Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 1er juillet 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 1er juillet 2009


Formation : Appel à Luc Chatel - Absentéisme enseignant : un bidonnage ? - SOS EVS - Bienvenue en enfer M. Le Ministre

Appel à Luc Chatel
Le journal Libération publie ce matin dans son édition du 1er juillet, rubrique Rebonds, la version courte du texte d’un appel à Luc Chatel sur la réforme de la formation des enseignants signé par 63 organisations (version longue ici), demandant notamment la suspension immédiate de la publication des décrets réformant le recrutement des enseignants et dénonçant la suppression des 14 000 postes de stagiaires de l’enseignement public.
Pour compléter ce texte, on pourra lire aussi la lettre commune de l’UNSA-Éducation et du SGEN-CFDT sur le même sujet . Ceux ci ne souhaitent pas signer ce texte qu’ils trouvent trop ambigu et qui peut aussi apparaître comme une occasion pour la FSU de se dédouaner de ses votes à la CTPM. 
Quoi qu’il en soit, et au delà des considérations tactiques des uns et des autres, pour les signataires de ce texte (dont le CRAP-Cahiers Pédagogiques), le projet de réforme "aurait pour conséquences une dégradation de la formation professionnelle des enseignants, une remise en cause du rôle des IUFM, la mise en danger des recherches en didactique des disciplines, une déstabilisation des équipes de formation et de recherche... Les lauréats des concours de 2010 se verraient imposer un dispositif de formation qui ferait passer leur obligation de service à deux tiers de leur horaire, au lieu de 40 % aujourd’hui, ne laissant plus assez de temps pour une formation professionnelle sérieuse". Ils demandent donc la non publication des décrets organisant la formation des enseignants et la garantie que les moyens donnés aux IUFM soient préservés.

Absentéisme enseignant
Le Café Pédagogique sous la plume de François Jarraud publie un texte fort à propos du début de polémique sur le supposé absentéisme des enseignants. Pour le principal animateur de ce site d’information, l’annonce faite par RTL d’une étude ministérielle qui estimerait qu’un enseignant du primaire sur deux a bénéficié d’un congé maladie en 2008 ressemble à un bidonnage.
François Jarraud émet des doutes sur la fiabilité de cette enquête et rappelle qu’il existe d’autres chiffres plus fiables et qui donnent un taux d’absentéisme équivalent à 7% des heures enseignées. Ces chiffres ont servi à la Degesco (direction de l’enseignement scolaire) pour établir sa carte scolaire. Jarraud demande “Qu’attend la Dgesco pour les publier ?

Les EVS n’ont pas été reçus à l’Élysée
Nous évoquions hier (et avant-hier) le sort réservé aux Emplois Vie Scolaire (EVS) dont les contrats ne seront pas renouvelés. Sur Médiapart, Muriel Michelin, une EVS qui faisait partie de la délégation, rend compte de la manière dont s’est déroulé la délégation des organisations signataires qui s’est rendue mercredi matin à l’Elysée pour y déposer les 100 000 signatures collectées dans le cadre du lancement d’une pétition unitaire. “Il n’a pas été possible d’être reçus et entendus par une personne ayant connaissance du dossier. Nous avons pu faire enregistrer le dépôt des pétitions dans l’indifférence générale.” . Et elle ajoute “Pire que cela ! Sollicités à maintes reprises par nos organisations pour débattre des perspectives d’emploi ou de formation qui leur seraient offertes au bout de leurs trois années de contrats, le 1er ministre comme le ministre du Travail et de l’Education Nationale n’ont pas daigné nous recevoir.
Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a assuré mardi qu’il y aurait à la rentrée "autant d’emplois de vie scolaire" (EVS) qu’auparavant, affirmant que 18.000 contrats, qui arrivent prochainement à expiration, allaient être renouvelés. "Ces emplois sont des contrats à durée déterminée, pour des durées de trois ans, renouvelables une fois. Certains, 18.000, sont renouvelables, et ils seront renouvelés. Les 12.000 autres arrivent au terme des 2 X 3 ans, mais les postes restent présents", a-t-il dit. "Concernant les personnes, les choses étaient claires dès le début : il s’agissait bien de contrats à durée déterminée, avec une formation, avec la volonté de l’Etat de servir de tremplin", a-t-il ajouté. En revanche aucune réponse sur les possibilités de formation des EVS en fin de contrat et des remarques très évasives sur la nécessité d’une continuité du service pour les jeunes élèves en situation de handicap. Alors que, comme le relève l’éditorial du Monde consacré à ce sujet , “les AVS ont indéniablement favorisé la nécessaire scolarisation des enfants handicapés, sur laquelle Nicolas Sarkozy avait pris des engagements. C’est au moment où ils avaient réussi à nouer une "relation particulière", comme le dit le ministre, avec ces enfants qu’ils pourraient devoir céder la place...
Gestion des ressources humaine ne rime pas avec sentiment et encore moins avec pédagogie...

Tribulations d’une copie de bac
Véronique Soulé dans Libération nous propose un reportage sur les tribulation d’une copie du bac. Elle y décrit tout le parcours depuis le moment ou le candidat Kevin a posé son stylo jusqu’au résultat final. De la commission d’entente jusqu’à la commission d’harmonisation en passant par la soixantaine de copies que doit évaluer le correcteur. Et puis le 6 juillet, veille des résultats, c’est au tour du jury de délibération de se réunir. On « désanonyme » alors les copies et on regarde alors les livrets scolaires. Le jury va alors examiner chaque cas et se pencher plus spécialement sur tous les cas tangents, essentiellement les candidats dont la moyenne générale frôle le 10 - donnant le bac sans l’oral - ou des mentions. C’est là que le livret scolaire et les avis donnés par le conseil de classe peuvent jouer un rôle dans la décision de relever ou non certaines notes.

Bienvenue en enfer
C’est le titre très provocateur de l’Express en forme d’adresse à Luc Chatel . Le magazine qualifie le ministère de l’éducation nationale de “portefeuille le plus redoutable du gouvernement” et de poste où “l’on récolte plus de coups que de gloire”. C’est un des plus lourds aussi avec 1,1 millions de personnels à gérer.
"C’est l’un des portefeuilles les plus difficiles, parce qu’il y a 60 millions de ministres de l’Education en France, mais c’est aussi l’un des plus beaux. Et puis François Fillon m’a dit : "On en sort vivant, regarde-moi !"", confie à L’Express Luc Chatel, en poste depuis le 23 juin. Cinq ministres : Jean-Pierre Chevènement, Jack Lang, Luc Ferry, Gilles de Robien et Xavier Darcos, ont accepté de raconter leurs souvenirs. François Bayrou et Lionel Jospin ont refusé de répondre. Claude Allègre s’est contenté d’un : "Jamais plus je ne voudrai être ministre de l’Education nationale. J’ai gagné mon paradis une fois, je ne tenterai pas ma chance une seconde fois.".
La lecture des commentaires de certains des ministres interrogés montrent qu’Allègre n’est pas le seul à manier l’ironie et l’amertume voire l’insulte...

Bonne Lecture...


Libération.fr du 01/07/09

Les tribulations d’une copie du bac
Alors que les candidats se la coulent douce, les correcteurs planchent.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 01/07/09

Rien vu...


Le Monde.fr du 01/07/09

Polémique entre le ministère de l’éducation et les syndicats sur le sort de 30 000 "emplois vie scolaire"
Combien de personnels de l’éducation nationale se sont retrouvés, mardi 30 juin, au chômage ? Le sort de 30 000 "emplois vie scolaire" (EVS) tournait à une querelle de chiffres entre les syndicats et Luc Chatel, le nouveau ministre de l’éducation nationale, qui subissait ainsi sa première épreuve du feu.
Lire la suite de l’article

Un Etat social ?
Eitorial du Monde

A première vue, on est en présence, venant du premier employeur de France, l’éducation nationale, d’un plan social de très grande ampleur : au 30 juin, 30 000 emplois de vie scolaire (EVS), sur un total de 43 000, arrivent en fin de contrat. Pour la plupart de ces employés, peu qualifiés, préposés à des tâches administratives, pour épauler des directeurs d’école, aider à l’encadrement et à la surveillance ou encore à l’assistance aux élèves handicapés, c’est le retour garanti à la case départ : celle du chômage.
Lire la suite de l’article

Banlieues : le face-à-face entre jeunes et police se tend à l’approche du 14-Juillet
Le préfet de Seine Saint-Denis, Nacer Meddah, se trouvait à bord de la même voiture banalisée de la brigade anticriminalité (BAC) qu’Henri Guaino, conseiller spécial de l’Elysée, lorsque, vers 1 heure du matin, mardi 30 juin, une quarantaine de jeunes les ont caillassés. "Il s’est passé ce qui se passe trop souvent dans le département", déplore le préfet, qui évoque "l’ordinaire des patrouilles".
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 01/07/09 (un jour de retard)

Quand l’éducation nationale vire 30 000 précaires
Embauchés depuis 2006, plusieurs dizaines de milliers d’employés de vie scolaire voient leur contrat arriver à terme aujourd’hui. Un retour brutal à la case chômage.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 01/07/09

L’institutrice hystérique mord un policier
Suite à un différend avec sa hiérarchie, une institutrice a perdu son calme jusqu’à devenir incontrôlable. Interpellée dans l’établissement, elle a été placée en garde à vue.
Lire la suite de l’article

Attentat du Caire : les éducateurs salués
Neuf éducateurs de Levallois ont été décorés hier à la préfecture pour leur comportement exemplaire lors de l’attentat du Caire qui avait coûté la vie à une lycéenne, le 22 février.
Lire la suite de l’article


La Croix du 01/07/09

Rien vu...


Les échos (certains articles payants) du 01/07/09

La dotation en capital pour les jeunes ne convainc pas l’Elysée
La commission de concertation sur la jeunesse, présidée par le haut-commissaire Martin Hirsch, devait boucler hier soir son Livre vert, avec une cinquantaine de propositions à la clef (« Les Echos du 24 juin). Les quelque 80 membres devaient notamment s’accorder sur la nécessité de réformer en profondeur le système d’orientation (en créant un véritable service public) et d’acter une obligation de prise en charge des jeunes entre 16 ans et 18 ans, que ce soit dans le cadre de l’Education nationale ou via des formations (écoles de la deuxième chance), de l’alternance, des actions d’insertion, etc. Nicolas Sarkozy a d’ores et déjà donné son feu vert à un tel projet, lors de son discours devant le Congrès, même s’il reste à savoir concrètement qui assumera cette obligation (Education nationale, missions locales, régions, etc.).
Lire la suite de l’article

Luc Chatel défend le renouvellement des emplois de vie scolaire
Première semaine rue de Grenelle et... premier dossier brûlant sur le bureau du nouveau ministre de l’Education, Luc Chatel. Remontés après l’annonce de 16.000 suppressions de postes au budget 2010, la gauche et les syndicats d’enseignants ont enfourché un nouveau cheval de bataille : le sort réservé aux 34.000 emplois de vie scolaire (EVS et AVS) dont le contrat s’est achevé hier.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 01/07/09

Les grandes écoles de commerce ont tout compris à la fusion
Comment assurer sa survie dans un paysage de l’enseignement supérieur mondialisé et de plus en plus concurrentiel ? En s’unissant, ont répondu en choeur le groupe ESC Lille et le Ceram Business School de Nice. Les deux écoles de management ont officialisé hier leur fusion, qui sera effective au dernier trimestre 2009. Ce mariage donnera le jour à une nouvelle entité (dont le nom n’est pas encore dévoilé) qui deviendra « la première école de commerce française en nombre d’étudiants (5 600, dont 35 % d’étrangers) et la seconde en nombre de professeurs (138) », a précisé Jean-Pierre Raman, directeur général de l’ESC Lille. Elle fonctionnera avec un budget de 46 millions d’euros et disposera de cinq campus à Paris, Lille, Nice, en Chine et au Maroc.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 01/07/09

Rien vu...


Ouest-France du 01/07/09

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 01/07/09

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 01/07/09

Rien vu...


L’Express.fr du 01/07/09

Education Nationale : Bienvenue en enfer
Luc Chatel récupère le portefeuille le plus redoutable du gouvernement. De leur arrivée à leur départ de la Rue de Grenelle, cinq anciens tenants du titre nous livrent leurs souvenirs sur cette maison si spéciale. Et sur ce poste ingrat qui ne se refuse pas.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 01/07/09

Formation des enseignants : 63 organisations en appellent à Luc Chatel
"Nous appelons le nouveau ministre à suspendre durablement la publication des projets de décrets". Une déclaration signée par 63 organisations, des syndicats comme la FSU, FO, la CGT, Sud, des collectifs comme SLR et SLU, des associations de spécialistes (SMF, Apmep, Afef, Aplv, Apses, Aphg, Fnaren, Fname, Ageem etc.) et des mouvements pédagogiques (Ligue de l’enseignement, Crap, Icem, Gfen, CEPI), demande au ministre de revenir sur la réforme de formation des enseignants.
Lire la suite de l’article

Absentéisme enseignant : publiez les vrais chiffres !
Par François Jarraud

L’annonce faite par RTL, reprise ensuite par tous les médias, validée par les propos de Luc Chatel, d’une étude ministérielle qui estimerait qu’un enseignant du primaire sur deux a bénéficié d’un congé de maladie en 2008 est-elle un bidonnage ? Trois éléments penchent en ce sens.
Lire la suite de l’article

Partir en vacances
Jacques Henrard, secrétaire général de La Jeunesse au Plein Air

Pour certaines familles, dans « partir en vacances », il y a d’abord « partir ». La raison principale du non-départ est financière mais il existe d’autres contraintes liées au handicap ou à la maladie d’un membre de la famille ou - plus généralement - absence d’expériences liées à la mobilité avec tout ce que cela véhicule comme appréhensions de l’autre, de l’ailleurs, de l’inconnu, des transports collectifs...
La Jeunesse au Plein Air (La JPA) a pour ambition de favoriser depuis plus de 70 ans les départs en colos d’enfants et de jeunes qui n’ont pas l’occasion de vivre ces expériences socialement valorisées. Les associations, les syndicats, les parents d’élèves, les organisateurs et formateurs de centres de vacances et de loisirs, les collectivités territoriales et les comités d’entreprise qui constituent La JPA travaillent avec des acteurs de plus en plus nombreux qui sont concernés par cette question. Ils s’inquiètent de l’enfermement de certains enfants et de certains jeunes sur leurs territoires proches, aussi bien à la ville qu’à la campagne. Alors que la crise profonde dans laquelle nous nous engageons rend plus impérieuse l’expérience de la mobilité géographique.
Lire la suite de l’article

Le brevet entre rénovateurs et conservateurs
"Rarement, on a vu aussi clairement au CSE les clivages entre les organisations" avoue Claire Krepper du Se-Unsa. "Oui, ce projet de DNB se veut l’improbable synthèse de deux logiques qui ne peuvent être appliquées simultanément". Objet de deux projets totalement opposés, le brevet doit être examiné le 1er juillet au Conseil supérieur de l’éducation. Le dernier projet d’arrêté a penché du côté des conservateurs en rétablissant l’examen à l’ancienne en lui ajoutant l’épreuve d’histoire de l’art. Le Sgen -Cfdt et le Se-Unsa font découvrir dès maintenant aux lecteurs du Café leur position commune et les amendements qu’ils déposent aujourd’hui.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 01/07/09

Mépris confirmé aujourd’hui au Palais de L’Elysée
Par Muriel Michelin

Une délégation de nos organisations s’est rendue ce matin à l’Elysée pour y déposer les 100 000 signatures collectées dans le cadre du lancement d’une pétition unitaire. Il n’a pas été possible d’être reçus et entendus par une personne ayant connaissance du dossier. Nous avons pu faire enregistrer le dépôt des pétitions dans l’indifférence générale. Le déploiement d’une banderole «  30 juin - 30 000 EVS licenciés - Prolongez leurs contrats M. le Président  »a suscité beaucoup plus d’émoi. Il y a des vérités que l’on n’aime pas entendre !
Lire la suite de l’article

L’Elysée fait la sourde oreille face aux 30.000 emplois vie scolaire
Pour 30.000 « EVS », emplois de vie scolaire, l’été se passera au Pôle emploi. Leurs contrats prennent fin ce mardi 30 juin et ne seront pas reconduits à la rentrée.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 01/07/09

Un candidat au bac suspecté de triche à l’usurpation d’identité
Une enquête a été ouverte par le rectorat de Nancy qui suspecte un élève de terminale de s’être fait remplacer par deux connaissances lors de deux épreuves scientifiques du baccalauréat organisées récemment.
Lire la suite de l’article

Cité U d’Antony : Huchon (PS) demande un plan concerté de rénovation
Le président PS du Conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon a demandé mercredi le lancement d’un plan concerté de rénovation de la cité universitaire d’Antony (Hauts-de-Seine) et a regretté "qu’aucune réhabilitation n’ait été engagée".
Lire la suite de l’article

Des militants de l’Unef retardent le début des travaux de la Cité U d’Antony
Plusieurs dizaines de militants du syndicat étudiant Unef se sont mobilisés mercredi matin à la cité universitaire d’Antony (Hauts-de-Seine) pour empêcher le début des travaux sur l’un des bâtiments dont ils craignent la destruction, a constaté un journaliste de l’AFP.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !