Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 21 février


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 21 février

Système- Bac 2021- Divers

L’actualité éducative du jour est très calme mais sème quelques éléments qui pourraient bien nourrir certaines polémiques dans les jours qui viennent. Nous serons amenés à parler principalement du système éducatif et de la réforme du bac. Nous terminerons avec quelques informations diverses.


Système

Le Café pédagogique nous informe que la Cour des comptes a (encore !) commis un rapport concernant le système éducatif, auquel elle ne connaît rien, avec cette fois l’ambition de s’attaquer à son évaluation. Évidemment, le résultat est affligeant :« Le rapport de la Cour des Comtes sur l’évaluation de l’Education nationale "pour améliorer sa performance" appelle à une rupture complète avec la culture de l’institution scolaire. La Cour demande la mise en place de batteries de tests automatisés, pilotés par une nouvelle institution à créer , susceptible d’évaluer les performances du système éducatif, des élèves et des enseignants. Ce rapport peut devenir un levier puissant pour supprimer le Cnesco et, bien au delà, piloter de façon très hiérarchique et coercitive l’Ecole et les enseignants. Il importerait en France des modes d’évaluation américains qui n’ont apporté que désillusions. » De toute évidence, le risque du teaching to the test n’est pas évident pour la Cour des comptes, qui préfère imposer ses propres experts pour faire le plus d’économies possible plutôt que d’admettre que le temps de l’éducation est un temps long et que tout le monde n’est pas spécialiste du domaine. On finira en souhaitant que ce rapport finisse comme les autres, à savoir par servir de cale-meuble.
Autre sujet concernant le système éducatif, l’attractivité de l’enseignement professionnel intéresse L’Express : « Paris - Mal connu, mal aimé, l’enseignement professionnel est pourtant une voie centrale dans le système éducatif. Un rapport publié jeudi va proposer des mesures pour sa revalorisation, voeu pieux des gouvernements depuis des années. » Gageons que ce rapport va également faire des remous...


Bac 2021

Jean-Michel Blanquer et Pierre Mathiot présentaient hier la réforme du baccalauréat devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation, rapporte LCP : « Le ministre de l’Education nationale a présenté, mardi, les grandes lignes de sa réforme du baccalauréat devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation.
Jean-Michel Blanquer veut "en finir avec l’échec dans l’enseignement supérieur". Le ministre de l’Education nationale a précisé mardi devant les députés les grandes lignes du nouveau baccalauréat qui devrait être mis en oeuvre en 2021. »

Si vous avez du temps, l’intégralité de l’intervention de M. Blanquer et M. Mathiot est disponible ici. Vous aurez ainsi le plaisir de constater qu’une fois de plus, M. Blanquer ne remet pas en cause l’assertion fausse sur l’absentéisme des enseignants, alors que le minimum qu’on puisse attendre de son ministre, c’est qu’il protège ses personnels de ce genre de propos malveillants.
Pour terminer, Vousnousils relaie une revendication du SE-UNSA : « Le nouveau Bac renforcera la place du contrôle continu, avec des épreuves en cours d’année. Le SE-UNSA demande la création d’une indemnité pour les profs, qui seraient impactés dans leur charge de travail et leur pouvoir d’achat. »


Divers

Terminons cette revue de presse avec un peu d’international et une ressource. Le nouveau président du Libéria est en visite en France et parle d’éducation, rapporte Europe 1 : « "L’éducation est la clé". Il a également vanté le modèle français et a dit venir chercher des opportunités pour la jeunesse de son pays qui représente 60% des 4,7 millions de Libériens. "L’éducation est cruciale. Nous devons nous assurer que les jeunes vont à l’école (...) encourager les enfants à ne plus traîner dans les rues", a t-il expliqué. "Je n’ai pas eu la chance de faire des études mais après ma carrière je suis retourné à l’école car je savais que l’éducation était la clé. Mais beaucoup de mes amis n’ont pas cette chance et je voudrais être celui qui va changer ça". ».
Terminons par le billet de blog des CEMEA, qui remettent au goût du jour une publication sur l’éducation nouvelle : « Tel est le titre de l’ouvrage publié en 1958 aux éditions du Scarabée qui revient sur cette expérience originale initiée par les Ceméa après la 2nde Guerre mondiale. Ouverte en octobre 1947 avec une cinquantaine d’enfants de 3 à 6 ans, cette école propose de travailler à une meilleure connaissance des enfants en assurant des liens étroits entre éducatrices, médecins, psychologues et parents. »
Aurélie Gascon


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe
Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017
Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.