Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 21 janvier 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 21 janvier 2015

Gouvernement — Réactions — Numérique — Dans le monde


Aujourd’hui les annonces des annonces gouvernementales s’affichent dans les médias au côté des réactions diverses aux attentats qui se poursuivent bien sûr. Mais le futur plan pour le numérique pointe son nez.


Gouvernement

Les différents acteurs gouvernementaux commencent à formuler les décisions ou s’apprêtent à le faire.
Marie-Christine Corbier signe deux articles dans Les Echos : L’exécutif va lancer « l’acte II de la refondation de l’école » et Ecole, laïcité : la réponse de Hollande après les attentats.
Pour le Parisien : Terrorisme, armée, école : mercredi "post-Charlie" pour l’exécutif. “Mesures de lutte contre le terrorisme, évolution des effectifs policiers et militaires, discours de François Hollande sur l’école : l’exécutif mène mercredi une journée quasi intégralement consacrée aux "leçons" à tirer des attentats, avec le souci de maintenir le "consensus".
Après avoir dévoilé les grandes lignes prises pour combattre le terrorisme mardi à l’Assemblée nationale, Manuel Valls devrait encore les préciser mercredi matin. Le Premier ministre a promis "de nouvelles mesures" lors de ses voeux à la presse mardi. "C’est la suite", résume son entourage.
(...)

Pour Europe 1, Intégrisme : le plan de Hollande pour l’Éducation


Réactions

« De nouveau, la laïcité et la Marseillaise resurgissent comme une thérapeutique idéale, espérant formater les élèves selon un modèle standardisé et docile », constatent pour le regretter les enseignants et chercheurs sur l’école Vincent Casanova, Grégory Chambat, Laurence De Cock, Laurent Ott, Ugo Palheta, Irène Pereira, Valentin Schaepelynck, Emmanuel Valat et Viviane Vincente, alors que les élèves ont besoin « d’éprouver la politique comme une réalité dont ils sont partie prenante  ». Ils s’expriment dans Ce n’est pas des élèves que nous avons peur.

JPEG - 54.3 ko
Le dessin de Stéphane du Crest

La fixette du jour de Jean-Paul Brighelli : Valeurs républicaines à l’école : quand le problème vient aussi des profs. "Propagande politique, caricatures de Mahomet exhibées, théorie du complot : les derniers événements à Charlie Hebdo ont aussi entraîné des dérapages de la part des professeurs. Une attitude déplacée directement héritée des réformes successives de l’éducation nationale qui placent le "débat" avant la transmission de connaissances, et qui a commencé par la réforme Jospin en 1989."

Sur le blog de Jean-François DUPEYRON vous trouverez la Lettre ouverte à la ministre de l’éducation nationale qui exprime les inquiétudes des formateurs de l’ESPE d’Aquitaine.

La journaliste Marie-Caroline Missir rêve sur son blog : Laïcité à l’école : 5 annonces que j’aimerais entendre.

Arnaud Gonzague a recueillis les propos du sociologue François Dubet dans L’école française, une "machine à fabriquer des inégalités". “L’hostilité assumée d’une partie de la jeunesse aux valeurs républicaines pose la question d’une réforme de l’école. Comment mieux accueillir ceux qui se sentent discriminés ? Réponses de François Dubet, sociologue.

Ecole et discriminations. Les deux domaines de recherche sociologiques de François Dubet pourraient paraître éloignés et pourtant, ils sont totalement connexes. Car depuis près de vingt ans, l’auteur de "L’hypocrisie scolaire" (Seuil, 2000) et de l’excellent "Les places et les chances" (Seuil, 2010) tire la sonnette d’alarme.

En écho : Dans les banlieues, le chômage au sommet n’aide pas le "vivre ensemble". "Depuis dix ans, les chiffres alarmants du taux de chômage dans les quartiers prioritaires s’accumulent sans que rien ne change. L’absence de perspectives nourrit les frustrations et le repli sur soi."

Mustapha Benkalfate, directeur du groupe PGE-PGO sur son blog : Pour le meilleur et (parfois) pour le pire : l’éducation. “Le manque de culture politique et civique dans les pays arabes m’a toujours frappé. Des personnes remarquables dans leur façon d’appréhender la vie à leur niveau individuel ou familial peuvent tenir des discours sidérants dès qu’il s’agit d’analyses plus larges. Le rapport aux règles, aux lois et à la vie en communauté est très lâche : « Faites comme je dis mais pas comme je fais ». Aussi, le vote qui traduit le choix d’options pour la cité, le respect des règles décidées par une majorité, l’adaptation aux codes de pays dans lesquels on décide de s’établir, la laïcité qui est la garantie que chaque foi puisse s’exprimer sans empiéter sur la liberté d’autrui (toute la liberté d’autrui), la séparation des pouvoirs etc. représentent des défis pour le nouvel arrivant. Ce fonctionnement de la société d’accueil ne va pas de soi, loin s’en faut et il faut repenser l’école pour transmettre ces valeurs ; il est insupportable d’entendre autant d’arabes-musulmans affirmer que « les français ne nous aiment pas » lorsqu’ils sont eux-mêmes français, nés sur le sol Hexagonal. Cette « schizophrénie » est une des grandes affaires de l’école de la République qui doit fabriquer des citoyens français, pleinement français.

Non-respect des minutes de silence : l’UMP veut des sanctions pour les élèves. "L’UMP propose que les élèves n’ayant pas respecté la minute de silence en hommage aux victimes de la vague d’attentats qui a endeuillé la France soient « impérativement convoqués, ainsi que leurs parents, et sanctionnés ».
C’est l’une des propositions publiées ce mardi par l’UMP qui estime que « suite aux événements particulièrement dramatiques que traverse notre pays, il est indispensable de réaffirmer les valeurs de l’école républicaine »
".

Des familles musulmanes se convertissent à la méthode Montessori. "Longtemps considérée en France comme une éducation alternative de bobos, la méthode Montessori séduit de plus en plus de parents et, depuis peu, des familles musulmanes. En Île-de-France, la première école musulmane de ce genre vient d’ouvrir à Champigny-sur-Marne et affiche déjà complet. Tiraillée entre les attentes de plus en plus grandes des pères et des mères en matière d’éducation religieuse et l’hostilité ambiante, l’école de l’Olivier cherche son équilibre."


Numérique

Charlie Hebdo. Pourquoi l’éducation au numérique est fondamentale. “Lutte contre le racisme, l’apologie du terrorisme ou la théorie du complot. Après les attentats, l’école est face à un défi majeur. Qui passe par l’éducation au numérique.”. Les propos de Divina Frau-Meigs, sociologue des médias, directrice du Centre de liaison de l’enseignement et des médias de l’information, et de Marcel Gauchet.
Pédagogie et révolution numérique. “Le numérique va-t-il révolutionner l’Ecole ? Pas de "tsunami numérique" pour la Revue internationale d’éducation de Sèvres, mais la découverte des usages des TIC dans une dizaine de pays développés ou pas. En utilisant son incroyable réseau de correspondants, la Revue nous emmène en Corée du sud, en Ethiopie, aux Etats-Unis, en Australie , aux Pays-Bas comme en Argentine, pour ne citer que ces pays, assurant ainsi une vision de tous les continents. Elle dresse ainsi le portrait d’une extraordinaire diversité des usages et des pédagogies mobilisées avec le numérique. Cette diversité même montre que le numérique cherche encore partout sa juste place dans les systèmes éducatifs.

Numérique : Lancement de la consultation. "Faites connaitre vos attentes.. Votre participation éclairera nos décisions". Alors que le grand plan numérique reste dans l’ombre, le ministère de l’éducation nationale lance une consultation sur le numérique à l’école destinée aux enseignants, élèves et parents. Des questions fermées qui laissent ouvertes toutes les portes pour le gouvernement."

Concertation nationale sur le numérique pour l’éducation du 20 janvier au 9 mars 2015. “A partir du 20 janvier 2015, une grande concertation nationale du numérique pour l’éducation est lancée dans toutes les académies et sur des sites nationaux, pour recueillir les avis du plus grand nombre sur le numérique à l’école.
Deux exemples : Visioconférence au Centre d’information et d’orientation
Lundi après-midi, Christine Cure, directrice du Centre d’information et d’orientation (CIO), a organisé, dans ses locaux, une visioconférence sur le thème des secteurs de l’agriculture et des services à la personne. Une séance mise en place avec différents partenaires (élèves, enseignants et professionnels, installés au Lycée agricole de Château-Chinon) qui ont présenté les activités de la filière élevage et les activités de la filière services à la personne, d’une part, les collèges de Luzy, La Machine et Cercy-la-Tour, d’autre part.” Elle “s’est félicitée de ce nouveau moyen de communication qu’est la visioconférence, qui « présente beaucoup d’avantages, notamment en terme de déplacement, de réactivité et d’échanges ».
L’Express.fr annonce qu’Une équipe médicale a imaginé un serious game pour des adolescents en difficulté. "A Bordeaux, l’équipe du centre Abadie, un centre hospitalier spécialisé dans la prise en charge des adolescents en grande difficulté, a développé un serious game, un jeu vidéo "sérieux", baptisé Clash-Back. L’idée : aller sur le terrain de cette génération numérique pour établir le dialogue."


Dans le monde

Gabriel Pornet dans Libération rappelle que L’accès à l’éducation dans le monde ne progresse pas. "121 millions d’enfants et d’adolescents ne sont pas scolarisés, selon un rapport publié lundi par l’Unesco et l’Unicef.
Sans surprise, la promesse n’aura pas été tenue. En l’an 2000, les Nations unies s’étaient fixé l’objectif de parvenir à « l’éducation universelle primaire » en 2015. A l’heure du bilan, force est de constater que le résultat est désastreux.
D’après un nouveau rapport, publié lundi par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), 121 millions d’enfants et d’adolescents sont privés de leur droit à l’éducation. Parmi eux, certains ne sont jamais allés à l’école, d’autres ont « abandonné » en cours de route. Le risque d’être déscolarisé augmente avec l’âge. 63 millions d’« adolescents » âgés de 12 à 15 ans (un sur cinq), et 58 millions d’enfants âgés de 6 à 11 ans (un sur onze) ne vont pas à l’école. Les deux organisations estiment que 25 millions, parmi ces derniers, n’entreront jamais dans une salle de classe au cours de leur vie si la situation persiste.
"
Et au Canada, Avis aux médias - Le plus important congrès au Canada pour les conseillers d’orientation se tiendra à Ottawa et discutera des nouvelles tendances en matière d’emploi. Voir les sujets qui y seront abordés...

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Dernière parution, N° 518 : Enseigner, former : écrire
«  Osons écrire !  »
Interview des coordonnateurs, Patrice Bride et Philippe Chenot

On n’y consacre guère d’attention. On se laisse bien souvent gagner par les facilités des formules toutes faites, ou encore le jargon du langage administratif. Regardons alors de plus près nos pratiques d’écriture et tentons d’en faire des opportunités de développement professionnel.

N° 513 Quelle éducation laïque à la morale ?
Coordonné par Élisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.