Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 17 décembre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 17 décembre 2008


Diversité des élites ou égalité réelle ?

Ca sent l’effet d’annonce où plutôtça sent le réchauffé” (Libération). Le Monde rappelle même que certaines mesures ont déjà été amorcées sous Jacques Chirac. Seule différence, N.Sarkozy demande aujourd’hui à chacune des classes préparatoires, y compris donc les plus prestigieuses, d’arriver à 30 %. “je souhaite que, dans tous les lycées qui préparent aux concours des grandes écoles - je dis bien dans tous - des classes préparatoires de mise à niveau soient créés sur le modèle de ce qui a été fait au Lycée Henri IV et que, dès septembre 2009, 25% des places de chaque classe préparatoire aux grandes écoles soient réservées aux meilleurs lycéens boursiers ” a t-il déclaré. “A la rentrée 2010, ce taux atteindra 30%
. Il souhaite donc généraliser à tous les lycées qui préparent aux grandes écoles le modèle des classes préparatoires de mise à niveau pour les élèves issus de l’éducation prioritaire sur le modèle de ce qui s’est fait à Henri IV. Je signale au passage qu’on peut lire un bilan de ce dispositif (CPES) par Pascal Combemale, un de ses initiateurs, dans le dossier des Cahiers Pédagogiques du mois de novembre .
Dans ce même numéro, dans leur éditorial, les coordonateurs du dossier (Richard Etienne et moi-même) montraient par avance les limites de ce discours : “Les mots sont des pièges. L’égalité des chances est inscrite au cœur des valeurs démocratiques mais c’est une expression ambiguë, slogan politique justifiant la méritocratie et “label” appliqué à des actions disparates et sans cohérence.” et de conclure “Peut-être faut-il préférer au concept ambigu d’égalité des chances celui d’égalité effective d’accès à l’éducation, à la formation, à la culture et à la qualification  ? Choisir la réussite de tous plutôt que la seule méritocratie. Se mettre dans cette perspective nécessite de réfléchir aux conditions de la réelle démocratisation du système éducatif, de promouvoir le travail souvent méconnu des enseignants et des équipes qui s’efforcent, au quotidien, de rendre l’école un peu plus égalitaire. Tout en sachant aussi que l’action de l’école est freinée par les inégalités fortes existant dans la société.
Il ne suffit pas de changer l’école pour changer la société...

Toujours sur la question de l’égalité des chances, il faut signaler un rapport qui risque de faire du bruit et dont on reparlera sûrement. En effet, la Cour des Comptes dans un rapport publié mardi, souligne que l’école communale « ne réussit pas à maintenir l’égalité des chances » et appelle à une répartition plus équitable des ressources au niveau intercommunal et national pour inverser la tendance.

Pour revenir sur la réforme du lycée, on ira lire le ”chat” de Philippe Meirieu sur Le Monde.fr. Son analyse de l’échec de la réforme est intéressante mais on retiendra surtout ses propositions . A la question de savoir quelles seraient les mesures les plus urgentes à adopter dans une réforme en ce qui concerne le lycée il répond “ Trois choses me semblent essentielles : d’abord, une modification des épreuves de vérification des connaissances (de l’interrogation en classe jusqu’au baccalauréat) afin d’aller vers des productions personnelles et collectives qui permettent aux élèves de s’impliquer dans des recherches personnelles. Ensuite, une organisation du service enseignant permettant un véritable suivi individualisé des élèves (par exemple, il me semblerait absolument fondamental de donner des moyens particuliers aux professeurs principaux pour qu’ils assument véritablement leur mission d’interface entre les différents professeurs, les élèves, les familles, etc.). Enfin, je crois indispensable de redéfinir clairement les contenus autour de quelques axes forts afin d’éviter le caractère cumulatif de programmes que l’on ne finit jamais.
La réforme encore avec La Croix qui donne la parole à des proviseurs S’ils n’approuvaient pas toujours le projet Darcos, les chefs d’établissement craignent désormais le statu quo. « Plutôt que de chercher à imposer d’en haut et de façon uniforme une hypothétique réforme, peut-être faudrait-il réfléchir à une quinzaine de grands principes qui ne seraient ni de vagues incantations ni des obligations de résultats », propose Gilbert Longhi, proviseur du lycée Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). « Chaque établissement choisirait d’en appliquer quelques-uns, en fonction de ses propres réalités  », ajoute t-il.

Je m’engage à arrêter l’aide personnalisée
A Montpellier, près de 200 enseignants du primaire ont remis des lettres de « désobéissance » à leur inspecteur d’académie. Une lettre dans laquelle chacun d’entre eux a écrit, nominativement : « Je m’engage à suspendre ou arrêter l’aide personnalisée », « Je m’engage à refuser le fichage de mes élèves dans l’application Base-élèves », ou encore : « Je déclare que je ne remplirai plus de déclaration d’intention préalable de grève. ». Avec cette déclaration, le mouvement de désobéissance prend une autre dimension. Il ne s’agit plus d’actes isolés mais de quelque chose qui se transforme en mouvement social.

Un chiffre pour finir
Selon une enquête de la CPAM et de l’académie de Paris,
un élève parisien de 3e sur deux passe son temps libre (plus de trois heures par jour) face à la télévision, l’ordinateur ou la console de jeux...
Les écrans nous ont envahi et ce n’est pas fini...

Bonne Lecture...


Libération du 17/12/08

30% de boursiers en classe prépa : l’annonce réchauffée de Sarkozy
Contre-expertise au quotidien des déclarations et des chiffres du débat public
Lire la suite de l’article

Yazid Sabeg, nouveau monsieur Diversité
Nicolas Sarkozy, lors de son discours sur la diversité et le thème de l’égalité des chances, a aussi annoncé que d’ici 2010, 30% des places en classes préparatoires seront réservées aux meilleurs lycéens boursiers.
Lire la suite de l’article

« Je m’engage à arrêter l’aide personnalisée »
Aujourd’hui à Montpellier, près de 200 enseignants du primaire ont remis des lettres de « désobéissance » à leur inspecteur d’académie. Ou comment refuser d’appliquer les réformes Darcos pour obtenir leur retrait.
Lire la suite de l’article

Diversité : quand la France s’éveillera...
Par Dominique SOPO, président de SOS Racisme

[...] Lutter contre les discriminations raciales, c’est avant tout s’interroger sur le substrat culturel qui les rend possibles. Ce substrat, c’est évidemment la construction pseudo-scientifique de la notion de race. La vision dégradée que cette construction renvoya du noir et de l’arabe ne resta pas à l’état intellectuel puisqu’elle légitima un violent rapport d’inégalité - esclavagiste ou colonial - que la France a fort heureusement remis juridiquement en cause depuis plusieurs décennies. Problème : la base juridique a certes disparu mais le substrat culturel, bien que considérablement affaibli, continue à travailler chacune de nos consciences. Et pour cause : par un retour timide et ambigu sur son passé esclavagiste et colonial, la France n’a pas fini de vider un contentieux historique qui continue à nourrir des représentations et des rancœurs auxquelles il faudra bien un jour s’attaquer ! Ce qui demande d’autres actes que le vote en 2005 d’un amendement vantant le "rôle positif" de la colonisation ou encore l’exploitation populiste du thème de l’immigration qui semble avoir pour seule fonction de signifier que l’étranger se trouve exclu de la définition d’une identité nationale « formolisée ».

[...] Ces débats autour de la nomination de tel ou tel symbole issu de la « diversité » ne sont pas en soi illégitimes, notamment sur des postes où la décision de nomination comporte une part d’arbitraire. Mais, remarquons que la revendication de la « diversité » se trouve dans le débat français quasiment systématiquement déconnectée de la lutte contre les discriminations, comme si l’action sur les « couleurs » de l’élite était une fin en soi et non un éventuel levier pour aller plus avant dans la destruction des systèmes et des réflexes discriminatoires. Tout cela renvoie chez les élites en place à la volonté de se prémunir contre les critiques relatives à leur inaction en matière de lutte contre les discriminations. Pour reprendre la réplique d’un sketch de Thierry Le Luron, ce système de défense pourrait se résumer ainsi : « J’suis pas raciste, mon chien est noir ! ». L’élite veut ainsi camoufler l’absence de fluidité de sa sphère - l’élite n’aime pas la concurrence... - et sa volonté de ne pas faire grand-chose en matière de lutte contre les discriminations en intégrant de temps à autre quelques profils « atypiques ».
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 17/12/08

Des collégiens accros aux écrans, fatigués, et heureux
Selon une enquête de la CPAM et de l’académie de Paris, un élève parisien de 3e sur deux passe son temps libre face à la télévision, l’ordinateur ou la console de jeux.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy veut promouvoir la diversité sociale
Le président devrait annoncer mercredi après-midi de nouvelles mesures pour faciliter l’accès aux grandes écoles et à la haute administration des jeunes issus de l’immigration ou de milieux défavorisés. Suivez en direct le discours du chef de l’Etat à 14h30 avec Public Sénat
Lire la suite de l’article

Discrimination positive :
la commission Veil est contre
Chargée le 8 janvier dernier par Nicolas Sarkozy de rédiger un nouveau préambule de la Constitution en y inscrivant notamment le respect de la diversité, la commission présidée par Simone Veil a estimé que l’on pouvait, à Constitution constante, promouvoir l’égalité.
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut 30% de boursiers en prépa
Le président Nicolas Sarkozy veut obliger les classes préparatoires aux grandes écoles à accueillir 30% d’élèves boursiers, selon La Croix à paraître demain.

Lire la suite de l’article

Les hiérarchies de Sarkozy
L’éditorial de Paul-Henri du Limbert

Nicolas Sarkozy a reculé ! Leur jubilation est intense. Tous ceux qui avaient des comptes à régler avec le candidat de la « rupture » s’en donnent à cœur joie. Le report de la réforme Darcos, l’approbation d’un texte largement édulcoré sur le travail dominical, ce serait la preuve que Nicolas Sarkozy n’est qu’un tigre de papier. La rupture n’était qu’une posture, et des millions de Français seraient tombés dans le panneau.
Cette analyse, qui fait flores depuis lundi, serait pertinente si la France voguait en eau calme, avec devant elle un horizon dégagé. Chacun sait bien que ce n’est pas le cas. À l’Élysée, au gouvernement, on ausculte l’opinion, on lui prend le pouls, et on en tire la conclusion que la fameuse « fragilité sociale » du pays s’est considérablement aggravée depuis ce calamiteux automne 2008. Et il faut dire qu’il y a de quoi.[...]
Il n’en reste pas moins que les décisions prises lundi marquent un tournant dans le quinquennat. Pour employer une métaphore sportive, les adversaires de la réforme vont désormais dire que « Nicolas Sarkozy est prenable ». Peut-être, mais sur quel sujet ?
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 17/12/08

Philippe Meirieu : "Cette réforme du lycée n’était pas prête" (chat)
Quelles sont, à votre avis, les mesures les plus urgentes à adopter dans une réforme en ce qui concerne le lycée ?
Trois choses me semblent essentielles : d’abord, une modification des épreuves de vérification des connaissances (de l’interrogation en classe jusqu’au baccalauréat) afin d’aller vers des productions personnelles et collectives qui permettent aux élèves de s’impliquer dans des recherches personnelles. Ensuite, une organisation du service enseignant permettant un véritable suivi individualisé des élèves (par exemple, il me semblerait absolument fondamental de donner des moyens particuliers aux professeurs principaux pour qu’ils assument véritablement leur mission d’interface entre les différents professeurs, les élèves, les familles, etc.). Enfin, je crois indispensable de redéfinir clairement les contenus autour de quelques axes forts afin d’éviter le caractère cumulatif de programmes que l’on ne finit jamais.
Lire la suite de l’article

Les premiers pas de la discrimination positive en France
Les programmes de discrimination positive se multiplient en France, que ce soit dans l’enseignement supérieur ou dans le monde du travail. Ces initiatives sont très diverses dans leurs ambitions, leurs modes de fonctionnement et leurs résultats. Mais une chose les réunit : en aucun cas il ne s’agit de discrimination positive sur une base ethnique, strictement interdite en France. Elles privilégient une discrimination positive basée sur les inégalités sociales ou géographiques, en ciblant les zones urbaines sensibles et les quartiers défavorisés.
Lire la suite de l’article

Yazid Sabeg : "Le président n’a fermé aucune porte"
Nicolas Sarkozy a nommé, mercredi 17 décembre, l’entrepreneur Yazid Sabeg au poste de "commissaire à la diversité et à l’égalité des chances". Pour M. Sabeg, certaines mesures proposées par le président de la République "sont suffisantes" , et il y en a d’autres "sur lesquelles il faudra aller plus loin".
Lire la suite de l’article

Diversité en classe "prépas" : des mesures déjà amorcées sous Chirac
Les mesures présentées, mercredi 17 décembre, par Nicolas Sarkozy pour favoriser "l’égalité réelle des chances" dans l’éducation s’inscrivent dans la lignée de ses prédécesseurs. Largement inspirées des annonces faites, à la suite de la crise des banlieues de novembre 2005, par Dominique de Villepin et son ministre de l’éducation d’alors, Gilles de Robien, elles reprennent aussi en partie des propositions du président Jacques Chirac.
Lire la suite de l’article

Les mesures retenues pour "favoriser l’égalité réelle des chances"
Voici les principales mesures que devait annoncer Nicolas Sarkozy, mercredi 17 décembre à l’Ecole polytechnique, pour "favoriser l’égalité réelle des chances" : 

Lire la suite de l’article

Diversité : M. Sarkozy contraint de contourner l’obstacle de la Constitution
Stimulé par l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, Nicolas Sarkozy entend poursuivre son combat en faveur de la diversité. Sur des critères sociaux et non ethniques. Dans un discours qu’il devait prononcer, mercredi 17 décembre, à la très élitiste Ecole polytechnique, le chef de l’Etat devait annoncer des mesures visant à donner aux élèves des quartiers difficiles un accès aux "bonnes" filières : des classes de préparation aux concours de la fonction publique leur seront destinées ; 30 % des places de chaque classe préparatoire devront être réservées aux boursiers à la rentrée 2010. M. Sarkozy souhaite également que cent grandes entreprises expérimentent le CV anonyme.
Lire la suite de l’article

Yazid Sabeg, le Robin des beurs
Mon premier choisit la finance. Mon deuxième navigue dans le pétrole. Mon troisième fait fortune dans les matériels de sécurité militaires et civils. Mon quatrième déteste l’Angola. Mon cinquième adore Obama, la banlieue et la discrimination positive. Mon sixième est le roi du couscous aux cardons. Stop ! Mon tout n’en finit pas... "Yazid est dur à suivre. Dans tous les sens du terme", concède l’une des personnes qui le connaît le mieux, son épouse. La grande et blonde Ingrid Sabeg, née Larsen, est elle-même d’ascendance en partie étrangère, puisque de père danois et de mère française.
Lire la suite de l’article

Philippe Séguin : "Ce qui se dit actuellement sur la discrimination positive est un peu ’irréel’"
La Cour des comptes vient de publier un rapport sur Les communes et l’école de la République, où la question de l’égalité des chances tient une large place. A l’heure où la discrimination positive est en débat, quel constat faites-vous ?
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 17/12/08 (un jour de retard)

Lycées, travail le dimanche : premiers reculs
Sur ces deux réformes, pas de reculade jure le gouvernement, juste des adaptations. Bel exercice sémantique pour masquer que Nicolas Sarkozy, après avoir surfé sur sa présidence européenne, doit revenir à la réalité du pays.
Lire la suite de l’article

Les lycéens toujours très mobilisés
La mobilisation lycéenne s’est poursuivie mardi en France malgré le report d’un an de la réforme des lycées, dont les manifestants réclament maintenant le retrait pur et simple.
Lire la suite de l’article

Xavier Darcos au rattrapage
Bousculé par le mouvement de colère qui grandit dans le monde enseignant, le ministre a annoncé hier le report d’un an de sa réforme du lycée. Un premier recul largement salué.
Lire la suite de l’article

« Darcos recule, c’est une avancée »
L’Union nationale lycéenne appelle toutefois à maintenir la mobilisation jeudi.
Lire la suite de l’article

Le gouvernement redoute l’épreuve de force
Le « climat social » inquiète la ministre de l’Intérieure Michèle Alliot-Marie, l’UMP affiche un ton conciliant et vante l’esprit de consensus...
Lire la suite de l’article

« On est moyennement satisfaits »
Malgré l’annonce du ministre, les lycéens varois et leurs professeurs contestataires ont maintenu, hier soir, leurs réveillons revendicatifs.
Lire la suite de l’article

Université : contre les « astuces budgétaires » de la ministre
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a défendu, hier, lors d’une conférence de presse, les moyens alloués en 2009 aux universités, en hausse, selon elle, d’au moins 10 % pour chacune. Une hausse que huit présidents d’université ont qualifiée d’« astuce budgétaire ». « La prétendue augmentation se traduit très clairement par une diminution budgétaire affectant des universités, déjà sous-dotées et sous-encadrées », écrivent-ils dans le Monde daté d’aujourd’hui.
Lire la suite de l’article

Première victoire
EDITORIAL PAR JEAN-PAUL PIÉROT

Les occasions de faire reculer le gouvernement, de bloquer la machine infernale des contre-réformes ne sont pas si fréquentes, pour ne pas saluer le premier round que viennent de remporter les lycéens contre Xavier Darcos. La décision, annoncée à la veille des vacances de fin d’année, de différer d’un an un projet de réorganisation des lycées, massivement contesté par la communauté éducative, ne peut être interprétée autrement que par la crainte de voir le combat de la jeunesse devenir un creuset dans lequel toutes les colères sociales pourraient s’unir. Nicolas Sarkozy, qui vient de siffler la fin de la récréation à son ministre de l’Éducation, avait annoncé qu’il accélérerait le rythme des réformes libérales à la faveur de la crise.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 17/12/08

Et s’il veut un portable à Noël ?
Au nom du principe de précaution, plusieurs associations lancent aujourd’hui une campagne s’opposant à l’usage du téléphone portable par les moins de 12 ans. A défaut de leur interdire totalement l’appareil, voici nos conseils pour une utilisation raisonnée.
Lire la suite de l’article

« Les parents doivent être mesurés »
ROSELYNE BACHELOT, ministre de la Santé
Lire la suite de l’article


La Croix du 17/12/08

Des écoles s’ouvrent aux parents
Les écoles maternelles et primaires commencent à renforcer la coopération avec les parents d’élèves. Pour leur bienfait, comme celui des enfants et enseignants
Lire la suite de l’article

Le chef de l’Etat veut accélérer l’ouverture des élites à la diversité
Nicolas Sarkozy, qui intervient mercredi 17 décembre après-midi devant les étudiants de Polytechnique, à Palaiseau, veut obliger les classes préparatoires aux grandes écoles à accueillir 30 % d’élèves boursiers
Lire la suite de l’article

Les proviseurs redoutent l’abandon de la réforme du lycée
S’ils n’approuvaient pas toujours le projet Darcos, officiellement « reporté », les chefs d’établissement craignent désormais le statu quo
Lire la suite de l’article

En régions et à Paris, la mobilisation lycéenne se poursuit
Au lendemain du report de la réforme de la classe de seconde, de nombreux lycéens ont battu mardi 16 décembre le pavé, à Paris (environ 2 000 manifestants) et en régions (4 000 à 6 000 à Rennes, 5 000 à 7 000 à Bordeaux, etc.), pour célébrer ce qu’ils considèrent comme une « avancée ». À l’instar d’Alix Nicolet, la présidente de la FIDL, l’une de leurs organisations, beaucoup réclament un retrait pur et simple de ce projet.
Lire la suite de l’article


Les échos du 17/12/08

Discriminations : pour le comité Veil, il est inutile de modifier la Constitution
Contrairement à ce qu’avait souhaité Nicolas Sarkozy, le comité présidé par l’ancienne présidente du Parlement européen refuse de retoucher la loi constitutionnelle. Le chef de l’Etat présentera aujourd’hui des mesures pour promouvoir la diversité.
Lire la suite de l’article

Le discours de Nicolas Sarkozy sur la diversité
Polytechnique. Le lieu n’avait pas été choisi par hasard. En prononçant son discours sur la diversité devant les élèves de l’une des plus prestigieuses écoles de la République, Nicolas Sarkozy a voulu marquer sa volonté d’ouvrir les élites françaises à de nouveaux profils. Les critères sociaux, et non plus seulement d’origine, ont été remis à l’honneur dans le discours du chef de l’Etat, de même que la promotion d’une politique d’égalité des chances et non plus de discrimination positive et de quotas qui heurtaient une partie de l’opinion française.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 17/12/08

Yazid Sabeg est « Monsieur diversité »
Yazid Sabeg a été nommé « Monsieur Diversité » par Nicolas Sarkozy ce mercredi. Cet industriel français d’origine berbère occupera plus exactement le poste de « commissaire à la diversité et à l’égalité des chances ».
Lire la suite de l’article

La Cour des Comptes accuse l’école communale d’accroître les inégalités
Quand l’école ne joue plus son rôle d’ascenseur social. L’idée n’est pas nouvelle. Mais cette fois-ci, c’est la Cour des Comptes qui le dit.
Alors que le ministre de l’Education Xavier Darcos tente de convaincre les enseignants du bienfondé de sa réforme de l’école et que le président Nicolas Sarkozy doit annoncer ce mercredi après-midi son plan pour l’égalité des chances - qui ne concerne pas uniquement les minorités visibles - la Cour des Comptes lance un pavé dans la marre.
Dans un rapport, publié mardi, la Cour souligne que l’école communale « ne réussit pas à maintenir l’égalité des chances » et appelle à une répartition plus équitable des ressources au niveau intercommunal et national pour inverser la tendance.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy veut (encore) de la diversité
La discrimination positive, un thème qui lui est cher. Nicolas Sarkozy a choisi le site de Polytechnique à Palaiseau dans l’Essonne pour dévoiler ce mercredi son « plan sur l’égalité des chances ». Attention, tempère le chef de l’Etat, il s’adressera autant aux enfants des minorités et de l’immigration qu’aux « enfants d’ouvriers », et il n’évoque plus les critères ethniques qu’il envisageait avant d’être élu.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy, son plan de relance pour la diversité
La diversité a son commissaire. Depuis l’école Polytechnique à Palaiseau, Nicolas Sarkozy a nommé l’industriel Yazid Sabeg « commissaire à la diversité et à l’égalité des chances ». Ce grand patron d’origine berbère, âgé de 58 ans, sera chargé d’appliquer les mesures du « Plan d’égalité des chances » présenté par le Président ce mercredi après-midi. Au menu, de rares nouveautés et beaucoup d’initiatives existantes qu’il veut étoffer. Le tout sans aucun engagement budgétaire.
Lire la suite de l’article

Noël relance le débat sur l’usage des téléphones portables par les enfants
Les associations partent en guerre contre l’usage des téléphones portables chez les enfants. Regrettant l’« inaction » des pouvoirs publics, dix d’entre elles lancent la campagne « TcherMobile » en cette période fin d’année particulièrement propice aux tentations pour les parents.
Lire la suite de l’article

Pour Darcos, les manifestations contre la réforme du lycée renvoient au « malaise de la jeunesse »
Xavier Darcos, était l’invité, ce mercredi, de l’émission « La Matinale » sur Canal+. Le ministre de l’Education nationale est revenu sur les oppositions à sa réforme du lycée, reportée d’un an lundi. Morceaux choisis.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 17/12/08

Sarkozy et l’intégration : bon diagnostic, remèdes insuffisants
Pierre Haski

Reconnaissons un grand mérite à Nicolas Sarkozy : il est bon sur le diagnostic. Il ne sera pas surpris de savoir que nous jugeons plus sévèrement sa capacité à faire ce qu’il dit, à le faire dans l’esprit dans lequel il présente ses réformes, et même à proposer le bon remède à la maladie qu’il a si justement diagnostiquée.
Jamais avant lui, un président de la République n’avait énoncé si franchement l’impasse dans laquelle se trouve le modèle républicain français, n’avait dénoncé les dysfonctionnements du modèle d’intégration français, l’homogénéité contreproductive des élites, le désespoir que ces blocages suscitent dans les secteurs les plus défavorisés de la société. C’est sa force, c’est son talent iconoclaste, et on ne devient pas nécessairement sarkozyste ou fan de l’UMP en l’admettant.
Lire la suite de l’article

Désobéir à Xavier Darcos : ça avait commencé avec la base élèves
Plusieurs centaines de directeurs d’école sont entrés en résistance, ce mercredi 17 décembre, pour protester contre les nouvelles directives Darcos. Au niveau des académies, les sanctions sont encore rares quand il s’agit de refuser les deux heures de soutien scolaire ou les nouveaux programmes. Mais un de nos riverains, réfractaire à la Base élèves, a décidé de ne pas appliquer ce fichier quitte à être sanctionné financièrement. Il revient sur ses motivations, alors que le mouvement s’organise au niveau national.
Lire la suite de l’article

Les lycéens sont-ils vraiment plus violents qu’avant ?
Médias et politiques parlent d’une radicalisation récente. Un discours constant depuis, au moins, 1968. La preuve par l’image.
Lire la suite de l’article

Connaissances, autorité... : retour sur les "Conditions de l’éducation"
Par Nestor Romero

Passionnant ouvrage que celui récemment publié par Marie-Claude Blais, Marcel Gauchet et Dominique Ottavi, "Conditions de l’éducation" (Stock, 2008). Passionnant et discutable. Ainsi, dès les premières lignes nous est-il assuré que "la famille et l’école tiraient dans la même direction", que la famille assumait son rôle de socialisation, ce qui ne serait plus le cas. [...]
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 17/12/08

Jeux dangereux : "les enfants et les adolescents recherchent la confrontation à des excitations"
Ils s’appellent « jeu du foulard », « petit pont massacreur », « happy slapping » ou encore « sharking ». Les jeux dangereux ont lieu aussi bien à l’école que dans la rue ou à domicile et peuvent donner lieu à la diffusion des images sur le net. C’est un phénomène inquiétant qui peut mener vers des dérives, que ce soit l’hospitalisation ou même la mort, ou encore la médiatisation d’humiliations mises en scène. Daniel Coum, psychologue clinicien et directeur de l’association Parentel à Brest, nous explique le phénomène des jeux dangereux.
Lire la suite de l’article

Le point sur la mobilisation lycéenne
Le mouvement de contestation lycéenne se poursuit, aujourd’hui dans l’Ouest, mais semble perdre légèrement en intensité. Plusieurs villes sont toutefois mobilisées.
Lire la suite de l’article

Lycée : « La réforme se fera », assure Sarkozy
Le report d’un an est salué par la plupart des syndicats d’enseignants. Les élèves restent très mobilisés, notamment dans l’Ouest.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 17/12/08

La diversité selon Sarkozy
Nicolas Sarkozy a présenté mercredi les mesures de son plan en matière de diversité depuis la prestigieuse école Polytechnique. Pas vraiment de grandes surprises, si ce n’est la nomination de Yazid Sabeg en tant que "commissaire à la diversité et à l’égalité des chances". Le chef de l’Etat a rappelé la nécessité de faire des efforts à l’école, au travail, à la télévision mais aussi en politique.
Lire la suite de l’article

Sarkozy, deux pas en arrière
Face à la fronde sur la réforme du lycées, Nicolas Sarkozy a reculé, pour la première fois depuis mai 2007. La réforme sera repoussée d’un an. Pour la presse, c’est un "tournant" dicté par la crainte d’une "contamination venue d’Athènes", qui pourrait préfigurer d’une "chiraquisation de Sarkozy". D’autant que le projet de loi sur le travail le dimanche est vidé de sa substance.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 17/12/08

Sarkozy défend le "volontarisme républicain"
Le chef de l’Etat a présenté une batterie de mesures en faveur de la diversité et de l’égalité des chances, et nommé Yazid Sabeg, commissaire à la diversité.
Lire la suite de l’article

"On ne peut pas se contenter d’en appeler à la bonne volonté"
par Dominique Sopo, 
président de SOS-Racisme
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 17/12/08

Sarkozy dévoile ses nouvelles mesures pour la diversité
Le président de la République a présenté ce mercredi son plan, alors que la commission Veil a sèchement rejeté sa proposition d’inscrire le respect de la diversité dans le préambule de la Constitution. 

Lire la suite de l’article

Le Cran : "Maintenant il faut passer à l’action"
Patrick Lozés, président du Cran, (Conseil Représentatif des associations noires) réagit au discours du président de la République sur la diversité.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 17/12/08

La Cour des Comptes veut clarifier les rôles de l’Etat et des communes dans la gestion de l’Ecole
"Les relations entre l’éducation nationale et les communes sont marquées par le rôle de plus en plus important joué par ces dernières dans le champ éducatif. Une amélioration des processus d’échange d’information et une concertation préalable approfondie sont devenues indispensables." La Cour des Comptes a publié le 16 décembre un rapport sur "les communes et l’école de la République" qui met en évidence de fortes inégalités sur le territoire.
Lire la suite de l’article

Lycées professionnels : la généralisation des 35 heures
Ce matin a lieu une réunion du Conseil Supérieur de l’Education qui n’a qu’un point à l’ordre du jour : le projet d’arrêté relatif à l’organisation et aux horaires des enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel qui uniformise les horaires des lycéens professionnels, de la seconde à la terminale. Pour les 26 semaines de cours (en moyenne annuelle), il est précisé que les activités scolaires ne pourront dépasser 8h par jour et 35 heures par semaine. Les grilles horaires annuelles aboutissent à 31,3h (options sciences physiques) ou 30,3h (options LV2). Si l’on ajoute la 3ème heure d’EPS promise par le ministre et les deux heures d’accompagnement, soutien et aides individualisées, on frise les 35h pour ceux qui avaleront le menu complet .
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 17/12/08

Diversité : étendre les classes préparatoires spéciales pour boursiers
Les classes préparatoires spéciales pour boursiers, que Nicolas Sarkozy entend développer dans chaque lycée préparant aux concours des grandes écoles, sur le modèle de celle d’Henri IV à Paris, permettent aux moins favorisés d’intégrer une classe préparatoire traditionnelle.
Lire la suite de l’article

Les chefs d’établissements demandent la remise à plat de la réforme du lycée
Le principal syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN, a demandé mercredi "une initiative urgente" au ministre de l’Education Xavier Darcos : "la remise à plat complète de la réforme des lycées", pour mettre fin "aux débordements lycéens".
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut "ouvrir l’élite" aux minorités en passant par l’école
Il faut ouvrir aux minorités "les lieux où se forme l’élite" en favorisant leur accès aux grandes écoles, un objectif qui passe par une réhabilitation du statut de boursier hérité de la IIIe République, a déclaré mercredi Nicolas Sarkozy à l’Ecole polytechnique.
Lire la suite de l’article

Un adolescent étouffé par un sac plastique devant la même scène sur internet
Un adolescent de 15 ans est mort suffoqué par un sac en plastique dont il s’était emballé le visage avec du ruban adhésif, après avoir vu une scène similaire sur internet, a-t-on appris mercredi auprès des gendarmes qui évoquent "un jeu qui a mal tourné".
Lire la suite de l’article

Réforme des lycées : peu de manifestations mais l’ouest reste mobilisé
Plusieurs centaines de lycéens ont manifesté mercredi matin sans incident à Angers et à Nantes, contre le projet de réforme du lycée lancé par le gouvernement, qui a continué à mobiliser des dizaines de lycées un peu partout dans l’ouest.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !