Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 17 novembre 2010


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 17 novembre 2010

Appel à la suppression des notes – la bosse des maths n’existe pas -

Appel à la suppression des notes
A l’issue de sa troisième "Journée du refus de l’échec scolaire" , l’Afev, une association d’étudiants faisant du soutien scolaire, avait lancé succinctement en septembre "un appel national à la suppression des notes à l’école élémentaire".
Depuis, l’association a rédigé un texte plus précis qui paraît jeudi dans l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur, soutenu par vingt personnalités, et qui peut être signé sur le site internet www.suppressiondesnoteselementaire.org. Parmi les vingt personnalités qui l’ont signé figurent le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, le directeur de Sciences Po Paris Richard Descoings, le socio­logue François Dubet, le généticien et président d’université Axel Kahn, l’économiste Eric Maurin, l’écrivain Daniel Pennac ou l’ex-Premier ministre Michel Rocard. Eric Debarbieux, qui préside actuellement le "conseil scientifique" des états généraux de la sécurité à l’école, a également signé l’appel. Signalons qu’on y trouve aussi Patrice Bride, le rédacteur en chef des Cahiers Pédagogiques.
"La culture de la note est encore très présente dans l’école française, historiquement tournée vers la sélection. Si ce modèle répondait aux exigences d’un système élitiste avant la massification scolaire, il apparaît aujourd’hui en total décalage avec l’objectif d’élévation globale du niveau d’étude", estiment les rédacteurs et signataires de cet appel. Cette "obsession" du classement "stigmatise des élèves", les enferme "dans une spirale d’échec" et "n’apporte en rien les clés d’une possible progression", "alors que la confiance en soi est indispensable à la réussite scolaire", ajoutent-ils.
Rappelons que la note sur 10 ou sur 20 est une spécialité bien Française et que dans bien d’autres pays, il y a bien d’autres modalités d’évaluation. En Finlande, par exemple, les élèves sont évalués pour la première fois à neuf ans de façon non chiffrée et commencent à être notés seulement à partir de 11 ans.
"Nous appelons à supprimer la notation à l’école élémentaire, qui doit devenir l’école de la coopération et non de la compétition", conclut l’appel.

La bosse des maths n’existe pas
Véronique Soulé dans Libération nous apprend que deux études de la direction des études (DEPP) du ministère de l’éducation nationale mettent en évidence les difficultés des élèves en mathématiques. Selon une première étude , 37,7 % des élèves entrant en sixième « ne maîtrisent pas suffisamment » les notions attendues en fin de primaire. Et cela a tendance à empirer au collège. Selon la seconde étude en effet, 44 % des élèves ont des compétences en maths considérées « fragiles » en fin de troisième. On constate aussi une angoisse forte vis-à-vis de cette matière sélective par excellence « Plus de 50 % [des élèves]déclarent ainsi être inquiets à l’idée d’avoir des mauvaises notes en maths ».
Toujours dans Libération on peut lire une interview très intéressante sur l’enseignement des mathématiques face à ce défi . Michel Vigier est le fondateur de l’Association pour la prévention de l’innumérisme (le pendant chiffré de l’illettrisme). Il considère qu’il faut faire évoluer les méthodes d’enseignement du calcul et des mathématiques pour lutter contre les mauvais résultats dans les évaluations internationales (PISA…) des petits français. Selon lui, tous les élèves peuvent être bons en maths et arriver au niveau du socle commun. La « bosse des maths » n’existe pas ! “D’après moi, affirme t-illes scientifiques n’ont pas démontré qu’il y avait des différences biologiques pouvant expliquer les difficultés en maths. Et cela a été corroboré par les enquêtes internationales. Si l’on prend la dernière enquête Pisa de l’OCDE, datant de 2006, la Finlande, en tête, compte 1,1% d’élèves en très grande difficulté en calcul, contre 8,4% pour la France. S’il y avait un problème biologique, on retrouverait ce taux en Finlande. Le chercheur Jean-Paul Fischer, spécialiste du sujet, a récemment conclu que la prévalence de la dyscalculie (incapacité en calcul) ne dépassait pas 1,5%.”. C’est donc bien un problème pédagogique, pas biologique…

Bonne Lecture...


Libération.fr du 17/11/10 (certains articles payants)

« La bosse des maths n’existe pas »
D’un côté les matheux, de l’autre des irrécupérables nuls en calcul ? Michel Vigier, fondateur de l’Association pour la prévention de l’innumérisme (le pendant chiffré de l’illettrisme), n’y croit pas. Il explique à Libération pourquoi tous les petits Français devraient pouvoir atteindre un niveau correct en maths à condition d’adopter une nouvelle approche.
Lire la suite de l’article

À l’école, une discipline où les écarts entre élèves se creusent
La France a beau décrocher des médailles Fields, la plus haute distinction internationale en mathématiques, le niveau des élèves laisse à désirer. Deux études officielles viennent encore de le confirmer. Selon la première, 37,7 % des élèves entrant en sixième « ne maîtrisent pas suffisamment » les notions attendues en fin de primaire. Et cela a tendance à empirer au collège. Selon la seconde étude en effet, 44 % des élèves ont des compétences en maths considérées « fragiles » en fin de troisième. Il serait toutefois abusif d’en conclure, comme le voudraient les « déclinistes », que le niveau baisse en général. Mais de la même manière pour le français, les écarts se creusent entre les meilleurs et les plus faibles. La direction statistique (Depp) du ministère de l’Education nationale, qui publie ces deux études, le souligne dans les deux niveaux. En fin de primaire, 28 % des élèves ont assimilé le programme : ils savent résoudre des problèmes d’aire, effectuent des divisions à deux chiffres. A l’opposé, 15 % ont du mal pour la soustraction et la division. En fin de collège, on retrouve le même écart. Au fil des ans, les jeunes sont de plus en plus angoissés face aux maths, matière sélective par excellence, qui va peser sur leur avenir : « Plus de 50 % déclarent ainsi être inquiets à l’idée d’avoir des mauvaises notes en maths ».
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 17/11/10

Les cerveaux français préfèrent les États-Unis
Selon l’Institut Montaigne, cet exode touche particulièrement les scientifiques et les économistes.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 17/11/10

Un lycéen bordelais tente de se suicider par le feu
Un élève du lycée Toulouse-Lautrec [métiers d’art] à Bordeaux a tenté de se suicider, mercredi 17 novembre, dans son établissement scolaire et a été transporté au CHU de la ville. Les pompiers, appelés vers 9 h 30, ont découvert un lycéen âgé de 18 ans qui s’était aspergé d’acétone auquel il avait mis le feu, deux personnes ayant réussi à éteindre les flammes avant leur arrivée.
Lire la suite de l’article

20 personnalités contre les notes à l’école primaire
Vingt personnalités, parmi lesquelles Boris Cyrulnik, Daniel Pennac ou Marcel Rufo, réclament la suppression des notes à l’école primaire. Il se sont joints à l’appel lancé par l’AFEV, une association d’étudiants faisant du soutien scolaire, qui souhaite éviter une stigmatisation des élèves et la sélection par l’échec.
Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article


L’Humanité du 17/11/10

Rien vu...


Le Parisien (certains articles payants) du 17/11/10

Internat de réinsertion : les cours ont repris au collège de Craon
Les parents d’élèves et enseignants du collège de Craon, en Mayenne, ont annoncé mercredi une reprise des cours après avoir obtenu des moyens supplémentaires pour l’encadrement des élèves de l’ERS hébergés sur place, une semaine après des incidents avec des collégiens. Lundi, les cours avaient repris, mais les élèves étaient en grand nombre restés chez eux.
Lire la suite de l’article


France Soir du 17/11/10

Rien vu...


La Croix du 17/11/10

« Ce n’est qu’un début » : la philosophie, éveil à la vie pour les tout-petits
Délicat et touchant, « Ce n’est qu’un début » montre de jeunes enfants s’initiant au travail de la pensée et de la prise de parole
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 17/11/10

Réinsertion scolaire : reprise du travail au collège de Craon
Les parents d’élèves et enseignants du collège de Craon, en Mayenne, ont annoncé mercredi une reprise des cours après avoir obtenu des moyens supplémentaires pour l’encadrement des élèves de l’ERS hébergés sur place, une semaine après des incidents avec des collégiens.
Lire la suite de l’article

Un lycéen bordelais dans un état critique après une tentative d’immolation
Un lycéen bordelais de 18 ans était dans un état critique après avoir tenté de s’immoler par le feu mercredi matin dans son établissement, où l’on s’interroge sur les raisons pouvant expliquer ce geste d’un jeune réputé bon élève mais qui avait évoqué des problèmes auprès de camarades.
Lire la suite de l’article

Le principal adjoint d’un collège agressé en voulant protéger une élève à Nantes
Le principal adjoint d’un collège de Nantes a été agressé en protégeant une élève et a été hospitalisé pour des blessures qui lui valent 21 jours d’interruption temporaire de travail (ITT), a-t-on appris mercredi auprès de l’inspection académique de Loire-Atlantique.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 17/11/10

Etablissement de réinsertion scolaire : retour à la normale au collège de Craon
Parents et enseignants ont obtenu des moyens supplémentaires pour l’encadrement des élèves de l’ERS...
Lire la suite de l’article

Un lycéen bordelais dans un état critique après une tentative d’immolation
Un lycéen bordelais de 18 ans était dans un état critique après avoir tenté de s’immoler par le feu mercredi matin dans son établissement, où l’on s’interroge sur les raisons pouvant expliquer ce geste d’un jeune réputé bon élève mais qui avait évoqué des problèmes auprès de camarades.
Lire la suite de l’article

Ils appellent à supprimer les notes à l’école
Boris Cyrulnik, Daniel Pennac ou Marcel Rufo se sont joints à l’appel lancé par l’Afev...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 17/11/10

ERS : rats (cailles ? ) des villes chez rats (cistes ? ) des champs
C’est la version sécuritaire de la fable du rat des villes et du rat des champs. Les établissements de réinsertion scolaire (ERS), voulus par Nicolas Sarkozy au printemps, sont déjà en proie à de grandes tensions.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 17/11/10

Le principal adjoint d’un collège nantais se fait agresser en voulant protéger une élève
Le blessé, 56 ans, était toujours au CHU mardi matin. Il a reçu un mauvais coup devant l’établissement alors qu’il raccompagnait une élève menacée par une autre adolescente. Pour l’heure, son agresseur n’est pas identifié.
Lire la suite de l’article

Geste désespéré du lycéen bordelais : le ministre Luc Chatel se rendra sur place en soir
Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel se rendra ce mercredi « au cours de la soirée », au lycée professionnel Toulouse-Lautrec de Bordeaux, où un lycéen de 18 ans a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu dans la matinée.
Lire la suite de l’article

Sortie de crise au collège Volney de Craon (Mayenne) : les cours vont reprendre normalement
Un terrain d’entente a été trouvé au collège Volney de Craon (Mayenne). Parents d’élèves et enseignants estiment que leurs demandes ont été entendues par l’inspection et le rectorat d’académie s’agissant de l’établissement de réinsertion scolaire. « Une nouvelle page va s’écrire », indiquent le principal et les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 17/11/10

Moins d’emplois pour les enfants d’immigrés
S’attachant désormais à décrire les conditions de vie aussi bien que la qualité de vie, l’Insee publie mercredi son étude "France, portrait social". Parmi les enseignements cette année : les enfants d’immigrés accèdent moins facilement à l’emploi que les autres, le logement coute plus cher aux pauvres qu’aux autres et la facture énergétique a augmenté ces dix dernières années en raison de l’étalement urbain.
Lire la suite de l’article

Bordeaux : Un lycéen s’immole
Un jeune homme de 18 ans a tenté de se suicider par le feu mercredi matin, dans son lycée, à Bordeaux, rapporte Sud-Ouest . L’élève a survécu mais est dans un état critique. Son pronostic vital est réservé.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 17/11/10

Les notes à l’école, pour quoi faire ?
Le Nouvel Observateur de cette semaine se penche sur ce système d’évaluation dont la remise en question dans le primaire s’impose. Des voix s’élèvent pour demander sa suppression. Trop sélectif, décourageant les élèves les plus fragiles, il produit l’échec.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 17/11/10

Comment faire craquer son prof
Le magazine de Canal + Lundi Investigation vient de consacrer un sujet aux « profs qui craquent« . 52 minutes assez classiques, où sont passées en revue des cas de violence scolaire ordinaire, du lycée Camille Claudel de Mantes-la-Ville, où, en mai dernier, un jeune avait agressé deux élèves et un enseignant, au collège Martin Luther King de Calais, où deux bombes artisanales avaient été jetées contre une surveillante en avril. On y reparle de Karen Montet Toutain, poignardée en 2005, et l’on rappelle que la massification de l’enseignement, décidée dans les années 1980, en intégrant de nouveaux profils d’élèves, issus de milieux moins favorisés, peut aussi expliquer une partie des flambées de violence auxquelles doit faire face l’Education nationale. Intéressant, mais connu.
Lire la suite de l’article

Un lycéen tente de s’immoler par le feu à Bordeaux
Il a été secouru par des camarades et hospitalisé. Son pronostic vital est engagé.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 17/11/10

Stagiaire impossible : la voix d’un mécontentement profond
"Ce que nous demandons, c’est le retour au tiers temps, un dispositif pédagogique complet pour tous les stagiaires, avec une aide particulière pour ceux qui sont en difficulté, et une clarification des procédures de titularisation". Envoyés devant les élèves sans formation pédagogique, les nouveaux enseignants du secondaire ont la vie dure.
Lire la suite de l’article

Une journée pour le budget le 22 janvier
Le collectif "Une école , notre avenir", qui regroupe syndicats, Fcpe, associations lycéennes et mouvements pédagogiques, interpelle le Parlement et annonce une journée d’action le 22 janvier.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 17/11/10

Education : 40.000 postes supprimés mais pas d’économie
Depuis 2008, 40.700 postes ont été supprimés dans l’éducation nationale. 16.000 autres suppressions ont été actées lundi lors du budget 2011 adopté par l’Assemblée. Or la Cour des comptes révèle qu’en 2009, l’économie nette induite par ces suppressions n’a été que de 138 millions d’euros.
Lire la suite de l’article


Slate.fr du 17/11/10

Emploi : quel niveau de discrimination pour les enfants d’immigrés ?
L’Insee vient de publier l’édition 2010 de son traditionnel Portrait social de la France, qui regroupe un ensemble d’analyses sur l’emploi, les conditions de vie et les revenus, une trentaine de fiches thématiques et trois dossiers, dont l’un est consacré aux écarts de taux d’emploi selon l’origine des parents.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 17/11/10

Etablissement de réinsertion scolaire de Craon : sortie de crise au collège Volney
Après la bagarre qui avait éclaté entre les élèves de l’ERS (Établissement de réinsertion scolaire) du collège Volney de Craon (Mayenne), les enseignants avaient exercé leur droit de retrait et les parents ne souhaitaient plus y envoyer leurs enfants. Leurs revendications pour le maintien de l’ERS dans de meilleures conditions, ont été entendues. L’ambition est désormais d’en faire réellement un établissement de « réinsertion scolaire ».
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 17/11/10

Vingt personnalités appellent à supprimer les notes à l’école élémentaire
Vingt personnalités, parmi lesquelles Boris Cyrulnik, Daniel Pennac ou Marcel Rufo, se sont jointes à l’appel lancé par l’Afev pour réclamer la supression des notes à l’école élémentaire, afin d’éviter une stigmatisation des élèves et la sélection par l’échec.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !