Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 1er décembre 2004


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 1er décembre 2004

J’ai beau chercher, je ne trouve pas dans mes souvenirs (23 ans d’enseignement) de dispositif pédagogique qui ait donné lieu à autant d’articles dans la Presse en si peu de temps... Les TPE sont en vedette aujourd’hui dans vos journaux (l’Humanité, Le Parisien) avec le vote au CSE. Une dépêche AFP nous a appris que le projet de suppression a donné lieu à 45 votes contre et seulement 4 pour. On peut penser que la pétition initiée par le CRAP-Cahiers pédagogiques et le Café Pédagogique et soutenue par des organisations de plus en plus nombreuses y est pour quelque chose.
La pétition continue !
Bonne Lecture...


Libération du 01/12/04

Rien vu...


Le Figaro du 01/12/04

Un principal poursuivi pour non-dénonciation d’agressions sexuelles
Excès de prudence ou laxisme ? L’ancien principal du collège La Milliaire, à Thionville (Moselle), en poste pendant dix ans et à la retraite depuis le mois de juin, comparaissait hier devant le tribunal correctionnel pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles ». Il lui était reproché de n’avoir alerté ni la justice ni sa hiérarchie d’accusations graves portées par deux élèves - âgés de 13 et 14 ans au moment des faits - à l’encontre d’un agent d’entretien contractuel de l’établissement. Jean-Claude W., 60 ans, a été condamné au mois de septembre à douze mois de prison, dont deux ferme et une mise à l’épreuve de trois ans pour deux « agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans par personne ayant autorité ». Il a nié les faits qui lui étaient reprochés.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 01/12/04

Les TPE ou l’autonomie valorisée au bac
Dans quelques mois, Eugénie et Mathilde soutiendront leur bac. Avant cela, elles auront dû passer devant un juge pour enfants, rencontrer une assistante sociale et un éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Enfin, elles se seront entretenues, un long moment, avec un ex-détenu. Voilà ce dont elles écopent, à traiter avec zèle un dossier que personne ne leur a imposé. Elles ont choisi leur peine. « C’était cela ou Paris 2012, les JO et leur préparation...  » Mathilde et Eugénie ont préféré plonger dans le milieu carcéral et en prendre pour six mois de recherches, d’entretiens, de rédaction sur le thème de la prison et de la réinsertion. « Ça nous intéressait toutes les deux, nous avons découvert beaucoup de choses.  » Que les détenus doivent acheter leur savon, par exemple. « On ne connaissait pas, non plus, tout le réseau d’aide à la réinsertion. » En février, leur TPE sera finalisé et elles céderont la place à leurs camarades de 1re. [...]
Autonomie, travail en groupe, points en rab pour le bac et culture générale sont des mots qui reviennent dans la conversation. « On nous laisse six mois pour réaliser un projet et à nous de gérer notre temps. C’est une liberté rare au lycée  », relève Josselin. Et d’avancer une proposition que tous formuleront, y compris les moins enthousiastes : faire des TPE une épreuve anticipée à passer en 1re, comme le français, afin qu’elle n’encombre plus la terminale. Une idée parmi d’autres. Qui mériterait, au minimum, d’être débattue.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 01/12/04

« Les TPE, c’est tout bénef »
CHEVEUX ÉBOURIFFÉS et démarche traînante, Etienne tombe de la lune. « Quoi, Fillon supprime les TPE ?  » Ses copines le charrient. « Etienne serait le dernier à apprendre l’invasion de la Terre par les martiens !  » N’empêche, au lycée Hélène-Boucher à Paris (XX e ), la mort annoncée des travaux personnels encadrés en terminale chiffonne tous les élèves qui en ont entendu parler.
La nouvelle, qui doit être officialisée aujourd’hui par le ministère devant le Conseil supérieur de l’éducation et doit être effective l’an prochain, ne concernera pas Etienne... sauf s’il rate son bac S en juin. Le jeune homme « lunaire » croise les doigts. Il «  compte carrément » sur ses TPE de « philosophie et physique » pour lequel il rendra en janvier un mémoire de trente pages sur... « le vide ». A ce mot, ses copines s’esclaffent. Il sourit. « Si je me débrouille bien, ce sera 8 ou 10 points assurés. Avec le coef. 2, ça va vite !  » [...]
Les points au bac. C’est la première motivation de ces futurs bacheliers plongés depuis la rentrée dans les révisions et les calculs d’apothicaire. Les « points faciles » des TPE - deux heures hebdomadaires consacrées à un travail de recherche impliquant deux disciplines - semblent pourtant aussi un moyen d’échapper à cette équation infernale. « On bosse par petits groupes, de façon différente...  » apprécie Julie, élève au lycée voisin Maurice-Ravel. « C’est tout bénef.
Lire la suite de l’article

Vous et vos enfants
Est-ce bien d’être précoce ?

LES FILLES parlent plus tôt que les garçons. Françoise Dolto trouvait cette précocité féminine logique : « Un garçon est généralement plus tard à parler qu’une fille, on le sait, les filles ont la langue bien pendue, c’est normal, parce que justement elles n’ont pas de zizi ! Alors, il faut bien qu’on les remarque par autre chose ! » Cette précocité du langage est certainement un atout au plan scolaire, où les filles réussissent mieux. Mais la précocité scolaire est-elle intéressante ? On a tellement critiqué les surdoués que vous éprouvez aujourd’hui un mélange de fierté - «  il est éveillé  » -, mais de crainte aussi, lorsque votre enfant semble précoce, a un vocabulaire riche, fait des réflexions pertinentes.Et il n’est pas bien vu à l’école de dire que son enfant est « précoce ».
Lire la suite de l’article


La Croix du 01/12/04

Les mamans lycéennes d’Argentine
En Argentine, 15 % des naissances sont le fait d’adolescentes. A Buenos Aires, les établissements scolaires tentent de s’adapter
Lire la suite de l’article


20 minutes du 01/12/04

Les profs ne vont plus au Travail
La goutte d’eau de trop. L’ensemble des professeurs du collège Travail, à Bagnolet (93), se sont mis en grève hier matin pour protester contre les actes de violence au sein de l’établissement
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 02/12/04

Rien vu...