Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 17 juin


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 17 juin

3-2-1, Go ! - Nouveautés 2015 - Portraits - Philo à la loupe - Prix du bac -


Il n’est question que du bac dans cette revue de presse, en ce premier jour des épreuves écrites.


3-2-1 C’est parti !

JPEG - 192.2 ko

Cela n’aura échappé à personne, les écrits du baccalauréat débutent donc aujourd’hui. Au menu du jour : philosophie pour les 68 5000 candidats des séries générales et technologiques ; français et histoire-géographie pour les 196 000 candidats au bac professionnel. Souvent oubliés des politiques et des médias, l’Express nous rappelle que ces bacheliers des lycées "pros" représentent désormais près d’un candidat sur trois, ce qui effectivement est loin d’être négligeable. Le journal profite de l’occasion pour rattraper cet oubli et « souhaite donc bonne chance à tous les candidats du bac, les généraux, les technos, et les pros ! » Bonne chance aux lycéens, et bon courage aux parents ! Petits rappels à lire sur BFM TV « Si vous êtes inquiet, ne lui montrez pas. Cela risque de décupler ses propres peurs et d’être source de tension entre votre ado et vous. Votre rôle de parent consiste à lui donner de la confiance et de l’assurance. Dites-lui que vous croyez en lui, que tout va bien se passer et que vous avez confiance en lui. Adoptez des pensées et des paroles positives et optimistes. »


Nouveautés 2015

Les épreuves du premier groupe se poursuivent jusqu’à mercredi prochain. Pour les élèves de 1re, les épreuves anticipées se tiennent vendredi 19 (français) et mardi 23 juin (sciences). Enfin, il faudra attendre mardi 7 juillet pour l’obtention des résultats et le cas échéant passer les épreuves de rattrapage qui auront lieu, elles, jusqu’au 10 juillet. Cet étalement constitue une nouveauté comme le souligne cet article du Monde « Au lieu d’enchaîner les épreuves, les candidats auront pour la première fois trois jours d’écrits, un week-end de pause et à nouveau trois jours d’examen. « Du mercredi au mercredi, cela signifie qu’il y a une respiration du week-end et donc de meilleures conditions de passage », a fait valoir la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. »


Des candidats extra-ordinaires

Deux portraits à découvrir sur le site du Courrier Picard « Jann, 14 ans, compose avec sa précocité. Margaux avec son handicap. Parmi 20 000 autres Picards, ces deux lycéens qui dénotent, attaquent le bac ce mercredi par la philo. Portraits. Je ne compte pas trop dessus pour avoir le bac. On nous dit que si l’on en fait en terminale, c’est que l’on estime en avoir la maturité. Mais moi, ça me fait une belle jambe ! », analyse avec lucidité ce garçon, aux bulletins brillants : 19 en maths, 16,5 en physique-chimie, 18 en anglais. De quoi envisager le bac comme une formalité. Ce qui n’empêche pas un peu le stress, malgré tout, pour ce candidat. Comme les autres. Ou presque. » Margaux, quant à elle est atteinte d’un handicap particulier, elle témoigne aussi. « Atteinte de myopathie, Margaux sera la seule candidate dans sa salle. Elle planchera avec « tiers-temps » de plus (quasi 5h30 !), en raison de son handicap. Et en trio. Avec une secrétaire (qu’elle ne connaît pas d’avance). Toujours mieux que l’ordinateur « qui peut planter, je l’ai déjà vécu ». Elle bûchera également avec Elios, son labrador d’assistance. Lui, est déjà titulaire d’un bac, le Brevet d’aptitude pour chien (BAC). »

JPEG - 124.4 ko
Le papy et le gamin par JiMo

Philo à la loupe

Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens ? La politique échappe-t-elle a l’exigence de vérité ? Respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral ? Des sujets aussi nobles que délicats, comme le fait remarquer France Inter, qui font parfois écho avec l’actualité des derniers mois, et vont donner du fil à retordre aux lycéens qui entament avec cette épreuve . Quid de la réponse ? Comment savoir si la copie rendue est à la hauteur du questionnement ? Dans un article de La Croix, le vice-président de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public Bertrand Nouailles répond à quelques questions sur l’évaluation de cette matière. Pour lui, « Il n’y a pas de copie type, quand on en lit une, on est ouvert à toutes les réponses. Cela dit, une note en philosophie est autant objective que pour les autres matières. En maths et physiques par exemple, le résultat peut-être juste mais la démonstration hasardeuse, donc un professeur peut également hésiter sur le nombre de points à accorder. En philosophie il peut y avoir une variation de 1 à 2 points liée à la sensibilité du correcteur ». Pour affiner les pronostics et valider leur argumentaire, les candidats pourront toujours se rendre sur différents sites comme Studyrama ou encore sur la page du Web pédagogique.. Quoi qu’il en soit, et quel que soit le résultat, pour Jean-Paul Brighelli, lisible dans Le Point, « les notes des examens sont trafiquées afin que les statistiques puissent montrer que "le niveau monte" ». Avec ça, on est content, si on l’a nulle victoire, si on ne l’a pas, on est vraiment un toquard...

Comme chaque année il y a des problèmes de fuites : la boulette vient cette année du rectorat de la Réunion qui a envoyé les sujets de philo (bac technologique) ce matin au journaliste, alors que l’épreuve était cet après-midi...
Pour réviser l’an prochain, on pourra toujours utiliser les super héros !

JPEG - 161.4 ko
Le Bac philo par Geneviève Brassaud

Parce que ça le vaut bien

"Le baccalauréat coûte 80 euros par candidat (...) Mais honnêtement ça les vaut."
La ministre était l’invitée ce matin d’RTL et défend cette épreuve historique. Ce n’est en revanche pas l’avis de cette enquête d’opinion qui stipule que « Les Français veulent repenser leur bac. Alors que les épreuves des élèves de terminale commencent ce mercredi, un sondage réalisé par YouGov pour 20 Minutes montre que le traditionnel examen de passage des lycéens a perdu de sa superbe auprès de l’opinion » Pour Dany Cohn-Bendit, présent ce matin sur les ondes d’Europe 1, la philosophie est importante pour chacun d’entre nous et la sagesse peut arriver avec l’âge. Pour Jérôme Jardry , inspecteur pédagogique régional de philosophie à l’académie d’Aix-Marseille interrogé sur ce point dans le journal La provence « Il ne faut pas réfléchir en terme d’utilité, mais plutôt penser à la chose en y voyant le bénéfice intellectuel que la matière apporte. La philosophie fait accéder à la culture mais aussi à un exercice réfléchi du jugement. Elle met en évidence tout ce qu’on fait dans les autres disciplines, en mettant en valeur la liberté et la promotion de l’enseignement moral, bien au-delà des questions d’actualité. »

Ostiane Mathon, avec l’aide de Géraldine Duboz.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Nouvelles pratiques philosophiques. Répondre à la demande sociale et scolaire de philosophie
Michel Tozzi. Chronique sociale, 2012.

La philosophie connait actuellement un renouveau qui répond à une demande de la société et qui se manifeste dans l’émergence de « nouvelles pratiques philosophiques », tant à l’école que dans la cité. Dans ce livre de 343 pages, à la fois facile à lire et très riche, accessible à tous et pointu, Michel Tozzi dresse un panorama de ces nouveaux genres philosophiques tout en précisant les hypothèses, les objectifs et les enjeux sous-jacents