Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 19 janvier 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 19 janvier 2011

Sarkozy bouge sur la formation - Couleuvres – Évaluations de CM2- Menaces sur le HCE -

Sarkozy bouge sur la formation
Lors des voeux au monde de l’éducation et de la culture qui se tenaient aujourd’hui au Grand Palais à Paris, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il fallait remettre "sur le chantier les éléments de formation" des jeunes professeurs.

Pour Nicolas Sarkozy "passer d’un niveau licence à un niveau master ne suffit pas".

"Il y a notamment toute la question de la formation pratique, je pense qu’il ne faut pas avoir peur d’améliorer en permanence notre système", a-t-il ajouté en s’adressant au ministre de l’Education Luc Chatel. 

 "Mon souci, c’est de mettre devant nos enfants des professeurs mieux formés, connaissant mieux leur matière et mieux formés à l’enseignement d’une classe d’âge tellement diverse et parfois si difficile, avec la question centrale du niveau de rémunération", a insisté le président.
Tout en restant prudents, les syndicats (qui boycottaient cette cérémonie des vœux) ont salué l’ouverture présidentielle. Pour Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, principale fédération syndicale de l’éducation, "il s’agit maintenant de reconstruire une formation professionnelle sur le long terme". "Il était temps de se rendre compte qu’on allait dans le mur", a ajouté le secrétaire général du SE-Unsa, Christian Chevalier, "on est disponible pour travailler à autre chose, mais on espère que ce n’est pas un simple effet d’annonce".
Cette annonce est surprenante mais marque peut-être (enfin !) une rupture avec le déni et la langue de bois qui prévalaient jusque là dans l’éducation nationale à propos de la formation. Peut-être qu’au final, les alertes et le boycott des syndicats aura eu un effet sur la position du gouvernement à l’égard de ce qui ressemblait de plus en plus à une vraie catastrophe nationale aux conséquences désastreuses.
En revanche ce qui concerne les effectifs M.Sarkozy n’a pas bougé d’un pouce. "Il faut quand même que vous sachiez une chose : depuis le début des années 990, il y a 600.000 enfants de moins et il y a 45.000 enseignants de plus", a affirmé le chef de l’Etat, "la réponse ne peut pas être celle uniquement du nombre des effectifs, la réponse c’est celle de la qualité de formation et de la qualité de rémunération". Encore un effort, Monsieur le président…

Couleuvres…
L’inconvénient avec les couleuvres qu’on c’est qu’on ne se rend pas compte qu’au fur et à mesure qu’on les avale, leur taille grandit… Et donc plus on s’habitue plus il est difficile de se rendre compte au bout d’un moment qu’il devient impossible de continuer à avaler ce qu’on nous propose….
Pour dire la chose autrement, comment fixer la limite ? C’est peut-être ce que se sont dits les syndicats qui ont boycottés les vœux présidentiels ce mercredi . C’est peut-être aussi ce que pensent les chefs d’établissements de l’académie de Rennes. Libé Rennes nous apprend que les cinq syndicats de proviseurs et principaux de l’académie de Rennes ont signé un communiqué commun où ils déplorent qu’ “ une augmentation importante d’effectifs du second degré, 2.300 élèves, s’accompagne d’un retrait très significatif d’emplois d’enseignants (39 emplois) ”. Et ils ajoutent que “ La réduction des postes d’enseignants se fera au détriment de missions importantes et fondatrices du service public d’éducation (...). Elle intervient alors que les établissements et leurs personnels sont mobilisés par des changements profonds destinés à mieux répondre aux besoins des élèves ”.
Et si les cadres intermédiaires de l’Éducation Nationale (proviseurs, inspecteurs) si muets et si prompts à répercuter les décisions ministérielles cessaient d’avaler des couleuvres et suivaient l’exemple de leurs collègues rennais ?

Évaluations de CM2
A propos des Evaluations de CM2, il faut signaler l’interview de la spécialiste de l’évaluation des systèmes éducatifs Nathalie Mons dans le Café Pédagogique Elle y déclare : "Le Ministère se heurte au refus d’un dispositif dont les objectifs politiques ne sont pas clairs". Et elle précise “ En France, avant que la DGESCO ne s’empare du dossier et tente de le piloter seule, la DEPP avait déjà largement acquis ce niveau de compétences techniques, la France avait un panel fort riche d’évaluations standardisées. Ce dispositif représente une formidable régression technique. Il a moins un objectif de validité de la mesure des acquis scolaires qu’un objectif politique d’évaluation des réformes… ”.Pour elle, il y a une confusion au niveau des objectifs de cette évaluation “si l’on souhaitait réellement réaliser une évaluation indépendante du système éducatif français, elle pourrait être conduite sur la base d’un échantillon par une agence ou une institution indépendante du ministère comme cela se fait souvent à l’étranger.
Pour l’historien de l’éducation Claude Lelièvre qui signe une chronique sur son blog sur le site Médiapart , les objectifs sont plus pervers encore . Selon lui, avec les évaluations au CM2, le gouvernement "acclimate petit à petit une évaluation terminale de l’école élémentaire, prélude à un retour à un examen d’entrée en sixième".

Menaces sur le HCE
On termine avec une nouvelle surprenante fournie par une dépêche AFP. La commission des Lois de l’Assemblée a adopté ce mercredi un amendement du député UMP Lionel Tardy supprimant le Haut conseil à l’éducation (HCE). Cette instance présidée par Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France, est un organisme consultatif composé de neuf membres de toutes tendances.
Dans son rapport annuel remis en octobre dernier au président de la République, le HCE avait estimé que le collège français se trouvait "dans une situation préoccupante". "Un élève sur cinq –soit chaque année environ 150.000 élèves– sort du collège en ayant de graves lacunes en français et mathématiques", avait-il alors indiqué.
Casser le thermomètre, encore une forme de déni…

Bonne Lecture...


Libération.fr du 19/01/11(certains articles payants)

Bernadette Groison (FSU) boude les voeux présidentiels
« Nous n’irons pas aux vœux du président Sarkozy, car la situation à l’Education nationale n’est plus tenable : avec 16 000 suppressions de postes encore à la rentrée, on est au bout du bout », a expliqué hier à Libération Bernadette Groison, la secrétaire générale de la FSU, première fédération de l’éducation.
L’Unsa et le Sgen-CFDT, les deux autres fédérations, boycotteront aussi aujourd’hui au Grand Palais les vœux de Nicolas Sarkozy « au monde la connaissance et de la culture ».
Lire la suite de l’article

Louise Peltzer se défend de tout plagiat
Louise Peltzer, la présidente de l’université de Polynésie accusée de plagiat, a contre-attaqué hier. Interrogée par Libération, la linguiste, soupçonnée de s’être inspirée d’un livre d’Umberto Eco (lire Libération d’hier), a estimé être victime d’un complot de ses opposants.
Lire la suite de l’article

Plus d’élèves, moins de profs, dénoncent les proviseurs de l’académie de Rennes
A situation inédite, réaction unanime des cinq syndicats de proviseurs et principaux de l’académie de Rennes. “Pour la première fois dans cette académie, une augmentation importante d’effectifs du second degré, 2.300 élèves, s’accompagne d’un retrait très significatif d’emplois d’enseignants (39 emplois)", s’insurgent t-ils dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 19/01/11

Rien vu...


Le Monde.fr (certains articles payants) du 19/01/11

Rien vu...


L’Humanité du 19/01/11

Les voeux de Sarkozy à l’Éducation boycottés
Les principales fédérations syndicales de l’éducation, la FSU, l’Unsa et le Sgen-CFDT, ont annoncé mardi leur intention de boycotter mercredi les voeux de Nicolas Sarkozy "au monde de la connaissance et de la culture".
Lire la suite de l’article

Seine-Saint-Denis : des parents dénoncent le non-remplacement d’enseignants
Des parents d’élèves scolarisés à Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, dénoncent des absences non remplacées d’enseignants et envisagent de déposer des recours devant le tribunal administratif et de saisir la Halde, a-t-on appris lundi auprès de la FCPE.
Lire la suite de l’article

des facs aux ordres du patronat ?
À l’occasion de ces premières rencontres, le Medef et la Conférence des présidents d’université (CPU) ont signé une convention-cadre pour rapprocher encore un peu plus les entreprises des universités. Un nouvel accord, découlant de la LRU de 2007, que dénonce l’Union des étudiants communistes comme une soumission de l’enseignement supérieur et de la recherche aux intérêts 
des entreprises privées. Pour Marion Guenot, sa secrétaire nationale, «  l’université joue donc le rôle de centre de formation gratuit pour 
les entreprises, qui auront toute latitude pour orienter les enseignements 
et les étudiants en fonction des “ besoins de recrutements actuels et futurs ”, 
et pour s’impliquer, par le biais des conseils, dans le “ perfectionnement ” 
et “ les instances d’évaluation ” des politiques universitaires  ».
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 19/01/11

Evaluations de CM2 sur internet : Chatel porte plainte
Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, avait menacé de poursuivre devant la justice ceux qui avaient divulgué la teneur de évaluations que les élèves de CM2 doivent passer cette semaine. Ce mercredi devant l’Assemblée nationale, il a annoncé qu’il allait déposer plainte
Lire la suite de l’article

Dans ce lycée, on déstresse les élèves
Alors que l’Education nationale mise sur le bien-être des élèves, un établissement scolaire du département expérimente des méthodes étonnantes basées sur la sophrologie et le théâtre.
Lire la suite de l’article

Les installateurs de caméras agressés devant une école
Des salariés d’une société de vidéosurveillance ont été agressés par des adolescents à Ecquevilly. Ils installaient une caméra près d’une école.
Lire la suite de l’article


France Soir du 19/01/11

Rien vu...


La Croix du 19/01/11

Peut-on apprendre à être heureux ?
Le bonheur est-il à la portée de tous ? Oui, répondent de nombreux psychologues qui insistent sur l’importance de l’éducation et incitent à ne pas le confondre avec le bien-être et les plaisirs immédiats
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 19/01/11

Les étudiants issus de classes populaires moins nombreux qu’il y a 4 ans
La part d’étudiants issus des classes populaires dans les études supérieures s’est réduite ces quatre dernières années, en particulier dans les filières sélectives, selon des chiffres issus d’une enquête menée par l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) mardi.
Lire la suite de l’article

Les syndicats de l’éducation boycottent les voeux de Nicolas Sarkozy
Les principales fédérations syndicales de l’éducation, la FSU, l’Unsa et le SGEN-CFDT, ont annoncé hier leur intention de boycotter aujourd’hui les voeux du chef de l’Etat « au monde de la connaissance et de la culture ».
Lire la suite de l’article


20 minutes du 19/01/11

Nicolas Sarkozy défend son objectif d’« excellence » dans les lycées et collèges
Le chef de l’Etat compte rouvrir le chantier controversé de la formation des enseignants...
Lire la suite de l’article

Des parents portent plainte contre un député UMP qui a giflé leur fils de 12 ans
Bernard Carayon aurait exigé que l’enfant présente des excuses à genoux après une altercation avec son propre fils...
Lire la suite de l’article

Sarkozy présente ses voeux à la communauté éducative, trois syndicats boycottent
La FSU, l’Unsa et le Sgen-CFDT...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 19/01/11

Classement des établissements scolaires : le fruit défendu
Nous avons un sacré problème avec les thermomètres. Le classement de Shanghaï nous dit-il que nos facs sont larguées à l’échelle mondiale, que nos chercheurs ne trouvent plus rien et que nos étudiants doués leur préfèrent les grandes écoles : nous répondons qu’il s’agit d’une procédure biaisée, pire, anglo-saxonne ! 

Lire la suite de l’article


Ouest-France du 19/01/11

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 19/01/11

"On n’éduque pas sans argent, ni moyens"
La FSU a décidé de boycotter les vœux de Nicolas Sarkozy au monde de l’Education. Une action symbolique inédite pour la fédération syndicale dont la secrétaire générale, Bernadette Groison, s’en explique auprès du JDD.fr. "Notre décision a été motivée par les réformes inacceptables de l’exécutif depuis 2007", déclare-t-elle.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 19/01/11

Rien vu...


L’Express.fr du 19/01/11

Plainte contre un député UMP après une "taloche" à un enfant
Les parents d’un enfant d’une dizaine d’années ont porté plainte à Paris contre le député UMP Bernard Carayon, qu’ils accusent d’avoir giflé et humilié leur enfant.
Lire la suite de l’article

Le lycéen qui a tenté de s’immoler était racketté
L’adolescent de 17 ans, à la dérive depuis un an, était victime de vols à répétition.
Lire la suite de l’article

Chatel dépose plainte après les fuites des évaluations de CM2
Les questionnaires d’évaluation avaient été publiés sur deux sites Internet avant d’en être retirés.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 19/01/11

Evaluations de CM2 : "Le Ministère se heurte au refus d’un dispositif dont les objectifs politiques ne sont pas clairs"
Auteur d’un rapport européen sur les effets des évaluations standardisées et sur les politiques d’évaluations, Nathalie Mons ne voit pas seulement dans les évaluations de CM2 "une formidable régression technique". Elles sont aussi le résultat des errements des politiques.
Lire la suite de l’article

ECLAIR : Un démantèlement de l’éducation prioritaire ?
L’annonce de la mise en place du dispositif ECLAIR à la rentrée 2011, conjointement avec les suppressions massives de postes, font craindre l’effondrement de l’éducation prioritaire.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 19/01/11

Rien vu...


Slate.fr du 19/01/11

Rien vu...


ÉducPros du 19/01/11

Nicolas Sarkozy veut rouvrir le chantier de la formation des enseignants
Lors de ses vœux à la connaissance et à la culture le 19 janvier 2011 au Grand palais, massivement boycottés par les organisations syndicales de l’enseignement, Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir rouvrir le chantier de la formation pratique des enseignants.
Lire la suite de l’article

Emploi des jeunes : le plaidoyer de l’Institut Montaigne
Troisième volet de notre partenariat avec l’Institut Montaigne. Alors que Valérie Pécresse souhaite instaurer davantage de professionnalisation au sein du cursus licence, l’Institut Montaigne revient sur son rapport « 15 propositions pour l’emploi des jeunes et des seniors » paru en septembre 2010.
Lire la suite de l’article

Boycott des voeux de Nicolas Sarkozy : "respectez vos engagements mister president", le billet de Claude Lelièvre
Les principales fédérations syndicales de l’Education nationale (la FSU et l’UNSA) ainsi que le SGEN-CFDT boycottent les vœux de Nicolas Sarkozy du 19 janvier 2011 au "monde de la connaissance et de la culture". Ce n’est pas la première fois, note Claude Lelièvre sur son blog : en 2009, même scénario lors des voeux du président aux personnels enseignants à Saint-Lo.
"Il y a presque cinq ans, le 2 février 2007, le candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy a prononcé un long discours-programme sur l’éducation où il a multiplié les "souhaits" et les "engagements", rappelle l’historien de l’éducation. Pourrait-il y avoir de "meilleurs vœux" que la mise place effective de nombre de ces "engagements" ?"Retour sur les promesses de Nicolas Sarkozy dans un billet intitulé Meilleurs voeux et engagements plus soutenus, mister president
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 19/01/11

Sarkozy prêt à une remise à plat de la réforme de la formation des enseignants
Nicolas Sarkozy a ouvert la porte à une réouverture du "chantier" de la formation des enseignants du secteur primaire, récemment modifiée avec la réforme controversée de la "mastérisation", concédant que "passer d’un niveau licence à un niveau master ne suffit pas".
Lire la suite de l’article

Suppression du Haut conseil à l’éducation en commission à l’Assemblée
La commission des Lois de l’Assemblée a adopté mercredi un amendement du député UMP Lionel Tardy supprimant le Haut conseil à l’éducation (HCE),
Lire la suite de l’article

Les décrocheurs scolaires vont être mieux repérés et aidés au niveau local
Les décrocheurs scolaires, ces 120.000 jeunes de 16 à 18 ans qui sortent chaque année du système éducatif sans diplôme, vont être mieux repérés et aidés sur tout le territoire, via la généralisation progressive de "plate­formes" réunissant les acteurs locaux.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !