens allait conduire la réforme du gouvernement à "creuser les inégalités".
Lire la suite de l’article

La Confédération étudiante demande à Valérie Pécresse d’intervenir
"La ministre doit apporter des réponses immédiates et crédibles pour donner une issue à la situation actuelle et permettre aux étudiants de reprendre les cours !", écrit, dans un communiqué, la Cé.
Lire la suite de l’article

Royal estime que l’autonomie des universités est "une bonne réforme"
L’ex-candidate socialiste à la présidentielle demande au gouvernement de "l’accompagner des moyens nécessaires pour que les inégalités ne se creusent pas entre les universités".
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 21/11/07

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 21/11/07

9ème salon de l’éducation : autonomie des facultés et accompagnement éducatif
L’"autonomie des universités européennes", l’accompagnement éducatif après l’Ecole ou encore le métier d’enseignant figureront parmi les débats majeurs du 9e Salon de l’Education qui ouvre jeudi ses portes en pleine contestation dans les facs de la loi Pécresse.
Lire la suite de l’article

Les syndicats lycéens font état de plusieurs lycées bloqués
L’Union nationale lycéenne (UNL), principal syndicat lycéen, a fait état mardi de lycées bloqués, notamment "une dizaine à Paris", tandis que la Fidl a affirmé qu’une "centaine" de réunions d’information sur le mouvement de mardi et sur la loi sur l’autonomie des universités se sont tenues dans des lycées.
Lire la suite de l’article

La presse française partagée sur le "succès" de la manifestation de mardi
Les conséquences du "succès" de la mobilisation des fonctionnaires mardi divise les éditorialistes de la presse française, partagés entre ceux qui estiment que "la minorité ne peut plus faire la loi" et ceux qui entrevoient "un terrain possible pour le compromis".
Lire la suite de l’article

Loi Pécresse : le Snesup-FSU appelle à l’action les 22 et 27 novembre
Le Snesup-FSU, majoritaire dans le supérieur, a appelé mercredi à "faire des journées des 22 et 27 novembre prochains de nouveaux temps forts des mobilisations" contre la loi Pécresse sur l’autonomie des universités.
Lire la suite de l’article

Vers un rejet d’un texte de loi PS sur le financement des écoles privées
La majorité UMP de la commission des Lois de l’Assemblée nationale a décidé mercredi de ne pas discuter des articles d’une proposition de loi PS sur le financement des écoles privées, ce qui équivaut à un rejet du texte.
Lire la suite de l’article

Université Lille III : 12 directeurs d’UFR mettent en garde contre le blocage
Douze directeurs d’Unités de formation et de recherche de l’université Lille III (Lettres et sciences humaines), bloquée par les étudiants opposés à la loi LRU, ont mis en garde mercredi contre les conséquences sur les cours et examens en cas de "blocage prolongé".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !