Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 20 janvier 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 20 janvier 2016

Orientation - Numérique - CLISE


Que faire après le bac ? Les lycéens ont jusqu’au printemps pour prendre cette grande décision et former leurs vœux sur APB. Pour leurs camarades plus jeunes, le numérique continue de modifier les situations d’apprentissage à travers la programmation ou la classe inversée.


ORIENTATION

C’est aujourd’hui l’ouverture de la plate-forme APB (le petit nom de la "plateforme d’Admission Post-Bac"). Une plate-forme améliorée si l’on en croit l’article d’Educpro, qui voit dans la session 2016, une "année à hauts risques" après les problèmes rencontrés en 2015. En effet, des milliers de bacheliers n’avaient pas reçu d’affectation en juillet et avaient du attendre la rentrée pour pouvoir s’inscrire dans le supérieur.
Le Monde, dans un article très complet vous dévoile les secrets de cette procédure d’orientation : Que vont devenir vos vœux ? et les nouveautés de la version 2016 : "dans les quatre filières qui connaissent des fortes tensions : droit, première année commune aux études de santé (Paces), sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps) et psychologie. Cette année, les candidats pourront émettre un seul et même vœu dit « groupé » pour ces filières."
Les vœux (24 au maximum) peuvent être émis jusqu’au 20 mars à 18 heures, et leur ordre de préférence peut être modifié jusqu’au 31 mai.

Pour aider les lycéens et leurs famille à construire un projet de poursuite d’études dans le supérieur, plusieurs universités mettent en ligne des Mooc "d’orientation", destinés spécifiquement aux lycéens. Elles y voient un moyen d’éviter l’échec dans les filières en tension ou sélectives. Le but de ces mooc est multiple : combattre les idées reçues, en particulier concernant les filières qui ne sont pas enseignées au lycée, ouvrir de nouveaux horizons aux futurs bacheliers, et toucher de nouveaux publics qui n’oseraient pas s’inscrire dans certaines filières. EducPros y voit aussi une manière de contrer l’essor des prépas privées. Sauront-ils toucher leur public ?

Et si la formule la plus efficace était celle que proposait cette semaine le lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles ? On lira dans Le Parisien comment La réussite des anciens élèves booste l’orientation des lycéens. Ce sont en effet d’anciens élèves du lycée qui sont venus témoigner de leur expérience du supérieur. "L’objectif ? Que les lycéens touchent du doigt la réalité des longues études, et discutent avec les anciens sur des problématiques « très concrètes », explique le proviseur Philippe Bonneville. « Certains se demandent s’ils vont être capables de suivre dans telle ou telle filière. Les anciens élèves essaient aussi de leur faire prendre confiance de leurs chances. »

La confiance en soi est un élément crucial au moment de choisir son orientation. Nul doute que l’aventure vécue par ces lycéens de Clichy-sous-Bois et relatée dans L’Humanité les y aidera. Les lycéens excellent dans l’écriture. "Durant quatre mois, soixante-douze élèves du lycée Alfred-Nobel, en Seine-Saint-Denis, ont participé à des ateliers d’écriture supervisés par l’écrivain Tanguy Viel. Leur ouvrage, qui vient de sortir en librairie, a transformé pour beaucoup leur vision de la littérature et d’eux-mêmes..." (article réservé aux abonnés).


NUMÉRIQUE

Avec Minecraft : Education Edition, Microsoft veut faire de Minecraft un outil d’apprentissage à destination des écoles peut-on lire dans Numérama. « Par nature, Minecraft fait appel à la créativité et la collaboration. Il est déjà utilisé dans les classes pour expliquer aux élèves des concepts de manière plaisante et didactique. Aujourd’hui, Microsoft vient d’annoncer le rachat de MinecraftEdu, une société qui développait une version de Minecraft spécialement conçue pour l’éducation et qui est utilisée dans plus de 40 pays depuis 2011 ». Mais, comme le remarque fort à propos la revue en ligne, « Le succès de l’expérience dépendra pour beaucoup de sa réception auprès du corps enseignant ».

JPEG - 171.5 ko
“Professeur Minecraft” - Photomontage de Geneviève Brassaud

Un article est également consacré à cette info sur le site Le blog des nouvelles technologies rappelle que « les leçons qui peuvent être enseignées à l’aide du jeu sont très variées, allant de l’enseignement des mathématiques aux langues étrangères. ». Affaire à suivre donc, d’autant plus qu’il existe également des alternatives libres et gratuites à Minecraft, comme Minetest.


CLISE

L’approche de la Semaine de la Classe Inversée (CLISE) est l’occasion de découvrir
l’utilisation de ce dispositif pédagogique dans des contextes très variés. On pourra ainsi découvrir dans VousNousIls la façon dont Julien Andriot, professeur d’EPS a choisi la classe inversée pour mettre en place une "pédagogie active". « Au lieu de donner une tâche à mes élèves et de leur promettre de venir les voir, tout en sachant que je ne verrai que la moitié d’entre eux, la différenciation se fait dès le départ : ils apprennent à évaluer leurs erreurs, puis viennent me voir, et je leur propose la capsule appropriée. (...) Pour l’instant, Julien Andriot “manque de recul”, mais ses élèves lui disent “qu’ils ont l’impression que je m’occupe plus d’eux. Ils me disent : ‘vous n’étiez pas là, mais vous avez répondu à ce qui me manquait’. »

Il y a quelques jours on pouvait également lire dans le même journal en ligne comment Amélie Mariottat, professeur de français dans un collège de Dordogne, a misé sur les tâches complexes et la classe inversée. « La capsule compte moins que la pédagogie active, l’activité qui les rend acteurs de leur enseignement. » Et quand elle évoque l’implication des élèves dans leur travail, elle remarque qu’« à leurs yeux, apprendre, c’est douloureux. À travers des tâches complexes, ils se rendent compte que non. Apprendre demande des efforts, mais peut être agréable. »

Bonnes lectures ! Et demain, vous lirez la revue de Laurent Fillion
Mila Saint Anne


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers pédagogiques

Le lycée, entre collège et supérieur
Revue n°493 - décembre 2011
Comment transformer le collégien en lycéen ? Accompagner la démarche d’orientation et le projet de l’élève, pour préparer à l’enseignement supérieur ? Comment les enseignants se débrouillent-ils pour prendre en compte dans leur pratique ce nouveau positionnement du lycée ?

Des tâches complexes pour apprendre
Revue n°510 - janvier 2014
Les élèves ont besoin de maîtriser des procédures et des connaissances élémentaires, mais aussi de se confronter à la complexité de la vraie vie. Comment élaborer des situations stimulantes, qui permettent de transférer les acquis ? Est-ce possible avec les programmes, les examens ? Apprendre, ça ne peut pas être simple…

Pédagogie : des utopies à la réalité
Revue n°525 - décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?